Comment choisir une porte d’entrée ?

4.6/5 - (182 votes)

La porte d’entrée donne une première impression aux visiteurs et apporte la touche finale à la façade. Toutefois, la porte d’entrée ne doit pas seulement convaincre par son aspect, mais aussi par sa fonction. En effet, une porte d’entrée accomplit un véritable travail de forçat.

🌟 AspectPremière impression et touche finale de la façade
🛡️ RésistanceDoit être robuste, stable, et durable
🔒 SécuritéImportante contre les intrusions
🌡️ Isolation thermiqueDoit bloquer le froid et la chaleur, économiser de l’énergie
🔇 Isolation acoustiqueRéduction efficace du bruit
📐 Dimensions standards1100 mm de large sur 2100 mm de haut
🔧 Mécanismes de fermetureVerrouillages de sécurité multiples préférables
📲 TechnologieContrôle d’accès sans clé, intégration dans la maison intelligente
🔩 InstallationAttention au sens de la butée, à l’alignement et à l’isolation correcte
🎨 MatériauxBois, aluminium, PVC, verre, chacun avec ses avantages et inconvénients
💬 Classe de résistanceAu moins RC 2 ou RC 3 pour une protection efficace
🔨 EntretienNettoyage régulier, ajustement et lubrification des mécanismes

Qu’est-ce qui fait une bonne porte d’entrée ?

qu'est ce qui fait une bonne porte d'entrée

L’aspect d’une porte d’entrée est déterminant, c’est évident. Mais au-delà de l’aspect extérieur, les valeurs intérieures de la porte jouent également un rôle décisif. Les intempéries et les ouvertures et fermetures incessantes peuvent mettre les portes d’entrée à rude épreuve. En même temps, on leur demande d’être étanches, c’est-à-dire d’empêcher efficacement le bruit, les courants d’air et les odeurs de pénétrer à l’intérieur de la maison.

Une fois installée, la porte d’entrée fait le lien entre l’intérieur et l’extérieur. En hiver notamment, il y a d’énormes différences de température entre l’intérieur et l’extérieur de la porte d’entrée – seules les portes de haute qualité conservent leur forme et ne se déforment pas. De plus, la porte d’entrée doit assurer la sécurité et économiser de l’énergie. C’est pourquoi elle doit également être bien isolée, afin de bloquer le froid et la chaleur estivale et de conserver la chaleur à l’intérieur en hiver.

Les portes d’entrée doivent être résistantes

Les exigences imposées aux portes d’entrée sont bien plus élevées que celles imposées aux portes intérieures. En effet, la porte d’entrée doit non seulement être robuste et présenter une extrême stabilité dimensionnelle, mais aussi être durablement fonctionnelle, efficace sur le plan énergétique et réduire le bruit. En cas de variations de température, chaque matériau commence naturellement à travailler. Si cela se produit pour les portes, celles-ci peuvent, dans des cas extrêmes, se déformer, ne plus s’adapter au cadre, ne plus se fermer correctement ou même ne plus être étanches. C’est pourquoi les portes en bois, par exemple, sont construites à partir de nombreuses lamelles collées les unes aux autres, ce qui permet d’absorber les dilatations du matériau.

En outre, une bande métallique périphérique maintient le panneau de porte en forme, comme un corset de soutien, de sorte que les exercices de dilatation de la porte sont encore atténués. Entrer, sortir, entrer, sortir – les paumelles et la quincaillerie sont également soumises à de fortes contraintes et doivent donc être plus robustes que pour les portes intérieures.

Les bonnes dimensions pour une porte d’entrée

Les portes d’entrée sont conçues pour s’ouvrir vers l’intérieur du couloir, avec un passage libre d’au moins 95 centimètres et une hauteur de deux mètres. Pour que la porte puisse remplir ses fonctions et durer longtemps, elle doit être installée en retrait de la façade du bâtiment : Si possible à l’écart des intempéries, dans un matériau robuste, avec des ferrures solides et, en fonction de la conception du panneau de porte, avec un vitrage spécial.

