Avantages et inconvenients du bois en construction

Avantages et inconvenients du bois en construction

Les matériaux pour les travaux de construction sont divers et variés. On trouve ainsi la pierre, le béton, l’acier, mais aussi un matériau incontournable, et ce, depuis des millénaires : le bois.
Il reste aujourd’hui très utilisé dans le bâtiment, et ce, pour de nombreux usages. Mais quels sont donc ses points forts et points faibles qui font qu’il est parfois choisi ou parfois délaissé au profit d’autres matériaux ?

Le bois, de multiples usages

Rappelons tout d’abord que le bois peut servir de multiples manières. Il va par exemple être utilisé pour la structure même d’un bâtiment, mais aussi pour le plancher. Dans ce deuxième cas de figure, on va souvent utiliser ce que l’on appelle des panneaux de particules pour lesquels des professionnels du secteur offrent de nombreux choix (en termes de longueur, épaisseur, type de bois, coloris…). Ce matériau va également servir pour les projets d’isolation thermique, les menuiseries, les revêtements ainsi que les divers aménagements aussi bien intérieurs qu’extérieurs.

Un matériau aux multiples avantages

Si le bois reste très plébiscité en construction, ça n’est pas pour rien ! Il est tout d’abord simple à manipuler, ce qui rend les travaux avec du bois plus rapides à réaliser qu’avec d’autres matériaux. Les temps de montage d’une charpente en bois sont ainsi plus courts qu’avec du béton, par exemple. Sa facilité d’usage le rend très flexible dans le sens où il peut être utilisé de diverses manières (cf. notre point précédent). Autre point fort du bois : sa capacité d’isolation thermique. Les pays froids comme la Norvège, la Finlande, la Suède ou le Canada optent très souvent pour des constructions en bois. Et pour cause ! Celui-ci protège extrêmement bien des températures glaciales que l’on retrouve dans ce type de climat. Il dispose par ailleurs d’une bonne longévité qui peut aller au-delà d’un siècle si le bois est bien entretenu.
De plus, le bois a pour avantage d’être esthétique et chaleureux. Il apporte un côté doux, accueillant et s’intègre naturellement à tous types d’ambiance. S’il est très apprécié pour le côté cocooning, il peut également parfaitement faire partie d’un intérieur industriel en ajoutant une touche naturelle à quelque chose de plus moderne.

A lire également:  Comment choisir une lamelleuse

Enfin, ce matériau est naturel et durable, et présente donc un atout écologique intéressant. Son exploitation ne génère que peu de déchets et, en optant pour du bois issu de forêts certifiées, on s’assure de travaux plus respectueux de l’environnement qu’avec d’autres matériaux.

Les points faibles du bois

En revanche, certaines constructions ou certains travaux du bâtiment favorisent d’autres matériaux que le bois, et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, ce matériau nécessite un certain entretien pour garder ses propriétés thermiques, solides et esthétiques.
De plus, bien qu’étant un excellent isolant en termes thermiques, le bois ne dispose pas d’une bonne inertie. Concrètement, cela veut dire que la chaleur qu’il accumule est vite diffusée. Enfin, s’il isole bien des températures extérieures, il n’est pas pour autant un très bon isolant acoustique, contrairement au béton par exemple.
Enfin, son coût est généralement plus élevé. Le site Seloger-construire indique ainsi qu’une construction en bois coûterait 10 à 20% plus cher qu’une construction en parpaings.