Guide complet sur les systèmes de récupération de chaleur

5/5 - (115 votes)

Les systèmes de récupération de chaleur sont conçus pour maintenir une température intérieure confortable tout en réduisant la consommation d’énergie et en favorisant le développement durable. Ces systèmes transfèrent l’énergie thermique d’un fluide à un autre ou d’une surface solide à un liquide à des températures différentes et en contact thermique. 

L’objectif principal des systèmes de récupération de chaleur est de réduire la consommation d’énergie des bâtiments pour le chauffage, le refroidissement et la ventilation en récupérant la chaleur perdue. 

Ils peuvent être intégrés dans des bâtiments résidentiels ou commerciaux pour réaliser des économies d’énergie et être utilisés dans divers processus industriels. Il peut s’agir de distilleries, d’usines de fabrication de produits alimentaires ou de séchage de linge à grande échelle. Il existe plusieurs types de systèmes de récupération de la chaleur, notamment les échangeurs de chaleur air-air, les pompes à chaleur eau-eau, les pompes à chaleur géothermiques et les systèmes de récupération de la chaleur perdue. Chaque type a ses points forts et convient à des circonstances spécifiques.

En France, par exemple, les centres de données informatiques sont devenus une source importante de chaleur perdue, un sous-produit souvent négligé de leur forte consommation d’énergie. Au fur et à mesure que les centres de données se développent en raison de l’augmentation de la demande numérique, ils émettent des quantités substantielles d’énergie thermique, qui se dissipe généralement dans l’atmosphère sans avoir été utilisée.

C’est pourquoi l’accent est désormais mis sur l’exploitation de cette énergie « gaspillée » à l’aide de systèmes de récupération de la chaleur. Ces systèmes capturent et réutilisent la chaleur excédentaire, ce qui permet de réduire la consommation d’énergie et les émissions de carbone qui y sont associées.

La récupération de chaleur peut améliorer de manière significative l’efficacité énergétique globale des centres de données, ce qui va dans le sens de l’importance croissante accordée aux opérations durables. Il ne s’agit pas seulement d’une approche avant-gardiste de la gestion de l’énergie, mais aussi d’une étape essentielle vers un avenir plus durable pour les opérations des centres de données.

Comment fonctionnent les systèmes de récupération de chaleur ?

illustration 3d de la récupération de chaleur dans une maison

Un système de ventilation à récupération de chaleur (VRC), ou un système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur (MVHR), transfère l’énergie thermique de l’air intérieur vicié à l’air frais entrant, ce qui permet de maintenir une température intérieure confortable tout en réduisant la consommation d’énergie et en favorisant le développement durable. 

Le système comprend une unité centrale de récupération de chaleur et un système de distribution d’air relié à des pièces individuelles. 

L’unité de récupération de chaleur fait circuler l’air vicié dans des tuyaux tout en aspirant l’air froid de l’extérieur par d’autres conduits. Les deux flux d’air se croisent à l’intérieur de l’unité de récupération de chaleur, ce qui permet de transférer la chaleur de l’air vicié à l’air frais entrant. 

Ce processus est facilité par un échangeur de chaleur, qui agit comme une barrière entre les deux flux d’air, garantissant que la qualité de l’air intérieur n’est pas compromise. Le taux de récupération de chaleur de l’unité de ventilation détermine l’efficacité énergétique du système, certaines unités pouvant récupérer jusqu’à 85 % de la chaleur du flux d’air sortant.

A lire également :  Quelle est la consommation électrique d'une pompe à chaleur ?

Types de systèmes de récupération de chaleur

Les systèmes de récupération de chaleur, héros méconnus de la conservation de l’énergie, détiennent la clé d’avantages étonnants qui peuvent révolutionner notre façon d’utiliser l’énergie. Ces systèmes maximisent l’efficacité en capturant et en réutilisant la chaleur perdue qui serait autrement perdue. Mais saviez-vous qu’il existe différents types de systèmes de récupération de chaleur, chacun ayant ses propres caractéristiques et avantages ?

