Comment rénover un escalier en bois ?

4.4/5 - (177 votes)

Il n’est pas nécessaire de confier la rénovation d’un escalier en bois à un professionnel. Vous pouvez facilement réparer vous-même les éraflures, les trous et autres traces d’usure sur les marches en bois avec un peu de savoir-faire et d’habileté manuelle. Cependant, avant de commencer la rénovation, vous devez vérifier l’ampleur des réparations à effectuer sur l’escalier. S’agit-il simplement d’une usure de surface ou certaines marches sont-elles instables ? Certaines parties de la structure en bois sont-elles déformées ou attaquées par les vers à bois ? Si certains éléments de l’escalier doivent être remplacés, il est recommandé de faire appel à un professionnel. En revanche, vous pouvez effectuer vous-même la plupart des autres réparations ou améliorations.

AspectDétailConseil
📋 VérificationVérifiez l’ampleur des réparationsDéterminer si des parties doivent être remplacées par un professionnel
🔧 Outils nécessairesMastic, ponceuse, vernis, huile, ciseau, pinceau, rouleau, cales en bois, marteauPréparez tous les outils avant de commencer
🔨 Rénovation des marches1. Enlever la marche,
2. Stabiliser la contremarche,
3. Soulever les marches,
4. Redresser un limon déformé, 5. Resserrer les limons
Chaque étape nécessite des techniques spécifiques, suivez-les attentivement
🔄 Ponçage et apprêtPonçage initial, Ponçage de finition, ApprêtUtilisez les bons grains de papier de verre et nettoyez après chaque ponçage
🛡️ FinitionSceller les surfaces avec vernis ou huileAppliquez plusieurs couches pour une protection optimale
🎨 DécorationPapier peint pour contremarches, Tapis, Stratifié, VinyleChoisissez selon le style souhaité et la durabilité recherchée
🏡 Améliorations supplémentairesRampe et main couranteAssurez la stabilité et la sécurité de ces éléments

Conseils de rénovation pour différents types d’escaliers

conseils de rénovation pour différents types d'escaliers

Escaliers non encastrés

Les escaliers sans contact avec le mur sont tendus avec des tiges filetées – de longues tiges métalliques avec un filetage traversant. Elles doivent être suffisamment longues pour traverser les deux limons et pouvoir recevoir une rondelle et un écrou à chaque extrémité. Percez les limons en leur milieu, juste en dessous des marches, et tendez l’escalier sous une marche sur cinq.

Escaliers fixés au sol

Examinez où et de combien la marche fléchit. S’il y a trop de jeu dans la rainure du limon, enfoncez une cale plate en bois dur dans la fente sous la marche pour la relever à la dimension souhaitée. Pour le fixer dans sa nouvelle position, utilisez des vis ou des clous, ainsi que des baguettes en bois ou des cales en bois dur que vous vissez à l’angle du giron et de la contremarche.

Si la marche n’est pas suffisamment enfoncée dans la rainure latérale du limon, c’est généralement parce que le bois du limon s’est déformé vers l’extérieur. Cela se produit surtout lorsque le bois était encore trop frais lors de la pose et qu’il a séché au fil des ans. Enfoncez une cale en bois dans le joint entre le mur et le limon de l’escalier afin de le replier dans la direction opposée – plus il est profond, plus le limon est pressé contre les marches. Lorsque la cale est bien placée, sciez la partie qui dépasse. Rebouchez l’espace ou recouvrez-le d’une latte de bois.

A lire également :  Installation de store en banne : les étapes clés pour réussir son projet

Rénover un escalier étape par étape

rénover un escalier étape par étape

Voici les outils dont vous avez besoin :

  • Mastic de réparation pour le bois et mastic pour le bois
  • Ponceuse (de préférence une ponceuse à bande ou une ponceuse excentrique)
  • Vernis pour escalier et vitrificateur
  • Huile pour sol/huile dure
  • Teinture
  • Ciseau à bois
  • Vêtements de protection
  • Chiffon
  • Cales en bois
  • Pinceau
  • Rouleau
  • Marteau

1. Enlever la marche

Les marches qui grincent sont la règle plutôt que l’exception dans les vieux escaliers en bois. Si vous renforcez la tension entre la marche et la contremarche, les bruits devraient cesser. Examinez où et de combien la marche fléchit. Si la marche a trop de jeu dans le limon latéral, enfoncez une cale par le bas. Commencez toujours par la marche supérieure de l’escalier en bois.

