20170726 b2b habitat

Ambiente 2016 : Tout le monde est servi

Écrit par Philippe Méchin Le 13 juin 2016. Rubrique Europe

20160613 ambiente 1

La recette est connue, les ingrédients aussi. Tout juste viennent s’y ajouter quelques épices pour en relever le parfum. Elle fait toujours autant courir les acheteurs du monde entier qui ne cessent, année après année, de plébisciter le salon Ambiente. Quoi qu’il en soit, celui-ci continue plus que jamais d’honorer son titre de premier rendez-vous mondial dédié aux produits de grande consommation.

Ce fut donc bien sûr encore le cas cette année, puisqu’alors que le nombre de visiteurs des salons professionnels tend majoritairement à se tasser, les organisateurs francfortois enregistrent pour cette édition 2016, une progression, puis­que pas moins de 137 000 acheteurs ont fait le déplacement, sur la célèbre plateforme Outre Rhénane contre le 134 600, l’an passé. Certes, cette progression peut paraître minime, mais il faut bien savoir que la barre était très haute, et que nous sommes dans de très hautes sphères en matière de fréquentation. A notre connaissance, il n’existe nulle part au monde, un rendez professionnel, de ce calibre, capable de rivaliser, dans le secteur de la grande consommation. Aussi, toute statistique se doit d’être interprétée avec une certaine distance lorsque l’on atteint de tels sommets. Le raisonnement s’applique de la même manière à propos du nombre d’exposants, lequel affiche un léger tassement. Passer de 4 814 à 4 367 entreprises venues présenter leurs nouveautés et innovations n’est pas cependant pas fondamentalement significatif pour décréter une baisse de l’offre. En effet les surfaces d’expositions de certains industriels et fabricants de renom ont connu une certaine inflation, ce qui a réduit d’autant la superficie disponible pour d’autres. Tant et si bien, que malgré ces statistiques baissières, les 27 halls du très imposant parc des expositions ont fait le plein. Saluons, cependant, l’extrême honnêteté de Messe Francfort qui ne cherche jamais à dissimuler le moindre chiffre. Toutefois s’il en est un que les organisateurs de la foire ne manquent jamais d’observer de très près, c’est celui du nombre d’acheteurs venus de l’étranger, et le nombre d’exposants internationaux. Celui-ci constitue un des éléments essentiels de la stratégie de développement du groupe, déjà omniprésent sur le plan mondial, avec ses multiples plateformes d’organisation sises sur les quatre coins du globe. Aussi n’ont-ils pas caché leur satisfaction au vu des résultats enregistrés, dans ce domaine, lors de cette édition, 2016. Ainsi, les visiteurs, sont-ils venus de pas moins de 143 pays. Ce nombre impressionnant est complété par celui des exposants issus de 96 nations. Difficile de faire mieux, ce qui fait dire à Detlef Braun, Directeur Général de Messe Francfort GMBH que la conjoncture est bien meilleure pour l’année à venir, malgré les avertissements venus des instances mondiales concernant un ralentissement mondial de l’économie : « Au vu de cette édition, les feux sont clairement au vert dans le secteur de l’industrie des biens de consommation. N’oublions pas en effet que le salon Ambiente détermine l’orientation pour l’année entière à venir. Vu l’affluence, et surtout le niveau des carnets de commandes, tout incite à l’optimisme. De plus, l’affluence de visiteurs internationaux, ce qui reste chez nous une priorité absolue, nous conforte dans notre confiance en l’avenir. Certes nous ne sommes pas aveugles et sourds quant aux avertissements à propos du ralentissement de l’économie mondiale, toujours est que pour cette édition 2016 du salon, nous n’avons enregistré que des éléments positifs ». Il est vrai que les statistiques donnent totalement raison à propos de l’internationalité du visitorat puis­que celui a atteint le chiffre de 55 %, ce qui constitue un nouveau record, et dépasse désormais ceux déjà très élevés de l’année passée. Au niveau des bons élèves, se distinguent tout particulièrement, l’Italie, la France, l’Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Chine, les Etats-Unis, la Suisse, la Turquie et la Corée du Sud. Les organisateurs ont également enregistré une forte hausse d’acheteurs venus du Japon, mais également d’Amérique du Sud, d’Afrique, sans oublier le proche orient et les pays du bassin méditerranéen. C’est dire si l’éventail a été large. La renommée mondiale d’Ambiente trouve, plus que jamais, à travers ce florilège de visiteurs venus du monde entier, toute sa justification, de première foire mondiale dédiée aux produits de grande consommation. Il n’en reste cependant pas moins vrai, que nous sommes en Allemagne, première puissance économique européenne, et que le nombre d’acheteurs à faire le déplacement reste aussi un élément de première importance. A cet effet, Messe Francfort a également été rassuré puis­que les résultats finaux démontrent une grande stabilité. Enfin et toujours à propos d’internationalité, rappelons pour mémoire que le pays partenaire était l’Italie, et que l’an prochain ce sera au tour du Royaume-Uni, de se retrou­ver sous les feux de la rampe.