En comprenant les différents types de systèmes de récupération de chaleur disponibles, vous pourrez choisir la solution la mieux adaptée à vos besoins et exigences spécifiques.

1. Systèmes de ventilation à récupération de chaleur (VRC et VRE)

Les systèmes VRC, également connus sous le nom de ventilation mécanique à récupération de chaleur (MVHR), fonctionnent en extrayant l’air humide et vicié des pièces humides (cuisines, salles de bains et buanderies) et en fournissant de l’air frais et filtré aux pièces habitables (chambres à coucher, salons et salles à manger). Jusqu’à 90 % de la chaleur contenue dans l’air extrait est récupérée par l’échangeur de chaleur de l’appareil et utilisée pour chauffer l’air frais entrant. Ces systèmes permettent de maintenir un taux d’humidité intérieur optimal tout en économisant de l’énergie et en améliorant le confort. Les VRC et les VRE sont couramment utilisés dans les applications résidentielles et commerciales, et certains codes de construction locaux exigent même leur installation.

2. Échangeurs de chaleur à plaques

Les échangeurs de chaleur à plaques utilisent des plaques métalliques pour transférer la chaleur entre deux fluides, offrant ainsi une plus grande surface pour le transfert de chaleur et augmentant la vitesse de changement de température. Ils sont largement utilisés dans divers secteurs, notamment le chauffage domestique, les systèmes d’eau chaude et les applications commerciales. Les échangeurs de chaleur à plaques offrent un faible investissement en capital, des coûts d’installation, une maintenance limitée et des coûts d’exploitation, ce qui en fait une solution rentable pour la récupération de la chaleur. En outre, ils conviennent parfaitement aux habitations où l’espace est restreint.

3. Roues thermiques

Ces roues de récupération de chaleur, également appelées roues thermiques rotatives ou roues thermiques, sont des échangeurs de chaleur qui utilisent une roue rotative pour transférer la chaleur et l’humidité entre l’air vicié et l’air extérieur. Ce type de VRC est utilisé dans les grandes installations commerciales où l’efficacité est primordiale. Lorsque la roue tourne, la chaleur et l’humidité s’échangent entre l’air vicié et l’air extérieur, ce qui permet de récupérer de l’énergie et d’améliorer la qualité de l’air intérieur. 

4. Pompes à chaleur

Les pompes à chaleur sont un autre système de récupération de la chaleur qui peut extraire la chaleur de diverses sources, telles que le sol ou l’air extérieur, et la transférer à l’intérieur d’un bâtiment. Ces systèmes peuvent contribuer à réduire les coûts énergétiques et à améliorer l’efficacité globale.

5. Systèmes à serpentin

Les systèmes à serpentin, également connus sous le nom de systèmes en boucle fermée, utilisent un serpentin rempli de fluide pour transférer la chaleur entre deux flux d’air. Ces systèmes conviennent à diverses applications, notamment aux processus industriels et aux systèmes de ventilation.

6. Pompes à chaleur intégrées

Les pompes à chaleur intégrées combinent les fonctions d’une pompe à chaleur et d’un système de récupération de chaleur, offrant une solution polyvalente pour diverses applications de ventilation et de climatisation. Ces systèmes capturent et réutilisent l’énergie thermique qui serait autrement gaspillée, améliorant ainsi l’efficacité énergétique, réduisant les émissions de gaz à effet de serre et augmentant la productivité totale du processus. Cette procédure démontre les avantages économiques et environnementaux de la réutilisation de la chaleur perdue.

A lire également :  Est-il intéressant d'installer une climatisation réversible ?

