Comment utiliser une toupie en menuiserie ?

Comment utiliser une toupie en menuiserie ?

Comment utiliser une toupie en menuiserie ? : comment fonctionne ce dispositif ?

La toupie est un outil qui sert à tailler et à profiler le bois en exécutant des moulures, embrèvements et feuillures. Elle permet également de former des assemblages, tenons et enfourchements de manière rapide et efficace. Pour pouvoir passer du mode scie à celui de toupie, il sera nécessaire d’enlever le protecteur de lame en veillant toutefois à manœuvrer la manette avec beaucoup de précision. Avec une toupie qui tourne rapidement, de graves accidents peuvent survenir. Ainsi, il est impératif de suivre les consignes de sécurité rigoureusement.

Utiliser une toupie pour réaliser des pièces courtes

Lorsqu’il s’agit d’utiliser une toupie pour le profilage de pièces courtes, les doigts des utilisateurs se trouvent à une courte distance de la toupie. Afin que les pièces à travailler puissent rester stables et pour que le travail devienne rapide, il reste nécessaire de fixer par un clou, le panneau sur le bois chanfreiné de la toupie. Ensuite, il suffira de pratiquer de petites encoches arrondies au niveau bas du panneau pour que la fraise puisse passer aisément. Pour travailler le bois de la même manière, il suffira de placer pas loin du tasseau, une contre cale à travailler. Cela permet d’éviter les éclats de bois qui peuvent émaner de l’opération.

Utiliser la toupie pour fabriquer des meubles en menuiserie

Utiliser une toupie pour fabriquer des meubles a lieu selon les points suivants :

  • pour fabriquer un meuble à partir d’une toupille, il est nécessaire de réaliser plusieurs assemblages à mortaise et à tenon. La réalisation est grandement facilitée grâce au chariot de tonnage qui vient se fixer sur la surface de sciage des machines. Il reste nécessaire de régler la hauteur des outils en prenant en compte évidemment, l’épaisseur du chariot mais également du tenon, en veillant toutefois à modifier l’écartement entre chaque outil en utilisant un jeu de bagues spécifique. La toupie ne comporte aucune protection lorsqu’elle est en marche. Ainsi, il reste délicat de fixer les pièces à tenonner sur la tablette. Avoir à sa disposition une cale solide et fixée correctement au chariot, permet d’éviter les éclats de bois durant le toupillage. Montées sur des pivots, les tablettes de tenonnage peuvent être orientées selon l’angle,
  • le même dispositif permet de réaliser l’assemblage et l’enfourchement. Il suffira ainsi de fixer les pièces de bois sur les chariots à partir d’un disque sur l’arbre et d’un serre-bois. La hauteur sera réglée selon la disposition souhaitée,
  • les éléments de protections montés sur la toupiesont conçus pour le moulurage des pièces. Le guide se fixe sur la toupie à partir de deux vis. Ce dispositif permet d’obtenir un engagement progressif des pièces en bois, toutes maintenues via le patin presseur. Ce dernier assure une couverture de l’outil de manière permanente et apportant une sécurité supplémentaire aux utilisateurs. Il comporte également des ouvertures qui permettent de suivre l’itinéraire du travail. Avant de mettre en marche la machine, il est important de vérifier la rotation de l’arbre afin d’éviter qu’un blocage puisse survenir au cours de l’opération,
  • en menuiserie, la toupie se présente avec un guide et un presseur horizontal et vertical. Le protecteur est mis en place sur le guide à partir d’une colonne verticale qu’il faut régler pour obtenir une pression adéquate, sans pour autant entraver l’avancement des pièces. Le protecteur possède l’avantage de pouvoir dégager le plan de travail afin de garantir une protection supplémentaire, conformément aux dispositions mises en place. En fin de travail, il est impératif de pousser la pièce pour tenir loin autant que possible, les mains de la machine. Il est absolument nécessaire de respecter les consignes de sécurité mises en place par le constructeur.