Comment faire les fondations pour un abri de jardin ?

4.6/5 - (126 votes)

Pour assurer la stabilité d’un abri de jardin ou d’une cabane à outils, des fondations sont nécessaires. Ce guide vous donne des informations sur les fondations dans le jardin. Lisez ici comment procéder à la planification, quel type de fondation convient le mieux et comment la réaliser correctement.

🏡 Intérêt de la fondationStabilité, prévention des déformations, protection contre l’humidité
📐 PlanificationTaille et capacité de charge du sol déterminent le type de fondation
🛠️ Types de fondationsFondations coulées, ponctuelles, en bandes, dalles de béton
🔨 Fondations pour petits abrisÉpaisse couche de gravier ou douilles métalliques à enfoncer
🌳 Dalles de trottoirSolution économique pour abris légers, pose sur gravier compacté
🏗️ Fondations ponctuellesIdéales pour abris de taille moyenne, réalisation rapide
📏 Fondations en bandesPour grands abris, bande de béton sous murs porteurs
🔩 Dalles de bétonPour grands abris ou sols non porteurs, recouvre toute la surface

🏡Quel est l’intérêt d’une fondation pour un abri de jardin ?

Les sols sont toujours en mouvement – ils peuvent s’affaisser en cas de pluie et surtout de fortes pluies, et se soulever en cas de gel et de froid. Pour qu’un abri de jardin ou une cabane à outils soit stable et ne subisse pas de dommages, il est important de prévoir des fondations adaptées.

Les fondations assurent non seulement la stabilité de la construction, mais elles garantissent également que les portes et les fenêtres ne se déforment pas et que les murs ne se fissurent pas. Elles contribuent également à la protection contre l’humidité du sol et donc contre les dégâts dus à l’humidité.

Le choix de la fondation appropriée pour votre projet de construction dépend de la taille de l’abri de jardin et de la capacité de charge du sol. Les petits abris de jardin peuvent ne pas nécessiter de fondations coulées, les serres sont stables sur des fondations ponctuelles et les abris de jardin plus lourds sont mieux placés sur des fondations en plaques.

Si le sol est stable, une fondation en bande peut également être suffisante pour les petits abris de jardin. Si le sol n’est pas porteur, il est nécessaire de le compacter avec une couche de gravier ou de gravier concassé.

Vous trouverez un aperçu des différents types de fondations et de leur utilisation dans notre guide en lien.

Des fondations sûres pour votre abri de jardin

Si vous construisez vous-même une fondation, celle-ci doit être légèrement plus grande que la surface de base de votre abri de jardin. La nature du sol et la taille de la structure déterminent les dimensions de la dalle. Si vous achetez un abri de jardin prêt à l’emploi, consultez les instructions du fabricant pour savoir quelle fondation est adaptée.

A lire également :  Apprendre à bricoler grâce à un coach à domicile

Conseil : en cas de doute, choisissez le type de fondation le plus solide. Vous vous assurez ainsi de la capacité de charge de votre construction.

Pour assurer la meilleure stabilité possible à l’abri de jardin, ne le posez pas uniquement sur les fondations. Fixez plutôt les poutres de base ou les poutres de support de l’abri de jardin directement aux fondations. Pour cela, utilisez des crochets angulaires. Grâce à cette fixation, l’abri de jardin résistera mieux aux tempêtes hivernales et aux intempéries. Pavagez la surface de l’abri de jardin avec des dalles de béton ou des pavés.

📐La planification des fondations de l’abri de jardin

Avant de réaliser les fondations, planifiez l’ensemble de la construction de l’abri de jardin. Il est important que les fondations soient planes et résistantes au gel et qu’elles respectent les distances correctes entre les poutres.

Pour assurer la stabilité, vous fixez les poutres à l’aide d’ancrages métalliques. Vous les enfoncez généralement dans le béton encore liquide. Prenez le temps d’aligner correctement les ancrages, car ils détermineront la position future de l’abri de jardin.

Vous pouvez également laisser le béton durcir et fixer ensuite les ancrages dans les fondations à l’aide de vis et de chevilles. L’avantage de cette méthode est que vous pouvez compenser les petites différences de hauteur avec des cales. Dans les deux cas, vérifiez le bon alignement à l’aide d’un niveau à bulle.

Fondations pour petits abris et armoires de jardin

Pour les petits abris de jardin ou les armoires résistantes aux intempéries, une épaisse couche de gravier est généralement suffisante. Pour ce faire, creusez le sol sur une profondeur d’environ 10 cm et compactez la fosse à l’aide d’une plaque vibrante ou d’un pilon manuel. Remblayez ensuite avec du gravier. Cela permet à l’eau de bien s’écouler et de maintenir la stabilité du sol.