2. Stabiliser la contremarche

Si la contremarche est instable ou n’est pas bien placée dans la rainure de la marche, vous devez soit doubler la contremarche par l’avant avec une planche adaptée, soit la renforcer en haut avec une baguette de bois dur supplémentaire. Celle-ci peut être placée à l’intérieur ou à l’extérieur. Veillez à pré-percer les trous de vis dans la plinthe afin d’éviter qu’elle ne se fende.

3. Soulever les marches d’escalier

Vous pouvez utiliser une cale plate pour surélever les marches d’escalier trop basses. Pour cela, il suffit d’enfoncer la cale dans le joint du limon, sous la marche. Pour la fixer dans sa nouvelle position, utilisez des vis ou des clous à vis ainsi que des baguettes ou des cales en bois dur. Dans l’exemple ci-dessus, des pièces de bois triangulaires servent de fixation.

4. Redresser un limon d’escalier déformé

Si les marches ne sont plus correctement fixées dans le limon, il devient dangereux de monter les escaliers – le risque est grand qu’elles tombent tout simplement hors de l’escalier ou du moins qu’elles s’abaissent fortement lorsque l’on marche dessus. Si le limon déformé vers l’extérieur est directement en contact avec le mur, le problème peut être résolu assez facilement : Enfoncez d’abord un ciseau ou un autre objet métallique fin dans le joint entre le limon et le mur pour l’agrandir. Ensuite, insérez une cale en bois dur pour remettre le limon dans la bonne position et l’y fixer. Une fois la cale correctement positionnée, sciez-la à ras et recouvrez-la de mastic ou d’une baguette de finition.

5. Resserrer les limons

Si le problème décrit ci-dessus se produit dans des escaliers indépendants sans raccordement au mur, il peut être résolu à l’aide de tiges filetées. Commencez par percer les limons des deux côtés, à peu près au milieu, sous la marche non fixée. Insérez ensuite une tige filetée à travers. Placez d’abord une rondelle sur la tige filetée de chaque côté – elle empêche les écrous de s’enfoncer dans le bois lorsque vous vissez. Utilisez ensuite deux écrous pour resserrer les deux limons. Si plusieurs marches ne sont pas correctement placées dans leur rainure, vous devez ajouter une tige filetée toutes les cinq marches environ.

Rendre un vieil escalier en bois plus esthétique : étape par étape

Étape 1 : Enlever l’ancien revêtement et poncer les marches.

Pour commencer, vous devez retirer l’ancien revêtement de l’escalier, par exemple le PVC ou les revêtements textiles. N’oubliez pas de gratter les restes de colle et l’ancien mastic à l’aide d’une spatule.

A lire également :  Les caractéristiques principales des ferrures pour fenêtres

Poncez ensuite les surfaces et les bords des marches à l’aide d’une ponceuse à bande et d’une bande abrasive à gros grains afin d’éliminer les derniers résidus de colle ou de peinture. Si vous avez des difficultés à atteindre les coins, utilisez une ponceuse delta à ces endroits. Vous pouvez également utiliser une raclette pour lisser les zones difficiles d’accès. Un ciseau à bois tranchant permet d’éliminer les couches de peinture tenaces. Une fois le premier ponçage terminé, passez une bande abrasive plus fine (grain 40 ou 80) sur les surfaces. Portez toujours des lunettes de protection et un masque respiratoire pour vous protéger de la poussière.

Étape 2 : Réparer les dommages du bois

Vérifiez maintenant si l’escalier présente des dommages tels que des bosses ou des rayures. Réparez-les avec du mastic de réparation pour bois ou du mastic à bois. Selon la taille des dommages, deux opérations sont parfois nécessaires. Après le séchage, lissez la zone avec du papier de verre.

