Gros plan sur les cameras d’inspection.

Gros plan sur les cameras d’inspection.

Les caméras d’inspection sont des outils de chantier qui permettent d’avoir accès à des endroits difficiles, voir impossibles à visualiser par des moyens standards, ainsi que d’en avoir, d’en avoir une vision précise. Ces caméras, raccordées à un câble flexible et résistants, qui sont elles-mêmes nichées dans un embout de même acabit, leur permettant de résister aux chocs et à la saleté,  et sont employées pour de nombreux types de travaux. Les professionnels de la construction et du BTP les emploient le plus souvent pour inspecter des zones inaccessibles et détecter d’éventuels dégâts, défauts ou signes d’usure dans une canalisation, un puits, et plus généralement tous types de conduits, sans oublier les espaces claustrés d’une habitation. Elles sont également largement utilisées dans des secteurs comme l’industrie ou la mécanique pour les mêmes raisons.

Il existe plusieurs variantes et modèles de caméras d’inspection, ainsi que des accessoires spécifiques permettant de s’adapter aux besoins de chaque corps de métier amené à avoir recours à ce type de dispositif. Nous vous proposons passer en revue les paramètres à prendre en compte dans le choix de votre caméra spécialisée pour l’inspection dans la suite de cet article.

Les facteurs à prendre en compte dans le choix d’une caméra d’inspection.

Il n’existe pas une camera spécialisée pour l’inspection, mais bien plusieurs, chacune étant conçue pour répondre à des besoins spécifiques, elles partagent cependant un but commun : pouvoir visualiser avec précision des endroits inaccessibles sans nécessiter de détruire ou de réaliser un démontage préalable des éléments qui entravent le passage.

A lire également:  L'installation et les avantages d'un bardage en PVC

Ainsi, de nombreux paramètres sont à prendre en compte pour définir la caméra spécialisée dans l’inspection qui fera le boulot. Le premier d’entre eux est d’identifier les diamètres usuels des canalisations que vous souhaitez inspecter, mais aussi l’éventuelle présence de coudes, de réduction du diamètre des canalisations ou de l’espace inspecté, ou encore des embouts spécifiques en T ou autres qui pourraient entraver le passage de la caméra d’inspection. 

Dans un second temps, il faudra veiller à ce que la longueur du câble semi-rigide soit suffisante pour atteindre la zone que vous souhaitez inspecter.

Ensuite, il existe plusieurs types de têtes de caméras, que sont les têtes axiales et les têtes pivotantes et rotatives. Les premières sont moins polyvalentes que les secondes, car les têtes axiales offrent uniquement une vision frontale avec un angle d’ouverture fixe. De fait, lorsqu’une grande précision est requise, les têtes axiales montreront vite leur limites. Vous l’aurez donc deviné, lorsque le besoin d’inspection nécessite plus de précision, une tête axiale pourra manquer de définition puisqu’elle ne pointera pas directement vers le défaut supposé de la canalisation. C’est pourquoi, face à ce cas de figure, il est préférable d’opter pour une caméra d’inspection comportant une tête pivotante et rotative qui offrira un surcroit de précision ainsi qu’un meilleur confort d’emploi. 

Enfin, il est souvent primordial de pouvoir localiser avec précision la caméra, ce qui est rendue possible grâce à la fonction de localisation au sol. Certains modèles de caméra d’inspection incluent directement cette fonctionnalité quand d’autres en sont dépourvues, il sera cependant possible d’équiper ces dernières avec un localisateur caméra externe.