Installation de Panneaux Solaires : Prix et Subventions en France

5/5 - (152 votes)

Grâce aux progrès technologiques réalisés dans ce domaine, le prix de l’installation de panneaux solaires a considérablement baissé ces dernières années. En outre, grâce à l’engagement en faveur d’un avenir durable, de plus en plus de gouvernements accordent des aides et des subventions pour l’utilisation de l’énergie solaire.  En l’espace de quelques années, il est devenu économiquement avantageux de bénéficier d’une électricité écologique produite directement à domicile. Combien coûte un dispositif solaire ? À quels coûts supplémentaires peut-on s’attendre ? Explications.

Que faut-il prendre en compte avant d’installer des panneaux solaires ?

panneaux solaires sur le toit d'une maison de campagne

Avant de procéder à l’installation de panneaux solaires, il est important de prendre en compte 3 aspects.

Il faut savoir qu’avant de procéder à l’installation de panneaux solaires, une entreprise certifiée doit étudier la faisabilité des travaux, ainsi que la rentabilité future des panneaux.

Parfois, il est nécessaire d’adapter les toits et d’effectuer des travaux ou des adaptations pour tirer le meilleur parti des panneaux. Lors de l’étude de faisabilité, vous serez également conseillé sur les types de panneaux les mieux adaptés à vos besoins.

Une fois que l’étude de faisabilité a été réalisée et que l’on connaît le type de panneaux que l’on va installer, il faut demander les autorisations et les licences correspondantes auprès des différentes mairies, dont il faut attendre la résolution. Si l’étude a été réalisée par une entreprise d’installation officielle, il ne nous reste plus qu’à attendre son approbation pour procéder aux travaux.

Avantages et inconvénients des panneaux solaires

AvantagesInconvénients
Énergie renouvelable et respectueuse de l’environnement.
Elle n’émet pas de gaz à effet de serre.
L’énergie produite par les panneaux est gratuite.
Il existe des subventions pour leur installation, ce qui favorise l’autoconsommation.
Mesure contre le changement climatique.
Génère de la richesse et des emplois locaux.
Énergie intermittente : dépend des conditions atmosphériques et des batteries solaires.
Investissement initial élevé.
Emplacement de la maison : pour un rendement maximal, l’emplacement idéal est un endroit sans ombre, orienté vers le sud et avec une inclinaison de 30º

Quels sont les types d’installations solaires photovoltaïques ?

Les installations solaires photovoltaïques peuvent être divisées en deux groupes principaux :

  • Les installations isolées du réseau électrique.
  • Les installations raccordées au réseau électrique.
A lire également :  Quel prix pour un semi-remorque de bois de chauffage en 2 m ?

Installations photovoltaïques hors réseau

Ce type d’installation convient aux endroits où il n’est pas possible de se connecter au réseau électrique, comme les fermes rurales éloignées des centres urbains.

Comme il s’agit de systèmes hors réseau, il est essentiel qu’ils disposent d’un certain type de batteries solaires qui accumulent l’énergie. De cette manière, ils peuvent continuer à fonctionner lorsque les panneaux ne fonctionnent pas à pleine capacité, par exemple par temps nuageux ou la nuit.

L’étude réalisée par l’entreprise comprendra également le calcul de l’énergie produite et de la capacité de stockage nécessaire pour que l’approvisionnement en électricité soit optimal, garantissant ainsi que vous pourrez consommer de l’énergie à tout moment de la journée ou de l’année.

Installations photovoltaïques raccordées au réseau

Il s’agit d’un modèle de production décentralisée dans lequel l’installation est raccordée au réseau électrique conventionnel. Ce type d’installation privilégie l’autoconsommation (énergie produite par les panneaux solaires), mais lorsque les panneaux ne peuvent pas produire à 100 %, ils utilisent l’énergie du réseau électrique.

Ce type d’installation se divise en deux catégories :

  • Compensation : le surplus d’énergie non consommée peut être envoyé au réseau de distribution en échange d’une compensation économique fixée par la compagnie d’électricité.
  • Non compensée : ce type d’installation n’injecte pas d’énergie dans le réseau électrique, mais peut en prélever en cas de besoin. Elle dispose d’un mécanisme anti-déversement qui empêche de produire plus d’énergie qu’il n’en est consommé, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de l’injecter dans le réseau.

