Béton banché : types, usages, avantages, prix, pose

4.8/5 - (180 votes)

Le béton banché s’avère incontournable dans la construction de diverses structures verticales telles que les murs de maisons, d’immeubles, ou encore les parois de piscines. Sa polyvalence et sa solidité en font un choix privilégié pour de nombreux projets de bâtiment. Le béton banché se décline en plusieurs types, déterminés principalement par les banches de coffrage utilisées. Chacun de ces types possède des caractéristiques uniques, adaptées à des usages spécifiques dans le domaine de la construction.

Cet article a pour but de vous éclairer sur les diverses méthodes de mise en œuvre du béton banché, en mettant en lumière leurs avantages et inconvénients respectifs, leur coût, ainsi que les techniques pour construire un mur en béton banché.

🏗️ DéfinitionBéton armé coulé entre deux panneaux de coffrage
🏢 Types de banchesMétalliques, modulaires, blocs à bancher
💪 Banche métalliqueRésistante, idéale pour grands projets
🔩 Banche modulaireLégère, adaptable, économique
🧱 Blocs à bancherDouble fonction, coffrage permanent
📏 Variété des matériauxBéton, polystyrène, diverses dimensions
🛠️ Techniques de posePréparation, installation, coulage, démoulage
📊 AvantagesRésistance, durabilité, adaptabilité
💰 Coût130-250 €/m³, environ 100 €/m² pose incluse
🔨 SécuritéRespect des normes, utilisation d’un professionnel qualifié

🏗️Définition et caractéristiques du béton banché

béton banché

Le béton banché est couramment employé pour désigner des murs réalisés suivant la méthode éponyme. Il s’agit d’une technique de construction où le béton armé est coulé entre deux panneaux de coffrage verticaux, appelés banches. Cette méthode permet de couler le mur directement sur son lieu définitif au sein de la structure (façades, pignons, murs porteurs, etc.).

A lire également :  Nos conseils d'aménagement pour un terrain de 1000 m²

🏢Les différents types de banches

💪Banche métallique 

Les banches métalliques sont fréquemment choisies pour la réalisation de murs en béton banché, en particulier pour les grands projets de construction tels que les immeubles résidentiels, les bureaux, les bâtiments industriels ou encore les structures de génie civil. Ces banches, lourdes et robustes, nécessitent l’usage d’une grue pour leur manipulation. Elles se distinguent par leur résistance élevée à la pression du béton fraîchement coulé.

La banche de coffrage métallique, bien qu’onéreuse, se compose de plusieurs éléments clés : la peau, l’ossature et les dispositifs de sécurité. On distingue principalement deux types de banches métalliques : les banches classiques et les banches colisables, toutes deux utilisées par paire et disponibles en tailles standard correspondant à la hauteur et à la largeur typiques d’un mur.

🔩Banche modulaire

Les banches modulaires, quant à elles, offrent une alternative plus légère et maniable pour des projets de moindre envergure comme la construction de maisons individuelles, de petits immeubles collectifs ou de piscines. Ces banches sont fabriquées en aluminium ou en plastique, rendant leur manipulation aisée. Leur design modulaire permet un assemblage dans toutes les directions, s’adaptant ainsi parfaitement aux diverses configurations de chantier. De plus, leur coût d’acquisition inférieur aux banches traditionnelles et la possibilité de les louer en font une option économiquement avantageuse.

🧱Blocs à bancher

Les blocs à bancher, également connus sous les appellations de bloc de coffrage, bloc coffrant ou parpaing à bancher, représentent une alternative moderne au traditionnel béton banché. Ces blocs, creux et préfabriqués en béton, se distinguent des parpaings classiques par leur partie centrale vide, destinée à être remplie de béton.

Leur conception unique leur permet de jouer un double rôle : contenir le béton tout en formant le coffrage permanent de la structure. Une fois le béton durci, ils deviennent une partie intégrante du mur, offrant ainsi une solution efficace et durable.

A lire également :  Pourquoi il est plus avantageux d'engager un couvreur que de travailler soi-meme sur son toit ?

📏Variété des matériaux et dimensions des blocs à bancher

Les blocs à bancher sont principalement fabriqués en béton, mais d’autres matériaux, comme le polystyrène, sont aussi utilisés pour répondre à des besoins spécifiques. Chaque type de bloc à bancher bénéficie d’un avis technique du CSTB, garantissant ainsi sa fiabilité et sa conformité. Disponibles en plusieurs largeurs (15, 20 ou 27 cm) pour s’adapter à l’épaisseur souhaitée du mur, ces blocs ont une longueur standard de 50 cm et une hauteur de 20 ou 25 cm.

