Chape sèche : ce que vous devez savoir

4.9/5 - (108 votes)

Grâce à sa facilité de mise en œuvre et à sa rapidité d’utilisation, la chape sèche prend de plus en plus d’importance dans la construction et la rénovation de maisons. Nous vous expliquons les avantages et les inconvénients de ce système de sol et vous montrons pas à pas comment poser vous-même les plaques.

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de chape, mais pour les non-initiés, ce terme est généralement un mot étranger qui évoque beaucoup de travail et de connaissances. Il s’agit en fait d’un sol sans joints qui sert de base solide pour les revêtements de sol tels que le carrelage ou le parquet.

La chape permet également d’égaliser les surfaces impaires. Cela peut s’avérer nécessaire, car les fondations ou les planchers sont généralement trop irréguliers pour y poser un revêtement de sol.

Mais toutes les chapes ne se valent pas. Selon le lieu d’utilisation et la fonction ultérieure, il existe différents types de chape, comme la chape fluide, la chape apparente ou la chape sèche. Cette dernière est de plus en plus appréciée, notamment pour les rénovations ou l’aménagement intérieur.

🌍 Nature du matériauMatériau naturel, 100% écologique
💧 Absence d’humiditéPas d’humidité apportée sur le chantier
RapiditéPraticable après 24 heures
🔇 Isolation acoustiqueExcellente isolation des bruits d’impact
📏 Faible hauteurJusqu’à 25 cm plus fine que la chape humide
⚖️ LégèretéPoids léger, idéal pour les étages supérieurs
🛠️ Facilité de poseInstallation simple et rapide
🚿 Sensibilité à l’humiditéNon adaptée aux pièces humides
🛁 UsageNe peut pas servir de chape apparente
⚙️ Chauffage au solPose complexe avec chauffage au sol
💸 CoûtCoûte entre 17 et 33 euros par m²

Quels sont les avantages et inconvénients d’une chape sèche ?

quels sont les avantages et inconvénients d'une chape sèche

Les avantages de la chape sèche

La chape sèche est également appelée chape préfabriquée ou sous-couche sèche. Comme son nom l’indique, ce type de chape est déjà appliqué et séché sur des plaques de plâtre. Cela évite non seulement de devoir retirer la chape d’aplomb, mais aussi d’attendre longtemps. La chape sèche peut être sollicitée au bout de 24 heures seulement.

Contrairement à la chape humide, pendant le séchage de laquelle de l’eau est libérée dans l’air ambiant (jusqu’à 1200 litres dans une maison individuelle moyenne de 150 m²), la chape sèche n’apporte pas d’humidité supplémentaire sur le chantier. Cela évite l’humidification de matériaux autrement secs et préserve la structure des constructions en bois. 

Autre avantage, les panneaux de chape sèche se combinent bien avec l’isolation thermique : La couche d’isolation en laine minérale ou en panneaux isolants en fibres de bois peut être posée directement sous les panneaux ou est déjà fixée sous les panneaux à la livraison. Grâce à la faible hauteur de construction de la chape sèche (jusqu’à 25 centimètres plus fine que la chape humide), la perte de hauteur sous plafond est minime, même avec la couche d’isolation. C’est un grand avantage, surtout dans le cas de rénovations.

A lire également :  Comment calculer les dimensions d'un escalier : simulateur

Alors que la chape fluide, en raison de sa forte teneur en eau, peut peser jusqu’à 95 kilogrammes par mètre carré sur le plancher brut, la chape sèche s’avère être la meilleure alternative pour les étages supérieurs : elle ne pèse que 23 kilogrammes par mètre carré.

La structure du plancher avec couche de nivellement, couche isolante et plaques de plâtre permet en outre une excellente isolation acoustique : des niveaux de bruit de choc inférieurs à 50 décibels sont possibles sans problème. Pour l’isolation sur les planchers à poutres en bois, les panneaux de chape sèche avec isolation en laine minérale ou en fibres de bois, qui atteignent de bonnes valeurs en raison de leur élasticité et de leur effet d’absorption acoustique, sont particulièrement adaptés pour une meilleure isolation des bruits d’impact.

