10 astuces pour aménager un petit jardin de 10m2

4.5/5 - (184 votes)

Un aménagement de bon goût ne nécessite pas une grande surface. Ces 10 conseils et astuces vous permettront d’aménager un petit jardin de 10m2 et de faire paraître plus grand.

De nombreux propriétaires de jardin ne disposent que de quelques mètres carrés de terrain. C’est précisément dans ce cas qu’il faut utiliser quelques astuces visuelles pour aménager le jardin et ne pas surcharger le petit jardin de plantes et d’idées d’aménagement les plus diverses selon la devise « beaucoup aide beaucoup ».

📏 OrganisationDiviser en chambres de jardin, utiliser des treillis pour espaces séparés
👀 Axes VisuelsCréer des axes et des diagonales pour agrandir visuellement
🌳 Différences de NiveauUtiliser des talus, terrasses surélevées pour créer de la profondeur
🚶‍♂️ Revêtements de SolPréférer des matériaux uniformes et de grande taille
🔍 Intégrer l’ExtérieurOuvrir des fenêtres dans les clôtures pour inclure les terrains voisins
🌿 Accentuer les HauteursIntroduire des éléments hauts comme des treillages ou petits arbres
🎨 Choix de Couleurs et PlantesUtiliser des plantes claires et des couleurs froides pour ouvrir l’espace
🌾 Surfaces CirculairesPréférer des pelouses circulaires ou ovales
💧 Plans d’Eau et MiroirsIntégrer de l’eau et des miroirs pour créer des illusions d’espace
Accents VisuelsMettre des éléments décoratifs comme des sculptures ou des jeux d’eau

Comment agrandir un petit jardin ?

  • Diviser le jardin en parties distinctes avec des axes visuels.
  • Choisir des revêtements de sol uniformes, si possible clairs
  • Souligner les hauteurs par des espaliers ou de petits arbres d’intérieur
  • Choisir des plantes claires pour les coins sombres
  • Créer des pelouses circulaires

Aménager un petit jardin de 10m2 : nos conseils

aménager un petit jardin de 10m2

Avant de commencer à aménager votre petit jardin de 10m2, prenez le temps de bien le planifier. Après tout, le peu d’espace disponible doit être exploité au maximum. Cela inclut notamment les questions d’utilisation ultérieure et les aspects esthétiques :

  • Le jardin doit-il comporter un potager ou un carré d’herbes aromatiques ?
  • Un espace de jeu adapté aux enfants est-il nécessaire ?
  • Est-il possible d’intégrer des arbres, des arbustes ou des talus déjà existants ?
  • Quelles plantes plaisent et s’accordent entre elles ?
  • Quelle est la quantité de travail et de temps nécessaire à l’entretien du jardin ?
A lire également :  Bois d'aulne : propriétés, traitement et entretien

Important : n’oubliez pas de faire un croquis afin de toujours avoir à l’esprit l’aspect final du jardin. Les conseils et astuces d’aménagement suivants vous aideront à faire en sorte que votre petit jardin paraisse plus grand qu’il ne l’est en réalité.

1. La taille par la réduction

Les petits jardins paraissent plus grands lorsqu’ils sont clairement organisés et structurés. La devise « La grandeur par la réduction » signifie que les petits espaces verts paraissent plus ouverts et plus captivants lorsqu’ils ne sont pas accessibles au premier coup d’œil, mais qu’ils sont divisés en chambres de jardin décentralisées. Il peut s’agir d’un espace de détente avec une chaise longue, d’une aire de jeu, d’un potager ou d’une terrasse couverte. Les éléments de séparation sont des parterres de plantes vivaces, des herbes hautes, une petite haie ou un mur à mi-hauteur.

Des murs de treillis peu encombrants, recouverts de clématites ou de vigne sauvage, peuvent également être intégrés dans le jardin. Ainsi, le visiteur du jardin essaie inconsciemment d’explorer les différents coins et parcelles pour découvrir ce qui se cache derrière une haie ou une bordure – un voyage de découverte varié ! Toutefois, évitez les haies et les écrans trop hauts, car ils réduisent l’espace du jardin. Concentrez-vous plutôt sur les arbustes à feuillage persistant, les arbres taillés en forme ou les massifs de vivaces bas.

2. Les axes visuels et les lignes élargissent visuellement l’espace

Une division claire du petit jardin implique des axes visuels et des diagonales qui agrandissent visuellement la surface et apportent de la sérénité à l’ensemble. Ainsi, un aménagement symétrique avec des haies d’encadrement et des plates-bandes qui bordent le chemin peut détourner l’attention de la taille réelle du jardin. Un axe de vue, par exemple de la terrasse à une place assise devant ou derrière une haie en passant par un chemin de jardin étroit, crée une sensation de profondeur et d’espace, en particulier dans les jardins larges.

Le chemin de jardin doit avoir un but précis, par exemple une place assise, une petite fontaine ou une pierre de source. Outre la conception symétrique, le « nombre d’or » est un rapport de division souvent choisi pour les allées de jardin et les surfaces. Si le jardin est plutôt long et étroit, des allées sinueuses qui contournent les haies et les massifs de plantes vivaces peuvent donner l’impression que la surface est plus grande et moins uniforme.

A lire également :  Gazon à semer ou gazon en rouleau : lequel choisir ?

