Chaudière fioul à condensation : Fonctionnement et coûts

5/5 - (172 votes)

La chaudière fioul à condensation, de plus en plus utilisée en combinaison avec l’énergie solaire thermique, est aujourd’hui l’un des types de chauffage les plus fréquemment installés. Cela s’explique d’une part par le potentiel d’économie considérable sur les coûts de chauffage et d’autre part par le fait que les anciens appareils à condensation ne peuvent plus être produits à nouveau pour des raisons écologiques et que seuls les stocks des fabricants sont encore écoulés.

De plus, le gaz n’est pas disponible partout par le biais d’un approvisionnement à distance, ce qui explique pourquoi de nombreux consommateurs optent pour un chauffage au fioul. Dans l’article suivant, nous avons résumé les informations les plus importantes pour les consommateurs et nous donnons un aperçu du fonctionnement et des coûts.

⚙️ FonctionnementUtilisation de la chaleur des gaz d’échappement pour une efficacité accrue.
💰 CoûtsPlus élevés à l’achat, mais amortis par la réduction de la consommation.
🌱 ÉcologieMoins de combustibles fossiles nécessaires, réduction de l’impact environnemental.
🔍 AchatImportance du calcul précis des besoins en chaleur et de la puissance nécessaire.
🔧 InstallationNécessité de composants résistants et éventuellement d’une nouvelle cheminée ou cuve.
🌞 Combinaison avec solairePréparation pour l’installation solaire thermique, possibilité de subventions.
InconvénientsUtilisation de fioul, un combustible fossile; coûts initiaux élevés.
💡 AvantagesHaute efficacité énergétique, fonctionnement sûr, potentiellement compatible avec solaire.

L’atout principal des chaudières fioul à condensation : l’efficacité énergétique

Vous avez certainement déjà lu que « rien n’est possible sans la technique de condensation ». C’est parfois un peu exagéré, mais c’est en fait une affirmation tout à fait justifiée. En raison de l’augmentation constante du prix des combustibles fossiles, dont le fioul, les systèmes de chauffage doivent être de plus en plus efficaces. Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir des coûts de fonctionnement élevés ou des hivers glacials. D’autre part, l’état de la technique s’est considérablement amélioré au cours des dernières années. Les nouvelles méthodes d’utilisation du fioul et de distribution dans l’appartement et la maison ont permis d’optimiser l’efficacité de manière significative. 

A lire également :  Quel est le prix d’un sac de pellets de 15 kg Gamm vert ?

Une chaudière à fioul à condensation reprend précisément ces progrès réalisés au cours des dernières décennies. En effet, ce qui constituait autrefois la norme n’est plus depuis longtemps la solution idéale : les chaudières à température constante pour le fioul en sont un bon exemple. Les chaudières à condensation au fioul présentent uniquement des avantages par rapport à celles-ci.

Il convient également de mentionner que même le législateur exige l’abandon des chaudières à température constante. Celles-ci devraient désormais avoir disparu des foyers français. Les chaudières à condensation au fioul et les chaudières à basse température au fioul sont des alternatives. Dans une comparaison directe, les chaudières à condensation au fioul ont également une longueur d’avance, ce qui devrait faciliter le choix des consommateurs.

Comment fonctionnent les chaudières fioul à condensation ?

comment fonctionnent les chaudières fioul à condensation

Les chaudières à condensation pour le chauffage au fioul fonctionnent de la même manière que les modèles utilisés pour le chauffage au gaz ou au bois. Le principe de base est d’utiliser la chaleur des gaz d’échappement, ce qui permet à l’ensemble du système de chauffage de « tirer » plus d’énergie/de chaleur des matières premières qu’il utilise. Par conséquent, moins de combustibles sont nécessaires pour le chauffage et les frais courants de chauffage sont réduits.  

Plus précisément, l’eau contenue dans les gaz de combustion se condense, libérant ainsi de l’énergie cachée. Dans le jargon, on appelle cela la chaleur de condensation. C’est ce qui rend les chaudières à condensation au fioul particulièrement efficaces. En termes de chiffres, les chaudières fioul à condensation peuvent aujourd’hui convertir près de 100 % de l’énergie du fioul utilisé en chaleur.

