20170726 b2b habitat

20170927 paysalia

Spoga+Gafa 2017 : Au sommet de son art

Écrit par Philippe Méchin Le 18 octobre 2017. Rubrique Europe

20171018 Spoga Gapha 1

Le salon spoga+gafa est reconnu comme le rendez-vous de référence dans le domaine du jardin et des loisirs de plein air. C’est un fait admis par les professionnels du secteur depuis des lustres. Cette position unique n’empêche cependant pas les organisateurs de continuer à innover, notamment dans la structure de l’offre, dans l’animation. Tant et si bien que le grand rendez-vous de Cologne, poursuit dans la sérénité, sa marche en avant, Plus que jamais, il apparait au sommet de son art, comme en attestent les résultats de l’édition 2017.

En tout cas nulle preuve de triomphalisme de la part des équipes Koelnmesse aux commandes de l’événement. Simplement, la satisfaction du travail accompli, comme le prouvent les statistiques. C’est ainsi que l’édition 2017 du salon spoga+gafa, a accueilli pas moins de 2131 exposants, venus de 59 pays, sur une surface d’exposition de quelque 226 000 m2, ce qui constitue un nouveau record absolu. A noter que le pourcentage d’entreprises étrangères venues présenter leurs nouveautés et innovations s’est élevé à 84 %, ce qui démontre sans contestation possible, l’internationalité de la plateforme allemande, positionnement auquel les organisateurs rhénans restent viscéralement attachés. Ce phénomène se retrouve également dans la structure du visitorat, puisque les 39 000 professionnels du secteur qui ont foulé les allées du parc des expositions pendant le salon sont venus de 113 pays. Ces données essentielles et ultrasensibles, au regard de Koelnmesse, prouvent que leurs efforts destinés à faire de leurs salons des rendez-vous mondialisés, fonctionnent parfaitement. Le spoga+gafa 2017, en constitue l’incontournable démonstration. Toutefois, selon le vieil adage qui veut que l’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, les visiteurs et exposants ont une fois de plus été séduits par une manifestation destinée aux professionnels du jardin, des loisirs de plein air et de l’outdoor unique en son offre sur la planète, non seulement de par sa dimension, mais aussi de par son adaptation aux tendances les plus actuelles d’un secteur qui subit à bien des égards, des mutations liées à sa typologie. Il est en effet plus que jamais évident que tout ce qui concerne le monde du jardin et des loisirs de plein air, dans le sens le plus large du terme a de beaux jours devant lui. Encore faut-il comprendre l’évolution de la demande de consommateurs sollicités, par une offre où viennent s’inviter des concepts inédits, comme cette notion de “smart gardening”. Il est en effet, permis de se demander ce que le high-tech vient faire dans un univers ou la nature constitue la pierre angulaire du système… bigre… Tout ceci est pourtant devenu une réalité, via notamment la technologie de l’outillage sans fil, mais aussi grâce à l’indispensable smartphone qui permet de piloter à distance bien des fonctions, destinées à rendre la vie au jardin, et son entretien, le plus facile possible. Tout ceci n’a rien d’antinomique, bien au contraire. Ces produits ne font que permettre au consommateur de pouvoir profiter des plaisirs de la vie au grand air, sans en subir ni les inconvénients et contraintes. Le jardinage dit intelligent est donc un paramètre que la profession va devoir intégrer dans les années à venir, avec l’inexorable développement de la connectivité. Cette nouvelle donne a parfaitement été intégrée par les organisateurs qui ont mis en place deux nouveautés, nommées smart gardening et IVG Powerplace et le moins que l’on puisse dire, c’est que celles-ci ont rallié tous les suffrages, et suscité un intérêt tout particulier, à tel point que l’on y a affiché complet.

