Comment bien planter les plantes vivaces ?

4.3/5 - (151 votes)

Vous voulez créer un nouveau parterre de plantes vivaces ? Nous vous indiquons ce à quoi vous devez faire attention lors de la plantation des plantes vivaces, afin que vous puissiez profiter longtemps de votre parterre.

Une chose est sûre : les beaux parterres de plantes vivaces sont toujours le résultat d’une planification minutieuse. En effet, ce n’est qu’en choisissant les bonnes plantes vivaces et en les combinant bien que vous pourrez profiter durablement de votre parterre. Le bien-être de ces plantes durables dépend avant tout de la place que vous leur offrez et qui correspond à leur nature. En effet, ce n’est que là où les plantes vivaces se sentent chez elles qu’elles restent en bonne santé. Mais quel est le meilleur moment pour planter des plantes vivaces ? Comment s’y prendre correctement ? Et comment entretenir un nouveau massif de plantes vivaces pendant les premières semaines suivant la plantation, afin que les plantes s’enracinent bien ?

📅 Meilleures périodesPrintemps et automne
🌱 Préparation du solAmeublir, éliminer les mauvaises herbes
🚦 Choix des plantesSelon lumière, sol, nutriments
🌼 DispositionGroupes de plantes maîtresses, d’accompagnement, de remplissage
🔍 Hauteurs échelonnéesArrière-plan aux plantes hautes, premier plan aux plantes basses
🌾 Aspect généralFloraison, feuillage, résistance au froid
🪴 PlantationArroser, espacer, planter
🚰 Soins post-plantationArroser sans fertiliser, désherber régulièrement

Planter des plantes vivaces : L’essentiel en bref

planter des plantes vivaces

Les meilleures périodes pour planter des plantes vivaces sont le printemps et l’automne. Avant la plantation, le sol doit être ameubli et les mauvaises herbes doivent être éliminées. Répartissez ensuite les plantes vivaces dans le parterre afin de déterminer les bonnes distances de plantation avant de les déplanter et de les planter individuellement. Après avoir placé les plantes vivaces, remplissez le trou de terreau et tassez légèrement le sol autour de la plante. Enfin, n’oubliez pas de bien arroser !

A lire également :  Comment choisir le brise-vue pour son jardin ?

Quelle est la période idéale pour planter des plantes vivaces ?

Il est préférable de planter les plantes vivaces au printemps ou en automne. Les plantes vivaces plantées en automne ont l’avantage d’être déjà installées et de pouvoir démarrer immédiatement au printemps suivant. Pour les plantes vivaces telles que les asters, les anémones du Japon et les chrysanthèmes qui fleurissent en automne, ainsi que les haricots turcs ou les pivoines sensibles à l’humidité, il est préférable de les mettre en terre au printemps.

Selon quels critères choisir les plantes vivaces ?

Les plantes vivaces ont des besoins différents en termes de lumière, de sol et d’apport en nutriments. C’est pourquoi on peut leur attribuer différents habitats dans le jardin. Les plantes vivaces forestières qui aiment l’ombre, telles que le bergenia, la fleur d’elfe, le funkia et la fleur d’écume, s’épanouissent là où l’air est frais, où le soleil est fortement filtré toute la journée et où leurs racines sont ancrées dans un sol humifère et perméable. Il existe également des plantes vivaces qui apprécient la chaleur de la pénombre et ne supportent que quelques heures de soleil. On les trouve souvent à la lisière des bois. Il s’agit entre autres du bec de cigogne, de la digitale, du bugle et de l’astilbe.

Les plantes vivaces qui ne s’accommodent que de plates-bandes de gravier sèches ou d’un jardin de prairie sont d’une tout autre nature. Elles ont besoin de peu de nutriments, mais de beaucoup de soleil. L’ortie brûlante, l’orpin gras, le molène royal ou l’épervière en sont de bons exemples. Et puis il y a l’immense groupe des plantes vivaces populaires à massifs ou à fleurs. La plupart d’entre elles sont le fruit de longues années d’hybridation. En tant que telles, elles demandent à être cultivées et entretenues. Elles veulent du soleil, un bon sol et doivent être régulièrement fertilisées et arrosées. Les plus belles sont les delphiniums, les aster, les hémérocalles, les orties et les phlox.

Préparer le sol pour les plantes vivaces

Si vous souhaitez planter de nouvelles plantes vivaces dans votre jardin, il est essentiel de préparer soigneusement le lit de plantation. Ameublissez le sol en profondeur et éliminez complètement toutes les mauvaises herbes racinaires comme le chiendent et la bourdaine. Une fois que vous avez planté les plantes vivaces, l’élimination de ces plantes encombrantes devient un travail de Sisyphe. Pour ce travail, une fourche à bêcher est d’ailleurs plus appropriée qu’une bêche.

A lire également :  Comment poser du gazon synthétique sur du béton ?