Une porte d’entrée courante a des dimensions extérieures de dormant de 1100 millimètres de large sur 2100 millimètres de haut. Selon le matériau et le modèle de la porte, les dimensions possibles varient toutefois entre 800 et 1300 millimètres en largeur et entre 1885 et 2385 millimètres en hauteur.

La porte sur mesure de vos rêves

Des dimensions spéciales pour la porte de votre choix sont presque toujours possibles. Cependant, vous devez vous attendre à payer un supplément assez élevé, en fonction de l’écart. Selon le fournisseur, vous pouvez déjà calculer le prix dans un configurateur de porte d’entrée. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre revendeur local de confiance.

Protection contre le bruit et insonorisation

Le bruit peut rendre malade. De nombreux constructeurs et rénovateurs sont reconnaissants pour chaque décibel qui ne pénètre pas dans la maison – surtout si la maison est située près d’une route à grande circulation, d’une voie ferrée ou d’un couloir aérien. Les portes bloquent le bruit si elles sont conçues avec soin et si elles sont installées correctement. Demandez l’indice d’affaiblissement acoustique « Rw » de la porte d’entrée. Il indique l’efficacité avec laquelle elle freine les bruits aériens provenant de l’extérieur. Même si les différences peuvent parfois sembler minimes, de faibles écarts de valeurs ont déjà un effet important. Il suffit de dix décibels de moins pour que le bruit soit deux fois moins fort.

A lire également :  Les avantages à installer un brise-vue dans son jardin

Cependant, même le panneau de porte le mieux isolé laisse passer le bruit à cause de mauvais joints. Les joints dans la feuillure de la porte et du côté du sol doivent donc être alignés. S’ils se trouvent à des niveaux différents, l’isolation acoustique est immédiatement réduite. Les joints à lèvres isolent mieux que les joints tubulaires habituels, également appelés profilés à chambres. Lorsque l’on ferme la porte, le joint se comprime – il s’enfonce, disent les spécialistes. Les joints efficaces ont une profondeur de compression d’au moins trois millimètres, mais cinq millimètres sont préférables.

Mécanismes de fermeture pour les portes d’entrée

Dans le cas des verrouillages simples, la serrure sécurise l’ensemble de la porte d’entrée avec un pêne dormant – c’est tout. La protection contre les effractions étant faible, les portes d’entrée sont aujourd’hui généralement équipées de verrouillages de sécurité multiples, qui sécurisent une porte en plusieurs points, comme un coffre-fort. Il y a au moins une serrure secondaire en jeu, les verrous étant reliés entre eux par une barre appelée têtière.

Une serrure triple possède un verrou supplémentaire au-dessus et en dessous de la serrure principale. Un verrou quintuple a deux verrous supplémentaires. Il existe même des serrures à sept ou neuf points.

Attention : Malgré une protection accrue contre les effractions, les portes d’entrée à serrures multiples présentent un inconvénient indéniable : par rapport aux serrures à encastrer normales, elles ont une durée de vie légèrement inférieure en raison de l’usure. Chaque « plus » d’un modèle peut donc devenir trop important.

Les portes d’entrée aussi deviennent intelligentes

La technologie moderne apprend également de nouvelles astuces aux portes d’entrée. Qu’il s’agisse d’un contrôle d’accès sans clé par code numérique ou par empreinte digitale, vous n’avez plus à craindre de perdre vos clés. Outre les verrouillages purement mécaniques, il existe également des sécurités et des serrures de porte électroniques qui peuvent même être installées ultérieurement. La méthode la plus simple consiste à remplacer la serrure de la porte par un cylindre électronique. La manière la plus pratique est d’intégrer l’ensemble de la technique de verrouillage dans la maison intelligente.

Le smartphone peut alors jouer le rôle de la clé de la porte d’entrée, mais aussi celui d’un interphone. Les « Ring Doorbells » rendent le judas mobile : un coup d’œil sur le smartphone et vous voyez qui est à votre porte, même lorsque vous êtes en déplacement.