3. Créer de la tension par des différences de niveau

De nouveaux espaces peuvent être créés avec des hauteurs différentes. Un jardin en contrebas, une terrasse en bois surélevée ou des plates-bandes surélevées donnent de la profondeur au jardin. Des murs en pierres sèches ou en pierres naturelles permettent de créer des talus qui peuvent être plantés de différentes manières. Cela permet de créer des styles différents dans un petit jardin, tout en les séparant les uns des autres. De larges marches, sur lesquelles on s’attarde plus longtemps que sur les marches étroites, permettent au visiteur de passer d’une zone à l’autre et d’admirer différentes fleurs et plantes, de se reposer sous une pergola ou au bord d’un petit étang.

4. Des revêtements de sol uniformes et de grande taille

Lors de l’aménagement d’un petit jardin de 10m2, il est préférable de privilégier un nombre plutôt restreint de matériaux coordonnés. Des revêtements de sol différents et très petits morcellent visuellement le terrain et donnent l’impression que le jardin est étroit. Lorsque vous créez des allées de jardin, limitez-vous à des chemins étroits qui ne nécessitent qu’un seul type de matériau. De même, quelques dalles, pierres et marches de grand format peuvent donner une impression de grandeur et d’espace.

5. Intégrer les terrains voisins dans la conception

Avant de planter une haie à hauteur d’homme ou de prévoir un écran de protection contre les regards indiscrets sur la propriété voisine, il est important de prendre en compte les jardins et espaces environnants dans la planification du jardin. Si vous avez une vue sur un champ ou une prairie, par exemple, le fait de ne pas mettre de barrière peut avoir un effet d’agrandissement de l’espace. La vue sur un bel arbre, un arbuste ou autre doit également rester dégagée.

En effet, les éléments qui attirent l’attention à l’extérieur constituent un arrière-plan efficace pour vos propres plantations et donnent l’impression que le petit jardin est plus vaste grâce à l’effet 3D. Dans les haies et les clôtures existantes, il est possible de découper et de dégager de petites fenêtres et des trous de regard. Les arches de portail permettent également de voir le terrain voisin et donnent l’impression que votre jardin se confond avec l’autre.

A lire également :  Utiliser une tronçonneuse en toute sécurité : quelques conseils

6. Accentuer les hauteurs de votre petit jardin de 10m2

Certains éléments hauts créent une tension dans un petit jardin et détournent l’attention de la longueur et de la largeur du terrain. Les treillages de roses constituent de jolis passages et les petits arbres d’intérieur tels que le trompette à boules, le pommier d’ornement, l’aubépine commune et l’érable boule donnent le ton. Une pergola à la végétation dense, des arbres et des arbustes aux couronnes coniques peuvent ressembler à des sculptures de jardin.

7. Le bon choix de couleurs et de plantes

le bon choix de couleurs et de plantes

Une profondeur accrue dans un petit jardin est surtout suggérée par un choix de couleurs bien pensé. Des arbustes à feuilles persistantes en bordure du terrain rendent la limite avec le terrain voisin plus floue, tandis que des tons plus clairs, comme les couleurs de l’érable doré du Japon, ouvrent visuellement les coins sombres. Des plantes à grandes feuilles plus foncées au premier plan et des plantes à petites feuilles plus claires et plus basses à l’arrière-plan créent un effet de profondeur et font paraître un chemin plus long.

De même, les fleurs bleu pâle ou blanches donnent l’impression que le jardin est plus vaste, car les tons froids et clairs sont perçus à distance. En revanche, les couleurs rouges et violettes doivent être utilisées avec parcimonie. En général, il est conseillé de se limiter à une petite gamme de couleurs de fleurs dans un petit jardin. Cela donne une impression de calme et le jardin n’est pas surchargé. Pour que le petit jardin soit clair et accueillant, du gravier blanc ainsi que des revêtements clairs pour les allées apporteront de la lumière au terrain.

8. Surfaces circulaires (gazon)

Une erreur souvent commise dans les petits jardins est d’aménager une pelouse carrée ou rectangulaire. Au lieu de cela, les pelouses circulaires et ovales ouvrent visuellement le terrain lorsqu’elles sont encadrées par des parterres et des arbustes. La tension est créée lorsque la pelouse se trouve au centre et est entourée de plantes éparses. Cela permet de créer des zones en forme d’îlot qui aèrent le jardin tout en restant harmonieuses.

9. Les plans d’eau et les miroirs donnent une impression d’espace

Bien que les étangs de jardin et les jeux d’eau soient plutôt mis en valeur dans les grands jardins, les petits jardins peuvent également être valorisés par des plans d’eau. Le fait que la surface de l’eau reflète le ciel et l’environnement devient alors un aspect qui occupe l’espace et agrandit visuellement un petit espace vert. De plus, les plans d’eau apportent une luminosité supplémentaire au jardin.

Une forme d’aménagement plus inhabituelle pour les petits jardins est la technique dite du « trompe-l’œil ». Le terme vient du français et signifie « tromper l’œil ». Elle consiste à donner l’illusion de l’espace et de la profondeur à l’aide de miroirs et d’astuces de perspective. Les entretoises d’un cadre en bois, d’un treillis ou d’un espalier qui s’étendent vers l’intérieur donnent l’illusion d’une profondeur optique à l’œil du visiteur du jardin.

10. Cibler les accents

Plus le jardin est petit, plus les éléments individuels tels que les sculptures, les treillages recouverts de plantes grimpantes, les boules lumineuses et autres idées de décoration ont tendance à être mis en avant. Un petit jeu d’eau, une sculpture soigneusement choisie ou un arbuste à la floraison particulièrement remarquable au bout d’une allée ou au fond du terrain deviennent des points de repère pour l’œil. Cela donne une profondeur supplémentaire à l’espace.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?