20190410 diy summit

 

20190517 spoga

20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

Cote des objets connectés : bonne ou mauvaise ?

Le 20 février 2019. Rubrique Repères

Dans le cadre de l’édition 2019 du CES, l’IFOP et Legrand se sont associés, afin de recueillir le sentiment des Français à l’égard des objets connectés, dans le Bâtiment. Au cœur de cette étude (réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population nationale internaute âgée de plus de 18 ans, en France, aux États-Unis et en Chine) ? Le degré d’intérêt, les usages et les attentes des utilisateurs. Ce qu’elle révèle : les objets connectés suscitent un réel intérêt dans le résidentiel, quel que soit le pays ; et le niveau d’équipement en est la preuve. Les utilisateurs voient en les objets connectés un moyen de simplifier leur quotidien, renforcer la sécurité de leur domicile mais également maîtriser leur budget et leur consommation d’énergie, et améliorer leur confort et leur bien-être (c’est notamment le cas en France). Parallèlement, les personnes interrogées ont exprimé le besoin d’être rassurés sur la facilité d’usage de l’objet, sa longévité et la sécurité quant aux données recueillies. Le résultat est donc mitigé. Si les objets connectés séduisent, il leur faut encore faire leurs preuves, notamment en matière de sécurité.