20180216 Journees des Collections jardin
20180227 houseware
20180320 Taiwan lighting show
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

Adieu Nicole

Le 9 avril 2018. Rubrique Carnet

20180409 Nicole Schilling

Nicole Schilling nous a quittées le 3 avril dernier des suites d’une longue maladie.
Ses enfants lui ont écrit un très beau texte, dont je me suis inspirée pour écrire cet hommage.
C’était pour moi l’une des meilleures attachées de presse. En effet, elle ne se contentait pas de comprendre les problématiques des journalistes, elle comprenait admirablement bien celles des journaux et les anticipait. Le tout avec un grand professionnalisme, avec gentillesse et un très grand sens de l’humour.
Nicole est née à Reims en 1942, elle n’a connu ni son frère ainé, ni son père. Avec sa mère comme exemple, elle a su insuffler autour d’elle, toute sa vie durant, amour, bienveillance, écoute, prévenance, compréhension, compassion et passions… Sa famille, ses proches, ses clients et nous les journalistes connaissions et apprécions au quotidien son écoute, sa disponibilité,  son humour, sa bonne humeur, ses fous-rires si communicatifs…
En rejoignant Forbo Sarlino à Reims dès l’âge de 14 ans pour typographier des étiquettes, elle ignorait que le monde français du bâtiment serait aussi empreint, à son départ, 62 ans après, de sa personne...
Forbo, une entreprise où elle a œuvré durant de longues années, en créant notamment un département communication et marketing, une première aux prémices de l’ère de la communication. Elle était pionnière, dans l’âme.
Dans les années 60, elle rencontre Serge Schilling, aviateur pilote sur la base militaire 112. Même si Serge ne sait pas danser, ils se trouvent et se retrouvent. C’est plus qu’une union, leur couple, a constitué pour ses trois enfants, un exemple, une véritable symbiose qui durera jusqu’à son départ, le 3 avril 2018, après plus de 54 ans de mariage.
En 1973, elle crée son agence à Saint-Nazaire. En 1974, elle reçoit la Coupe d’Or de l’information (décernée par l’Union Nationale des Professionnels de la Communication-UNAPC) des mains d’un ministre, qui indiquait qu’elle était “un engrenage essentiel de l’information”, une phrase qui l’aura toujours faire sourire car pour elle, plus que des distinctions, ce qui la distinguait justement c’est son professionnalisme, reconnu et apprécié de tous.
Depuis l’annonce de son départ, sa famille reçoit de très nombreux témoignages qui, à l’unisson, confirment toutes les valeurs que nous venons de décrire et qu’elle a su faire rayonner au quotidien, qu’il s’agisse de sa vie personnelle ou professionnelle. Tous la remercient d’être ce diamant.

1988
Prix Henri-Albert
décerné à Nicole Schilling par l’Association des Journalistes de la Construction (AJC )

1991
Prix de l’ACAM
décerné à Nicole Schilling par l’Association des Journalistes des Activités Maison

20180320 womans garden

20170726 b2b habitat