Le poêle à bois, une solution de chauffage toujours aussi efficace ?

Rate this post

Le poêle à bois est un système de chauffage très prisé en rénovation ou en construction. À la fois écologique et économique, cette solution offre un meilleur rendement que celui d’une cheminée. Il se décline en plusieurs modèles et son prix reste accessible au plus grand nombre. Découvrez donc cette solution de chauffage et ses nombreux atouts.

Les avantages de l’installation d’un poêle à bois chez vous

Le poêle à bois est principalement apprécié pour son aspect économique que ce soit à l’achat, à l’utilisation ou à l’entretien. Avec environ 500 euros, vous pouvez faire installer ce système de chauffage, bien que ce prix puisse atteindre les 15 000 euros en fonction de ses particularités. Cette solution de chauffage est la plus économique en matière de combustible et permet de réduire votre consommation énergétique. Que vous optiez pour des granulés, des bûches ou des pellets de bois, ceux-ci coûtent moins cher que l’énergie électrique ou le gaz. Le poêle à bois est par ailleurs esthétique et écologique.

Il existe aujourd’hui des modèles design qui apportent du cachet à votre maison. Ce système de chauffage performant est peu polluant et participe à la protection de l’environnement. Le poêle à bois émet peu de gaz à effets de serre et vous offre un confort thermique efficace à bas prix. En optant pour ce type d’équipement, il est possible de bénéficier des aides destinées à l’amélioration des performances énergétiques.

A lire également :  Panneaux solaires souples : Caractéristiques, avantages et prix

Les différents modèles : comment choisir le bon ?

En fonction de vos besoins, vous pouvez opter pour un poêle classique en fonte, un poêle d’accumulation ou un poêle à inertie. Voici leurs différentes caractéristiques.

Les poêles classiques en fonte

C’est le choix idéal si vous recherchez un poêle à bois offrant de bonnes performances, car il réduit les déperditions thermiques. Optez pour l’achat d’un poêle à bois classique en fonte afin de faire de belles économies. Ce type chauffage est composé d’un seul foyer qui fournit de la chaleur à de petits endroits. Les poêles classiques en fonte sont très économiques, peu polluants et possèdent une capacité de chauffe rapide. Leur inconvénient est qu’ils ne peuvent qu’être utilisés en chauffage d’appoint pour une petite pièce.

Poêle à bois

Le poêle d’accumulation ou de masses

Les poêles d’accumulation sont généralement plus design. Ils sont composés de matériaux tendance comme la céramique. Cela permet de restituer toute la chaleur accumulée sur une longue période. La chaleur produite par les bûches est répartie dans toute la maison, sur une grande surface. C’est pour cela que les poêles d’accumulation sont utilisés comme chauffage principal.

Le poêle à inertie

Ce modèle de poêle à bois est plus coûteux et plus performant que les autres. Les poêles à inertie réchauffent rapidement votre logement. Leur puissance leur permet par ailleurs de restituer la chaleur pendant une longue durée, et ce, à un niveau élevé. De ce fait, le poêle à inertie peut être utilisé comme chauffage principal.

Comment procéder à l’installation d’un tel système de chauffage ?

Il est fortement conseillé de confier l’installation d’un poêle à bois à un professionnel qualifié. L’intervention d’un plombier-chauffagiste permet d’avoir une pose plus sécurisée et durable dans le respect des règles. Faire appel à un artisan certifié RGE pour l’installation de votre poêle à bois est également une condition sine qua non pour bénéficier des aides de l’État. Toutefois, il est possible de réaliser la tâche vous-même si vous êtes bien outillé.

A lire également :  Pompe à chaleur air-air : fonctionnement, avantages et inconvénients

Vous devez pour cela impérativement respecter quelques normes et règles de sécurité. Installez le poêle à bois dans un endroit où l’air circule correctement pour limiter tout risque d’intoxication. Préparez la surface (sol et mur) autour de l’appareil pour qu’elle résiste aux températures fortes. La zone ne doit pas présenter de matériaux combustibles. Raccordez le matériel à un conduit de fumée bénéficiant d’une bonne isolation. Le poêle à bois doit être installé près du conduit de cheminée, car cela limite la longueur des tuyaux de raccordement.

Conseils d’approvisionnement en bois pour l’hiver

À l’approche de l’hiver, vous devez préparer un approvisionnement adéquat en bois de chauffage afin de garder votre foyer au chaud. La basse saison est le meilleur moment pour acheter les bûches et pellets de bois. Avec la hausse des températures estivales et les vacances d’été, les fournisseurs de la filière bois industrie sont peu sollicités d’avril à août. Vous pouvez donc profiter d’un prix plus avantageux à ce moment-là. Stockez ensuite votre bois de chauffage dans un endroit sec et aéré.

En hiver, il vous suffira d’utiliser vos réserves pour alimenter votre poêle. Pour éviter l’humidité et ne pas attirer les rongeurs, rangez votre bois de chauffage sur des palettes. Cela permet à l’air de bien circuler sous la quantité de bois stockée. Disposez votre combustible à l’abri des intempéries, notamment de la pluie. Du bois de chauffage bien sec augmente le rendement du poêle. La combustion est donc plus optimale et son utilisation plus confortable.

solution chauffage efficace

Installation de poêle à bois : vous avez droit à des aides

Les pouvoirs publics ont mis en place plusieurs dispositifs financiers pour encourager l’achat et l’installation des poêles à bois. Dans le cadre de votre projet de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier des aides comme MaPrimeRénov’. Celle-ci est octroyée aux propriétaires de logements construits depuis plus de 15 ans. Le montant de MaPrimeRénov’ varie en fonction du niveau de ressources de chaque foyer. Il existe par ailleurs d’autres aides financières, comme :

  • les primes CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) octroyées par les fournisseurs d’énergie,
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui est un prêt à taux d’intérêt nul,
  • la TVA à taux réduit qui prend en charge l’achat et l’installation du poêle à bois,
  • les aides locales.
A lire également :  Quel est le prix d'un stère de bois de 30 cm ?

Vous pouvez cumuler certaines de ces aides pour couvrir tout ou une bonne partie de vos travaux. Pour ne pas essuyer de refus à la suite de votre demande et bénéficier des aides de l’État, votre poêle à bois doit être installé par un professionnel RGE.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?