Les inconvénients de la chape sèche

Malheureusement, la chape sèche présente également quelques inconvénients. Elle est relativement sensible à l’humidité, c’est pourquoi elle ne convient pas aux pièces humides comme la cuisine ou la salle de bain. Contrairement à la chape apparente, elle ne peut pas non plus être utilisée comme revêtement de sol en soi – il faut absolument poser un autre revêtement de sol sur la chape sèche.

Sa capacité de charge est également inférieure à celle des chapes humides, ce qui ne la rend pas adaptée aux fauteuils roulants. Il se peut que sa capacité de charge doive être vérifiée par un ingénieur en structure.

L’intégration d’un chauffage au sol pose un problème majeur : Il est en principe possible, mais uniquement avec des systèmes de chauffage spécialement conçus à cet effet. Et la combinaison s’avère toujours problématique, car les chapes sèches ne sont pas aussi performantes que les chapes traditionnelles en termes de conduction thermique. En règle générale, des tôles de conduction thermique supplémentaires sont installées. Si vous disposez déjà d’un chauffage au sol, vous devez absolument confier la pose de la chape sèche à un professionnel.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients d’une chape sèche

Avantages de la chape sècheInconvénients de la chape sèche
🏗️ Facile et rapide à mettre en œuvre💧 Sensible à l’humidité
⏰ Praticable après 24h🚫 Non adaptée aux pièces humides
🔨 Peut être combinée avec tous revêtements🛠️ Capacité de charge inférieure
🌧️ Pas d’humidité supplémentaire🌡️ Problématique avec chauffage au sol
🌡️ Installable par basses températures
🛠️ Matériaux isolants pré-collés
📏 Faible hauteur de construction
🔄 Indéformable
🔥 Incombustible
🔇 Optimisée pour isolation bruits d’impact

De quoi est composée une chape sèche ?

Bande d’isolation périphérique 

Les bandes d’isolation périphériques assurent que les plaques de sol et le revêtement de sol ne touchent pas le mur. Cela réduit la transmission des bruits d’impact. Les personnes soucieuses d’une bonne isolation phonique peuvent également isoler les tuyaux de chauffage et autres éléments de construction qui traversent la chape du sol et du mur à l’aide de bandes isolantes supplémentaires – ainsi, le bruit ne sera pas transmis par la suite.

A lire également :  Installer des garde-corps pour proteger et securiser les fenetres

Masse en vrac 

Pour compenser les irrégularités, les risques de trébuchement ou même les pentes du support, la chape sèche nécessite une couche de nivellement. 

Remblai en nid d’abeilles 

Pour éviter que le remblai ne se déplace sous la chape sèche, il peut être réparti dans des nids d’abeille en papier spéciaux posés au préalable. Cela facilite considérablement cette étape. 

Pare-vapeur 

Outre le remblai, il faut également un pare-vapeur. Un pare-vapeur est un film imperméable à la vapeur d’eau qui est placé entre le support et les plaques de chape sèche. En raison de son imperméabilité, le film empêche la formation ultérieure de moisissures et donc la détérioration de la sous-couche ou de la chape. 

Protection contre le ruissellement sur les planchers en bois 

Si vous souhaitez dissimuler des planches de bois vieillissantes sous une chape sèche, il est conseillé d’installer une protection contre le ruissellement entre les planches et la chape préfabriquée. Celle-ci empêche le matériau de remblayage de glisser à travers les joints et les trous. Il existe des protections contre le ruissellement sous forme de films, de papiers spéciaux ou de non-tissés. Elle n’est évidemment pas nécessaire en cas d’utilisation d’un pare-vapeur.