Étape 3 : Ponçage de finition

Avant de pouvoir peindre, vous devez poncer une nouvelle fois l’escalier. On utilise généralement des papiers abrasifs de grain 100 ou 120 pour obtenir un résultat aussi lisse et régulier que possible. Une ponceuse delta peut également être utilisée ici. Les ponceuses à bande ou les ponceuses excentriques sont toutefois plus adaptées, car leur mouvement combiné d’oscillation et de rotation permet d’obtenir un ponçage particulièrement fin, sans stries circulaires.

Étape 4 : Apprêt

Après le ponçage de finition, vous devez enlever la poussière existante et nettoyer l’escalier. Deux options s’offrent à vous pour l’apprêt : Une couche de fond à l’huile, qui donne à l’escalier un aspect plus naturel, ou une couche de fond laquée à base d’eau.

Dans le cas d’une couche de fond à l’huile, le bois est d’abord teinté afin d’obtenir la teinte appropriée. Ensuite, l’escalier est traité avec de l’huile pour plancher. Veillez à passer un chiffon sec et non pelucheux sur les zones qui semblent encore brillantes après 20 à 45 minutes d’exposition à l’humidité, et à retirer l’huile appliquée en trop grande quantité.

Si vous optez pour une vitrification avec un vernis pour escaliers, vous devez d’abord appliquer une couche de fond appropriée. Laissez l’apprêt sécher pendant environ deux heures. Vous pouvez ensuite commencer à poncer la couche de fond. Ce ponçage est similaire au ponçage de finition et peut être effectué avec un abrasif d’un grain de 240. Ici aussi, vous devez enlever la poussière de ponçage.

Étape 5 : Sceller les surfaces de l’escalier

Pour finir, l’escalier est scellé soit avec du vernis, soit avec de l’huile.

Pour vernir l’escalier, vous avez besoin d’un vernis pour parquet ou d’un vernis pour escalier résistant aux chocs et à l’usure. Appliquez-le deux à quatre fois et laissez sécher les différentes couches jusqu’à trois heures. Après la dernière couche de vernis, il faut compter environ sept jours pour que la nouvelle couche durcisse définitivement et que l’on puisse à nouveau marcher sur l’escalier avec des chaussures.

Pour la vitrification à l’huile, deux fines couches d’huile dure ou d’huile-cire dure non diluée suffisent généralement. L’huile doit alors pénétrer complètement dans le bois et ne doit pas former de couche sur les marches, sinon elle se résorbera en surface et formera un revêtement collant. Là encore, il convient de passer un chiffon sec sur les zones qui semblent encore brillantes après le séchage.

A lire également :  Comment peindre des panneaux OSB ?

Conseil : Pour augmenter la résistance de la surface huilée de l’escalier, vous pouvez appliquer une fine couche de cire dure pour sol sur la peinture sèche pour finir.

Autres possibilités pour la rénovation d’un escalier

rénovation d'un escalier

Décoration avec du papier peint

Si vous souhaitez donner un nouveau look à votre escalier, vous avez la possibilité de décorer les contremarches avec du papier peint. Pour ce faire, mesurez la hauteur et la largeur des contremarches et reportez les dimensions sur le papier peint souhaité. Si nécessaire, vous pouvez également fabriquer un gabarit pour faciliter le report. Découpez ensuite le papier peint à l’aide d’un cutter et collez du ruban adhésif double face sur la contremarche. Collez ensuite le papier peint. Utilisez si possible un papier peint en fibre de verre, car il est particulièrement résistant et lavable.

Rénover un escalier en bois avec un tapis

Si l’on souhaite retirer un vieux tapis de l’escalier, on peut vérifier s’il y a déjà un morceau détaché et tirer à partir de là. Si ce n’est pas le cas, utilisez de l’eau chaude que vous vaporisez dans un coin et laissez agir pendant une heure ou deux. S’il s’agit d’un adhésif soluble dans l’eau, il devrait alors se détacher.