Les petits abris de jardin existent généralement sous forme d’ossature. Ils ont une surface au sol de 1 m² maximum. Vous les posez sur des douilles métalliques à enfoncer. Si vous utilisez une masse pour frapper, insérez d’abord un morceau de bois dans les douilles. Sinon, les douilles se déformeront lors de l’enfoncement.

Dalles de trottoir comme fondation pour la maison de jardin

Une variante de fondation pour un abri de jardin est la fondation par dalles. Des dalles de trottoir de 30 cm × 30 cm à 50 cm × 50 cm sont posées et constituent la fondation. L’avantage de la fondation par dalles est que les dalles reposent sur du gravier compacté et qu’il n’est pas nécessaire de couler du béton. Le coût de réalisation des fondations, les matériaux et les frais sont également relativement faibles.

Les dalles de trottoir supportent un poids d’environ 90 kg/m² et ne sont donc pas adaptées à des charges ponctuelles importantes. Utilisez ce type de fondation pour les abris de jardin légers et les petites serres.

Une fondation en dalles de trottoir nécessite une base solide et plane. Vous posez les dalles dans un lit de gravillons d’environ 5 cm de profondeur. Au préalable, creusez la surface sur 20 cm de profondeur. Remplissez-la de gravier et compactez-la. Étalez ensuite des gravillons fins ou du sable. Lissez le tout à l’aide d’une taloche. Enfin, posez les dalles. Enduisez ensuite les joints de sable.

A lire également :  Recherche de fuite non destructive : technique et prix

Fondations ponctuelles pour l’abri de jardin

Les fondations ponctuelles sont idéales pour les abris de jardin et les cabanes à outils de petite et moyenne taille. Comparée aux autres fondations coulées, elle est construite en moins de temps. Elle se compose de fondations individuelles placées sous les poutres porteuses.

Pour la fondation ponctuelle, commencez par aplanir le sol. Ensuite, marquez les points de fondation. A l’aide de clous et d’un cordeau de maçon, alignez tous les points avec précision et à la même hauteur. Utilisez ensuite une tarière pour creuser des trous de 80 cm de profondeur et d’environ 20 cm × 20 cm de large.

Si le sol de votre jardin est meuble, vous aurez besoin d’un coffrage. Utilisez pour cela des tuyaux KG épais. Remplissez-les de béton. Une fois le béton durci, fixez les poutres de l’abri de jardin à l’aide de boulons d’ancrage ou de crochets. Pour les maisons en bois, remplissez l’espace entre les points de fondation avec du gravier. Ainsi, l’eau ne s’accumule pas.

Fondations en bandes pour l’abri de jardin

Si vous construisez un grand abri de jardin, il est recommandé d’utiliser des fondations en bandes. Avec cette variante, le poids de la maison est réparti sur une bande de béton d’environ 30 cm de large. Cette bande passe sous les murs porteurs. Pour les maisons plus lourdes, une dalle de béton supplémentaire est recommandée. Si vous ne posez pas de dalle, remplissez la surface de gravier ou pavez-la. Cette couche empêche les dégâts dus à l’humidité ou les campagnols de détremper le sol.

Pour commencer, tracez les contours de l’abri de jardin à l’endroit souhaité dans le jardin. Utilisez pour cela des piquets et un cordeau de maçon. Marquez surtout les murs porteurs. Ensuite, creusez une bande de 80 cm de profondeur et d’au moins 30 cm de largeur. Si votre sol est sablonneux, placez également des planches de coffrage pour éviter que la fosse ne s’affaisse. L’étape suivante consiste à remplir la tranchée de béton.

Dalles de béton pour les fondations de l’abri de jardin

La dernière option est une fondation en dalles de béton. Le béton recouvre toute la surface, ce qui permet de répartir au mieux le poids de la structure. Ce type de fondation est utilisé pour les grands abris de jardin ou les sols non porteurs. Il s’agit notamment de terrains sablonneux et meubles ou de terrains marécageux à proximité d’un cours d’eau.

Commencez par creuser toute la surface de base sur une profondeur de 30 à 40 cm. Cela est nécessaire car 15 cm de gravier seront ajoutés sous la couche de béton de 20 cm d’épaisseur. Le trou doit être légèrement plus grand que la dalle de fond prévue. Ainsi, vous aurez encore de la place pour installer un coffrage. L’étape suivante consiste à aplanir le sol. Compactez ensuite le sol à l’aide d’un vibrateur. Installez ensuite des planches de coffrage solides. Il est important qu’elles soient parfaitement alignées avec la surface prévue de la dalle. Veillez à ce que la surface soit plane.

