Couverture de toit : comment trouver le bon matériau

4.3/5 - (151 votes)

La couverture du toit protège la maison contre le vent et les intempéries. Elle a également une grande influence sur l’aspect du bâtiment. Vous avez le choix entre différents matériaux pour la conception. Nous vous montrons les caractéristiques des différents types de couverture et le coût de la couverture de toit.

L’essentiel en bref

  • La plupart des toits sont recouverts d’une couverture dure.
  • Pour savoir quelle couverture de toit vous pouvez utiliser, consultez le plan d’urbanisme de votre commune.
  • Le coût de la couverture de toit dépend du nombre de mètres carrés du toit, mais aussi de la charpente et de l’inclinaison du toit.
  • En combinaison avec une isolation du toit, la couverture du toit peut être éligible à des subventions.

Distinction entre toiture dure et toiture souple

distinction entre toiture dure et toiture souple

On distingue deux types de couvertures de toit : les couvertures dures et les couvertures souples. Cette classification est principalement basée sur les propriétés de résistance au feu de la toiture. Une toiture dure doit être suffisamment résistante à la chaleur rayonnante et aux feux volants. Même si de petites pièces enflammées sont projetées sur le toit, elles ne doivent pas provoquer d’incendie.

Les différents matériaux de couverture de toit se distinguent non seulement par leur aspect, mais aussi par leur poids et leur coût. Les couvertures rigides sont constituées, par exemple, de tuiles, d’ardoises ou de bardeaux de bitume.

Les toitures souples sont recouvertes de chaume, de paille ou de bois. Ils ne sont plus guère répandus en Allemagne – on ne les trouve plus que dans le nord et dans les régions alpines. Le toit vert fait également partie des formes de toitures souples.

Important : Le plan d’urbanisme local détermine quels types de toitures sont autorisés dans chaque commune. Il est parfois interdit d’utiliser certaines couleurs ou des tuiles vernissées. Les entreprises spécialisées de votre région sont généralement au courant de ces réglementations.

A lire également :  Comment choisir le meilleur traceur de chantier pour vos besoins

Quels sont les différents types de couverture de toit ?

quels sont les différents types de couverture de toit

Le choix de la couverture du toit détermine en grande partie l’aspect du bâtiment. Pour obtenir une image d’ensemble cohérente, vous devez également penser au revêtement de cheminée approprié. Les matériaux disponibles à cet effet sont globalement les mêmes que pour le toit lui-même.

Tuiles en terre cuite

Les tuiles sont composées à 60% de glaise ou d’argile et à 40% de pores remplis d’eau. Elles sont cuites à environ 1 000 °C, ce qui les rend particulièrement résistantes aux intempéries. Comme leurs matériaux de base sont malléables, il est facile de créer différentes formes de tuiles. Il est également possible d’obtenir différentes surfaces et couleurs grâce à des traitements spéciaux. La durée de vie d’une toiture en tuiles est de 80 à 100 ans au maximum, en fonction des conditions météorologiques et d’autres facteurs environnementaux.

Tuiles en béton

Les tuiles sont fabriquées en béton et constituent une alternative moins chère que les tuiles. Par rapport à ces dernières, elles sont cuites à des températures plus basses et sont recyclables, ce qui leur confère un meilleur bilan écologique. Comme des pigments de couleur peuvent être ajoutés aux tuiles lors de leur fabrication, elles sont disponibles dans de nombreuses couleurs. Cependant, les tuiles en béton sont plus lourdes que les tuiles en terre cuite et sont donc plus exigeantes en termes de construction de toit.

Ardoise

L’ardoise est une roche naturelle qui ne nécessite que peu de traitement après son extraction. Ce matériau est apprécié pour sa longue durée de vie, sa faible porosité et sa grande étanchéité. Les couvertures en ardoise sont très résistantes aux intempéries et aux températures élevées. En principe, un toit doit avoir une pente d’au moins 12 degrés pour que l’ardoise puisse être utilisée pour la couverture. Une variante moins chère et plus légère consiste à couvrir le toit avec des ardoises artificielles.

Métal

Parmi les toitures métalliques, celles qui sont recouvertes d’aluminium sont particulièrement réputées pour leur longévité, leur robustesse et leur résistance aux intempéries. Revêtue d’une couche de peinture, une toiture métallique se distingue à peine des tuiles en béton ou en briques. Outre l’aluminium, une telle couverture de toit peut également être réalisée en tôle de zinc-titane ou de cuivre. Les couvreurs peuvent réaliser des toitures métalliques, qu’il s’agisse de structures porteuses ou non porteuses.

A lire également :  Laine de verre ou laine de roche pour l’isolation ?