Business sans stress

Mais revenons à l’essence même d’un salon à nul autre pareil, tant il est vrai que son offre est incomparable. De plus, de par son calendrier, il permet au visiteur de prolonger une ambiance de vacances. Non pas parce qu’il incite à la paresse, mais tout simplement parce que la spécificité de son offre, dédiée au plein air et à l’outdoor sous tous ses aspects, donne l’impression curieuse et néanmoins fort agréable de prolonger l’environnement dans lequel la majorité d’entre nous a été plongée, l’espace de quelques jours ou de quelques semaines. Ce mobilier spécifique, ces fleurs à profusion et leurs fragrances, ces mises en scène d’espaces jardin, la décoration, les outils et accessoires qui vont avec, sans oublier les plaisirs culinaires grâce à cette incroyable offre dédiée aux barbecues et dérivés, tout concourt à la rêverie, au bien-être, sans le stress inhérent aux grands salons internationaux. Et pourtant, le spoga+gafa en est bien un, et de la plus belle espèce avec plus de 2 100 exposants. Simplement, il faut bien reconnaître que les organisateurs ont su à merveille tirer parti des produits proposés par les exposants, en mettant fort habilement en scène, l’offre globale. C’est ainsi que le parc a été repensé afin de permettre au visiteur de mieux rationaliser sa visite, au cœur des 10 halls que celui-ci contient. Ce qui pourrait apparaître comme un détail prend toute sa dimension, lorsque l’on sait que la surface occupée était de l’ordre de 226 000 m2 ! L’autre spécificité du salon, c’est aussi ce rappel permanent à la nature, laquelle est finalement la reine de la fête. A cet effet, l’introduction massive du secteur des plantes y est pour beaucoup, via le partenariat avec le groupe Landgard, spécialisé dans la production et la commercialisation de produits horticoles de tous types. Cette coopération qui n’est cependant plus totalement nouvelle a permis de “reverdir” le salon. Il faut dire que les choses n’ont pas été faites à moitié, puisque ledit groupe Landgard occupe un hall à lui tout seul. Mieux encore, ses dirigeants en collaboration avec les organisateurs organisent des rencontres, permettant aux acteurs de la profession d’échanger sur les évolutions de leur métier, sur les goûts et demandes des consommateurs, et bien sûr de commercer puisque ce hall est aussi et avant tout une plateforme d’achat d’envergure.

Pas d’épines pour le cactus.

A noter que dans le domaine des tendances, chacun a pu noter une forte demande de cactus, laquelle est devenue la plante ornementale à la mode. Nous en avons eu, la preuve, sur d’autres stands, à propos d’autres secteurs, avec de vraies mises en scène où celui-ci apparaît comme la nouvelle star de la décoration intérieure. Quelles sont les raisons de cet engouement ? Nul ne sait, toujours est-il que le phénomène est une réalité. A notre avis, il nous semble corrélé à l’émergence d’ensembles décoratifs ou la nature, dans son aspect le plus sauvage, correspond à une nouvelle demande, sachant également que ce type de plante est aussi réputé pour sa robustesse et sa facilité d’entretien.
Au-delà de ses excellentes statistiques, cette édition 2017, aura été marquée par un autre triomphe, celui prévisible au demeurant du secteur des barbecues et autres produits dédiés à la cuisson en extérieur. Rien d’étonnant au demeurant, lorsque l’on connaît l’engouement pour ce type de gastronomie et surtout pour la convivialité qu’engendrent les réunions autour d’un barbecue, d’une plancha, ou autre appareil de ce type. Il n’en reste pas moins vrai que l’offre est devenue considérable à Cologne, à tel point qu’il est permis de se demander si les espaces dédiés ne sont pas en train de créer un salon dans le salon. L’effet en a été d’autant plus accentué cette année, que Koelnmesse a créé un nouveau segment nommé Outdoor Kitchen World, qui accueillait le top du top en matière de cuisines extérieures. En tout cas, ces produits très haut de gamme ont suscité beaucoup d’intérêt. Occupant, un hall à eux seuls, en l’occurrence, le 8, ils n’ont cependant fait qu’accroître la sensation de prédominance des espaces dédiés aux produits de cuisson outdoor. Toujours est-il que ce nouvel espace, démontre que le marché se porte plus que bien, et surtout tend à monter en gamme et en qualité, sous la poussée des fabricants qui rivalisent en termes de recherche et développement afin de présenter les nouveautés et innovations les plus performantes, les plus sophistiquées. Quoi qu’il en soit, le dynamisme de ce secteur est à montrer en exemple, et les fabricants ne se sont pas privés de le faire, en utilisant à plein, les espaces disponibles mis à leur disposition par les organisateurs, sur la plateforme de Cologne, qui fait désormais figure de référence pour cette industrie. Parmi toute cette offre, Camping Gaz, qui présentait ses nouveautés, a fait honneur une fois de plus au savoir-faire français dans le domaine. Et que dire de Weber, le grand fabricant américain, véritable pionnier de la profession, qui occupe la quasi-intégralité d’un hall à lui tout seul, ou non seulement il expose ses nouveautés et innovations, reçoit ses clients, mais également les membres de son réseau international. Il y procède, en véritable missi dominici, à de nombreuses démonstrations des avantages désormais connus et reconnus de la cuisson au barbecue. Cette ambiance n’est d’ailleurs pas sans nous rappeler la présence, il y a quelques années, des grands noms du jardin ou de la motoculture qui créaient l’événement rien que par leur présence massive, ce qui n’est pas sans nous faire regretter leur incompréhensible absence qui se prolonge dans le temps. Tous ont leurs raisons légitimes, mais nous ne pouvons que déplorer que le seul salon mondial de la profession ne puisse permettre de découvrir leur actualité, leurs nouveautés. Attendons, peut-être cela changera un jour. Cela s’est vu dans d’autres secteurs.

