Chauffage : quel combustible est le plus rentable ?

Rate this post

Le choix du combustible implique plusieurs éléments à prendre en compte, aussi bien économiques qu’écologiques. Le but reste toutefois simple : maîtriser les consommations d’énergie. Les performances énergétiques diffèrent selon le système de chauffage utilisé et les besoins du foyer. La consommation moyenne en chauffage d’un logement en France est de 10 000 kWh/an. Voici donc un tour d’horizon des différentes options de combustibles ainsi que leur rentabilité.

Les pellets

Il n’existe pas de réponse standard à la question : quel chauffage choisir ? Les solutions de chauffage vont du poêle basique à la chaudière multifonctionnelle en passant par les chaudières à gaz ou à fioul domestique. De nombreux foyers privilégient le chauffage au bois et particulièrement les pellets ou granulés. Ce combustible présente des avantages non négligeables, dont son haut rendement avoisinant les 85, voire 95 %. Cette solution de chauffage se veut facile à mettre en œuvre. Les pellets sont en effet conditionnés dans des sacs simples à manipuler.

Il s’agit d’un combustible respectueux de l’environnement. Comme on peut le voir avec Bois Réduc par exemple, on en retrouve sur des plateformes proposant un large choix de bois de chauffage de qualité. Avant de choisir, faites un comparatif parmi les diverses options en matière de combustibles. Outre les pellets, comptez sur les bûches classiques ou densifiées. Le rapport qualité/prix influencera par ailleurs le choix du consommateur soucieux de gérer sa consommation énergétique de manière optimale.

Les bûches de bois

Les bûches de bois se déclinent en deux versions : classique et densifiée. Les bûches densifiées résultent de résidus de bois compressés. Les morceaux de bois (sciures et copeaux) utilisés n’ont subi aucun traitement spécifique. Leur rendement énergétique se révèle intéressant, soit quatre fois supérieur au rendement d’une bûche classique. Les bûches densifiées chauffent ainsi quatre fois plus que celles classiques.

A lire également :  Comment régler la flamme d'un poêle à granulés ?

Outre la rentabilité, tenez compte des avantages pratiques comme le gain d’espace au niveau du lieu de stockage. Ce type de combustible se veut plus propre et plus écologique. Le bois produit une énergie renouvelable. Plus encore, l’exploitation de ce matériau est neutre en carbone. Le pouvoir calorifique des bûches classiques (20 % d’humidité) est de 3,8 kWh, cela équivaut à 1 500 à 2 000 kWh par stère. Certains bois brûlent cependant plus longtemps que d’autres. C’est pourquoi il est préférable de privilégier le chêne, l’érable, le hêtre ou encore l’orme.

chauffage combustible bois économies

Les avantages des poêles à bois

Le poêle à bois est de plus en plus sollicité pour notamment pallier la hausse des prix des autres types de combustibles. Cette solution de chauffage donne accès à plusieurs aides dont le crédit d’impôt de 30 % ainsi que la Prime Énergie. Utilisé comme chauffage d’appoint, le poêle à bois offre un très bon rendement (près de 80 %). Son succès repose également sur son coût abordable, sur sa faible émission de gaz à effet de serre et sur sa facilité d’utilisation. Le dispositif requiert très peu d’entretien. Vous avez par ailleurs le choix entre les poêles à bois et les poêles à granulés. Les premiers requièrent des granulés de bois ou des pellets. Le système d’alimentation reste très simple grâce au réservoir intégré au poêle.

Certains modèles peuvent être programmés au préalable pour un confort d’utilisation optimal. Les poêles à bûches impliquent néanmoins quelques contraintes en matière d’utilisation et d’entretien. Il faudra prévoir un espace pour stocker le bois. Quoi qu’il en soit, les poêles à bois se déclinent en différents types de matériaux, dont l’acier, qui se veut léger et facile à transporter. Vous trouverez des poêles en fonte qui accumulent la chaleur via le phénomène d’inertie thermique. Elle sera ensuite diffusée durant plusieurs heures. En revanche, un poêle en fonte est nettement plus lourd (au moins 100 kg pour une version classique). Il est tout à fait possible de vous tourner vers des matériaux alternatifs comme la céramique, la faïence ou la pierre ollaire.

