20180605 taiwan
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

Ambiente 2018 : Sur le toit du monde

Écrit par Philippe Méchin Le 9 avril 2018. Rubrique Europe

20180409 Ambiante

Dernier volet du triptyque des salons d’hivers signés Messe Francfort, Ambiente vient selon la tradition conclure une saison qui une fois de plus aura été fort animée du côté de Francfort. Il n’en demeure pas moins vrai que cet ultime rendez-vous en constitue l’apothéose la plus courue, la plus fréquentée, la plus spectaculaire. Toujours est-il que la grande plateforme allemande dédiée aux produits de grande consommation peut revendiquer plus que jamais le titre incontesté et incontestable de premier rendez-vous mondial du secteur.

Le mastodonte se porte donc très bien merci pour lui et les statistiques restent plus que jamais éloquentes. Mais c’est surtout le nombre d’exposants qui comme toujours interpelle puisque cette année encore l’édition 2018 a accueilli quelque 4441 exposants. Ce chiffre vertigineux aurait même encore pu être beaucoup plus conséquent puisque les organisateurs se sont trouvés une fois de plus confrontés à un problème récurrent, à savoir le manque d’espace disponible, tant et si bien que bien des entreprises désirant exposer se sont retrouvées sur une liste d’attente. Et pourtant, ce n’était pas la place qui manquait puisque la surface disponible couvrait à elle seule la bagatelle de 308 000 m2, soit l’équivalent de 43 terrains de football ! Néanmoins, ceci ne suffit toujours pas à satisfaire tous les besoins des impétrants désirant présenter leurs nouveautés et innovations sur ce rendez-vous de référence dont la notoriété est telle qu’elle attire le monde entier. Ainsi, pour cette édition 2018, le nombre d’exposants internationaux fut tout à fait exceptionnel avec un pourcentage de l’ordre de 81 %. Quant à celui des visiteurs, il n’est pas en reste. En effet, les quelque 134 000 professionnels qui ont fait le déplacement sur la bonne ville de Francfort sont venus de 168 pays, ce qui en gros, représente à peu près la terre entière. Ces statistiques démontrent clairement le poids considérable de l’internationalité du salon Ambiente. Un poids encore accru cette année par un très net regain de confiance dans l’économie mondiale lequel se ressent un peu partout, à des degrés divers certes, mais force est de reconnaître que le moral est revenu. Et quoi de mieux comme baromètre que la consommation ou du moins son appétence retrouvée. Sans parler d’euphorie, il est clair que le monde va mieux et que cela se ressent. Un tel contexte ne peut donc que profiter à une plateforme de référence comme Ambiente et à Messe Francfort aux commandes du navire. Toutefois, que l’on ne se méprenne pas. Le succès d’un salon n’est jamais une chose acquise à fortiori dans un contexte mondial aussi complexe. Aussi, les organisateurs ne relâchent jamais leurs efforts, afin de continuer à régner sur le toit du monde comme ils le font avec cette foire extraordinaire de par sa dimension, la variété et la profondeur de son offre, mais aussi et il ne faut jamais l’oublier grâce à la foultitude de nouveautés et d’animations en tous genres dont le but essentiel est de faciliter les rencontres contacts, et décisions d’achats entre clients et fournisseurs, et ceci mérite explications.

C’est dans les gènes

En effet, l’autre atout du salon c’est aussi sa typologie très allemande que Messe Francfort ne renie pas, bien au contraire, et comme toute plateforme d’envergure qui se tient outre-Rhin la priorité absolue est donnée aux échanges commerciaux. C’est dans les gènes, et ça ne date pas d’hier. En effet, il ne faut jamais oublier que tous les salons qui se tiennent à Francfort sont les héritiers directs de leurs aïeux venus de temps très anciens puisque ceux-ci remontent jusqu’au haut moyen âge. Non seulement les organisateurs ne renient pas ce passé, mais au contraire, ils le revendiquent avec une fierté non dissimulée prouvant ainsi au monde que leurs plateformes ont pu affronter toutes les époques même les plus agitées et Dieu sait si elles en ont connu. Fortes des racines de ce passé, elles perpétuent une image de force, de solidité à toute épreuve. Ces arguments prennent d’autant plus leur dimension dans un monde sans repères, multipolaire, ouvert à tous les vents d’une concurrence de plus en plus sauvage. Il va également sans dire que l’Allemagne en elle même constitue un autre argument de poids. Son économie est florissante, forte de sa puissante industrie qu’elle a su conserver et ne pas céder aux sirènes de la délocalisation, sans oublier le dynamisme de ses exportations, rassure autant les exposants que les visiteurs. Quoi que l’on puisse en penser, nos voisins restent malgré les turbulences dues à la réélection compliquée d’Angela Merkel à la chancellerie, les leaders de l’Europe. Il va donc sans dire que cet environnement favorable représente un atout de poids conforté bien évidemment par la réputation d’Ambiente. Tous ces arguments Messe Francfort sait en jouer très habilement et à leur place nous ferions pareil.