Conditions pour que votre installation soit éligible à la compensation :

  • La puissance doit être inférieure à 100 kW.
  • L’installation n’a pas pour but de vendre de l’énergie.
  • L’énergie doit provenir de sources renouvelables.
  • Vous devez disposer d’un contrat de fourniture de consommation unique associé à la compensation.
A lire également :  Pompes à chaleur air-air vs air-eau : quelle option choisir ?

Quel est le prix de l’installation d’un panneau solaire ?

Ouvriers installant un système de panneaux solaires photovoltaïques autonomes à l'aide d'un tournevis. Des électriciens montent un module solaire bleu sur le toit d'une maison moderne

Pour calculer le prix de l’installation d’un panneau solaire, il faut tenir compte de plusieurs facteurs qui font varier le coût dans une large fourchette de prix.

Prix des composants de l’installation de panneaux solaires

Le prix des composants dépend en grande partie de la qualité des matériaux ou des besoins de l’installation, afin de la rendre aussi efficace que possible.

Prix des composants des panneaux solairesPrix des composants
Onduleur solaireGénéralement entre 400 € et 1 500 €.
Compteur bidirectionnelEntre 100 € et 200 €. Il peut également être loué auprès de votre distributeur d’électricité pour un coût compris entre 0,80 € et 0,90 € par mois.
Régulateur solaireSelon qu’il est de type PWM ou MPPT, il varie de 50 € à 700 €.
Batteries photovoltaïquesSelon le type de batterie, la fourchette de prix est très large (entre 200 € et 10 000 € ou plus). Les plus chères et de meilleure qualité sont les batteries au lithium (entre 500 € et 10 000 € en moyenne). Les moins chères sont les AGM (entre 200 € et 600 €) et, en milieu de gamme, les Monoblock et les Stationary, qui vont de 200 € à 7 000 € en moyenne.

Au coût des composants s’ajoutent les frais de main-d’œuvre, qui varient entre 500 et 700 euros, ainsi que les frais de légalisation et de permis pour l’installation, qui, selon la communauté autonome, s’élèvent entre 300 et 350 euros.

Les batteries photovoltaïques sont essentielles dans les installations hors réseau. L’approvisionnement en énergie dépend d’elles lorsque les panneaux solaires ne peuvent pas fonctionner à 100 %.

Combien coûte l’installation de panneaux solaires sur une maison ?

Avec l’évolution technologique et les avancées en matière d’énergie renouvelable, les panneaux solaires sont devenus plus abordables. De plus, le gouvernement français a introduit diverses subventions, rendant cette technologie plus accessible au grand public. Cependant, déterminer un coût précis pour une installation solaire est complexe car plusieurs facteurs influencent le prix, notamment :

  • La nature du projet ;
  • La capacité de l’installation (mesurée en kWc) ;
  • La méthode d’installation (intégration au bâti ou pose en surimposition) ;
  • La qualité du matériel (notamment le type de cellules solaires utilisées) ;
  • La structure du toit ;
  • Les spécificités du site (hauteur du bâtiment, distance entre le toit et le compteur, etc.). Bien que l’investissement initial pour des panneaux solaires puisse sembler élevé, il est important de considérer cela comme un investissement à long terme.
A lire également :  Isolation sous vide : avantages, inconvénients et coûts

Capacité Estimation de coût
3 kWcEntre 8 500 € et 12 500 €
6 kWcEntre 14 500 € et 16 500 €
9 kWcEntre 19 500 € et 24 500 €
Estimation des coûts pour une installation solaire

Connaissez-vous la formule de location de panneaux solaires ? 

La location avec option d’achat (LOA) est une alternative intéressante pour ceux qui souhaitent s’équiper en panneaux solaires sans un investissement initial conséquent. Cette formule, souvent contractualisée sur une période pouvant aller jusqu’à 20 ans, permet de louer l’installation tout en ayant la possibilité de l’acquérir à la fin du contrat. Ainsi, le propriétaire n’a pas à puiser dans ses économies ni à contracter un prêt pour financer l’installation.