Les portes d’entrée modernes peuvent même être ouvertes à l’aide d’un entraînement électrique et d’une serrure automatique adaptée, comme une porte de garage, à l’aide d’un émetteur manuel ou d’un smartphone. C’est idéal si vous voulez entrer chez vous avec des courses plein les bras.

Isolation thermique des portes d’entrée

isolation thermique des portes d'entrée

Le matériau d’une porte, tout comme sa structure et son épaisseur, détermine son niveau d’isolation global. N’oubliez pas le cadre de la porte, car même la meilleure porte n’est pas isolante si le cadre constitue un pont thermique. Pour les portes d’entrée, il est important de veiller à une bonne isolation thermique, la surface de la porte devant avoir un coefficient de transmission thermique (valeur U) de 1,5 watt par mètre carré et par kelvin ou moins. Les prescriptions de la loi sur l’énergie dans le bâtiment imposent une valeur maximale de 1,8 W/(m²∙K). Toutefois, plus la valeur est basse, mieux c’est.

Pour une efficacité énergétique maximale, il est également important que la porte d’entrée ainsi que le cadre soient installés correctement, car tout endroit mal isolé réduit immédiatement l’isolation thermique de toute la porte. Les marches d’entrée et les dalles de sol du bâtiment doivent également être séparées, de sorte que la chaleur de la pièce ne soit pas simplement transférée vers l’extérieur par une dalle de sol continue.

Les inserts en verre laissent certes entrer la lumière dans le hall d’entrée et permettent, selon le type de verre, de jeter un coup d’œil d’inspection, mais ils doivent obligatoirement être constitués de verre à isolation thermique selon la GEG si leur part de verre représente plus de la moitié de la surface de la porte. Elles atteignent sans problème une valeur U jusqu’à 1,1 W/(m²∙K). Le verre isolant ou thermique se compose de deux ou trois vitres, l’espace entre chacune d’elles étant rempli d’un gaz calorifuge spécial comme l’argon, le krypton ou le xénon, ou d’air séché. De plus, une couche d’argent invisible sur la face intérieure de la vitre extérieure réfléchit le rayonnement thermique dans la pièce. A partir d’une valeur U de 1,3 W/(m²∙K), il est possible de bénéficier d’une subvention pour une nouvelle porte d’entrée par la KfW-Bank.

Sécurité et classes de résistance

En France, il y a des cambriolages toutes les quatre minutes environ. Souvent, les intrus accèdent à la maison directement par la porte d’entrée ou à l’appartement par la porte d’entrée. Les nouvelles portes d’entrée doivent donc répondre à certaines normes de sécurité. Il est très important que l’ensemble de la construction – comprenant le vantail, la quincaillerie, l’huisserie, les paumelles et la serrure – soit adapté. Par exemple, la quincaillerie doit être anti-dégondage et la serrure de la porte doit être à verrouillage multipoint. En ce qui concerne la protection contre les effractions, les portes d’entrée sont classées dans les catégories de résistance RC 1 à RC 6.

A lire également :  Embellissez votre jardin avec des jolis pots de fleurs

Une maison d’habitation privée devrait être classée au moins dans la catégorie RC 2 ou RC 3. Ce n’est qu’à cette condition que les cambrioleurs occasionnels ne parviennent pas à ouvrir la porte d’entrée en trois à cinq minutes avec de simples outils, mais qu’ils repartent dans le cas idéal. Au cas où les cambrioleurs chercheraient un autre moyen de pénétrer dans la maison, les fenêtres doivent absolument être elles aussi résistantes aux effractions. Les classes de résistance RC 4 à RC 6 s’adressent aux malfaiteurs expérimentés qui utilisent des outils électriques puissants ainsi que des outils grossiers tels que des pieds-de-biche, des haches ou des marteaux. Pour être considérées comme résistantes à l’effraction, les portes doivent résister à une tentative d’effraction de la classe de sécurité la plus élevée, RC 6, pendant au moins 20 minutes. Elles sont destinées aux bâtiments commerciaux.

