20181030 interzun guangzhou
20180410 bricoscopie logo 20180410 jardiscopie logo 20180410 negocescopie logo

CIHS Shanghai 2018 : Deux fers au feu

Écrit par Philippe Méchin Le 15 juin 2018. Rubrique Asie

20180615 CIHSDéfinitivement installé au sommet des salons dédiés à la quincaillerie et l’outillage sur le continent asiatique, et même sur l’ensemble de la zone Asie Pacifique, le salon CIHS, acronyme désormais bien connu de China International Hardware Show, constitue un des plus beaux fleurons du portefeuille pourtant bien garni de Koelnmesse. Au-delà de sa domination sur sa zone d’influence, il s’est hissé au deuxième rang mondial des rendez-vous de la profession.

Cependant, rien n’est tombé du ciel, et le rendez-vous de Shanghai, ne cesse ne remettre sur le métier son ouvrage lors de chaque édition. A cet effet, les organisateurs ne craignent pas de changer les dates, d’ouvrir de nouveaux chantiers. En ce sens, nous sommes loin des traditions germaniques, et même européennes qui n’aiment guère voir leurs calendriers bousculés. Question de culture, certes, mais aussi question de marché. Plus que jamais l’incroyable Chine continue plus que jamais d’être en ébullition. Les entreprises sont désormais présentes sur tous les fronts. En effet, l’économie du pays garde désormais deux fers au feu, et ceux-ci sont plus que jamais incandescents. C’est ainsi qu’après avoir bâti sa fulgurante prospérité sur les exportations à tout va, dans tous les secteurs, voilà que depuis peu son fabuleux marché de consommation explose dans des proportions jamais vues. La population, longtemps sevrée, voit aujourd’hui le fruit de ses énormes efforts enfin couronnés. Avec bien évidemment la bienveillance active du gouvernement qui encourage le phénomène avec un accès facilité au crédit tout en veillant au grain, afin d’empêcher tout dérapage, notamment dans le domaine de l’immobilier, ou quelques bulles ont failli éclater, lesquelles auraient pu causer des dégâts considérables. Heureusement, la situation est sous contrôle, mais reste sous haute surveillance, ce qui permet à l’Empire du Milieu de poursuivre sa marche en avant, à la conquête de la place de première économie mondiale. Ceci signifie donc, que l’export pèse toujours de tout son poids dans le PIB du pays, et ceci d’autant plus fortement que les dirigeants du pays sous la conduite de leur nouvel Empereur Xi Jing Ping, ont mis en branle un gigantesque chantier nommé nouvelle route de la soie, qui permettra de faciliter la circulation des marchandises et des biens, et en même temps d’importer toute matière première, dans cette future immense zone d’influence afin d’assurer au pays une autonomie qui permettra ainsi d’exporter encore un peu plus et de garantir une capacité industrielle capable d’absorber la demande intérieure. La boucle est ainsi bouclée, CQFD.

En première ligne.

Dans un tel contexte quasi euphorique, il va donc sans dire que certains secteurs sont plus particulièrement concernés par une telle configuration. Le premier d’entre eux, sans grande surprise concerne l’habitat, et par voie de conséquence sa construction et son aménagement. Il est donc évident que les salons professionnels qui y sont liés de près ou de loin se retrouvent obligatoirement en première ligne. Le salon CIHS est donc un des rendez-vous concernés au premier chef de par son offre. En effet celui accueille, la quincaillerie, l’outillage, la serrurerie, la visserie, bref ce que l’on trouve à l’identique chez le grand frère rhénan d’Eisenwarenmesse, à la différence près, c’est que celui-ci se tient tous les deux ans, tandis que la fréquence du rendez-vous chinois est annuelle. Il faut bien admettre que vu la dynamique du pays, ce rythme s’impose sans la moindre hésitation puisque les exposants se compteront au nombre de 3 000 répartis sur plus de 150 000 m2, au cœur du tout nouveau et très moderne National Exhibition and Convention Center de la bouillonnante, c’est le moins que l’on puisse dire, mégapole de Shanghai. Il est donc clair que le succès en termes d’occupation des halls est largement assuré. Les 50 000 visiteurs attendus venus de tous les pays du monde auront donc vraiment de quoi faire, d’autant plus que le salon va concentrer ses efforts, sur l’innovation. Il est désormais bien loin, l’univers industriel de la Chine, fondé sur la copie bas de gamme. En tout cas ce n’est pas ce que trouveront les professionnels qui feront le déplacement sur le CIHS 2018. Koelnmesse aux manettes de l’événement, veille au grain, et il est certain que celui-ci sera à des années-lumière des débuts, il y a maintenant 17ans.Tout ceci a été aussi rendu possible, grâce à la concertation, laquelle a débouché sur un partenariat très actif avec le très puissant syndicat de la profession, en l’occurrence, le China National Hardware show.

Double enjeu

Néanmoins, et malgré cette coopération avec une association très locale, le salon CIHS garde cette personnalité bien spécifique qui en fait un rendez-vous très prisé. En effet cohabitent les entreprises spécifiquement dédiées à ce gigantesque marché local, et celles dites de sourcing, à destination des acheteurs internationaux. C’est ainsi que se croisent les acheteurs du coin et ceux venus du monde entier à l’exemple de Walmart, Obi, mais aussi les pure players comme Alibaba, qui malgré son identité chinoise est une entreprise d’envergure mondiale. Mais le plus étonnant, c’est que nous sommes bel et bien en train d’assister à un changement de paradigme. Nous en voulons pour preuve ces mêmes acheteurs locaux qui fréquentent assidument les stands des exposants étrangers, surtout venus d’occident, ce label constituant toujours une référence pour le consommateur chinois, à la recherche de produits de qualité, mais aussi statutaires, notamment allemands, très performants dans ce secteur d’activité. Comme d'habitude leur pavillon sera le plus grand, le plus visible, le plus couru. Dans le domaine international, il faut également noter la montée de puissance de l’Inde, qui double sa surface, et celle toujours conséquente de Taiwan. Tout ceci démontre que le CIHS aura deux fers au feu, l’un pour le marché national, l’autre pour le marché export, sachant qu’il existe toujours plus de passerelles entre les deux.
Il est un autre signe qui ne trompe pas, quant à l’engouement des consommateurs pour l’aménagement de la maison. En effet le salon reçoit pour cette édition à venir le soutien d’une association professionnelle regroupant 177 entreprises spécialisées dans le secteur et qui opèrent sur un parc de plus de 28 000 logements !
Voilà donc le festin auquel auront droit les convives qui franchiront les portes du CIHS, du 10 au 12 octobre. Ces dates sont inédites, mais les organisateurs ne les ont évidemment pas choisies au hasard. Ils les estiment comme désormais les mieux adaptées aux demandes du marché. Nous considérons également à notre humble avis, ce choix également, comme des plus judicieux. l
CIHS Shanghai 10 12 Octobre
National Exhibition and Convention Center Shanghai