Installation de puits canadiens : Tout savoir

4.4/5 - (129 votes)

L’installation d’un puits canadien est une solution écologique et économique pour réguler la température dans votre maison. Grâce à l’utilisation de l’énergie géothermique, ce système permet de chauffer ou rafraîchir l’air ambiant sans recourir aux énergies fossiles. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur l’installation de puits canadiens.

Qu’est-ce qu’un puits canadien ?

Également appelé puits provençal, un puits canadien est un système de ventilation basé sur l’échange thermique entre l’air extérieur et le sol. Il consiste en un réseau de tuyaux enterrés dans le sous-sol qui permettent de prélever et de distribuer l’air frais du sol à l’intérieur de la maison. Comme indiqué sur les activateurs, cela permet de maintenir une température ambiante agréable toute l’année, en limitant l’utilisation de la climatisation ou du chauffage et en réduisant ainsi la consommation d’énergie.

Comment fonctionne un puits canadien ?

Le puits canadien utilise la différence de température entre l’air extérieur et celui du sol pour chauffer ou refroidir l’air ambiant. En été, l’air chaud et humide est aspiré par les tuyaux et se refroidit au contact du sol avant d’être insufflé dans la maison. En hiver, l’air froid est préchauffé par le sol, ce qui permet de diminuer la différence entre la température intérieure et extérieure et de réduire les déperditions thermiques.

A lire également :  Guide professionnel des sols résistants à l'usure

Fonctionnement en mode chauffage

En hiver, l’air extérieur est froid et humide. Lorsqu’il pénètre dans les conduits du puits canadien, il se réchauffe grâce à l’énergie géothermique contenue dans le sol. Une fois réchauffé, cet air est insufflé dans la maison par des bouches de soufflage situées dans les pièces à vivre. Ce système permet donc d’apporter une source de chaleur supplémentaire sans avoir à utiliser un chauffage d’appoint ou à augmenter la température de votre chauffage central.

Fonctionnement en mode rafraîchissement

En été, l’air extérieur est chaud et sec. Le puits canadien fonctionne alors en mode rafraîchissement : l’air chaud est capté par les tuyaux et se refroidit au contact du sol avant d’être insufflé dans la maison. Ce processus permet de maintenir une température agréable à l’intérieur tout en limitant l’utilisation de la climatisation. Cela vous assure un confort optimal en respectant l’environnement et en réduisant votre facture énergétique.

Les avantages du puits canadien

  1. Économies d’énergie : le puits canadien permet de réduire significativement votre consommation énergétique puisqu’il utilise l’énergie naturelle du sol pour chauffer ou rafraîchir l’air ambiant. Selon les estimations, il est possible d’économiser jusqu’à 50 % sur la consommation de chauffage et de climatisation.
  2. Confort : l’utilisation d’un puits canadien garantit une température ambiante agréable tout au long de l’année, sans avoir à recourir constamment à des systèmes d’appoint tels que la climatisation ou le chauffage électrique.
  3. Qualité de l’air : en plus de réguler la température, le puits canadien contribue également à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur. En effet, le système filtre naturellement l’air insufflé dans le logement, permettant ainsi de réduire la présence d’allergènes et de polluants.
  4. Écologie : le puits canadien est une solution respectueuse de l’environnement puisqu’il utilise l’énergie géothermique, une source d’énergie renouvelable et inépuisable.
A lire également :  Découvrez les avantages et inconvénients du béton autoplaçant, ainsi que son prix

L’installation d’un puits canadien : étapes clés

Pour installer un puits canadien, il est essentiel de suivre plusieurs étapes afin de garantir son bon fonctionnement.

  1. Choix du terrain : avant toute installation, il convient d’étudier la composition du sol et sa capacité à stocker la chaleur géothermique. Les terrains sablonneux et argileux sont généralement les plus appropriés pour ce type d’installation.
  2. Planification : il est important de réaliser un plan précis du réseau de tuyaux qui sera enterré dans le sol. Cette étape permet de déterminer la longueur et la profondeur des conduits, ainsi que leur emplacement en fonction des pièces à chauffer ou rafraîchir.
  3. Installation : après avoir réalisé le plan, les travaux d’installation peuvent commencer. Les tuyaux sont enfouis dans le sol selon les directives établies lors de la planification, puis connectés à l’intérieur de la maison. Une attention particulière doit être portée à l’étanchéité et l’isolation du système afin d’éviter les pertes thermiques et les infiltrations d’eau.
  4. Mise en service : une fois l’installation terminée, le puits canadien est mis en service après avoir vérifié son bon fonctionnement et procédé aux réglages nécessaires.

Faire appel à un professionnel certifié RGE

Pour garantir la qualité de l’installation de votre puits canadien, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce label atteste de la compétence de l’entreprise en matière de travaux liés à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables. En choisissant un professionnel certifié RGE, vous êtes assuré de bénéficier d’une installation conforme aux normes en vigueur et réalisée dans les meilleures conditions. De plus, cela vous permettra de profiter d’aides financières telles que le crédit d’impôt transition énergétique ou l’éco-prêt à taux zéro.

A lire également :  Bien entretenir et isoler votre toiture est primordial

En résumé, l’installation d’un puits canadien est une solution écologique et économique pour réguler la température de votre maison tout au long de l’année. En faisant appel à un professionnel certifié RGE, vous êtes assuré de bénéficier d’un système performant et adapté à vos besoins. Alors, pourquoi ne pas franchir le pas et opter pour cette alternative durable et respectueuse de l’environnement ?

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?