Si votre sol ne correspond pas à 100 % aux plantes vivaces que vous souhaitez planter, vous pouvez l’adapter à vos souhaits :

  • Les sols sableux nécessitent une amélioration de la structure avec 0,5 à 1 kilogramme de poudre d’argile (bentonite) par mètre carré pour les plantes vivaces à massifs et à l’ombre. En outre, il est conseillé d’ajouter du compost bien décomposé.
  • Les sols argileux peuvent être rendus plus perméables pour les plantes vivaces résistantes à l’hiver en y incorporant du compost de feuilles mortes, et il peut également être utile d’ajouter du sable sur de grandes surfaces.

Les plantes vivaces méditerranéennes de rocaille et de steppe se sentent mieux sur les sols argileux si l’on incorpore 10 à 20 litres de gravillons grossiers (calcaire concassé) par mètre carré. Pour les sols qui n’ont pas été fertilisés depuis longtemps, il convient d’améliorer la couche supérieure du sol en y ajoutant des copeaux de corne (100 grammes/mètre carré pour les plantes vivaces à massifs, sinon 50 grammes/mètre carré) et de la poudre de roche (100 grammes/mètre carré).

Planter les bonnes plantes vivaces

Il est bon pour l’esthétique de répartir en groupes les plantes vivaces dites de guidage, d’accompagnement et de remplissage, qui se répètent au mieux sur les grands parterres. En effet, une collection de nombreuses plantes vivaces isolées forme rarement un ensemble cohérent ! Il est conseillé de planter un nombre impair de plantes vivaces maîtresses, de un à trois, voire cinq au maximum. Les vivaces d’accompagnement sont placées en plus grands tas autour des vivaces dominantes. La sauge, le flamboyant, la marguerite, l’héliotrope et l’achillée sont idéaux pour cette tâche. Si vous recherchez une bonne finition pour le premier plan, l’alchémille, le bec de cigogne et l’anémone pourpre sont un bon choix, car leur feuillage a un aspect soigné pendant longtemps et cache les bordures du parterre.

A lire également :  Les clés pour sélectionner le store extérieur idéal

Organiser les plantes vivaces en fonction de la hauteur

Les plantes vivaces sont mieux mises en valeur lorsqu’elles sont échelonnées en fonction de leur hauteur. Les plantes les plus hautes sont placées à l’arrière-plan, tandis que les plantes basses sont mieux mises en valeur au premier plan. Les plantes de hauteur moyenne sont placées entre les deux. Pour que la plate-bande soit vivante, il est préférable de ne pas échelonner exactement les hauteurs, mais de disposer les plantes de différentes hauteurs en quinconce. L’effet est particulièrement naturel si les plantes hautes formant une structure sont réparties de manière irrégulière sur la surface.

Lorsque vous choisissez des plantes vivaces, ne vous limitez pas à la floraison. Observez également le feuillage et l’aspect général ! Et à quoi sert la plus belle bordure si les vacances et la période de floraison principale ont lieu en parallèle chaque année ? La résistance au froid des plantes vivaces doit également être prise en compte lors du choix.

Planter des plantes vivaces étape par étape 

planter des plantes vivaces étape par étape

Étape 1 : Arroser et placer les plantes vivaces

Une fois la plate-bande préparée, il faut passer à la plantation proprement dite des plantes vivaces. Plongez d’abord les mottes des jeunes plantes dans un seau d’eau jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air. Répartissez ensuite tous les pots sur la plate-bande en les espaçant correctement. Notre conseil : pour les grands parterres, un quadrillage de bandes de craie vous aidera à garder un œil sur les distances.

Étape 2 : Planter les plantes vivaces

Lorsque vous êtes satisfait de votre composition, tapotez délicatement les plantes vivaces hors de leur pot. Si les petites plantes vivaces ne se laissent pas facilement déplanter, il est utile d’enfoncer légèrement le pot tout autour et de raccourcir les racines qui ont poussé au fond du pot à l’aide d’un sécateur. Creusez ensuite un trou de plantation pour chaque plante vivace et mettez-la en place. Attention : une fois plantée, la plante vivace ne doit pas être beaucoup plus basse qu’elle ne l’était dans le pot.

Étape 3 : Remplir les trous de plantation et tasser la terre

Remettez ensuite la terre creusée et tassez-la bien avec les doigts pour que la motte de racines soit partout en bon contact avec le sol. Arrosez bien les nouveaux arrivants après la plantation.

Soins appropriés après la plantation

Vous devez veiller à ce que le sol ne se dessèche pas, surtout au cours des premières semaines après la plantation. Il faut en effet un peu de temps pour que les nouvelles plantes vivaces s’enracinent et puissent puiser de l’eau dans les couches profondes du sol grâce à leurs racines. En revanche, vous ne devez pas fertiliser la première année. D’une part, les plantes vivaces en pot achetées en jardinerie sont généralement bien pourvues en nutriments. D’autre part, si vous leur en donnez trop, elles auront moins envie de partir elles-mêmes à la recherche de nutriments avec leurs racines. Mais le désherbage est toujours autorisé, voire nécessaire ! En désherbant régulièrement, vous éviterez à vos nouvelles plantes vivaces de se battre pour l’eau et les nutriments.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?