20171018 Spoga Gapha 2

Abondance de biens

Heureusement, les visiteurs ont eu largement de quoi faire avec une offre aussi pléthorique. Déployée en quatre segments, sur 10 halls, à savoir garden living, garden creation & care, garden bbq et garden unique, celle-ci a balayé tous les secteurs d’activité de l’univers du jardin et de l’outdoor. Au-delà du domaine du barbecue dont nous avons déjà parlé plus haut, le segment garden living et ses 121 000 m2, ont permis de présenter, tout ce qui constitue la vie au jardin, depuis l’ameublement, représentés par pas moins de 550 exposants jusqu’à la décoration sous toutes ses formes, ses dimensions. Sur garden unique, placée à nouveau dans le hall 10.2, l’offre était spécifiquement dédiée aux meubles de jardin haut de gamme, aux produits originaux et innovants. Mise en scène de façon spécifique, elle a permis aussi aux jeunes designers de talent de montrer leur savoir-faire, grâce à un concours nommé Youngstar 2017, qui a accueilli cette année pas moins de 81 projets, un record ! Pourtant, la palme de l’originalité revient à Lafuma, qui pour mettre en valeur les performances de ses sièges de relaxation, a créé au cœur de son stand un espace détente, avec musique, d’ambiance, images douces, lumières tamisées. Nous l’avons testé. Et ce fut magique.
Avec “Garden Creation & Care”, les visiteurs ont été transportés au cœur de ce que les organisateurs nomment “l’oasis verte”. Entre le passage 4/5, puis le hall 5.1 et 6, ils ont pu découvrir tout ce qui tourne autour de l’agencement, de l’entretien du jardin et de la terrasse. Au-delà des machines et outils nécessaires, ce segment regroupait les plantes vertes, ainsi que tous les produits indispensables à leur culture, leur entretien, et leur croissance. C’est également sur cet espace que se trouvait Landgard qui a activement participé, à dynamiser le secteur le plus “vert” du salon. Enfin, et comme nous l’avons évoqué plus haut, le salon spoga+gafa a insisté tout particulièrement sur l’arrivée du high-tech dans l’univers du jardinage. A cet effet, le hall 6 permettait au visiteur de se familiariser avec ces nouvelles technologies au sein de deux îlots thématiques intégrant l’univers du jardin intelligent pour l’un et la connectivité sans fil pour l’autre, sous les noms respectifs de “Smart Gardening” et IVG Powerplace. Des démonstrations permettaient à tout un chacun de connaître un peu mieux ces produits qui envahiront notre quotidien. Quelles en seront les limites ? Nul ne le sait. Toujours est-il que des exemples comme l’arrosage connecté, proposé par Hozelock, préfigurent ce que sera le jardin de demain. Facile, pratique, efficace, sans oublier la dimension éco responsable, laquelle introduit la sauvegarde de nos ressources naturelles, comme l’eau ce nouvel or blanc. Enfin et comment ne pas parler d’écologie sur un salon de jardin, tant il est vrai que celle-ci fait partie de son ADN. Inutile donc de s’étendre, sachant cependant qu’une grande marque comme Fitt, a décidé d’aller encore plus loin en s’investissant directement dans la vie de la cité, en tant qu’acteur majeur de la protection de l’environnement. Nous en saurons plus très prochainement, mais toujours est-il que cet ambitieux projet est à la hauteur des enjeux de notre époque et de celle des générations à venir.
La conclusion de cette remarquable édition du spoga+gafa, nous la laisserons à Katharina C.Hamma, dont la satisfaction dénuée cependant de triomphalisme est donc bien légitime : « Cette année, avec 226 000 m2, nous avons pu procurer plus de profondeur aux thèmes abordés, et offrir une plus grande valeur ajoutée. Ainsi le salon aura plus que jamais mérité sa position de salon mondial de référence dans sa spécialité ». Tout est dit en ces quelques mots simples, à propos d’un rendez-vous professionnel plus fort que jamais.

20170921 womansgarden