20190918 batimat
20190624 CIHS
20190528 bricoday
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

GoodHome, pour se sentir mieux chez soi

Écrit par Juliette Vignaud Le 14 août 2019. Rubrique Distributeurs

20190814 Goodhome

Le groupe Kingfisher vient de lancer sa nouvelle marque internationale, GoodHome. Elle vise à transformer le marché de l’amélioration de la maison, grâce à la création et à la conception de produits et de solutions uniques, à des prix accessibles.

GoodHome, c’est la nouvelle marque internationale lancée par Kingfisher, en juin dernier. L’objectif du groupe - présent en France à travers ses enseignes Castorama et Brico Dépôt - est de simplifier l’amélioration de la maison et de la rendre accessible à tous. Cette nouvelle marque s’adresse donc autant aux particuliers qu’aux professionnels et pour toutes les échelles de projets. Toutes les gammes GoodHome ont été conçues avec pour objectif de simplifier la vie de leurs consommateurs, en mettant l’accent sur les 11 projets clés, dans l’univers de l’amélioration de la maison. 11 solutions complètes ont, ainsi, été créées en lien avec la modernisation une salle de bain et une cuisine existante ; rénover les murs intérieurs, les plafonds, les sols ; moderniser, créer et entretenir le jardin ; sécuriser et automatiser la maison ; entretenir la maison à l’intérieur et à l’extérieur : redécorer chaque pièce ; créer de nouveaux espaces et améliorer l’efficacité énergétique de la maison.

Améliorer sa maison n’est plus un obstacle

« Les gens accordent beaucoup d’importance à leur logement. Ils veulent s’y sentir aussi bien que possible et en être fiers. Mais bien trop souvent, améliorer sa maison est stressant et compliqué, jusqu’à virer au cauchemar. C’est pour cela que nous voulons bousculer les choses et réinviter entièrement le marché de l’amélioration de la maison », explique Véronique Laury, Directrice générale de Kingfisher. Rénover, améliorer ou décorer sa maison est donc perçu comme complexe et stressant pour un bon nombre de personnes. Mais comme chaque problème à sa solution, Kingfisher a identifié tous les obstacles à franchir. Premièrement, la marque GoodHome propose des solutions nouvelles avec un bon rapport qualité-prix, pour que le coût engendré ne soit plus un frein. L’un des mots d’ordre de GoodHome est aussi la simplicité : de la création d’outils digitaux qui facilitent la planification d’un projet, à des produits faciles à utiliser et à poser. Les projets ne paraîtront plus autant complexes pour les consommateurs, d’autant plus que la GoodHome Academy a été créée pour former les collaborateurs du groupe. Enfin, GoodHome intègre une démarche responsable dès la conception de ses produits - comme pour les robinets à débit réduit - et s’engage pour que l’amélioration de la maison soit aussi accessible à ceux qui en ont le plus besoin.

Moderniser une salle de bain existante

Le premier projet GoodHome qui a été lancé concerne la modernisation d’une salle de bain existante. “Ma salle de bain est tellement petite que je ne vois pas ce que je peux faire pour l’améliorer” ou “l’espace n’est pas très fonctionnel et ne correspond pas à notre mode de vie”, voici deux types de réponses que les clients apportent lorsqu’ils sont questionnés sur leur salle de bain. Grâce à ces données, le groupe a défini ce qu’il considérait comme une “bonne” salle de bain : elle doit être confortable, bien pensée et sûre, moderne, facile à nettoyer et entretenir, et économe en eau.

Des nouveaux concepts de magasins

L’entreprise teste également de nouveaux concepts de magasins GoodHome avec, notamment, un format express. Ces points de vente proposeront de nouvelles façons de faire ses achats pour les projets d’amélioration de la maison les plus courants. Ils offriront une expérience d’achat digitale facilitée ainsi qu’un lieu l’inspiration et les conseils d’une équipe d’experts. Le premier magasin a ouvert ses portes au Royaume-Uni, à Wallington, au sud de Londres. En France, le premier magasin pilote ouvrira à l’automne, en région lilloise.
Cette étape est la dernière dans la transformation de Kingfisher. Au cours des trois dernières années, l’entreprise a unifié sa chaîne d’approvisionnement, développé de nouveaux produits et services, et investi dans une expérience digitale et multicanale améliorée. Avec GoodHome, ces innovations deviennent désormais visibles pour le client.
À noter que le nombre de références a été réduit de 30 %, qui sont tombées à 40 000. La différence de stratégie avec son compétiteur historique est patente puisque ces derniers ont 150 000 références et veulent monter jusqu’à 300 000 sur leur site internet.•