Remarque : Les portes anti-effraction peuvent bénéficier d’une subvention KfW (programme 161 ; avec un taux d’intérêt réduit). Si vous renoncez à une classe de sécurité ou de résistance, vous devriez au moins veiller à ce que la porte d’entrée soit équipée d’un verrouillage multipoints, de quatre sécurités de paumelles avec crochets arrière, de revêtements de protection certifiés des classes de protection ES 1 (anti-effraction) à ES 3 (extrêmement anti-effraction) ainsi que de cylindres profilés et de serrures à cylindre testés selon la norme DIN.

Les portes d’entrée à verrouillage automatique sont un bon complément, car de nombreuses compagnies d’assurance n’indemnisent plus les portes non verrouillées, mais seulement tombées dans la serrure, en cas d’effraction.

Quel est le matériau approprié pour une porte d’entrée ?

Le matériau d’une porte d’entrée détermine sa robustesse, sa sécurité, sa facilité d’entretien et son isolation thermique. Les matériaux les plus courants sont le bois, l’aluminium et le plastique, parfois l’acier inoxydable. Il existe des portes d’entrée avec ou sans vitrage, ainsi que des modèles avec des parties latérales vitrées. Les portes d’entrée modernes sont souvent composées d’une combinaison de différents matériaux.

La norme de produit sert de directive pour les normes minimales d’une nouvelle porte d’entrée. En outre, le label de qualité RAL 695 est synonyme de contrôle volontaire et indépendant de la qualité des portes. Les différentes classes de résistance sont régies par la norme RT 2020. En ce qui concerne l’efficacité énergétique, les exigences de la loi sur l’énergie des bâtiments  sont déterminantes pour les portes d’entrée comme pour les nouvelles maisons. Ces exigences ne s’appliquent évidemment pas seulement à la porte souhaitée, mais aussi à la partie latérale correspondante. Néanmoins, les portes d’entrée doivent être supérieures à cette norme minimale en termes d’énergie, de sorte qu’elles soient toujours à jour après plusieurs années.

Portes d’entrée en bois

portes d'entrée en bois

Qu’il s’agisse de croisillons, de découpes découpées pour la lumière ou de motifs particuliers, le bois offre des caractéristiques optimales en termes d’esthétique et de liberté de conception, et possède également une très bonne isolation thermique. C’est un matériau durable et naturel, mais moins économique. Les portes en bois doivent également être entretenues régulièrement et recouvertes d’une peinture sans faille, qu’il convient de rafraîchir tous les deux ans en fonction des conditions climatiques. L’avantage est que vous pouvez changer de couleur au bout de quelques années, selon vos préférences.

Un noyau en acier ou une bande métallique périphérique permettent aux portes en bois de ne pas se déformer au fil du temps sous l’effet des intempéries et offrent également une sécurité supplémentaire.

Portes d’entrée en aluminium

Les portes en aluminium sont plus résistantes aux intempéries et donc plus faciles à entretenir, mais elles ont besoin d’une couche d’isolation pour offrir une protection thermique suffisante. Il est donc important de s’assurer qu’une porte en aluminium répond aux exigences de la norme DIN 4108 en matière d’isolation thermique. La grande stabilité des portes d’entrée en aluminium répond à toutes les normes de sécurité, mais elle a un prix.

Portes d’entrée en PVC

Les portes d’entrée en PVC sont relativement bon marché et faciles à entretenir. L’isolation thermique a beaucoup évolué grâce aux systèmes isolants à chambres multiples. Toutefois, comme le plastique peut facilement se dilater et se déformer, la porte doit être dotée d’un noyau en acier qui l’entoure, afin qu’elle soit toujours en pleine forme au fil des ans. Elle ne doit pas non plus nécessairement être blanche. Les portes en PVC sont désormais disponibles en différentes couleurs, le blanc et l’anthracite étant particulièrement demandés.

