20200212 JdC Garden 2
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

Ambiente 2020 : L’apothéose

Écrit par Philippe Méchin Le 27 décembre 2019. Rubrique Europe

20191227 ambiente

Dernier volet de la séquence des salons hivernaux dédiés aux biens de consommation, Ambiente, vient comme chaque année conclure en beauté deux mois de haute activité à Francfort, et de quelle façon, puisque ce colosse proposera encore l’offre la plus conséquente au monde avec ses 4 500 exposants, fidèles à un rendez-vous que la quasi-majorité d’entre eux ne manqueraient pour rien au monde. Cette fidélité à cet événement hors normes prouve une puissance et une efficacité qui n’est plus à démontrer dans un monde des affaires tourmenté.

Il est vrai que les échanges commerciaux de toutes sortes ne sont pas épargnés par une crise que tout le monde redoute sans que personne ne sache d’où elle viendra, ni quand. Toujours est-il que la mondialisation devenue incontournable n’est pas heureuse comme d’aucuns le prétendaient il y a quelques années. Certes, elle a permis à des centaines de millions d’individus de sortir du seuil de pauvreté, mais elle a engendré d’autres problèmes qui pèsent sur le moral des troupes. Tant et si bien qu’un peu partout sur la planète chacun sent à sa façon que des jours difficiles se profilent à l’horizon. Entre la tension commerciale entre les deux géants planétaires, à savoir les USA et la Chine, qui se livrent un début de guerre qui s’annonce sans pitié, entre un Brexit qui se profile à l’horizon sans jamais cependant aboutir, entre une forme de paupérisation des classes moyennes, grandes dépensières en bien de consommation devant l’éternel, qui voient leur pouvoir d’achat ne cesser de s’éroder, leur épargne diminuer accompagnée d’une pression fiscale toujours plus forte, entre les inégalités qui ne cessent de se creuser, ouvrant la porte à ce qu’il est désormais convenu d’appeler le populisme, pour ne citer que ces quelques exemples, il faut bien avouer qu’il y a matière à se faire du souci.
Néanmoins, les dirigeants de Messe Francfort, qui sont tout sauf des perdreaux de l’année, sont bien conscients d’une situation économique tendue, a fortiori sur le territoire allemand où le terme de récession est désormais ouvertement prononcé. Bref, rien n’est simple. Pourtant ceux-ci affichent une grande sérénité face aux sombres pronostics de tous les experts et économistes de tout crin. Et bien évidemment, comme on les comprend, puisque malgré toutes les difficultés annoncées ici et là, le salon se tiendra une fois de plus, quasiment à guichets fermés. Avouez qu’il y a quand même de quoi s’étonner. Cependant en y regardant d’un peu plus près, on s’aperçoit que tout ceci relève d’une logique de fonctionnement, et d’une tradition venue de la nuit des temps. En effet, il ne faut jamais perdre de vue que les salons de Francfort en ont connu des crises de tous types, et qu’à chaque fois celles-ci n’ont guère eu d’incidence sur l’offre et la fréquentation de leurs salons. Car tout est anticipé, via notamment une connaissance très pointue des marchés, de leurs soubresauts, leurs bons et mauvais moments, mais aussi par une attention toujours très soutenue envers la conjoncture économique internationale. Tout ceci fait que les équipes aux commandes des salons ne sont jamais prises au dépourvu.

Le poids de l’héritage

D’autre part, il est un élément qui pèse de tout son poids dans le succès de ses foires. En effet, on n’insistera jamais assez sur le poids considérable de la tradition et de l’héritage. Celles-ci sont issues de la nuit des temps, plus exactement du moyen âge. Elles en ont donc vu d’autres, c’est un euphémisme, et surtout ont toujours su s’adapter aux évolutions de la demande, et dieu sait s’il y en a eu depuis tous ces siècles passés. Alors oui, bien sûr, Messe Francfort suit comme toujours l’évolution des évènements et des marchés, mais forts de cette expérience unique, les organisateurs savent s’adapter, comme ils le prouvent pour cette édition 2020, dont le succès est d’ores et déjà acquis ; et puis il est un élément qu’il ne faut jamais perdre de vue. En période de crise, un salon de l’envergure et de la notoriété d’Ambiente est une valeur de refuge, une référence, un gage de sécurité. Lorsque les vents sont contraires, il est préférable de réduire la voilure et de la déployer à bon escient. C’est ainsi que de nombreuses entreprises attentives aux dépenses préfèrent jouer la sécurité.

Cercle très fermé

Dans un tel contexte, le salon s’inscrit dans le cercle très fermé des salons incontournables dans leur domaine, à savoir celui des biens de grande consommation. Aussi les exposants et visiteurs ne seront ni déçus ni déstabilisés par la structure de l’offre, laquelle restera la même pour cette édition 2020. Rappelons pour mémoire que celle-ci se compose de cette fameuse trilogie qui a fait son succès. Elle se nomme respectivement, Living, Dining, Giving. Le premier segment accueille les produits destinés à l’aménagement intérieur. S’y trouveront notamment exposés, le mobilier, la décoration, le linge et tissu de la maison, les produits d’entretien, etc. Avec Dining, c’est tout l’univers de la cuisine, du petit électroménager, de la cuisson, des arts de la table, de la vaisselle que le visiteur découvre. Enfin Giving, comme son nom l’indique, met le cadeau à l’honneur sous toutes ses formes. Il va sans dire qu’au cœur de cette ossature se trouve une foultitude d’offres spécifiques et d’animation. Citons notamment cette année, un effort tout particulier pour celle dédiée à l’hôtellerie, restauration et collectivités qui connaît un succès exceptionnel depuis sa récente création. Ce secteur, qui constitue une plateforme d’achats unique, sera mis particulièrement en vedette. Bien évidemment l’E-commerce s’y taillera aussi une place de choix, sans grande surprise.
Mais au-delà de tout cet environnement de nouveautés et innovations proposées par les fabricants et industriels, au-delà de toute cette ambiance business, Messe Francfort n’oublie jamais d’y ajouter une touche de glamour avec toutes les tendances mises en scène par le bureau de style bora. herke. palmisano qui nous raconte une histoire au sujet de tous ces produits. Ils sont déclinés en 3 univers thématiques. Le premier nommé “Shaped + Softened” nous dit que les objets de décoration intérieure possèdent des formes sculpturales associées à des volumes doux et des contours marqués. Le second, nommé « precise+ architectural », montre que les tons inspirés par l’architecture confèrent aux matériaux précieux une touche industrielle. Enfin « artistical+ diverse » donne aux objets un caractère unique. Quoi qu’il en soit, toutes ces descriptions un peu ésotériques mériteront d’être vérifiées sur place, à l’occasion d’une immanquable visite sur le plus grand salon des biens de consommation de la planète.

Ambiente 2020 - 7/11 février - Francfort
Parc des expositions