Mr.Bricolage : En cours de stabilisation

Mr.Bricolage : En cours de stabilisation

Réunis pour la 14e édition du salon du groupe Mr.Bricolage, tous les acteurs de la filière, adhérents du réseau d’abord, mais aussi marques et fabricants partenaires des enseignes du groupe, se disaient confiants dans l’avenir, rassérénés par les brefs, mais fermes propos du tout nouveau président, Paul Cassignol, bien décidé à « renouer avec les fondamentaux du métier ».


A gauche, le nouveau Président de Mr Bricolage, Paul Cassignol et Olivier Huber, Directeur des achats.


Cette nouvelle édition du salon Mr.Bricolage a eu lieu pour la seconde fois au Parc des Expo­si­tions de Tours. Du 22 au 25 septembre. Avec un espace disponible de 20 000 m2, les 380 fournisseurs exposants étaient comme d’habitude invités à dévoiler le meilleur de leur offre, avec possibilité de démonstrations et d’animations. Bien visibles dès l’arrivée, une quinzaine de stands particulièrement spacieux et accueillants, équipés de nombreux espa­ces de travail et de rendez-vous, étaient aussi animés par les services des centrales Mr Bricolage et Le Club des Briconautes. Une bonne façon d’affirmer aussi que cette grand-messe est bien un salon du groupe Mr.Bricolage, 95 % des fournisseurs opérant sur les deux enseignes, tandis que seulement 5 % sont plus restrictivement dédiés aux Briconautes. L’intégralité de cet événement annuel reste organisée par les équipes de la direction des Achats, basée au siège du groupe. Soit plus de 60 personnes impliquées et 9 mois de préparatifs… Une véritable maïeutique ! Mais l’une des récompenses de cette édition aura été le record d’affluence enregistrée : les équipes de plus de 400 points de vente sont venues à la rencontre de leurs fournisseurs et autres interlocuteurs. Parmi eux, 330 Mr Bricolage et 70 Briconautes et affiliés. Et tous témoignant de l’importance des rencontres et des liens noués à cette occasion. « Ce succès repose aussi clairement sur tout le travail de communication réalisé par la Centrale vis-à-vis de son réseau » ajoutait Olivier Huber, Directeur des achats Mr.Bricolage. Nul doute que la toute récente élection du nouveau Président Paul Cassignol, dont chacun se doutait bien qu’il serait présent durant ces quelques jours a aussi joué un rôle déclencheur…

Des mises en scène valorisantes

Pour faciliter la découverte et privilégier un repérage aisé, les fournisseurs étaient répartis au gré de 8 rayons, dans 3 halls. Habillé de ballons lumineux, le premier grand hall apparaissait beaucoup plus clair et accueillant. Il abritait deux catégories particulièrement mises en avant cette année. Le Rangement et la Quincaillerie, puis les Sanitaires, avec des propositions d’aménagement de salle de bains clé en main, mais aussi une offre importante de meubles et d’accessoires déco. Sur l’ensemble des halls et des rayons, chaque stand apparaissait en tout cas comme une vitrine de la marque, avec une attention particulière apportée à la mise en scène des nouveautés. L’enjeu pour chacun ? Vendre l’image de la marque pour la rendre toujours plus attrayante auprès des décideurs et adhérents du réseau. « Ainsi le salon s’oriente-t-il de plus en plus vers un salon d’affaires, avec à la clé des signatures de bons de commande emportés grâce à des avantages tarifaires », concluait Olivier Huber. Avis que ne partageaient pas encore tous les fournisseurs… Certains trouvant que les adhérents ne faisaient pas suffisamment preuve d’audace et de curiosité en nouant de nouveaux contacts, mais préférant se retrouver « en famille et entre habitués »… Parmi les visiteurs les plus avides de découvertes en tout cas, peut-être faudrait-il citer la dizaine de prospects ou candidats à la franchise, invités par la Centrale, pour rencontrer d’autres adhérents et mieux percevoir la réalité des services proposés. Selon Florent Gérard, Directeur du Dévelop­pement Mr Bricolage : « Nous effectuons chaque année une douzaine de recrutements de franchisés, adhérents à nos valeurs et à ce qui fait l’essence de nos enseignes. Et pour cela rien de tel que de les connaître de l’intérieur, en visitant notre salon. Car il s’agit de convaincre, surtout pas de contraindre. Nous avons beaucoup de projets d’ouvertures, mais pas toujours les bons candidats. La franchise, c’est un choix de métier bien sûr, mais aussi la nécessité d’un apport financier qui peut être bloquant… »

L’offre digitale de plus en plus incontournable

A lire également:  Quelles toilettes japonaises choisir?