Qu’est-ce qui caractérise les chaudières fioul à condensation ?

Bien que le chauffage au fioul soit une pratique courante depuis des décennies, la chaudière à condensation n’est utilisée que depuis quelques années. Cela s’explique principalement par deux raisons : D’une part, tous les consommateurs ne sont pas ouverts à la modernisation ou la considèrent encore comme inutile. D’autre part, les chaudières fioul à condensation sont relativement chères à l’achat. Certes, les coûts sont amortis en quelques années grâce à la réduction de la consommation et donc des dépenses. Mais l’investissement initial est bien sûr nécessaire et doit être prévu dans le budget du ménage. 

Les chaudières à fioul à condensation sont un peu plus chères parce qu’elles utilisent des composants très résistants qui ne sont pas affectés par la collecte et la combustion des gaz de combustion. L’acier inoxydable et la céramique sont les matériaux les plus utilisés par les fabricants renommés de chaudières fioul à condensation. Sans cela, l’eau condensée pourrait endommager gravement la chaudière par corrosion au fil du temps. 

A lire également :  Installation d'une pompe à chaleur à Marseille

Comparaison avec les chaudières au fioul obsolètes

Pour établir une comparaison directe avec les anciens systèmes de chauffage au fioul, l’idéal est de regarder directement les gaz d’échappement. Parce que les anciennes chaudières à température constante, comme leur nom l’indique clairement, fonctionnent à une température constante, beaucoup d’énergie est perdue. Elles doivent toujours se stabiliser à une température de fonctionnement d’environ 70 à 90 degrés Celsius pour éviter, en contrepartie, que les gaz de combustion ne se condensent. La chaudière à fioul à condensation fait exactement le contraire. En effet, elle utilise la condensation pour augmenter son efficacité. D’un taux d’utilisation initial d’environ 70% pour les anciens appareils, la chaudière fioul à condensation atteint plus de 95%. Du moins lorsque les conditions techniques sont réunies.  

En effet, le fonctionnement durable de la condensation nécessite des températures de retour basses du chauffage. Sans cela, les gaz de combustion ne se condenseraient pas, ce qui entraînerait des pertes d’énergie. Ces températures plus basses peuvent être obtenues grâce à des radiateurs de grande taille ou à un chauffage de surface. Un équilibrage hydraulique peut également contribuer à abaisser légèrement la température du retour.  

Les points à prendre en compte lors de l’achat d’une chaudière fioul à condensation

Si vous souhaitez acheter une chaudière fioul à condensation, vous devez tenir compte de certains aspects. Tout d’abord, il faut déterminer les besoins en chaleur de la maison. En effet, ceux-ci constituent la base du calcul de la puissance nécessaire de la chaudière à condensation au fioul. Des études montrent régulièrement que de nombreux anciens générateurs de chaleur sont trop grands. Ils dégagent trop de chaleur, s’allument et s’éteignent fréquemment (cadence) et consomment plus d’énergie que nécessaire. Même si les nouvelles chaudières peuvent adapter leur puissance de manière flexible à la demande de chaleur, il est important de les dimensionner correctement.

Si les propriétaires souhaitent acheter un système de chauffage à condensation au fioul, ils doivent donc également faire calculer leur charge de chauffage. Un expert examine les pertes de chaleur du bâtiment afin de déterminer la puissance du nouveau chauffage. En fonction de l’année de construction, les valeurs indicatives suivantes peuvent vous aider à faire une première estimation. Le chauffage doit avoir une puissance de :

  • 150 à 200 watts par mètre carré si la maison a été construite avant 1970.
  • 100 à 150 watts par mètre carré si elle a été construite entre 1980 et 1970.
  • 75 à 100 watts par mètre carré si la maison a été construite entre 1990 et 1980.
  • avoir 50 à 100 watts par mètre carré si l’année de construction est comprise entre 1990 et 2000
  • avoir entre 15 et 50 watts par mètre carré si la maison a été construite après 2000
A lire également :  Comment choisir un routeur solaire pour chauffe eau ?