Force tranquille

Au-delà de ces résultats flatteurs, il est quand même légitime de se poser la question. Qu’est-ce qui fait courir les acheteurs de toute la planète, du côté de Francfort, au cœur de l’hiver, dans la capitale financière de l’Europe ? Quel que soit l’environnement politique, social, ou bien économique, rien ne vient altérer la bonne marche du rouleau compresseur allemand qui surfe allégrement sur toutes les crises depuis des siècles. Il faut tout d’abord ne jamais perdre de vue qu’un salon comme Ambiente trouve ses racines dans les foires du moyen âge. Ces origines médiévales, les organisateurs en sont d’ailleurs très fiers, et ne se dispensent pas de les revendiquer, bien au contraire. Elles ne relèvent pas d’un quelconque folklore. Elles portent à travers les âges et les époques, l’héritage d’une tradition séculaire, qui constitue un socle d’une solidité incomparable. En tout cas cette force tranquille, cette puissance, ce savoir-faire est ressenti de manière plus ou moins diffuse autant par les visiteurs que par les exposants. En ces temps troublés, cette sérénité rassure, c’est certain. Cependant, ce n’est pas suffisant. Encore faut-il posséder une attractivité suffisamment forte pour attirer systématiquement autant de monde. C’est justement là, ou Messe Francfort déploie toute son expertise et sa maîtrise du sujet. Mieux que personne les organisateurs, savent capter l’air du temps et répondre aux aspirations et tendances des marchés concernés par ses salons. Nous en avons encore eu la preuve une fois de plus cette année à travers des concepts innovants.

