20190927 Paysalia
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

BigMat renoue avec la croissance

Le 24 octobre 2019. Rubrique Distributeurs

L’enseigne de distribution de matériaux prévoit de franchir le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires HT, en 2020. Une heureuse nouvelle qu’elle a tenu à partager, au même titre que sa feuille de route stratégique pour la période 2020-2025, dans un lieu peu commun : l’étage du Hard Rock Café des Grands Boulevards (Paris), situé à deux pas de ses nouveaux locaux.

20191024 ouv

C’est à l’étage du Hard Rock Café des Grands Boulevards, non loin de ses nouveaux bureaux, que BigMat a donné sa conférence de rentrée.


L’horizon se dégage pour BigMat. Et de fait, selon ses prévisions, le groupement - qui compte environ 45 salariés permanents et 86 adhérents pour 278 magasins (pour un total de 3 000 collaborateurs), en France - devrait renouer avec la croissance (après avoir enregistré un recul de 2 % de son CA en 2018)… Et conclure 2019 avec une hausse de son chiffre d’affaires compris entre 3 et 5 % (soit environ 950 millions d’euros de chiffre d’affaires hors-taxes VS 920 millions d’euros en 2018) ! A noter également que, depuis janvier, huit nouveaux adhérents (pour 16 points de vente) ont intégré ses rangs.

20191024 rinaldi


Pour Fabio Rinaldi, le président du Directoire de BigMat, fournisseurs et groupement doivent œuvrer ensemble afin de préserver l’équilibre qui existe entre indépendants et intégrés.


Plus attractive
« La stratégie mise en œuvre il y a trois ans est payante et nous retrouvons aujourd’hui non seulement de la croissance, mais aussi de l’attractivité », s’est félicité Fabio Rinaldi, Président du directoire de BigMat. Et d’ajouter : « Parmi les satisfactions : le rachat de Libaud Négoce et Matériaux en Vendée, notre plateforme logistique gaBi qui a doublé ses flux en 12 mois, nos concepts Menuiserie (présents dans 7 points de vente à date et dans 15 d’ici la fin d’année, NDLR) et Carrelage (le 1er a été inauguré en juin dernier, NDLR) qui permettent d’attirer une plus large clientèle de particuliers (environ 80 % de clients BtoB et 20 % de clients BtoC à date, NDLR) et de développer l’activité avec nos clients artisans ; nos investissements en formation qui soutiennent, au quotidien, les efforts de nos adhérents pour proposer la meilleure qualité de service possible (environ 400 personnes formées sur la période 2015/2016 grâce à l’Académie des Bâtisseurs, organisme de formation de l’enseigne, NDLR). »

Un dynamisme porteur de bons présages
En effet, si sur la période 2016-2020 le groupement avait pour ambitions premières d’embrasser le monde digital en s’inscrivant dans une démarche web-to-store (ensemble d’actions qui mènent le consommateur d’Internet en points de vente physique) grâce à son tout nouveau site internet (dont, avec plus d’un million de visiteurs en 2019, la fréquentation a doublé, NDLR) et de fédérer ses plus de 80 dirigeants d’entreprise afin de pouvoir avancer tous à peu près au même rythme, dans la même direction, il entend désormais aller plus loin. « Notre groupement frôle aujourd’hui le milliard d’euros de chiffre d’affaires (hors taxes, NDLR), ce qui est assez significatif sur le marché du négoce en matériaux de construction ! » Un cap symbolique qui devrait être atteint à horizon 2020.

20191024 ambiance


1 milliard d’euros de chiffre d’affaires hors taxe. Telle est l’ambition du groupement pour 2020.


Chantier 2020-2025 : cap sur le milliard
C’est ainsi qu’en juin dernier le groupement - qui a fait le choix de se séparer de la Centrale Multi-Enseigne des Matériaux (CMEM) au profit de la création de sa propre centrale de référencement afin de traiter directement avec ses 300 fournisseurs - a présenté à ses adhérents, la marche à suivre pour les cinq années à venir. Un projet qui concerne toutes les activités du groupement (communication, achats, logistique, ressources humaines, développement numérique, formation professionnelle, etc.) et qui a été accepté à l’unanimité. Aussi, l’autonomisation des achats, qui contribuerait à préserver l’équilibre” entre les groupes de négoces intégrés (54 % de parts de marché) et les groupements d’indépendants (46 % de parts de marché) selon Fabio Rinaldi, sera l’une des principales actions menées en début d’année prochaine. La facilitation des échanges de données entre tous les membres du réseau BigMat est, par ailleurs, un réel sujet de développement. Dès 2022 commencera ainsi le déploiement d’un outil de transmission des informations qui, en 2025, reliera chacun d’entre eux. Autant d’actions qui doivent permettre de générer encore de la croissance et de susciter de nouvelles adhésions.