Avantages des systèmes de récupération de chaleur

Les systèmes de récupération de chaleur conviennent à divers bâtiments résidentiels et peuvent être particulièrement utiles dans les régions où le climat est rude ou la qualité de l’air médiocre. En investissant dans un système de récupération de chaleur, les propriétaires peuvent bénéficier d’une meilleure qualité de l’air intérieur, d’une réduction des coûts énergétiques et d’un environnement de vie plus confortable. Voici quelques avantages de cette technologie de récupération de chaleur :

  • Amélioration de la qualité de l’air intérieur : Ces systèmes contribuent à maintenir un apport constant d’air frais et propre, réduisant ainsi les niveaux de pollution de l’air intérieur et améliorant la qualité générale de l’air dans votre maison. Les systèmes fonctionnent en extrayant l’air vicié et humide des pièces humides de votre maison et en le remplaçant par de l’air frais et filtré provenant de l’extérieur. 
  • Efficacité énergétique et économies : Les systèmes de récupération de chaleur et les ventilateurs à récupération d’énergie (VRE) permettent de réduire la consommation d’énergie pour le chauffage et le refroidissement jusqu’à 50 %, ce qui se traduit par des économies substantielles sur les factures d’électricité. En réduisant la consommation d’énergie pour le chauffage et le refroidissement, ces systèmes contribuent à un mode de vie plus durable et plus respectueux de l’environnement.
  • Réduction de l’humidité et de la condensation : Les ventilateurs récupérateurs de chaleur (VRC) ou les systèmes MVHR permettent de contrôler les niveaux d’humidité et d’éliminer l’excès d’humidité du bâtiment, évitant ainsi les problèmes de moisissure et de condensation. 
  • Un cadre de vie plus sain : Les systèmes de récupération de chaleur créent un environnement de vie plus sain en fournissant un apport constant d’air frais et filtré. Dans de nombreux nettoyeurs et désodorisants commerciaux, ils contribuent à réduire les polluants de l’air intérieur, tels que les composés organiques volatils (COV). 
  • Réduction de l’empreinte carbone : Ces systèmes contribuent à un avenir plus vert et plus respectueux de l’environnement en récupérant et en réutilisant la chaleur perdue.

Facteurs à prendre en compte lors du choix d’un système d’une ventilation mécanique à récupération de chaleur

Le choix du système de récupération de chaleur idéal pour votre installation est une décision importante qui doit être mûrement réfléchie. L’unité MVRH est une excellente option pour réduire les coûts énergétiques et promouvoir le développement durable, mais il est crucial de sélectionner le système qui convient à vos besoins spécifiques. Plusieurs facteurs doivent donc être pris en compte pour garantir la meilleure performance et la meilleure efficacité pour votre propriété :

  • Efficacité énergétique : Ce système peut récupérer 90 % de la chaleur perdue. Il est essentiel de choisir un système conçu dans un souci d’efficacité énergétique et doté d’un coefficient de performance (COP) élevé, qui mesure la quantité d’énergie produite par unité d’énergie consommée.
  • Taille et capacité : Toutes les maisons ne sont pas égales, et les systèmes MVHR non plus. Vous devez choisir un système capable de répondre aux besoins de votre établissement en matière de chauffage et de refroidissement. La taille du bâtiment, les niveaux d’occupation et les types de processus que le système alimentera doivent être pris en compte. Un système trop petit ne répondra pas à vos besoins, tandis qu’un système trop grand sera inefficace et coûteux.
  • Entretien et accessibilité : Un système MVRH doit faire l’objet d’un entretien régulier pour fonctionner efficacement. Choisissez un système conçu pour être facile à entretenir et présentant un faible risque de pannes. Une garantie ou un accord de service permettra de résoudre les problèmes rapidement et facilement.
  • Considérations de coût : Bien qu’un système MVRH puisse vous faire économiser de l’argent à long terme, l’installation entraîne des coûts initiaux. Comparez différents modèles et devis d’installation afin de trouver le meilleur rapport qualité-prix pour votre budget, y compris les frais d’entretien et de réparation. 
  • Installation et entretien : Le processus d’installation de votre système MVHR peut être critique. Faire appel à un installateur professionnel permet de s’assurer que le système est correctement installé pour des performances optimales. N’oubliez pas non plus qu’un entretien régulier nécessite le nettoyage des conduits et le remplacement des filtres.
  • Garantie et réputation de la marque : Prêtez attention à la garantie et à l’assistance offertes par le fabricant. Une garantie solide vous donne l’assurance que votre investissement est protégé. En outre, vérifiez s’il existe des prestataires de services locaux qui peuvent vous aider pour l’entretien et les réparations.
  • Considérations climatiques et impact sur l’environnement : Le climat et l’environnement jouent un rôle important dans l’efficacité d’un système MVHR. Dans les climats plus froids, la récupération de chaleur du système est plus utile, car elle permet de réduire les coûts de chauffage. Dans les régions plus chaudes, elle contribue à maintenir un environnement intérieur frais. Choisissez un système MVHR qui s’aligne sur vos besoins climatiques locaux et qui peut considérablement réduire l’empreinte carbone de votre établissement en diminuant la consommation d’énergie et les déchets.
A lire également :  Quel prix pour un semi-remorque de bois de chauffage en 1 m ?

