Excellence en isolation thermique : Les stratégies optimales

4.9/5 - (134 votes)

L’isolation thermique est un élément clé dans la conception et la rénovation de nos habitations. Il existe différentes stratégies optimales d’isolation qui permettent d’améliorer notre confort, en plus de réaliser des économies sur nos factures d’énergie. Dans cet article, nous allons examiner plusieurs pratiques incontournables pour atteindre une excellente performance énergétique.

Choix du type d’isolation : intérieure ou extérieure ?

isolation thermique d'une maison

Il existe deux grandes catégories d’isolation thermique : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Chacune présente des avantages et des inconvénients.

Isolation thermique par l’intérieur

Opter pour une isolation par l’intérieur permet de conserver l’aspect extérieur de la façade. De plus, elle s’avère être une méthode moins coûteuse et plus rapide à mettre en place que l’isolation par l’extérieur. Cependant, cette solution réduit légèrement la superficie habitable du logement et peut nécessiter un certain niveau de compétence pour être réalisée correctement. Également, il faudra s’assurer que les points de jonction entre les murs et les autres éléments (portes, fenêtres) sont bien traités afin d’éviter toute déperdition thermique. Si ce sujet vous intéresse, nous vous recommandons de faire des recherches approfondi pour en savoir plus.

Isolation thermique par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur présente l’avantage de ne pas réduire la superficie habitable, et de mieux traiter les ponts thermiques. De plus, elle permet d’améliorer l’esthétique du bâtiment en même temps que son isolation. Par contre, ce type d’isolation exige un budget plus important et pose des contraintes liées à l’intervention sur la façade du bâtiment. Une autorisation administrative peut être nécessaire dans certains cas.

A lire également :  Isolation de façade en laine de roche : ce qu’il faut savoir

Le choix des matériaux isolants

Pour une isolation thermique efficace, il est essentiel de bien choisir les matériaux. Différentes options sont disponibles, chacune avec ses caractéristiques propres :

  • Matières minérales (laine de verre, laine de roche) : elles offrent une bonne isolation phonique et limitent les risques d’incendie. Elles sont aussi résistantes au temps et aux conditions climatiques.
  • Matières synthétiques (polystyrène expansé ou extrudé, polyuréthane) : ces matériaux présentent une très bonne performance énergétique, mais ils sont moins respectueux de l’environnement et leur recyclage peut être compliqué.
  • Matières naturelles (ouate de cellulose, laine de mouton, chanvre, lin, etc.) : écologiques et renouvelables, les isolants naturels sont à privilégier pour une démarche éco-responsable. Leurs performances thermiques sont également intéressantes.

Au moment de choisir un isolant, il convient d’évaluer non seulement ses performances thermiques, mais aussi sa contribution à un confort acoustique et sanitaire optimal. Par ailleurs, la prise en compte des critères environnementaux, tels que l’empreinte écologique ou le bilan carbone, est de plus en plus essentielle.

Les techniques d’isolation spécifiques selon les zones du bâtiment

Pour obtenir une isolation thermique performante, il est essentiel de s’attacher à chaque partie du bâtiment : toiture, murs, planchers, fenêtres et portes.

Isolation de la toiture

Rappelons que 25 à 30% des déperditions de chaleur s’effectuent par la toiture. Il est donc indispensable d’isoler cette partie avec soin. Pour ce faire, on peut opter pour l’isolation des combles perdus, des combles aménagés ou encore opter pour une isolation par l’extérieur.

Isolation des murs

Véritable enveloppe du logement, les murs représentent près de 20 à 25% des déperditions énergétiques. Il est donc crucial de procéder à une isolation adéquate de ceux-ci. Deux solutions sont possibles : l’isolation par l’intérieur (isolation des murs par doublage, pose de panneaux isolants) ou l’isolation par l’extérieur (pose d’un enduit isolant, bardage extérieur).

A lire également :  Fenêtres en bois : avantages, inconvénients et coûts

Isolation des planchers

Les planchers bas peuvent être responsables de 7 à 10% des déperditions thermiques. Pour éviter cela, il est nécessaire de poser une isolation en sous-face du plancher ou entre les solives afin de créer une barrière efficace.

Isolation des fenêtres et portes

Enfin, l’isolation des fenêtres et portes permet de réduire les pertes énergétiques dues aux infiltrations d’air et au rayonnement solaire. Le choix de matériaux à haute performance énergétique, tels que le double vitrage, est un atout pour minimiser ces déperditions. En complément, l’installation de volets roulants ou battants, ainsi qu’une bonne étanchéification des menuiseries, contribuent à optimiser encore davantage l’isolation thermique de votre habitat.

Faire appel à des professionnels pour garantir la qualité de l’isolation

Afin d’obtenir un résultat optimal en matière d’isolation thermique, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté. Les entreprises spécialisées disposent en effet des compétences nécessaires pour vous guider vers les meilleures solutions adaptées à votre logement. Elles sont également en mesure d’évaluer correctement votre consommation énergétique actuelle et de vous informer sur les performances énergétiques attendues suite à l’isolation.

En conclusion, assurer une excellence en isolation thermique passe par la mise en place de stratégies optimales. Du choix de la technique d’isolation (intérieure ou extérieure), des matériaux isolants, sans oublier la prise en compte de chacune des zones du logement et le recours à un professionnel compétent, chaque étape est cruciale pour garantir confort et économies d’énergie au sein de notre habitat.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?