Comment colorer du béton ?

4.4/5 - (112 votes)

Le béton, autrefois considéré comme un matériau brut et fonctionnel, connaît une véritable renaissance grâce à la coloration. Que vous souhaitiez ajouter une touche artistique à vos surfaces en béton ou harmoniser vos projets avec des teintes spécifiques, la coloration du béton offre une multitude de possibilités créatives. Dans cet article, plongez dans l’univers captivant de la coloration du béton : découvrez les techniques, les avantages et les différentes options de colorants pour réaliser des finitions uniques. Que vous envisagiez de personnaliser vos sols, vos murs ou même vos éléments décoratifs, suivez notre guide pour apprendre comment colorer du béton.

Colorer le béton avec des pigments

Pour colorer le béton gris ou blanc traditionnel, la méthode la plus courante consiste à utiliser des pigments. Les couleurs de basalte, d’oxyde de cuivre, d’oxyde de fer, etc. sont directement mélangées au béton humide sous forme de poudre, de manière à obtenir une coloration continue et uniforme. Plus la couleur souhaitée est claire, plus le béton de départ doit l’être également.

Le défi réside uniquement dans les proportions de mélange. Ainsi, la proportion de pigments doit être comprise entre 3% et 5% de la proportion de ciment. Le béton est ensuite saturé. Pour le reste, cette procédure ne se distingue guère du mélange du béton proprement dit, c’est pourquoi elle convient également aux débutants disposant d’un peu d’habileté.

Produits recommandés

Les pigments de couleur pour colorer le béton sont disponibles aussi bien dans tous les magasins de bricolage courants qu’en ligne. Il existe une grande variété de couleurs, ce qui vous laisse l’embarras du choix. Généralement, les pigments sont fabriqués à partir de basalte, d’oxyde de cuivre ou d’oxyde de fer. Lors de l’achat, faites attention à la proportion de peinture sèche, à la quantité et à l’état d’agrégation.

A lire également :  Comment installer une porte de garage ?

Si vous souhaitez colorer le béton en grandes quantités et en différentes couleurs, vous pouvez opter pour des pigments en poudre. Ils sont fabriqués à partir d’oxyde de fer et sont extrêmement stables, chimiquement résistants et inorganiques. Ils sont donc non seulement insensibles à l’eau et aux intempéries, mais aussi aux rayons UV. La quantité peut être choisie entre 10 g et 5 kg.

Comment colorer du béton en 4 étapes avec des pigments

Matériels et outils nécessaires

  • Récipient pour mélanger
  • Spatule
  • Gants en caoutchouc
  • Béton blanc (béton prêt à l’emploi ou ciment avec sable ou gravier)
  • Pigments colorés
  • Eau
  • Éventuellement un superplastifiant

1. Mélanger le béton blanc

béton blanc

Comme le béton gris laisse mal passer les couleurs claires, il convient dans un premier temps de mélanger du béton blanc. Celui-ci contient du ciment blanc ou du ciment Portland, de sorte qu’il ne présente qu’une faible coloration propre. Lors du mélange, on peut faire la distinction entre le béton prêt à l’emploi et la fabrication du béton par l’utilisateur. Le second est particulièrement adapté aux grandes quantités.

Mélanger le béton prêt à l’emploi. Mélangez le béton avec de l’eau et du superplastifiant conformément aux instructions du fabricant, jusqu’à obtenir une masse homogène. Celle-ci doit avoir une consistance inerte et ne pas être trop humide – sinon, la capacité portante risque d’être réduite. Cela serait par exemple problématique pour les dalles de trottoir.

Mélanger son propre béton. Mélangez le ciment, l’eau et le sable (d’une granulométrie de 2 mm) ou le gravier (d’une granulométrie de 32 mm). Le rapport entre le ciment et le sable ou le gravier doit être de 1:4, c’est pourquoi le béton doit être calculé au préalable. L’eau est ajoutée au besoin jusqu’à ce que le mélange devienne pâteux.

