Les avantages du géoréférencement pour les professionnels de la construction

4.5/5 - (18 votes)

Les BTP sont régulièrement cités parmi les domaines phares de l’économie mondiale. Qu’il s’agisse d’ouvrages publics ou privés, des outils modernes sont constamment développés pour améliorer l’efficacité des opérations. L’un des derniers procédés en la matière est le géoréférencement. Vous pilotez un projet BTP ? Voici pourquoi intégrer le géoréférencement à vos activités de terrain.

Le géoréférencement : de quoi s’agit-il exactement ?

La digitalisation a énormément impacté le secteur de la construction. De fait, le géoréférencement est un service qui se développe de plus en plus sur les chantiers BTP. Il s’agit d’un processus qui consiste à relier un ouvrage routier à des coordonnées déterminées sur un plan. Autrement dit, le géoréférencement permet de repérer des données cartographiques, en leur attribuant une position géographique particulière. Grâce à cette étude, les professionnels de la construction peuvent connaître de façon très précise les distances et surfaces réelles d’une couche de données, dans un espace géographique. De cette manière, il est plus aisé d’adapter l’échelle en fonction de la position souhaitée.

Par ailleurs, des systèmes de navigation à la pointe de la technologie ont été développés au cours des dernières années et donnent des informations satellitaires en temps réel. Avec la cartographie assistée par ordinateur, le géoréférencement facilite la mise en œuvre de certains ouvrages sur les chantiers de construction.

De plus, le géoréférencement est apprécié pour son intérêt sécuritaire. Grâce à l’identification exacte des positions géographiques, la technique permet la planification urbaine et réduit les catastrophes naturelles. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le géoréférencement, nous vous suggérons de contacter les cabinets spécialisés en Systèmes d’Informations Géographiques (SIG). Vous bénéficierez, par la même occasion, d’un suivi particulier pour vos projets d’implantation.

A lire également:  Bien entretenir et isoler votre toiture est primordial

géoréférencement

Dans quels cas est-il réalisé ?

La précision centimétrique du géoréférencement justifie son utilisation dans le cadre de la détection de réseaux enterrés. Il permet en effet de localiser d’anciens réseaux souterrains mal cartographiés tels que les circuits d’électricité, d’eau ou de gaz. Il en est de même pour le repérage des lignes de télécom ou de fibre optique. Par ce biais, il est possible de corriger d’éventuelles défaillances sur ces réseaux. De plus, les entreprises de BTP utilisent le géoréférencement pour obtenir des coordonnées GPS.

Ceci est d’autant plus avantageux que ces références aident les professionnels à apporter des modifications sur les plans d’ouvrages ruraux. Le géoréférencement sert également de support de représentation graphique pour le tracé de certains réseaux aériens. Ajoutons à ces applications l’actualisation des données des SIG, dont les avantages environnementaux ne sont plus à démontrer.

Les étapes du déroulement d’un géoréférencement

Lors d’un processus de géoréférencement, les géomètres se servent généralement d’une station totale robotisée, d’un récepteur GNSS, d’une tablette et d’un logiciel adaptés. Globalement, il faut :

  • identifier les images à aligner sur les données projetées, grâce au récepteur GNSS,
  • créer des points de contrôle et relier les images pixélisées aux positions connues sur la carte en se servant de l’onglet Géoréférence du logiciel,
  • vérifier les précédents points de contrôle et corriger les potentielles erreurs selon l’alignement voulu.

Le tarif du géoréférencement varie notamment selon la surface à couvrir, les techniques utilisées ou encore le professionnalisme du prestataire. Toutefois, vous pouvez prévoir entre 900 et 1 200 euros/jour pour ce type de prestation.

A lire également:  Quels travaux prioriser pour votre maison ?

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?