Facilité et économie de construction avec les blocs à bancher

L’assemblage des parpaings à bancher est à la fois simple et rapide, permettant de construire efficacement un mur en béton armé. Cette méthode est conforme aux prescriptions du DTU 20.1. Les blocs, empilés à sec, sont ensuite remplis de béton, après l’insertion de ferraillages verticaux et horizontaux. Il est recommandé de limiter le montage à une hauteur de 1,50 m par jour pour garantir la qualité et la sécurité de la construction.

Les blocs à bancher conviennent parfaitement pour divers types de parois : murs de piscines, clôtures, soutènements, maisons (notamment pour les caves et rez-de-chaussée), entre autres.

Quels sont les différents types de béton banché ?

les différents types de béton banché

Pour les murs banchés, le béton traditionnel (type BPS C25/30 XF1 D20 S3 Cl0,40) est fréquemment utilisé. Cependant, d’autres options de béton facilitent le processus de coulage :

  • Béton de granulométrie réduite (micro béton) : idéal pour un remplissage aisé des coffrages.
  • Béton fluide (S4) : assure un remplissage complet des banches, réduisant la nécessité de vibrer le béton.
  • Béton autoplaçant (BAP) : très fluide, il remplit efficacement les coffrages, même fortement ferraillés, et élimine le besoin de vibration.
  • Béton isolant et structurel : composé de granulats légers, il offre une isolation supérieure tout en conservant une résistance mécanique équivalente à celle du béton traditionnel.

📊Avantages et inconvénients du béton banché

Le béton banché présente de multiples avantages, notamment sa grande résistance mécanique, sa durabilité face aux conditions climatiques extrêmes, et sa capacité à s’adapter aux sols instables et aux terrains en pente. Il convient à une large gamme de constructions, allant des maisons aux piscines.

A lire également :  Comment choisir le meilleur traceur de chantier pour vos besoins

Néanmoins, il présente quelques inconvénients, comme son coût supérieur comparé à celui d’un mur en parpaing ou en brique, et sa limitation à des formes murales standard.

💰Quel est le prix du du béton banché ?

Le prix du béton banché dépend du type de béton utilisé, du mode de réalisation et du type de banches choisies. Le coût d’un mètre cube de béton livré varie entre 130 et 250 € TTC, influencé par plusieurs facteurs tels que le type de béton, les frais de transport et de manutention. Le prix au mètre carré d’un mur en béton banché, pose comprise, est d’environ 100 euros.

Le coût peut varier significativement selon l’entreprise, en fonction de l’ampleur du chantier, des ressources humaines et matérielles déployées (banches, grue, etc.), et des tarifs des fournisseurs de béton prêt à l’emploi.

🛠️Techniques de pose du béton banché

techniques de pose du béton banché

La mise en œuvre du béton banché demande une certaine expertise pour garantir la solidité et la pérennité du mur. Voici les étapes clés à suivre pour la pose de béton banché.

Préparation du chantier

  • Étude du sol et préparation de la fondation pour assurer une base solide.
  • Mise en place d’un système de drainage si nécessaire, pour éviter les problèmes d’humidité.

Installation des banches

  • Montage des banches en respectant le plan de ferraillage et en veillant à leur alignement parfait.
  • Utilisation de dispositifs de serrage pour maintenir les banches en place et garantir un espace uniforme pour le béton.

Coulage du béton

  • Préparation du béton, en respectant les proportions indiquées pour le mélange.
  • Coulage du béton entre les banches, en commençant par le bas et en remontant progressivement.
  • Utilisation d’un vibreur pour éliminer les bulles d’air et assurer une répartition homogène du béton.

Démoulage et finitions

  • Attente du temps de prise nécessaire avant de retirer les banches.
  • Nettoyage et lissage de la surface du mur pour obtenir une finition soignée.
  • Application d’un enduit ou d’une peinture si nécessaire, pour une finition esthétique.

🔨Sécurité et respect des normes

Il est crucial de suivre les normes de sécurité en vigueur sur le chantier, notamment en ce qui concerne l’utilisation de banches et de béton. Un respect strict des recommandations du fabricant et des réglementations en matière de construction est essentiel pour garantir la sécurité et la qualité du bâtiment.

Choisir un professionnel qualifié

Pour réaliser un mur en béton banché, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié. Celui-ci possède l’expertise et l’équipement nécessaires pour mener à bien le projet en respectant les normes de qualité et de sécurité.

Conclusion

La construction d’un mur en béton banché est un investissement sûr et durable pour tout type de bâtiment. En choisissant la bonne méthode de pose et en faisant appel à un professionnel compétent, vous vous assurez d’un résultat à la hauteur de vos attentes.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?