Cent fois sur le métier
Mais si ces atouts pèsent d’un poids non négligeable, ils ne sont pas suffisants pour assurer la notoriété et la pérennité d’une plateforme dotée d’une telle puissance de feu. Cet état de fait est depuis longtemps intégré par les équipes aux commandes de l’évènement. Messe Francfort a compris depuis bien longtemps qu’une ossature solide était indispensable, surtout dans un domaine aussi vaste que celui de l’univers des produits de grande consommation. Le dérapage vers un fourre-tout est le piège dans lequel il était facile de tomber, à fortiori avec un nombre aussi élevé d’exposants. Il est en effet, facile de brouiller la lisibilité de l’offre et de transformer le salon Ambiente en un gigantesque bazar. Heureusement et depuis toujours, les organisateurs veillent scrupuleusement au grain. A cet effet, ils ont créé une structure d’offre parfaitement immuable, laquelle a fait leur succès. Rappelons à ceux qui l’ignoreraient encore que celle-ci est tricéphale. Les trois volets du triptyque se nomment Dining, Living, et Giving, mis en scène, selon une structure très étudiée. Au sein du premier secteur sont présentés tous types de produits de cuisine, les arts de la table, les casseroles, assiettes, couteaux et fourchettes, les articles à grands volumes la coutellerie, le petit électroménager. Sur le second se trouvent exposé tout ce qui concerne l’ameublement intérieur, la décoration, l’art floral, les articles dédiés à la literie, sans oublier une offre incroyable dédiée aux produits et appareils d’entretien, de nettoyage de la maison, mais aussi le rangement, les planches à repasser, les articles pour sanitaires, les balais mécaniques ou non de tous crins et de tout poil. Enfin le troisième et dernier volet se nomme Giving. Il est destiné aux cadeaux en tout genre. C’est dire si l’offre est large et profonde, mais néanmoins solidement structurée. Ainsi le visiteur peut très clairement organiser sa visite selon son secteur d’activité sans perdre de temps au cœur des halls de ce parc pourtant immense.
Mais, n’hésitons pas à le répéter, l’intérêt d’Ambiente c’est avant tout des animations sans cesse renouvelées des halls spécifiquement réaménagés, des mises en scène inédites. Tout ceci fait que même si l’offre structurelle reste identique au fil des ans, elle s’enrichit lors de chaque édition de nouveautés liées aux tendances et modes du moment à l’air du temps, aux marchés à fort potentiel de développement. Ainsi, le visiteur a toujours l’impression de découvrir une plateforme toujours renouvelée, en mouvement perpétuel, et en final pleine de dynamisme. Afin de toujours stimuler cette offre considérable, les organisateurs rivalisent d’imagination. A cet effet, l’édition 2018 n’a pas échappé au phénomène, et les visiteurs ont eu leur lot de surprises et de nouveautés dans ce domaine.

Feu d’artifice

Face à tant d’animations, et puisqu’il fallait bien faire une sélection, nous avons procédé à un choix, parmi celles qui nous ont paru les plus originales dans leur conception et leur approche. Pour inaugurer ce florilège, citons tout d’abord ce nouveau service nommé “Business. Matchmaking”. Ce programme avait pour objectif de faciliter l’échange de contacts entre les fabricants et les acheteurs avant même l’ouverture de la foire. A cet effet, une plateforme en ligne permettait de planifier les rendez-vous. En complément Messe Francfort avait constitué une équipe spécifique dédiée spécifiquement à ces rencontres afin d’apporter son aide en cas de problèmes et répondre à tous types de questions. N’importe quel acheteur en possession d’un billet pouvait s’intégrer à ces moments. Une autre animation valait que l’on s’y attarde. Elle se nommait étrangement Handel im Wandel, ou encore “Point of Experience”. Elle avait pour but de montrer l’évolution du commerce et surtout d’expliquer comment présenter et mettre en scène les produits à l‘ère du numérique devenu incontournable dans les échanges commerciaux. Un autre espace bien particulier a attiré une fois encore notre attention. Les organisateurs y ont beaucoup travaillé et leurs efforts y ont été largement récompensés. Celui-ci regroupait près de 290 exposants impliqués dans le domaine de l’équipement pour l’hôtellerie restauration. Ce secteur, récemment créé et activé par Messe Francfort, fait un véritable tabac. Les acheteurs qui profitent de cette offre unique peuvent en plus commander sur place. Enfin nous avons retenu une dernière animation qui tient beaucoup à cœur des organisateurs, en raison de son internationalité. Elle se nommait Global Sourcing Dining, Global Sourcing Living et Global Sourcing Giving. Elle accueillait près de 1 500 exposants venus de 55 pays spécialisés dans les affaires internationales à gros volumes. Elle permettait également de commander directement auprès de ces fabricants venus de tous les pays du monde. En résumé, tous ces points d’animations avaient pour but essentiel de favoriser les échanges commerciaux, encourager les actes d’achat, pas pour amuser la galerie. Ambiente est une foire professionnelle, pas un parc de loisirs.