Installation des systèmes de récupération de chaleur

L’installation d’un système de récupération de chaleur dépend des besoins spécifiques de votre maison ou de votre lieu de travail. Il est essentiel de travailler avec un technicien qualifié capable d’évaluer vos besoins et de vous recommander la méthode la mieux adaptée à votre espace.

Le processus d’installation des systèmes de récupération de chaleur comprend généralement les étapes suivantes :

  1. Évaluation des besoins du bâtiment 
  2. Sélection du récupérateur de chaleur approprié en fonction de la taille et des besoins du bâtiment.
  3. Installation de l’unité de récupération de chaleur dans un endroit approprié, tel que le grenier ou l’avant-toit.
  4. Raccorder l’unité aux vannes d’air ambiant par l’intermédiaire d’un réseau de conduits dans tout le bâtiment.
  5. Installer des bouches d’alimentation et d’extraction d’air extérieur, qu’il s’agisse de bouches murales, de bouches de tuiles ou de bouches de soffite.
  6. Assurer une isolation et une étanchéité correctes des conduits pour éviter les pertes de chaleur et maintenir l’efficacité énergétique.

Tendances futures de la technologie de récupération de chaleur

Les systèmes de récupération de chaleur sont une technologie très efficace et durable qui réduit la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Ces systèmes favorisent une approche plus durable de l’utilisation de l’énergie dans les environnements industriels et résidentiels. 

L’avenir des systèmes de récupération de chaleur devrait être caractérisé par des technologies de pointe. Les caloducs, par exemple, sont envisagés pour leur taille compacte, leur faible consommation d’énergie électrique et leurs propriétés respectueuses de l’environnement. En outre, l’adoption de réfrigérants à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRP) peut renforcer les avantages environnementaux des systèmes de récupération de chaleur. Cela permet de réduire notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles et de diminuer encore les émissions de carbone.

L’importance de ce sujet va au-delà de l’efficacité énergétique et des économies de coûts. Il s’agit également d’un aspect crucial de la durabilité et des futurs systèmes de récupération de chaleur. Alors que le monde continue de se débattre avec les conséquences du changement climatique, il est primordial d’adopter des solutions efficaces sur le plan énergétique qui contribuent à réduire les émissions de carbone.

Une chose est sûre : l’avenir de la technologie de récupération de chaleur est fait de confort, de durabilité et d’innovation. De l’intégration intelligente à l’amélioration de la qualité de l’air et de l’efficacité énergétique, ces tendances façonnent un monde où nos maisons ne sont pas seulement des lieux de vie, mais des havres de confort et de vie respectueux de l’environnement.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?