20160613 ambiente 2

En vertu des grands principes

Comment concrètement ceci s’est-il traduit dans cette édition 2016, telle est la question que nous nous posons chaque fois que nous franchissons les portes de la foire. Visuellement, ce n’est pas évident, il faut bien l’avouer, et c’est d’ailleurs le but recherché. Partant du principe qu’on ne change pas une équipe qui gagne, les organisateurs articulent leur offre toujours selon un triptyque qui a largement fait ses preuves. Faut-il encore le rappeler, les trois volets dudit triptyque se nomment Dining, Living et Giving, mis en scène, selon une structure très étudiée. Au sein du premier secteur sont présentés, tous types produits de cuisine, les arts de la table, les casseroles, assiettes, couteaux et fourchettes grands volumes (nous y reviendrons) la coutellerie, le petit électroménager. Sur le second se trouvent exposé tout ce qui concerne l’ameublement intérieur, la décoration, l’art floral, les articles dédiés à la literie, sans oublier une offre incroyable dédiée aux produits et appareils d’entretien et de nettoyage de la maison, mais aussi le rangement, les planches à repasser, les articles pour sanitaires, les balais mécaniques ou non, de tous crins et de tout poil. Enfin le troisième feu d’artifice de produits en tout genre est proposé dans le secteur Giving, destiné aux cadeaux en tout genre. C’est dire si l’offre est large et profonde. On com­prend donc mieux le nombre très élevé d’exposants, lesquels cohabitent selon cette répartition dans la plus parfaite harmonie. Ambiente n’est donc ni un gigantesque bazar, et encore moins un bric-à-brac. Le salon est la vitrine mondiale de la plus grande offre planétaire de produits de grande, voire de très grande consommation. En effet, cette offre de produits de masse connaît un essor remarquable, grâce aux efforts déployés par Messe Francfort, dans ce domaine très particulier. C’est ainsi que sous la dénomination Contract Business, les ache­teurs de la restauration, de l’hôtellerie, des établissements publics, des collectivités locales se voient présenter, le temps de la durée du salon, une gamme unique de produits types casseroles, couverts, etc., qu’ils ne peuvent trouver ailleurs que sur Ambiente, ainsi regroupés. A cet effet les organisateurs allemands ont mis en place une plateforme spécifique de rencontres et d’échange réservée à ce type de clientèle si parti­culière aux exigences très spécifiques. En tout cas, celle-ci unique au monde, connaît un très beau succès depuis sa mise en place. Tout ceci se traduit par des volumes d’échanges considérables. Que dire des autres  ? Sur l’offre globale Dining, les visiteurs ont pu constater, un retour du petit Electroménager, même si les produits présentés restent majoritairement nationaux, ce qui cependant ne gâche rien, tant le niveau de fabrication des produits allemands est de grande qualité, faut-il bien s’en étonner. Toutefois, les grandes mar­ques internationales continuent de bouder le rendez-vous de Francfort. A notre avis, ils ont bien tort, car la foire et son environnement typé cuisine et arts de la table, offre un environnement on ne peut plus favorable. A noter également dans le secteur une entrée assez remarquée des fabricants de barbecue, dont certains ont proposé des produits particulièrement innovants. Au sein du secteur Living, la division produits d’entretien, de nettoyage et de rangements en tout genre n’a pas manqué d’impressionner par son incroyable dynamisme. Voilà un domaine d’activité, guère glamour qui cependant rivalise d’imagination en matière d’innovation, pas simplement sur le plan technique, mais aussi et surtout dans l’esthétique, et le design des produits aussi surprenant que cela puisse paraître. Toujours au sein du secteur Living, l’autre pôle d’attraction en l’occurrence celui de la décoration intérieure reste très classique. Peut-être un peu trop. Les créateurs de mobilier, d’objets en tout genre, manquent un chouïa d’audace. Maintenant, il faut bien dire que ceci est un parti pris de la part des exposants, dont le but n’est pas de surprendre, voire de choquer, mais avant tout de vendre à un public large, à des prix raisonnables. Ils semblent surtout avoir concentré leurs efforts sur le concept de durabilité lequel aujourd’hui veut dire tellement de choses qu’à la fin, il signifie plus rien dire du tout. Alors est apparu lors de ce salon un terme nouveau dénommé Ethical style, ce qui paraît plus explicite et bien dans l’air du temps. La notion d’éthique, au nom du respect environnemental, végétal animal, et humain constitue un des enjeux majeurs pour l’avenir de la planète. En fin connaisseur des tendances et courants, Messe Francfort n’a donc pas manqué de mettre le sujet sur le tapis.
Voilà donc pour le décor et les grandes lignes d’un salon riche de son dynamisme, de ses nouveautés et de ses innovations en tout genre sur tous les secteurs. C’est cette richesse qui explique son succès puisque son offre s’adresse à un large éventail de typologie de visiteurs. Depuis l’acheteur à gros volumes, en passant par les centrales d’achat de tout toutes dimensions. Depuis la GSB, la GSS, en passant par celles du meuble, de la décoration, les jardineries, un nombre considérable d’enseignes y trouve matière à découvertes, et ceci d’autant plus que les passerelles entre lesdites enseignes sont toujours plus nombreuses, de par la transversalité de l’offre. Toutefois les détaillants de tous ces secteurs, ne sont jamais oubliées, tant et si bien que ce petit monde cohabite dans une parfaite harmonie, l’espace de quelques jours, au sein de cette gigantesque foire qui n’a pas son équivalent sur la planète. Et si son succès ne va qu’en augmentant, c’est signe que chacun y trouve des motifs de satisfaction aussi bien du côté des exposants que des fabricants. Il suffit de voir le volume d’échanges commerciaux échangés, toujours plus élevé, pour constater que les quelque 137 000 visiteurs sont venus y faire autre chose que de se promener.
Voilà donc une édition 2016 d’un salon qui a tenu toutes ses promesses et mê­me un peu plus. Acheteurs et exposants se sont donc quittés avec le sourire. Tout le monde a été servi et bien servi. En ces temps de morosité, il y a toujours de l’ambiance chez Ambiente…•