20180605 taiwan
20180521 CIHS Shanghai
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

Promojardin : Les trophées de la communication s’installent

Écrit par Par Patrick Glémas Le 5 mars 2018. Rubrique A la découverte jardin

20180305 Promojardin Palmes Laureats

Initiée en 2017, cette manifestation portée par Promojardin a réuni un grand nombre d’acteurs pour mettre en avant les meilleures opérations de communication dans l’univers du jardin et de l’animal de compagnie. Des trophées qui ont trouvé leur place.

Résultats.Avec cette opération, l’objectif de Promojardin est clair : mettre en exergue des opérations de communication aussi créatives que variées ! « La diversité des actions qui ont été présentées au jury reflète l’étendue des possibilités qui s’offrent aux acteurs de nos marchés du jardin et de l’animalerie pour valoriser leurs marques et leurs produits, explique Patrick Mioulane, Président de Promojardin. Nous sommes entrés, depuis peu, dans une nouvelle ère associant la communication de masse avec la proximité. Les solutions digitales, qui se multiplient aujourd’hui, ouvrent des opportunités étonnantes aux entreprises de toutes dimensions ».
Des campagnes de communication qui utilisent surtout la télévision, internet et les réseaux sociaux. La presse écrite fut la grande absente de cette compétition, à croire qu’elle n’est plus d’actualité, qu’elle n’est plus assez branchée pour intéresser les consommateurs d’aujourd’hui et de demain. Il est vrai que la préoccupation dominante des acteurs du marché est, aujourd’hui, d’attirer les jeunes ! « Nous vivons une mouvance générationnelle, poursuit Patrick Mioulane. Il est très important de communiquer pour rajeunir la clientèle dans les magasins. C’est indispensable ! ». Le digital est donc le média privilégié pour toucher cette nouvelle frange de clientèle très habile des pouces…
« Truffaut développe le concept du phygital pour faire entrer le digital dans les magasins, ajoute Catherine Jousse, Directrice marketing et e-commerce de Truffaut. Mais ce n’est pas suffisant ! Pour attirer les jeunes générations, nous devons aussi proposer des produits plus sympas, plus tendance, moins chers, dans des magasins qui ressemblent plus à des boutiques, donc plus petits que les points de vente classiques ». Une démarche qui concerne également l’animalerie. « L’animal est, aujourd’hui, vraiment considéré comme un être à part entière de la famille, fait remarquer Thierry Courant, Président de Prom’animal. Il fait partie de l’univers quotidien de tous. Les projets de communications reprennent l’ensemble des tendances de comportement des propriétaires et de la consommation au sens large ».
Des animaux très présents durant cette soirée avec la présence, sur scène, Maïa, la chienne fétiche de 30 millions d’amis, et des poules, la dernière coqueluche des citadins. Un retour nostalgique vers les poules du jardin nourricier d’antan, réactualisé et modernisé. « La moitié des possesseurs d’animaux de compagnie disent qu’ils leur apportent du bonheur au quotidien », plaide Jan Wejbrandt, Directeur général de Maxi Zoo. L’arrivée de nouvelles enseignes d’animalerie est vue d’un bon œil par les acteurs déjà présents. « Cela ne fait qu’augmenter le dynamisme du marché, commente Frédéric Guyot, Directeur général de Gamm Vert. D’autant que les attaques d’Internet se font de plus en plus fortes ». « Ce marché manque de spécialistes, analyse Benoît Auret, Responsable des marchés saisonniers chez U Enseigne. Il faut développer le marketing pour accroître le rapprochement homme/animal ».
Quatre catégories accueillaient les vingt-quatre concurrents qui se sont inscrits à cette compétition. La première concernait les Campagnes de communication grands médias. Les six compétiteurs ne proposaient que des spots TV. L’Or a été remporté par Stihl pour son spot mettant en avant ses outils à batterie. L’objectif est de conquérir de nouveaux consommateurs et d’étendre le leadership de la marque, avec succès selon la société. Jardiland a reçu l’Argent pour sa saga familiale rocambolesque pour découvrir ses magasins. Et Compo a remporté le Bronze pour son spot publicitaire original et humoristique inspiré des films noirs des années 50.
La deuxième catégorie s’intéressait aux campagnes de communication Internet, digitale et réseaux sociaux. Cinq sociétés étaient en compétition. L’Or est revenu à Jardiland pour ses Packs “Web Local”, une publicité locale sur Internet pour rendre plus accessibles les magasins par un ciblage géographique et une personnalisation des messages. Le système permet une mesure du trafic en réel. Une initiative née d’une demande des magasins franchisés de l’enseigne. C’est Wanimo qui a reçu l’Argent pour un spot informatif et décalé pour renforcer l’image de la marque. Quant au Bronze, il a été attribué à Stihl pour sa série divertissante et pédagogique autour du jardin et diffusée sur le web.
La troisième catégorie, consacrée à la Communication Événements, média et supports spécifiques, avait pour objectif de récompenser les initiatives dédiées à la promotion du jardin ou de l’animal de compagnie. C’est la Wamiz Run, une course qui a accueilli 1 000 chiens et leurs maîtres pendant toute une journée pour assister à de nombreuses animations, qui a reçu l’Or. Le succès fut tel que l’opération sera renouvelée cette année. Truffaut a reçu l’Argent pour le premier Pop up Store créé dans l’univers des jardineries, au cœur du Marais, à Paris. Le Bronze a été attribué à Gamm Vert pour sa campagne globale destinée à faire de chacun des producteurs. Parce que produire soi-même, ça change tout !
Dernière et quatrième catégorie, les Démarches et produits innovants. L’animalerie a encore été à l’honneur puisque 30 Millions d’Amis a reçu l’Or pour sa campagne d’évaluation pour savoir où mieux vivre avec son chien en ville. Il en sort un classement des villes élaboré d’après un questionnaire précis et d’enquêtes sur le terrain. L’Argent a été attribué à Distrigalli qui s’est fixé pour mission de démocratiser la possession d’une poule chez soi. Son offre est transversale avec la fourniture de la poule (une quarantaine d’espèces disponibles), l’aliment, la santé et les accessoires. Le jury a aussi été sensible à une innovation, le zen’lit, une litière de chanvre supplémentée en bactéries déposées à l’Institut Pasteur. Il lui a accordé un Prix d’encouragement du jury pour aider Zen’nature, la filiale de Cavac, à faire connaître cette litière plus sèche et saine. L’Agence Adrénaline, membre du jury, lui offre un plan d’action pour mieux vulgariser cette nouveauté. Place à la troisième édition en 2019.•