Le verre comme matériau pour les portes d’entrée

Tout le monde peut voir à travers et ce n’est pas très solide non plus ? Pour beaucoup, le verre est un matériau inhabituel pour les portes d’entrée, mais il est aussi solide, résistant aux intempéries et isolant que les autres matériaux. Il est simplement important que vous utilisiez uniquement du verre de sécurité pour les portes d’entrée entièrement vitrées ou que vous limitiez le vitrage aux zones situées au-dessus de la hauteur de la tête. Sinon, le risque de blessure par bris de verre est trop élevé.

L’isolation thermique nécessaire pour les portes en verre est obtenue grâce à un double ou un triple vitrage. Chacune des deux ou trois couches de verre est constituée de verre de sécurité trempé (ESG). Il protège uniquement contre les blessures, pas contre les cambrioleurs – s’il se brise, il se désagrège en miettes émoussées plutôt qu’en éclats pointus. Si vous souhaitez que votre porte d’entrée résiste aux effractions, choisissez un verre anti-effraction, qui existe en différentes qualités : La classe de verre A est anti-effraction, la classe B est anti-effraction, la classe C est même anti-projectiles.

A lire également :  Comment choisir la véranda en kit idéale : critères et conseils d'achat

Pour une maison individuelle, un verre de classe A est généralement suffisant. La porte en verre complète doit alors avoir une classe de résistance élevée – au moins RC 2 ou RC 3. Le matériau est souvent considéré par les cambrioleurs comme une cible intéressante, mais ce n’est pas le cas grâce au verre feuilleté de sécurité. Conformément à la norme d’essai EN 356 pour le vitrage résistant à l’attaque, le verre doit résister à une balle de plus de 4 kilogrammes que l’on fait tomber neuf fois de suite au même endroit depuis une hauteur de 9 mètres.

Pour que tout le monde ne puisse pas voir à l’intérieur, le verre d’une porte d’entrée doit être soit laiteux, soit avoir une structure de surface particulière, soit être coloré. Il se peut également qu’un peu moins de lumière suffise si seules certaines parties de la porte ou la partie latérale sont constituées d’éléments en verre.

Entretien de la porte d’entrée

Une éponge douce, un peu de savon neutre et beaucoup d’eau : avec un entretien régulier, les portes d’entrée restent de véritables bijoux, même après plusieurs années. Évitez seulement un nettoyage à sec, car la poussière et même le pollen collé provoquent rapidement des rayures sur la surface. Les portes en bois ont également besoin d’un rafraîchissement régulier avec une lasure ou un autre produit de protection du bois afin de continuer à résister aux intempéries. Les fissures ou les éclats de bois doivent être réparés dès que possible avec du mastic pour bois afin que le bois nu ne soit pas exposé aux intempéries.

Avec le temps, il se peut également que vous deviez régler correctement votre porte d’entrée. Vérifiez régulièrement le serrage et l’usure des pièces de la quincaillerie et des mécanismes de fermeture qui sont importantes pour la sécurité et resserrez les vis desserrées si nécessaire. Une fois par an, lubrifiez les verrous et les barres de verrouillage avec de la graisse ou de la vaseline technique.

Pour les portes d’entrée modernes, vous n’avez pas besoin d’huiles lubrifiantes ou de sprays de silicone. Deux fois par an, appliquez un peu de produit d’entretien pour joints sur les joints et de l’huile pour garniture sur le cylindre profilé. Vaporisez cette huile sur la clé et verrouillez la porte plusieurs fois de l’intérieur et de l’extérieur.

À quoi faut-il faire attention lors de l’installation de la porte d’entrée ?