Design toujours en pointe

Pour autant, on ne s’ennuie pas sur Ambiente. L’environnement volontairement “business” n’implique pas l’austérité, tant s’en faut. La création, le design, l’imagination restent des éléments essentiels aux yeux des organisateurs. A commencer par la présence d’un pays invité qui vient y présenter son savoir-faire dans tous les domaines où il possède une expertise reconnue. Pour cette édition 2018, c’est la Hollande qui s’est retrouvée sous les feux de la rampe. Via l’appellation “DO DUTCH”, les visiteurs étaient invités à découvrir les produits, mais aussi la culture typiquement néerlandaise, et le mode de pensée artistique. C’est ainsi que le designer Robert Bronwasser, commissaire de cette exposition “orange”, a mis en scène les créations, dans un contexte original, un style à la fois minimaliste et haut en couleur. Enfin, et toujours dans le registre créatif, Messe Francfort a une nouvelle fois fait appel au célèbre Stilbüro bora. heike. palmisano, lequel a exposé ce que seront les tendances dans les domaines de la table, la cuisine, la décoration intérieure et les cadeaux, selon une exposition en 4 tableaux nommés “modest regenerations”, “colourful intentions, technological emotions” et enfin “opulent narrations”. Derrière ces termes, un nom un peu ésotérique, se cachent les courants stylistiques qui vont du rustique simple à l’opulence baroque, selon Annette Palmisano. Il y va, ajoute-t-elle, d’une recherche de bien-être, de signification d’alternatives. L’accent est mis sur le quotidien, le fait main, sur le durable et le futur. Au-delà cette approche, il est vrai que l’aspiration au durable, à l’authentique, aux couleurs proches de celles de la nature, au respect de l’environnement, au recyclable, ont été sans grande surprise les tendances les plus en vue, sur tous les stands, dans tous les secteurs d’activité et tout laisse à croire que ce mouvement n’est pas près de s’arrêter, malgré l’inexorable montée en puissance de la haute technologie rendant les produits toujours plus performants et surtout de plus en plus simples à utiliser dans notre vie quotidienne.
Tous ces éléments conjugués et tant d’autres ont très largement participé au succès de cette grande fête dédiée aux produits de grande consommation. Malgré un petit bémol en raison d’un très léger tassement du visitorat. Les affaires ont été d’un excellent niveau preuve que le dynamisme et la confiance en l’avenir sont revenus. A noter d’ailleurs un fort taux de satisfaction de ces mêmes visiteurs. En effet celui-ci a atteint des sommets avec un indice de 96 %. Quant à la répartition par pays du nombre de professionnels venus découvrir les nouveautés et innovations des exposants venus, répétons-le, du monde entier, les chiffres indiquent de forts taux de progression du côté de l’Italie, la France, des Etats unis, de la Grande-Bretagne, des Pays-Bas, de l’Espagne, de la Turquie, de la Corée et de la Suisse, qui constituent le Top Ten. Sans oublier dans ce classement, l’incroyable Chine. En effet, c’est encore une fois du côté de l’empire du Milieu que les résultats sont spectaculaires, preuve du changement complet de stratégie opéré. Désormais, c’est le fabuleux marché intérieur du pays que les autorités ont décidé de soutenir, en favorisant la consommation. Cette immense classe moyenne dont les rangs ne font que se renforcer avec la prospérité du pays est prise d’une frénésie d’achats tous azimuts. Il n’est pas un secteur de la consommation qui ne soit atteint par cette fièvre. Comme en plus, l’appétence pour les produits occidentaux et notamment européens reste encore très forte, le nombre d’acheteurs vole de record en record depuis la récente montée en puissance de ce phénomène qui n’est pas près de s’arrêter. Il va bien falloir s’habituer à voir nos amis chinois toujours plus nombreux à arpenter les allées d’Ambiente et d’ailleurs de bien d’autres salons dans les années à venir. A noter également sans grande surprise au demeurant une forte affluence d’acheteurs allemands signe de la prospérité du pays. Plus étonnant est le retour aux affaires de la Russie. Ces dernières années, beaucoup d’acheteurs étaient portés manquants en raison de la mise au ban du pays. Il semble toutefois que les effets s’atténuent avec le temps, comme le démontre la forte hausse de leur présence.
Fort de son passé glorieux, de son présent radieux, de son avenir plus que prometteur, rien ne semble ébranler ce géant nommé Ambiente. Cette force tranquille, n’empêche cependant ni l’imagination ni le dynamisme comme le démontre chaque année Messe Francfort qui a toujours plus d’un tour dans son sac, et surtout de nombreux projets, dont un sera particulièrement visible par tout un chacun. Il s’agit de la construction d’un nouveau bâtiment, rien de moins. Cependant au-delà de l’aspect spectaculaire, sa construction va engendrer une réorganisation de l’offre. Affaire à suivre, donc, et de très près.•