Étude de sol : Contenu, règles et coûts

4.8/5 - (191 votes)

Un sol pierreux, un niveau élevé de la nappe phréatique ou, dans le cas extrême, une bombe d’aviation ? Le sous-sol peut cacher des découvertes imprévues qui peuvent gâcher un projet de construction prévu. Une étude de sol professionnelle vous montrera comment est constitué le sol sous votre future maison et comment vous pouvez résoudre les défis qui s’y cachent éventuellement.

Qu’est-ce qu’une étude de sol ?

Qu'est-ce qu'une étude de sol

Une étude de sol, également appelée expertise du terrain à bâtir, expertise des fondations ou rapport géotechnique – permet de savoir si un sol convient comme terrain à bâtir. L’étude de sol permet d’explorer et d’analyser le terrain à bâtir et le rapport entre les eaux souterraines et le terrain. L’étude de sol fournit également des informations sur la nature du sol de fondation. En fait, l’étude de sol analyse les interactions entre le sol, la construction prévue, la nappe phréatique et les constructions voisines. Pour réaliser l’étude de sol, on procède à une étude géoanalytique du sol. Des échantillons de sol sont prélevés à l’aide de carottages et sont généralement analysés par un géotechnicien expert. L’étude de sol permet par exemple de tirer des conclusions sur la capacité portante du sol, qui ne peut être décelée à l’œil nu.

Une étude de sol contient donc toutes les informations essentielles sur les possibilités de fondation sur le terrain à bâtir ainsi que sur la capacité de charge du sol. De même, une étude de sol est la preuve de la capacité portante de votre terrain à bâtir, ce qui garantit que la maison sera effectivement stable. L’étude de sol constitue donc la base de la construction de votre maison et peut éviter de fâcheuses erreurs de planification et de construction. L’étude de sol protège surtout votre future maison de rêve contre les fissures dues au tassement, à l’humidité ou à l’affaissement, également appelés risques liés au sol. Dans le pire des cas, si un tel risque survient, la construction peut être complètement interrompue. L’étude de sol vous protège donc, en tant que maître d’ouvrage, non seulement contre les dommages en soi, mais aussi contre les coûts supplémentaires élevés qui en découlent.

A lire également :  Tout savoir sur le béton quartzé : utilisation, prix et caractéristiques

Que comprend une étude de sol ?

Une étude de sol donne des informations sur la nature du sol, ses propriétés mécaniques et les mesures éventuelles à prendre avant le début des travaux. L’étude de sol met particulièrement l’accent sur la capacité portante et le comportement de tassement du sol. L’étude de sol fournit également des informations sur les conditions hydriques du sous-sol.

L’étude de sol peut prendre un certain temps. Les travaux de forage durent en général environ trois heures, l’analyse des échantillons de sol en laboratoire prend ensuite quelques jours. Sur la base des résultats, l’expert rédige l’étude de sol dans un délai d’une à deux semaines et vous y informe sur des aspects tels que :

  • la structure du sol, comme le type de sol ou les caractéristiques du sol
  • la capacité portante et le comportement au tassement du sol
  • Capacité d’infiltration
  • Résistance au gel
  • présence locale d’eaux souterraines
  • Stabilité des talus
  • Présence d’anciens sites toxiques ou de corps étrangers gênants.

L’étude de sol permet donc de répondre à des questions fondamentales telles que : 

  • Le terrain est-il vraiment adapté au projet de construction ?
  • Le plan de construction doit-il être modifié ?
  • Y a-t-il des exigences particulières concernant l’excavation du sol ?
  • Faut-il éliminer des éléments présents dans le sol, tels que des résidus chimiques ou des objets ?
  • Un drainage est-il nécessaire en raison de la présence d’eau ou la construction doit-elle être étanchéifiée ?
  • Les bâtiments voisins doivent-ils être spécialement sécurisés ?

Si l’expert a constaté d’éventuelles anomalies, celles-ci sont non seulement consignées dans l’étude de sol, mais il donne également des recommandations concrètes sur les mesures utiles à prendre.

A lire également :  Béton banché : types, usages, avantages, prix, pose

La classe de sol à laquelle appartient votre terrain à bâtir joue également un rôle important dans l’expertise de construction. Le type de classe de sol est important, car il a une influence déterminante sur la durée totale du projet de construction, les possibilités architecturales et les coûts de construction. On divise les différents types en sept catégories :

  • Classe de sol 1 : terre végétale
  • Classe de sol 2 : types de sol fluides
  • Classe de sol 3 : types de sol facilement détachables
  • Classe de sol 4 : types de sol moyennement solubles
  • Classe de sol 5 : types de sol difficilement solubles
  • Classe de sol 6 : roches facilement solubles et types de sol comparables
  • Classe de sol 7 : roche difficilement soluble

Une classe de sol 3 est beaucoup plus facile à travailler que les classes de sol 4 à 7. Officiellement, les classes de sol ont été supprimées et remplacées par des zones dites homogènes, car elles peuvent être définies plus finement, mais les classes de sol sont encore souvent utilisées dans la construction de maisons privées.

Il est bon de le savoir : L’étude de sol vous informe sur les dimensions que peuvent avoir les fondations de la maison et – dans certaines régions – si votre terrain se trouve dans une certaine zone sismique.

Une étude du sol est-elle obligatoire ?

Depuis 2008, la législation en matière de construction stipule que tout projet de construction doit être précédé d’une étude de sol. L’étude de sol doit donc être disponible au plus tard au moment du dépôt de la demande de permis de construire. En revanche, si vous achetez un terrain avec une maison, vous ne devez pas obligatoirement faire réaliser une étude de sol. 

A lire également :  Maison plain pied moderne : avantages, inconvénients et plans

Néanmoins, il vaut la peine de demander une étude de sol dans ce cas également – car en tant que propriétaire d’un terrain, vous devriez idéalement connaître la nature du sol afin d’éviter par exemple des désagréments lors de futurs projets de construction. Seule une étude de sol vous permettra d’obtenir des informations complètes sur les particularités et la nature de votre terrain à bâtir.

Il est bon de le savoir : En tant que propriétaire du terrain, vous êtes responsable de tous les risques liés à votre projet de construction. Pour vous épargner des frais supplémentaires et d’autres désagréments, vous devriez demander au vendeur une étude de sol avant même d’acheter un terrain.

Combien coûte une étude de sol ?

cout d'une étude de sol

Le coût d’une étude de sol dépend de différents facteurs. Le prix peut varier en fonction de la zone de construction et de la taille du bien immobilier. La complexité de l’étude pour l’étude de sol a également un impact sur le prix. Si plusieurs forages doivent être effectués pour l’étude de sol ou si vous prévoyez une maison avec sous-sol, le coût de l’étude de sol sera plus élevé.

En règle générale, le coût d’une étude de sol représente entre 0,1 et 0,5 % du coût total de la construction. L’étude de sol d’une maison individuelle moyenne coûte entre 2 000 et 2 000 euros. Si l’analyse du sol révèle des anomalies et que d’autres études ou mesures sont nécessaires, des coûts supplémentaires peuvent être engendrés par l’étude de sol.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?