6 erreurs fréquentes lors du nettoyage des fenêtres

4.1/5 - (181 votes)

On vient à peine de finir de nettoyer la fenêtre et de passer la raclette dessus que les premières traces apparaissent déjà. Quelle déception ! Pour que cela ne vous arrive pas, nous vous expliquons trois erreurs fréquentes commises lors du nettoyage des fenêtres. Ainsi, à l’avenir, la saleté, les traînées et les traces n’auront plus aucune chance sur vos vitres.

1ère erreur : Nettoyer le cadre des fenêtres en dernier

nettoyer le cadre des fenêtres en dernier

Avant de s’occuper des vitres, il faut d’abord nettoyer le cadre de la fenêtre. Pour ce faire, passez un chiffon imbibé d’eau propre sur le cadre et essuyez la saleté. N’oubliez pas non plus de nettoyer les joints, entre lesquels s’accumulent volontiers la poussière et les fines particules de saleté. Ce faisant, un peu d’eau sale coulera certainement d’en haut sur la vitre et provoquera des traînées sombres. Pour éviter de faire double emploi lors du nettoyage des fenêtres, il est conseillé de ne nettoyer la vitre qu’après le cadre.

2ème erreur : Nettoyer les fenêtres en plein soleil

Ce n’est que lorsque les rayons du soleil frappent la fenêtre que l’on peut voir la quantité de saleté qui s’y est accumulée. Il est clair que l’on a alors immédiatement envie de remplir un seau d’eau pour nettoyer les vitres. Mais en réalité, il vaut mieux s’asseoir et inscrire le nettoyage des vitres sur la liste des choses à faire pour un jour nuageux. Si le soleil brille sur la fenêtre, l’eau sèche souvent plus vite que l’on ne peut essuyer. Il en résulte des stries et des traînées qui empêchent de voir clairement à travers et rendent le nettoyage des fenêtres absurde.

A lire également :  4 étapes essentielles pour réussir la rénovation de votre appartement

3e erreur : mal utiliser la raclette

nettoyer une fenêtre avec une raclette

Une bonne technique est essentielle pour nettoyer les vitres. Commencez par utiliser une éponge ou un chiffon en microfibres adapté et plongez l’accessoire de votre choix dans l’eau enrichie de produit de nettoyage. Après avoir enlevé la saleté et la poussière de la vitre, essuyez avec de l’eau claire. Prenez ensuite la raclette et utilisez-la pour éviter que des traces ne se forment sur la vitre.

Cependant, c’est souvent lors de l’utilisation de la raclette que les erreurs se produisent. Pensez impérativement à essuyer la lèvre en caoutchouc avec un chiffon propre et sec après chaque passage sur la vitre. Une traction signifie que vous tirez une fois l’extracteur verticalement vers le bas à partir du bord supérieur de la fenêtre. En aucun cas, vous ne devez passer en serpentant sur la vitre. Il existe également des raclettes électriques qui absorbent littéralement l’eau. Si vous n’avez ni l’un ni l’autre sous la main, vous pouvez également utiliser un chiffon en microfibres sec pour polir la fenêtre.

4e erreur : Mauvaise quantité de produits de nettoyage

Si l’eau de nettoyage ne contient pas assez de détergent, la saleté se dissout mal. Si l’on utilise trop de détergent, il reste trop de résidus sur le verre. Les personnes qui achètent des produits spéciaux pour le nettoyage des vitres devraient donc respecter les recommandations de dosage qui y figurent.

Mais un produit vaisselle normal suffit également. Celui-ci se dose plutôt prudemment avec quelques gouttes. Si l’eau locale contient trop de calcaire, un peu de vinaigre ou d’ammoniaque dans l’eau de nettoyage évitera plus tard les taches de calcaire.

A lire également :  Rénover pour vendre : 5 petits travaux à réaliser pour faire grimper le prix de votre maison

5e erreur : Laisser sécher l’eau sur la fenêtre

Il est également possible de nettoyer les fenêtres en plein soleil. C’est souvent déconseillé, mais le soleil a un avantage : on voit clairement les endroits qui doivent être repolis. Toutefois, les fenêtres ne doivent pas sécher avant d’être nettoyées – le soleil ne doit donc pas briller directement sur les vitres. Cela donne en effet des stries. Il est donc conseillé de travailler rapidement – et de ne pas nettoyer en pleine chaleur.

6e erreur : L’astuce de grand-mère avec le papier journal

Souvent lu, souvent conseillé, mais toujours absurde : le papier journal est censé garantir un verre sans traces. Mais l’encre d’imprimerie peut laisser des traces noires. Un chiffon doux ou la classique peau de chamois conviennent tout simplement mieux. L’astuce des bas nylon ne convainc pas non plus tout le monde – on dit qu’ils permettent de mieux polir les vitres qu’une peau de chamois.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?