Il est important de noter que les mesures de rénovation déjà prises ainsi que le type de production d’eau chaude peuvent avoir un impact sur la puissance nécessaire. Les propriétaires souhaitant acheter un système de chauffage au fioul à condensation doivent donc toujours faire appel à un installateur.

L’utilisation d’un réservoir de stockage peut influencer la température de retour

Si vous souhaitez combiner le chauffage au fioul à condensation avec l’énergie solaire, n’oubliez pas qu’un ballon solaire rempli d’eau pèse près de 500 kg et nécessite également de la place. Lors de l’achat, il faut également tenir compte du fait que la chaudière à condensation pour le fioul nécessite un inverseur hydraulique ou une soupape de décharge. Il faut également savoir que l’utilisation d’un réservoir de stockage peut augmenter la température de retour, ce qui réduit l’effet de la condensation.

Avantages et inconvénients d’une chaudière fioul à condensation

avantages et inconvénients d'une chaudière fioul à condensation

Par rapport au chauffage au fioul classique, la chaudière fioul à condensation ne présente que des avantages – c’est une évidence. Néanmoins, aucune technologie n’est parfaite, surtout si on la compare à d’autres sources d’énergie et systèmes de chauffage.  

Les avantages d’une chaudière fioul à condensation en détail

Les avantages se situent définitivement au niveau de l’efficacité énergétique. En effet, grâce à la technique de condensation, le combustible fourni est transformé en chaleur pratiquement sans perte. Cela soulage non seulement le porte-monnaie, mais aussi l’environnement. Il y a aussi l’aspect de la sécurité. Après tout, les chauffages au fioul sont sur le marché depuis des décennies et sont donc considérés comme fiables.

Les systèmes modernes de chauffage au fioul à condensation sont généralement préparés en usine pour être combinés à une installation solaire thermique. Les propriétaires d’installations sont ainsi parfaitement préparés pour l’avenir. S’ils optent pour un chauffage au fioul combiné à une installation solaire thermique, ils peuvent même demander des subventions publiques pour cette dernière. Le taux de subvention peut atteindre 30 % des coûts d’investissement éligibles. Pour le remplacement d’un ancien chauffage au fioul, vous pouvez compter sur 10 % supplémentaires des coûts éligibles. Si vous effectuez le remplacement dans le cadre d’un plan de rénovation individuel, le taux d’aide augmente de 5 % supplémentaires.  

Les avantages en bref :

  • Haute efficacité énergétique grâce à des taux d’utilisation élevés
  • Fonctionnement sûr  
  • Généralement compatible en usine avec les installations solaires thermiques

Inconvénients d’une chaudière fioul à condensation en détail

En comparaison directe avec ces dernières, l’utilisation du fioul est un inconvénient permanent, car ce combustible fossile est cher et seulement disponible en quantité limitée. De plus, le prix du pétrole est soumis à de fortes fluctuations. De plus, les gaz d’échappement sont très nocifs pour l’environnement, même s’ils sont utilisés à des fins d’efficacité énergétique.  

Aperçu des inconvénients :

  • Impossible de prévoir l’évolution des prix du fioul à long terme.
  • Utilisation d’un combustible fossile, le pétrole.
  • En raison de l’acidité des condensats, il est indispensable de disposer de conduites d’évacuation et de fumées résistantes.

Coûts d’une chaudière à condensation au fioul

Le chauffage au fioul est considéré comme un système de chauffage relativement bon marché. On trouve ainsi aujourd’hui cette technique pour 6 000 à 8 000 euros. En revanche, cela devient plus cher lorsque les propriétaires ont également besoin d’une nouvelle cheminée.

C’est souvent le cas lorsqu’ils passent d’une ancienne chaudière à la technique de condensation, ce qui entraîne des dépenses de 1 000 à 2 000 euros. Si les consommateurs doivent également installer une nouvelle cuve à fioul, les coûts augmentent encore de 2 000 à 3 000 euros. Si vous souhaitez également acheter un système solaire thermique en plus de votre chauffage au fioul à condensation, vous devez prévoir un budget supplémentaire de 3 000 à 5 000 euros. 

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?