Remplissez ensuite une couche de gravier d’environ 15 cm de hauteur. Utilisez un niveau à bulle pour vérifier que la surface est toujours de niveau. Placez un film PE sur la couche de gravier. Il protège le béton contre l’humidité du sol et le gel.

A lire également :  Comment changer une crémone de porte fenêtre ?

Versez ensuite environ 5 cm de béton. Posez ensuite un treillis métallique pour l’armature. Ensuite, ajoutez une autre couche de béton d’environ 10 cm de haut. Posez le deuxième treillis par-dessus. Enfin, remplissez complètement le coffrage de béton et lissez-le. Les instructions de notre guide vous aideront à réaliser la dalle de fondation.

FAQ sur les fondations de l’abri de jardin

Quelle est la profondeur requise pour les fondations d’un abri de jardin ?

Creusez le sol de votre fondation à 80 cm de profondeur. Vous vous assurez ainsi que toute la terre végétale, qui n’est pas porteuse, a été enlevée. En creusant et en remplissant ensuite avec du gravier et du béton, la fondation sera suffisamment stable.

Cette procédure s’applique aux fondations par points et aux fondations par bandes. Dans le cas d’une dalle de fondation, vous creusez le sol sur 30 cm de profondeur. Comme toute la surface est bétonnée, il n’est pas nécessaire de creuser aussi profondément.

Peut-on installer un abri de jardin sans fondations ?

Vous utilisez souvent un abri de jardin pour ranger vos meubles de jardin, comme espace de loisirs pour vos hobbies, comme chambre d’amis ou comme salle de séjour dans le jardin. L’abri de jardin doit résister à de grandes charges et servir d’espace utile à long terme. C’est pourquoi il est indispensable qu’il soit bien stable. Construisez toujours un abri de jardin sur des fondations. En fonction de la taille et de la nature du sol de votre jardin, vous opterez pour une semelle filante ou une plaque de fondation.

Un abri de jardin qui ne repose pas sur des fondations risque de s’affaisser, car le sol ne résistera pas à la charge.

Combien coûtent les fondations d’un abri de jardin ?

Le coût d’une fondation varie en fonction du modèle, de la taille et des matériaux nécessaires. Une fondation en bande nécessite moins de béton qu’une dalle de fondation et est généralement construite en moins de temps. Plus votre abri de jardin est grand, plus vous aurez besoin de matériaux pour les fondations. Comptez entre 400 et 800 euros pour le béton, le gravier et, le cas échéant, la location d’une bétonnière.

Le fait que vous construisiez vous-même les fondations ou que vous les fassiez couler par une entreprise spécialisée est également un facteur de coût décisif.

Comment construire les fondations d’un abri de jardin ?

Pour les fondations, vous devez d’abord creuser le sol à une profondeur de 80 cm pour les fondations en bandes et de 30 cm pour les fondations en plaques. Construisez un coffrage en bois et placez-le autour de la surface de fondation. Compactez le sol à l’aide d’une dameuse manuelle et remplissez la fosse d’une couche de gravier. Pour la dalle de fondation, il est également nécessaire de poser un film de construction pour la protéger du gel.

Versez ensuite le béton et placez des barres d’armature. Après séchage complet, vous retirez le coffrage et les fondations sont prêtes à être utilisées.

Combien de fondations ponctuelles sont nécessaires pour un abri de jardin ?

Il est préférable de poser un abri de jardin sur une semelle filante ou une dalle de fondation. Si le sol est très solide, vous pouvez également utiliser des fondations ponctuelles. Pour cela, vous avez besoin d’au moins neuf points de fondation qui serviront de support à la maison et répartiront la charge de manière uniforme. En cas de doute, il est préférable de réaliser des fondations en bandes.

L’électricité est-elle autorisée dans l’abri de jardin ?

Pour pouvoir rester dans votre abri de jardin après la tombée de la nuit, faire fonctionner un réfrigérateur ou utiliser des prises de courant, vous équipez votre abri de jardin d’électricité. Il existe plusieurs possibilités. Si votre abri de jardin n’est pas très éloigné de votre habitation, vous pouvez l’alimenter en électricité à l’aide d’un câble souterrain.

Une autre possibilité est de produire de l’électricité à l’aide d’un système photovoltaïque que vous installez sur le toit de l’abri de jardin. La plupart du temps, l’électricité solaire obtenue est suffisante pour couvrir les faibles besoins en électricité de l’abri de jardin.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?