20180808 Welc home
20180605 taiwan
20180521 CIHS Shanghai
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

100 millions de téléphones inutilisés en France : Bouygues ressuscite les portables

Écrit par Jeffrey Bevilacqua Le 13 février 2018. Rubrique Repères bricolage

20180213 Olivier Roussat PDG de Bouygues Tel

Le groupe Bouygues, en association avec WWF, Samsung, Suez et ReCommerce, lance une grande opération de récupération de téléphones usagés, afin de les recycler. Ils seront ensuite réparés et revendus, ou démantelés pour que leurs composants soient réutilisés.

Selon le sénat, 100 millions de téléphones sont inutilisés en France. C’est en par­tant de ce constat que Bouygues a lancé une grande opération pour récupérer téléphones oubliés des Français et leur offrir une seconde vie. En association avec WWF, Samsung, Suez et ReCommerce, le groupe français a présenté son projet “Recyclez Votre Mobile” lors d’une conférence, le jeudi 5 octobre, dans une salle de La Seine Musicale, à Boulogne (92). « Notre volonté est d’amorcer la pompe et d’être rejoints par d’autres partenaires. Nous voulons pérenniser cette opération, c’est important pour nous », a déclaré Olivier Roussat, le PDG de l’opérateur téléphonique. « Et quand je dis nous, je parle de nous en général… de la population ». Il y a 10 ans, Bouygues est entrée dans une politique axée sur le développement durable. C’est dans cette optique que le groupe a lancé cette opération, qui s’est tenue du 9 au 21 octobre. En 2016, Bouygues a collecté 200 000 téléphones, un chiffre qui ne satisfait pas complètement le groupe français.
Le but de cette opération est de sensibiliser les Français à l’importance de ne pas garder des téléphones inutilement dans leurs placards. En France, seulement 15 % des téléphones sont recyclés, alors que plus de 80 % de l’appareil est recyclable. Samsung, premier fabricant de téléphones dans l’hexagone et dans le monde (40 % des Français ont un Samsung) est un habitué de ce genre d’action puisque des points de reprise de téléphones sont mis en place, dans tous les pays où la marque sud-coréenne est implantée (environ 170). De plus, depuis 2014, Samsung est dans un “process d’éco-conception”, visant à s’impliquer encore plus dans le développement durable. Par exemple, 80 % de plastique recyclé composent les chargeurs de la marque. L’utilisation des matières pour la fabrication des téléphones est plus raisonnée, et l’utilisation de matières recyclables ne fait qu’augmenter. C’est dans ce sens que Samsung s’est engagé avec Bouygues et les autres partenaires.

Quel chemin suivront les téléphones ?
Du placard à sa deuxième vie, le téléphone fera un voyage long et mouvementé. La première étape est de l’emmener dans une boutique Bouygues. Un conseiller évaluera l’appareil via trois ou quatre questions (s’allume-t-il ? L’écran est-il en bon état ?). Il faudra ensuite remplir une décharge, pour témoigner du fait que le téléphone change de propriétaire après que les données aient été effacées avec l’aide du personnel de la boutique. Samsung met alors à disposition Smart Switch, un système qui permet le transfert de données d’un ancien à un nouveau téléphone. Ensuite, le mobile pourra emprunter deux chemins différents. S’il est en état, ReCommerce, qui travaille avec Bouygues depuis 2009, le rachète. Deux contrôles seront effectués pour vérifier que plus aucune donnée ne reste sur le téléphone. Il sera ensuite réparé ou reconditionné puis revendu à des particuliers qui, via une garantie, une certification et le label RCube, auront l’assurance que le téléphone est en état de marche.
Si Bouygues récolte un téléphone qui n’est pas en état de marche, un bon d’achat sera remis au propriétaire (si le téléphone fonctionne, il sera racheté contre une somme d’argent). Après qu’une décharge stipulant que le propriétaire lègue son appareil ait été signée, celui-ci sera envoyé à Suez. Le groupe français, 2e mondial dans la gestion de l’eau et des déchets, s’occupera alors de recycler le téléphone. L’appareil sera alors démantelé avec, notamment, le retrait des câbles et de la batterie. Le mobile sera ensuite broyé (un autre moyen de supprimer radicalement des données qui pourraient rester). Les composants seront séparés et triés (le plastique avec le plastique, les métaux avec les métaux…). Ils seront donc récupérés et réutilisés dans la création d’autres produits (électroménagers ou automobiles, par exemple).

Plus intelligents à plusieurs

À cette opération à but écologique s’est greffé, de manière très naturelle, WWF. L’ONG au panda vient apporter une expertise dans la protection de l’environnement, mais aussi de la légitimité à l’action menée par Bouygues. « Nous sommes plus intelligents à plusieurs que tout seuls », a déclaré fièrement Isabelle Autisser, Présidente de WWF France. L’Organisation non gouvernementale vient confirmer la nature écologique de l’opération. En effet, la fabrication d’un iPhone coûte 70 kg de matière transformée (pétrole, bois…) à la Terre. Pour rentabiliser ce smartphone aux yeux de la planète, il faudrait le conserver cinq ans. Garder un téléphone dans son placard juste “au cas où”, comme font 72 % des Français, est donc “un énorme gâchis”, selon l’ancienne navigatrice. De plus, pour tout mobile recyclé, 1 euro sera reversé à WWF. Du 9 au 21 octobre, Bouygues et tous ses partenaires ont donc mené l’opération “Recyclez Votre Mobile”. Si aucun objectif n’a été clairement annoncé par les acteurs, le but était d’augmenter le nombre de téléphones récupérés, sur 14 jours. Pour ce faire, une grande campagne de promotion, notamment sur les réseaux sociaux, a été mise en place. Au terme de l’opération, les partenaires s’engagent à rendre public un bilan de celle-ci incluant la traçabilité des mobiles collectés. Un site, recyclezvotremobile.fr, a été mis en ligne pour informer au mieux les particuliers du fonctionnement et de l’utilité de l’action.
Dans l’industrie téléphonique, qui évolue sans cesse, au même rythme que l’attente des clients, une action citoyenne de cette envergure ne peut être que positive. Bouygues, en partenariat avec WWF, Samsung, Suez et ReCommerce, cherche à éveiller les consciences des particuliers sur l’utilité de recycler les vieux téléphones inutilisés. Le résultat de cette opération est donc très attendu. l