Panneaux de chape sèche

Les éléments de chape spéciaux sont principalement composés de plaques de plâtre cartonnées ou de plaques de plâtre fibrées. On utilise également des panneaux dérivés du bois, des panneaux de particules de bois liées au ciment ainsi que des plaques de béton ou de pierre naturelle. La face inférieure est généralement isolée avec de la mousse dure ou de la laine minérale. Alternativement, le matériau isolant est inséré entre deux plaques.

Selon le fabricant, les plaques de sol sont décalées les unes par rapport aux autres, ce qui crée une battue périphérique qui est collée et vissée. Ou bien elles sont assemblées par rainure et languette avec de la colle. Les chapes sèches sont posées en pose traînante, c’est-à-dire avec un décalage des joints (au moins 20 cm). 

Acheter une chape sèche : Ce à quoi vous devez faire attention

Même si vous pouvez acheter des plaques de chape sèche en ligne, il est recommandé de vous rendre chez un expert local. Les professionnels du magasin de bricolage vous conseilleront en détail et pourront vous recommander la bonne chape sèche en cas d’incertitude éventuelle. Ensemble, ils déterminent les besoins en matériaux pour votre projet. La taille des plaques est certes normalisée à 1500 x 500 millimètres, mais en ce qui concerne l’épaisseur, les plaques varient entre 20 et 40 millimètres. 

Réfléchissez au préalable à l’importance de l’isolation phonique pour vous – choisissez en conséquence des plaques de chape avec ou sans couche d’isolation. 

Conseil : Mesurez la pièce au préalable et marquez également les obstacles tels que les piliers, les marches, les angles ou les changements de direction sur un plan que vous emporterez avec vous lors de vos achats. Cela facilitera le calcul des matériaux.

Combien coûte une chape sèche ?

combien coûte une chape sèche

Selon le matériau et l’épaisseur des plaques, la chape sèche coûte entre 17 et 33 euros par mètre carré.

A lire également :  Les critères essentiels à évaluer dans un Rapport Initial de Contrôle Technique
Élément de chape sèchePrix par mètre carré
Plaque de plâtre armé de fibres 20 mm 17 euros
Plaque de plâtre 30 mm, panneau isolant en fibres de bois 10 mm22 euros
Plaque de plâtre 35 mm, isolation en laine minérale 10 mm24 euros
Plaque de plâtre 50 mm, isolation en mousse rigide de polystyrène 20 mm23 euros
Chape sèche à base de ciment Powerpanel 25 mm, sans isolation33 euros
Chape sèche à base de ciment Aquapanel 12,5 mm sans isolation21 euros

Pour la pose, vous aurez également besoin de bandes d’isolation périphériques, de granules d’égalisation, de colle, d’un film pare-vapeur ou d’une protection contre le ruissellement, de vis et d’outils. Pour une pièce de 44 mètres carrés, cela représente rapidement 1 800 euros.

Si vous décidez de faire appel à un professionnel pour la pose de la chape sèche, des frais de montage supplémentaires de 5 à 10 euros par mètre carré s’ajoutent, ce qui représente plus de 400 euros pour notre pièce d’exemple.

Avec un coût total d’environ 25 à 35 euros par mètre carré, la chape sèche est plus chère que la chape en ciment ou la chape anhydride. Si vous recevez des offres de 5 euros par mètre carré, ce prix n’est généralement valable qu’en combinaison avec la pose de la chape, plus onéreuse.

Comment poser une chape sèche ?

Les préparatifs avant la pose

Pour garantir la planéité du nouveau sol, vous devez travailler avec un tracé d’un mètre. Ce repère se situe exactement à un mètre au-dessus du futur sol, d’où son nom.

En partant du point le plus haut du plancher, mesurez 1 cm pour le granule d’égalisation, plus l’épaisseur des éléments de la chape, plus l’épaisseur du revêtement de sol, puis remontez d’un mètre. Avec un laser à lignes croisées (que vous pouvez emprunter dans un magasin de bricolage), vous pouvez facilement marquer le tracé du mètre sur tous les côtés de la pièce.