Bitume

Le bitume est généralement dérivé du pétrole, mais il est également présent dans la nature. Les bardeaux de toiture fabriqués à partir de ce matériau ont l’avantage d’être très légers. En même temps, le bitume résiste à la chaleur et au gel. Les bardeaux sont également beaucoup plus rapides à installer que l’ardoise, par exemple. Ils sont constitués d’un voile de verre stabilisant ou de fibres de cellulose et sont ensuite plongés dans une masse de bitume liquide. La couverture en bitume est possible pour des pentes de toit comprises entre 15 et 85 degrés. Pour l’étanchéité des toitures plates, le bitume est utilisé sous forme liquide ou sous forme de bande soudée.

Plaques de fibrociment

Également connues sous le nom de plaques d’Eternit, les plaques de fibrociment conviennent parfaitement si vous recherchez un matériau particulièrement léger pour la couverture de votre toit. Ce matériau résiste aux conditions climatiques extrêmes ainsi qu’à la pourriture et à la vermine. Les plaques ondulées et les petits formats peuvent être utilisés sur le toit. La pente du toit doit être d’au moins 25 degrés pour que les plaques puissent être installées. L’installation est très flexible : elle peut être horizontale, verticale ou inclinée.

Important : Jusqu’en 1989, les plaques de fibrociment étaient encore mélangées à des fibres d’amiante lors de leur fabrication. Les couvertures en Eternit que vous pouvez acheter aujourd’hui en sont toutefois exemptes.

Couverture de toit en chaume

On trouve encore aujourd’hui des toits de chaume traditionnels dans le nord de la France. Des appellations alternatives sont le toit de chaume ou de roseaux, car la couverture est constituée de roseaux séchés. Les toits de chaume sont respirants et régulent l’humidité de la maison. Le roseau assure également une bonne isolation thermique. Toutefois, ces toits sont facilement inflammables, ce qui entraîne généralement des frais d’assurance élevés. En imprégnant un toit de chaume, vous pouvez réduire le risque d’incendie tout en empêchant la prolifération des champignons. Un toit de chaume doit avoir une pente d’au moins 45 degrés.

A lire également :  Bureaux modulaires pour Start-ups et PME : flexibilité et croissance

Le photovoltaïque comme couverture de toit

Au lieu d’utiliser des matériaux traditionnels, vous pouvez également utiliser des modules photovoltaïques comme couverture de toit en les installant à fleur de toit en tant que système solaire intégré. Comme ils remplacent la couverture sur ces surfaces, les modules doivent répondre aux mêmes exigences qu’un toit en dur.

Combien coûte une nouvelle couverture de toit ?

Les coûts liés à la couverture d’un toit ne dépendent pas uniquement du matériau utilisé. Ils peuvent augmenter si la structure du toit est compliquée ou si certaines zones sont difficiles d’accès en raison de la forme du toit. En ce qui concerne les coûts des matériaux eux-mêmes, une nouvelle couverture de toit coûte environ 20 à 100 euros par m².

MatériauPrix au mètre carré*
Tuiles en terre cuiteenviron 30 euros
Tuiles en bétonenviron  20 euros
Ardoiseenviron  60 euros
Ardoise artificielleenviron  50 euros
Métalenviron  90 euros
Bitumeenviron  25 euros
Plaques de fibrocimentenviron  40 euros
Chaumeenviron  100 euros
Les prix sont des moyennes et sont donnés à titre indicatif

En outre, vous devriez envisager une nouvelle isolation du toit si vous devez de toute façon refaire le toit. De cette manière, le coût de la couverture du toit est plus élevé, mais la réduction des coûts de chauffage permet de rentabiliser la mesure au fil du temps. Le coût de la couverture et de l’isolation est également moins élevé que si les deux travaux étaient réalisés séparément.

FAQ sur les couvertures de toit

Quelle est la durée de vie d’une couverture de toit ?

Une nouvelle couverture de toit dure généralement au moins 40 ans. Les tuiles et le zinc-titane atteignent souvent le double de cette durée de vie, et les ardoises peuvent même durer jusqu’à 100 ans.

Combien coûte la couverture d’une maison individuelle ?

La pose d’une nouvelle couverture de toit coûte généralement entre 80 et 130 euros par mètre carré, main-d’œuvre de l’entreprise spécialisée comprise. Pour une surface de toit moyenne de 100 mètres carrés, vous devez donc vous attendre à des coûts compris entre 8 000 et 13 000 euros. Si des travaux supplémentaires sont nécessaires, les coûts augmentent en conséquence.

Pourquoi les toits plats ne sont-ils pas couverts ?

Sur un toit en pente, l’eau de pluie peut s’écouler, ce qui n’est pas le cas sur un toit plat. C’est pourquoi il faut l’imperméabiliser, ce qui se fait généralement avec du plastique liquide ou des membranes bitumineuses.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?