A lire également :  Tout savoir sur les palettes europe : Taille, Prix et Poids

2. Ajouter des pigments

Pour cette étape, il est préférable de porter des gants en caoutchouc, sinon la poudre fine risque de décolorer la peau. Avant d’ajouter les pigments, vous devez calculer la quantité optimale. Par rapport à la part de ciment, la part de pigments doit se situer entre 3% et 5%. À titre d’exemple : Si vous voulez mélanger 500 g de béton, il y a 200 g de ciment – et donc seulement 10 g de pigments.

3. Mélanger le béton et les pigments

Le béton humide et les pigments peuvent ensuite être mélangés ensemble. Veillez à ce que le mélange soit complet, sinon il y aura des marbrures. Le mélange est terminé lorsque les pigments et le béton se sont liés de manière continue. Il est préférable d’utiliser une spatule, car elle peut ensuite être facilement nettoyée.

4. Laisser durcir le béton coloré

La dernière étape consiste à laisser le béton durcir. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il peut être compacté de manière optimale, de sorte qu’il devienne stable et résilient. Le délai réel peut varier en fonction du type de béton et de sa composition, mais prévoyez au moins 24 heures pour cette étape. Le rapport eau/ciment (R/C) est particulièrement important : s’il n’est pas correct, des bulles et des zones rugueuses apparaissent.

Problèmes possibles & solutions

La coloration n’est pas celle attendue. Plusieurs causes peuvent entrer en ligne de compte. Si l’on n’utilise pas de ciment blanc, la couleur grise d’origine affecte la teinte ultérieure. Il peut également arriver que le rapport de mélange des différents composants ne soit pas idéal. De plus, la surface influence la coloration, de sorte que les travaux de béton rugueux ont un effet différent des variantes lisses.

Le béton devient tacheté. Bien qu’un motif de couleur tacheté puisse être souhaité dans certains cas, ce résultat signifie généralement un mélange insuffisant du béton et des pigments. Lors du malaxage, veillez à ce que les deux matières premières se soient parfaitement mélangées avant de laisser sécher la pièce.

A lire également :  Baguette de finition pour carrelage après pose : astuces et conseils

Le béton ne se lie pas correctement. En revanche, si le béton ne se lie pas correctement, il peut s’agir de pigments de couleur inadaptés au type de béton concerné. Cela se traduit par une valeur de pH inadaptée qui rend la liaison difficile. Dans de tels cas, il faut généralement recommencer depuis le début, avec un autre béton ou un autre pigment.

Conseil

Lors de la coloration du béton, il est important de garder un œil sur le taux de pigments. Les 3% à 5% souvent indiqués représentent le degré de saturation – à partir de cette valeur, le béton est saturé, de sorte qu’il n’est plus possible d’obtenir « plus de force colorante ». Si vous ajoutez un pourcentage plus élevé de pigments, ceux-ci sont pratiquement gaspillés, ce qui peut représenter un piège en termes de coûts compte tenu du prix assez élevé.

FAQ sur la coloration du béton

Quelle est la différence entre le béton et le ciment ?

Le ciment est un liant utilisé comme composant du béton. Le second n’est obtenu qu’après l’ajout de sable ou de gravier avec une granulométrie. Ainsi, le béton est plus résistant, tandis que le ciment forme une structure plus lisse.

Quels pigments conviennent pour colorer le béton ?

Les pigments colorés sont les plus faciles à utiliser pour colorer le béton. Ceux-ci sont généralement composés de basalte, d’oxyde de cuivre ou d’oxyde de fer et sont spécialement fabriqués à cet effet. Ils sont disponibles dans le commerce sous forme sèche ou liquide.

Comment colorer le béton avec des pigments ?

Pour la coloration, les pigments sont versés directement dans le béton humide afin de pouvoir les mélanger de manière optimale. Veillez à ce que la proportion de pigments ne dépasse pas 3 à 5 % et à ce que le mélange soit suffisant, faute de quoi des taches et des marbrures peuvent apparaître.

Avec quelles couleurs peut-on colorer le béton ?

Pour le choix de la couleur, vous avez l’embarras du choix, du noir au rouge en passant par le jaune et le bleu, tout est possible. Pour les couleurs claires et/ou éclatantes, utilisez impérativement du béton blanc afin que la teinte soit bien visible après le séchage.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?