Ensuite, mesurez à nouveau 1 m vers le bas à partir du mètre tracé et marquez la hauteur prévue du sol. A partir de cette marque, remontez d’un centimètre et tracez une ligne sur le pourtour. C’est ici que vous placerez plus tard la bande d’isolation périphérique.

Matériaux et outils nécessaires

Matériel : 

  • Eléments de chape sèche
  • Bande d’isolation périphérique
  • Protection contre le ruissellement ou pare-vapeur
  • Granules d’égalisation
  • Colle pour chape
  • Vis à fixation rapide

Outillage : 

  • Mètre pliant
  • Niveau à bulle
  • Mètre pliant
  • Crayon à papier
  • Laser à lignes croisées (en option)
  • Truelle, règle à aplanir
  • Protège-dents

Poser une chape sèche : étape par étape

Si vous avez déjà des connaissances, vous n’avez pas besoin d’un professionnel pour poser une chape sèche. Prévoyez environ une journée de travail pour 20 mètres carrés. 

  1. Pour déterminer le matériel nécessaire, mesurez la pièce. Notez les obstacles tels que les piliers ou les angles sur un plan et calculez les mètres carrés. 
  2. Avant de commencer la pose de la chape sèche, assurez-vous que le support est stable, propre, aspiré et sec. Si nécessaire, retirez les planches de bois détachées ou vissez-les.
  3. Déterminez le tracé du mètre et collez la bande d’isolation périphérique de manière à ce qu’elle dépasse de 1 cm le sol fini. Elle sera coupée ultérieurement.
  4. Déroulez la protection contre le ruissellement ou le pare-vapeur. Les lés doivent se chevaucher sur 10 cm. Vous pouvez fixer la protection contre le ruissellement à l’aide d’une agrafeuse, tandis qu’il est préférable d’utiliser une colle spéciale pour le film pare-vapeur afin de ne pas faire de trous.
  5. Une fois le fond préparé, passez à la pose du granule d’égalisation. Commencez par les bords : Le meilleur moyen de contrôler la hauteur du remblai est d’utiliser une règle et un niveau à bulle. Lissez le remblai à l’aide d’une truelle, d’une règle et d’un niveau à bulle. Le sol doit être recouvert d’au moins 1 cm d’épaisseur en tous points.
  6. Découpez maintenant les plaques de sol à l’aide d’une scie plongeante et posez-les.
  7.  Collez les plaques avec de la colle à chape dans la zone de pliage et fixez-les en outre avec des vis à fixation rapide tous les 20 cm. Veillez à ce qu’il n’y ait pas de joints croisés : Le décalage des joints doit être d’au moins 20 cm.
  8. Ensuite, il faut attendre : Après environ 24 heures, la colle pour chape est sèche. Enlevez maintenant avec précaution les restes de colle dans les joints et coupez la bande d’isolation périphérique qui dépasse. Vous pouvez ensuite poser le revêtement de sol sur la chape.

Pose flottante d’une chape sèche

Vous avez lu qu’il fallait poser une chape préfabriquée « flottante » et vous n’avez aucune idée de ce que cela signifie ? Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si compliqué. La chape sèche flottante est posée sur une couche d’isolation en laine minérale ou en panneaux isolants en fibres de bois et doit rester mobile horizontalement et verticalement. Cela signifie que les éléments sont reliés entre eux à la jonction des joints, mais ne sont pas vissés. 

Cette méthode est idéale si vous accordez une grande importance à l’isolation des bruits d’impact. En effet, dans le cas d’une chape sèche flottante, les plaques ne sont pas en contact avec d’autres éléments de construction, le support ou les murs. Les voies de transmission du son sont interrompues – et la chape garantit ainsi une très faible nuisance sonore.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?