Du côté des stands de l’enseigne Mr Bricolage, le digital était largement mis à l’honneur. « Le numérique fait partie intégrante du quotidien de nos clients à domicile », expliquait Sébastien Oheix, Responsable communication du groupe. « Or cette omniprésence du digital impose l’adoption de nouvelles façons de vendre et d’apporter du service à la clientèle. Il nous faut, nous commerçants, impérativement prendre le relais en magasin de ces nouveaux modes de consommation », ajoutait-il. D’où la présence, au cœur du salon, de nombreux écrans de démonstrations. Certains apparaissant comme des panneaux d’informations améliorés, affichant horaires, services et offres promotionnelles en cours ou à venir. Ils démontrent de réelles possibilités de communication, à travers le passage de films corporate. D’autres enfin, tactiles et interactifs, offrent une mine de conseils. « Qu’il s’agisse de Bricolage, Jardin, Sanitaire, Electricité ou Décoration, tous les rayons sont passés en revue. L’idée étant d’apporter de l’information supplémentaire au client, de lui prouver l’accessibilité de nombreux projets, de le rassurer quant à la faisabilité de ses idées. Cela crée de la proximité, et c’est une forme d’accompagnement, donc de service, offert au consommateur ». Il existe déjà près de 200 films accessibles aux adhérents qui souscrivent à cette offre d’équipement digital. Et la Centrale s’engage à continuer de poursuivre la pro­duction. Mais la digitalisation des points de vente passe aussi par la multiplication des « bornes de contremarques », nouveaux outils d’aide à la vente, donc plutôt destinés aux vendeurs. « C’est l’opportunité pour chaque point de vente, d’élargir pleinement son offre, en ayant accès virtuellement à toutes sortes de gammes complémentaires. Les bornes sont équipées de comparateurs, pour faciliter le choix du consommateur accompagné par le vendeur. Le tout favorisant une optimisation du flux, favorable à un commerce de qualité. »

Créer le buzz sur internet
 
Outre la digitalisation des points de vente, le salon a aussi mis l’accent sur le développement du Web. Avec de nombreuses démonstrations sur écrans… Et la présence quasi continue des équipes dédiées. Parmi eux, Alexandre Berthelot, un “ancien” de la Centrale, nommé directeur du pôle Achats et Marketing Web. Preuve d’une volonté profonde de créer de la transversalité, et une véritable synergie sur l’ensemble des réseaux de distribution. C’est pourquoi le site mrbricolage.fr est national, avec des prix fixés par la Centrale, servant de référence à l’ensemble des adhérents… « Ce qui n’est pas forcément naturel au cœur d’un réseau de commerçants indépendants, précise Alexandre Berthelot, même si tous prennent conscience de la nécessité du Web. L’enjeu étant donc de faire comprendre que tout produit a un prix, et qu’il faut être au bon prix »… Cependant, la mission de l’équipe Web est aussi de développer une offre complémentaire à celle des magasins, réellement différenciante. « Des produits qui sauront créer le buzz, renchérit Alexandre Berthelot. Des produits pour lesquels la livraison, vu leur poids ou leur encombrement, est un vrai plus, comme les poëles, les tracteurs tondeuses, les abris, les SPA… Le site devant être une belle vitrine du référencement en magasin, apte à générer du Web to Store. D’ailleurs, les achats en livraison relais colis magasin s’accompagnent souvent de bons d’achat à dépenser le jour même pour inciter le client à entrer dans le magasin… Enfin la marque Mr.Bricolage, grâce à sa notoriété, est un réel atout, un gage de réassurance vis-à-vis du consommateur… A nous de savoir aussi nous rendre visibles sur le web ».

Briller à l’international

A lire également:  Salon Bricomarché : A la découverte du point de vente d’aujourd'hui et de demain

Enfin, parmi les axes de développement du groupe, impossible de passer outre l’international, où « Mr.Bricolage réalise une part significative de son chiffre d’affaires », annonçait Yves Puddu, Directeur développement International. Une carte affichait effectivement la présence de l’enseigne sur tous les continents, avec 83 points de vente, jusqu’en Nouvelle-Calédonie, en Colombie ou à Chypre pour les dernières ouvertures sur 2015. « En 2016, on pourra aussi nous trouver en Côte d’Ivoire, ajoutait Yves Puddu. Nous sommes aussi très satisfaits de nos belles réussites en Bulgarie, où nous sommes leaders en jardinerie. Mais aussi en Belgique, où nos magasins d’un format plus petit, avec une hyper proximité clients, affichent des résultats plus qu’enviables ».

Revenir aux fondamentaux du métier

Et puis bien sûr, au-delà de toutes ces démarches de modernisation et de développement, la présence du tout nouveau Président du groupe, Paul Cassignol aura aussi marqué cette édition. A  peine élu depuis une dizaine de jours, et dans l’attente toujours du recrutement d’un directeur général, puisque « la nouvelle la plus importante, c’est la dissociation des fonctions », le nouveau président ne s’est guère étendu sur sa stratégie. En quelques mots, il n’a simplement eu de cesse de répéter sa volonté « de revenir aux fondamentaux en nous appuyant sur notre formidable atout, la proximité, pour travailler notre gamme produits et capitaliser sur la relation client, notamment au travers du canal Internet. Afin de donner un nouvel élan à notre groupe, nous allons recentrer notre stratégie sur notre cœur de métier au service d’un objectif qui est la base même du commerce : accroître le chiffre d’affaires au m² et améliorer la rentabilité, que ce soit pour les adhérents, les magasins intégrés ou l’international. Pour cela il nous faut revenir aux valeurs de base de nos métiers, porter attention au détail, mais prendre simultanément de la hauteur, sélectionner l’offre avec rigueur et pertinence. C’est en revenant à ces fondamentaux du métier que nous pourrons peu à peu reconquérir des parts de marché ». Se décrivant sobrement « non pas comme un homme de révolution, mais comme un homme d’évolution », il donnait ainsi à chacun sa feuille de route…•