5 types d’aides pour les installations photovoltaïques en France

Les aides et subventions pour l’installation de panneaux solaires varient en fonction de la communauté autonome dans laquelle l’installation est réalisée. Les 5 principales aides à l’installation de panneaux solaires dont vous pouvez bénéficier en France sont les suivantes :

  • Contrat de vente avec EDF OA : Ce dispositif offre la possibilité aux particuliers de commercialiser une fraction ou l’intégralité de leur production électrique à un tarif déterminé par la réglementation.
  • TVA à taux avantageux : Les dispositifs photovoltaïques connectés au réseau et dont la capacité ne dépasse pas 3 kWc peuvent jouir d’une TVA à 10 %.
  • Bonus pour l’autoconsommation solaire : Ce bonus, souvent désigné comme bonus d’investissement, réduit le coût initial d’un équipement solaire. Il offre l’opportunité aux individus de commercialiser leur surplus d’énergie solaire tout en consommant directement leur production.
  • Prix de vente préférentiel EDF OA : Ce mécanisme autorise la vente de l’électricité produite à EDF Obligation d’Achat à un prix avantageux. Le montant dépend de l’autoconsommation, de la revente totale et également de la manière dont les panneaux solaires sont intégrés à la structure.
  • Soutiens locaux : Outre les incitations nationales, des soutiens peuvent être accordés par différentes entités territoriales (régionales, départementales ou municipales). Il est recommandé de se rapprocher de sa mairie pour plus d’informations.

Comment mettre en place des panneaux solaires photovoltaïques ? 

Avant de se lancer dans la mise en place de panneaux solaires, il est essentiel de considérer trois éléments clés :

  • Sélectionner un expert ayant la certification RGE ;
  • La méthodologie d’installation des panneaux ;
  • Le temps nécessaire pour les travaux.

Qu’est-ce qu’un artisan RGE ? 

Un artisan RGE, ou Reconnu Garant de l’Environnement, est un spécialiste du secteur du bâtiment reconnu pour son expertise en matière de performance énergétique. Cette accréditation offre la possibilité aux clients de profiter de subventions gouvernementales pour leurs projets d’amélioration énergétique.

Opter pour un expert certifié garantit :

  • Une assurance d’achèvement parfait, où l’artisan s’engage à corriger tout souci lié à la mise en place ;
  • Des garanties biennales, obligeant le professionnel à réparer ou remplacer tout composant dans les 24 mois suivant la mise en place ;
  • Des garanties décennales, qui couvrent les responsabilités des constructeurs pendant les 10 années suivant la mise en place. Il est donc judicieux de solliciter un expert certifié RGE QualiPV, de demander et comparer plusieurs devis.

Comment s’effectue la mise en place des panneaux solaires ? 

Pour capter une quantité optimale d’énergie solaire, il est primordial de disposer les panneaux photovoltaïques sur une large surface. Cela nécessite souvent un renforcement de la charpente et du toit. Deux principales méthodes d’installation existent :

  • L’Intégration au Bâti (IAB) : intégration directe du panneau sur le toit ;
  • L’Intégration Simplifiée au Bâti (ISB) : pose par-dessus la toiture existante. Une fois installés, les panneaux doivent être connectés au réseau électrique du domicile.

Combien de temps durent les travaux ? 

La durée dépend de l’ampleur du projet. Si aucune modification ou renforcement n’est nécessaire, l’installation est rapide. Pour une surface de 25m2, comptez environ 72 heures. Plusieurs facteurs peuvent influencer cette durée :

  • Accessibilité du toit ;
  • Taille de l’installation ;
  • Pratiques des experts engagés.

Quelle performance attendre de vos panneaux photovoltaïques ? 

La performance des panneaux solaires est définie par la quantité d’électricité générée par rapport à l’énergie solaire reçue. Plus cette performance est élevée, plus l’installation est efficace. Elle varie généralement entre 7% et 24%, en fonction de :

  • La capacité et la taille des panneaux ;
  • L’orientation et l’emplacement ;
  • L’inclinaison des panneaux (idéalement 30°) ;
  • La localisation géographique ;
  • Les éventuelles obstructions (arbres, constructions) ;
  • La performance des autres éléments du système.

Pour maximiser la performance, il est recommandé de consulter des experts agréés pour l’installation.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?