Si la colle utilisée est résistante à l’eau, vous devez vous munir d’un couteau à tapis et d’une spatule. Coupez le tapis en petits morceaux et retirez-les des marches. Grattez ensuite la colle avec une spatule pour la retirer complètement. Si la colle à moquette a beaucoup séché, vous pouvez la dissoudre avec de l’alcool à brûler. Appliquez plusieurs fois l’alcool à brûler à l’aide d’un vaporisateur et laissez-le bien agir. Une fois que l’escalier est propre, il faut le poncer et le vernir. Vous pouvez maintenant soit laisser l’escalier en bois tel quel, soit poser un nouveau tapis.

Rénovation d’un escalier avec du stratifié

La rénovation d’un escalier avec du stratifié est une méthode particulièrement simple. A l’aide de systèmes complets déjà adaptés à votre escalier, vous pouvez simplement poser les éléments découpés sur l’ancien escalier. Avec cette méthode, vous devez également corriger les irrégularités au préalable. Commencez par placer les profilés et fixez-les aux marches et aux contremarches. Appliquez ensuite la colle de montage sur la marche, parallèlement au sens de marche. N’oubliez pas d’appliquer également de la colle sur le bord avant. Alignez correctement la marche et appuyez dessus pour la fixer. La contremarche est également fixée avec de la colle de montage. Procédez de la même manière pour les autres marches et attendez le temps de durcissement de la colle avant de marcher à nouveau sur l’escalier.

Réparer un escalier en bois en le doublant

Si vous avez un escalier en bois qui a particulièrement besoin d’être rénové, vous pouvez également le rénover en le doublant avec des panneaux de bois coupés à la bonne taille. Les anciennes marches sont alors recouvertes avec précision par le nouveau matériau. L’avantage est que non seulement les escaliers en bois, mais aussi les escaliers en pierre et même en métal peuvent être rénovés de cette manière. Vous pouvez également recouvrir l’escalier, par exemple avec du vinyle.

Si vous avez l’intention de rénover l’escalier extérieur, nous vous expliquons comment procéder.

Revêtir l’escalier avec du vinyle

Un système de rénovation d’escalier en vinyle permet également d’améliorer rapidement et efficacement l’escalier. L’avantage est que vous avez le choix entre de nombreuses couleurs pour votre revêtement de sol en vinyle, cette rénovation peut donc répondre à presque tous les souhaits. De plus, ce système de rénovation est une solution économique et efficace. Nous vous recommandons toutefois de faire appel à l’expertise de spécialistes des marches en vinyle, car cela vous garantira une longue durée de vie et un résultat esthétiquement agréable.

Peut-on également rénover des escaliers en béton ?

Oui, les escaliers en béton peuvent également être rénovés. Une option populaire consiste à utiliser du parquet ou des planches pour recouvrir la sous-marche, en l’occurrence du béton. Veillez à utiliser des profils d’escalier appropriés. Ces profilés assurent une transition nette entre les différentes marches et servent également de protection pour les nez de marche du revêtement de sol. L’utilisation de profilés d’escalier permet également d’augmenter la durabilité du revêtement d’escalier rénové.

L’avantage de rénover un escalier en béton avec du parquet ou des planches est que le dessous de marche en béton est conservé comme base stable, tandis que la nouvelle surface offre une esthétique naturelle et attrayante.

Améliorer l’escalier avec une rampe

Si vous souhaitez rénover votre escalier en adaptant la balustrade ou la main courante, vous devez tenir compte de quelques consignes de sécurité importantes :

  • Stabilité et solidité : assurez-vous que la rampe ou la main courante est solidement fixée au mur ou aux supports et qu’elle est stable.
  • Hauteur correcte : dans la plupart des cas, la hauteur recommandée est d’environ 90 centimètres à 1,10 mètre mesurée à partir du niveau de la marche.
  • Espacement : l’espacement entre chaque barreau ou poteau de la balustrade doit être de 12 centimètres maximum.
  • Surface antidérapante : utilisez par exemple une surface texturée ou des matériaux aux propriétés antidérapantes.

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?