En cas de défauts d’aspect, de fuites, de manque d’isolation thermique ou même de manque de normes de sécurité, la porte d’entrée doit être remplacée. Le meilleur moment pour le faire est bien sûr lorsqu’une modernisation de la maison est de toute façon prévue. Vous n’aurez alors à supporter qu’une seule fois la saleté et le bruit dans la maison. De plus, vous bénéficiez généralement de subventions publiques. Pour une nouvelle porte d’entrée, il faut compter environ 2 500 euros. Les prix peuvent bien sûr être beaucoup plus élevés en fonction de l’équipement et de la classe de sécurité, mais ils peuvent aussi être un peu moins élevés en ligne.

Les propriétaires avertis peuvent installer une porte d’entrée sans l’aide d’une entreprise spécialisée, à condition d’apporter le soin nécessaire à l’installation, car la porte d’entrée est un élément important qui ne peut fonctionner en toute sécurité que si elle est installée correctement :

  1. Déterminez tout d’abord si la butée de porte doit être à gauche ou à droite. Le sens de la butée est un détail important qui ne peut plus être modifié par la suite et qui dépend également de la nature de l’entrée de la maison ou de l’appartement. 
  2. Mesurez le cadre de la porte à plusieurs endroits à l’aide d’un mètre. La hauteur et la largeur de l’ouverture de porte sont importantes, mais aussi sa profondeur. En effet, les dimensions de l’encadrement de porte en dépendent. Tenez également compte du fait que la porte est montée directement dans l’embrasure ou dans une feuillure de mur. Le dormant doit être visible à l’extérieur derrière la butée maçonnée. Pour obtenir la dimension de commande, mesurez la dimension de l’ouverture d’un mur à l’autre et déduisez 10 millimètres en haut, à gauche et à droite, ce que l’on appelle le jeu de montage. Cela est souvent indiqué dans le configurateur de la porte d’entrée ou de service.
  3. Il est possible que vous deviez d’abord appliquer une couche de protection sur les portes en bois, généralement sous la forme d’une lasure épaisse. 
  4. Placez le cadre de la porte dans l’ouverture du mur et fixez-le avec des cales en bois. Il doit y avoir 15 millimètres d’espace entre l’huisserie et le mur, et 10 millimètres entre le panneau de porte et le sol. Vérifiez la position de l’huisserie à l’aide du niveau à bulle et ajustez l’isolation et les joints de porte périphériques.
  5. Percez maintenant l’huisserie. Si elle n’a pas de trous de chevilles prépercés, placez d’abord les repères selon les instructions du fabricant, puis percez à travers le cadre : Côté paumelles, 20 centimètres en dessous et au-dessus des paumelles, et dans le cadre supérieur horizontal, deux trous à 15 centimètres des bords droit et gauche du cadre. Côté fermeture, quatre trous sont généralement nécessaires, deux à 15 centimètres des coins supérieur et inférieur. Les deux autres sont répartis sur le cadre, mais ne sont pas espacés de plus de 70 centimètres.
  6. Contrairement aux portes intérieures, les portes d’entrée sont fixées au mur à l’aide d’ancrages muraux. Cet assemblage détermine la stabilité de la porte d’entrée dans le mur, ce qui assure un fonctionnement optimal de la porte et une protection contre les effractions. Percez le mur à l’aide d’une mèche à pierre à travers le cadre pré-percé et ancrez l’huisserie dans le mur. Enduisez l’embrasure avec du mortier de réparation et remplissez l’espace entre le cadre et le mur avec de la mousse de construction. Si vous avez des taches, il n’est pas difficile d’enlever la mousse de construction, surtout si elle est humide.

L’essentiel en bref

Les portes d’entrée servent bien sûr à la protection, mais elles offrent également d’autres avantages, par exemple des propriétés isolantes optimales.

La porte souhaitée doit être adaptée au style du bâtiment. Un design sobre et moderne est souvent demandé. Les différents fabricants proposent de nombreux modèles. Lors de votre choix, ne vous concentrez pas uniquement sur l’aspect extérieur, mais également sur le panneau de porte.

Les portes en aluminium offrent une longévité particulière et une grande résistance aux intempéries.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?