A lire également :  Panneaux solaires transparents : Avantages et inconvénients

Les avantages des chaudières à bois

À l’instar des poêles, les chaudières à bois permettent de réaliser des économies. Ce mode de chauffage écologique se révèle simple, agréable et efficace. Le recours à la chaudière à bois vise à limiter l’impact sur l’environnement. Il s’agit d’un investissement raisonnable puisqu’elle coûte moins cher qu’une chaudière à bois. À cela s’ajoutent les aides octroyées par l’État, les régions et les départements. Renseignez-vous sur les conditions d’obtention du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) qui permet de rembourser 30 % des frais de matériel. Il ne faut pas non plus omettre la subvention de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro.

Si la chaudière à bois présente des avantages économiques, cette solution de chauffage s’avère toutefois encombrante. C’est pourquoi vous devez l’installer dans une pièce comme la buanderie ou le garage. Prévoyez un espace pour la réserve de bûche de bois. Celles-ci doivent être acquises plusieurs mois avant leur utilisation. Le bois aura ainsi le temps de sécher afin d’assurer un rendement optimal. Pour le côté pratique, les modèles récents de chaudières à bûches intègrent une chambre de stockage du bois. Leur rendement peut aller jusqu’à 95 %, ce qui entraîne des économies d’énergie importantes.

chauffage bois

Chauffage économique : les critères à prendre en compte

Le choix du type de chauffage demeure primordial dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. L’objectif est d’assurer un confort thermique optimal tout en réalisant un maximum d’économies. Tenez notamment compte du contexte énergétique actuel : fluctuation des prix des énergies, contraintes écologiques, essor des énergies renouvelables, révolution des modes de consommation, etc. Le chauffage doit ainsi répondre aux besoins et à la configuration du foyer. Le choix repose sur les différents critères suivants.

A lire également :  Guide pour l'éco-conception de maisons économes en énergie

La zone géographique

L’emplacement géographique de la maison conditionne le choix du dispositif de chauffage. À titre d’exemple, la pompe à chaleur air-air n’est pas recommandée dans les régions aux hivers rigoureux. Il convient de vous tourner vers les chaudières ou les poêles.

L’âge de l’habitation et la surface de la maison

En pratique, le système de chauffage dépend de l’âge de la maison. Chauffer une maison ancienne peut être un véritable défi. Le chauffage sera par ailleurs choisi selon la surface de l’habitation ou du volume à chauffer. Tenez également compte du système d’isolation.

Le budget et l’entretien du chauffage

Votre budget impacte grandement le choix du chauffage. Vous trouverez des équipements d’entrée de gamme plus ou moins performants. Investissez néanmoins dans un chauffage de qualité pour réaliser des économies sur le long terme. Le prix de l’énergie et les conditions de production seront à comptabiliser au budget dédié au système de chauffage. Le choix du chauffage dépend aussi des contraintes en matière d’entretien. Renseignez-vous au préalable à ce propos afin d’éviter les mauvaises surprises.

Le type d’énergie

Le choix s’avère très large en matière d’énergie de chauffage : fioul, électricité, gaz, énergies renouvelables. Ces dernières sont d’excellentes alternatives aux énergies polluantes. Il s’agit notamment du chauffage au bois et de la pompe à chaleur. Le bois demeure le combustible le plus abordable. L’offre est très diversifiée puisque vous avez l’embarras du choix entre les bûches, les plaquettes ou les granulés.

En ce qui concerne la pompe à chaleur, elle récupère les calories issues de la terre, de l’air ou de l’eau. Le système doit toutefois être adapté aux caractéristiques du terrain et aux conditions climatiques. Cette option de chauffage nécessite d’importants travaux, une surface extérieure dense, ainsi que l’expertise d’un professionnel. Cette mise en œuvre des plus complexes est assortie d’un budget conséquent. C’est pourquoi le choix du chauffage de votre habitation doit être mûrement réfléchi.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?