20180521 CIHS Shanghai
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

Marché des colles professionnelles 2017 : Encore un petit effort...

Écrit par Laurent Feneau Le 13 février 2018. Rubrique Dossiers Bricolage

20180213 colles pro

2017 correspond à une nouvelle année de stagnation pour les ventes de colles profession­nelles. Tirées par le niveau d’activité du bâtiment, celles-ci pourraient toutefois retrouver les rails de la croissance ces prochains mois…

Le millésime 2017 correspond à une seconde année d’embellie pour le marché des colles professionnelles. Tirés par un secteur du bâtiment qui bénéficie depuis un an et demi d’un excellent niveau d’activité, les matériaux de construction sont les premiers à profiter de ce nouveau dynamisme et entrainent dans leur sillage, mortiers, mousses et autres colles dédiées au gros œuvre. Las, l’effet d’entrainement demeure pour l’heure relativement limité… « L’amorce générale de la reprise sur le bâtiment a une incidence directe sur les colles, mais il faut encore attendre plusieurs mois pour que cela reparte réellement à la hausse. En attendant, le marché termine l’année 2017 sur une tendance étale (0 %)* par rapport à 2016 », confirme Lionel Pellegrino, Directeur marketing consumer & construction Bostik S.A. Qu’à cela ne tienne, les industriels ne baissent pas les bras et continuent à innover ces derniers mois. De nouvelles générations de produits mettant en œuvre des formulations et des composants plus durables répondent désormais davantage aux attentes des professionnels du BTP. C’est notamment le cas des colles hybrides, plus polyvalentes et plus performantes que les colles polyuréthane. Souples et flexibles, elles permettent de coller toutes surfaces en bois, quelles que soient l’épaisseur ou l’essence, y compris les bois exotiques (teck, bambou, acajou, etc.). Enfin, grâce à leur capacité à s’adapter à une grande amplitude thermique, elles sont compatibles avec les sols chauffants et sont résistantes à l’humidité. Rien d’étonnant donc à ce que ce segment enregistre des progressions à deux chiffres ces derniers mois…

Colles-ciments, un marché en béton…

En amont, le ragréage - préparation des sols - reste également une famille lourde du marché professionnel des colles. D’autant qu’il bénéficie en 2017 d’une certaine reprise sur les matériaux et le secteur de la décoration professionnelle. Certains industriels tirent tout particulièrement leur épingle du jeu sur ce segment. C’est entre autres le cas de Parexlanko qui enregistre ces derniers mois une progression à deux chiffres sur le ragréage grâce au lancement de la gamme SOL. « Nous prenons effectivement de nouvelles parts de marché grâce à nos nouvelles solutions de ragréage et notamment 172 SolClassic, un enduit de autolissant et facile à poncer, qui nous permet aujourd’hui de toucher de nouveaux utilisateurs », explique ainsi Florence Atger, Responsable marketing colles & sols Parexlanko. Au final, fort du dynamisme des industriels en termes d’innovation, le segment du ragréage augmente son chiffre d’affaires de 3,7 %* en 2017.
Les colles de carrelage professionnelles - pesant pour plus de 50 % de PDM de l’univers des colles professionnelles - limitent elles aussi les dégâts sur la période étudiée. Celles-ci sont soutenues par les colles C2S**, positionnées sur le haut de gamme. Fortement encouragées par les règlementations françaises et européennes, ces colles-ciments particulièrement performantes continuent en effet à tirer les colles carrelages, avec une progression de leur chiffre d’affaires de quelque 10 % sur la période étudiée. Et 2018 ne devrait pas inverser la tendance… « Les colles C2S offrent en effet un maximum de polyvalence, de flexibilité et de praticité aux utilisateurs professionnels, à l’image de celles que nous proposons à la marque Cegecol et notamment notre mortier colle Carroflex HDE déformable et ne générant aucune poussière », confirme Sébastien Esnault, Directeur adjoint département finitions intérieures Sika.
Enfin, le marché de l’étanchéité pris dans sa globalité - carrelage mais également plomberie - reste lui aussi bien positionné ces derniers mois. Pas de quoi pavoiser certes, mais le niveau des ventes affiche une parfaite stabilité par rapport à 2016 si l’on s’en tient aux derniers chiffres du Syndicat National des Mortiers Industriels (SNMI). Des raisons d’espérer donc pour ces prochains mois… D’autant que le segment de l’étanchéité est tiré par les récentes avancées des industriels en faveur de produits proposant davantage de confort d’utilisation. « Polyvalent et facile à utiliser, le spray Aquablock dépose un film continu de produit qui permet de colmater les fuites et les fissures, et agit comme un joint étanche et flexible qui prévient le développement de la moisissure et de la corrosion », développe ainsi Augustin Hollier-Larousse, Chef d'équipe marketing & trade marketing adhésif consommateur Henkel, à propos de la dernière innovation Rubson.
Au final, si le segment de l’étanchéité ne performe pas, il n’en demeure pas moins dynamique et innovant en 2017. A ce titre, le secteur de l’étanchéité est parfaitement représentatif de l’ensemble du marché professionnel des colles. L’équipe de Bricomag lui consacrera d’ailleurs un dossier spécifique en octobre 2018. A suivre donc…•

* Chiffres fabricants et
Syndicat National des Mortiers Industriels (SNMI).
** Notation européenne, normalisée par l’Afnor et désignant des colles-ciments à performance améliorée dont la “déformabilité” leur assure à la fois résistance et souplesse.