Pieuvre électrique : Principe, avantages et prix

4.8/5 - (106 votes)

Une pieuvre électrique, communément désignée sous le terme d’araignée électrique, est un dispositif électrique prédéfini, prêt à être installé. Il s’agit d’une solution incontournable pour la répartition efficace de l’électricité à travers chaque coin et recoin d’une habitation, que ce soit une maison individuelle ou un appartement. Son utilisation gagne du terrain, que ce soit pour les constructions neuves ou les projets de rénovation. Elle est personnalisée selon les besoins de chaque habitation, simplifiant ainsi grandement l’installation électrique.

Le fonctionnement d’une pieuvre électrique

pieuvre electrique

Le cœur du système réside dans le kit. Il se compose principalement de boîtes de dérivation connectées à des gaines où circulent les câbles électriques. Ces câbles sont destinés à des points spécifiques : prises, interrupteurs, éclairages, etc. En termes pratiques, la pieuvre se connecte au tableau électrique situé dans la Gaine Technique de Logement (GTL). Elle assure le lien entre ce tableau et divers équipements (VMC, chauffe-eau, prises, interrupteurs, boîtiers DCL).

Sa conception prend en compte le plan d’électricité de la demeure, garantissant que la longueur des câbles correspond parfaitement à la disposition des pièces. Dans la plupart des cas, pour couvrir entièrement une habitation, plusieurs pieuvres électriques sont nécessaires.

D’où vient l’appellation « Pieuvre électrique »? La réponse est simple et intuitive. En observant les gaines ICTA s’émanant de la boîte de dérivation, elles évoquent les tentacules d’une pieuvre, d’où cette appellation imagée.

Les bénéfices d’une pieuvre électrique

1. Installation aisée

La pieuvre électrique a été élaborée pour vous offrir une installation sans tracas. Grâce à un schéma électrique détaillé et des marquages clairs sur tous les éléments, la majeure partie du travail a déjà été anticipée. Les gaines pré-câblées grâce à des équipements spécialisés comme le Mecaspin MS03 diminuent significativement les risques d’erreur. Enfiler les fils dans ces gaines est souvent une tâche longue et complexe, même pour les professionnels.

A lire également :  Réduisez les réparations coûteuses grâce à un bon entretien de votre plomberie

2. Gain de temps

L’électricité, lorsqu’elle est abordée en solo, peut s’avérer être un véritable casse-tête, coûteux en temps et en argent. Avec la pieuvre électrique, une grande partie de la préparation est déjà effectuée par des experts. Vous n’aurez qu’à suivre les plans fournis, et en quelques jours seulement, tout sera opérationnel. De nombreux professionnels du bâtiment recommandent cette méthode pour sa rapidité d’exécution et sa facilité d’installation.

3. Économies substantielles

L’un des avantages majeurs de la pieuvre électrique est la réduction des coûts. Si vous êtes disposé à mettre la main à la pâte, vous constaterez que cette méthode est bien plus économique. De plus, grâce à la puissance d’achat de votre fournisseur, vous bénéficiez de tarifs avantageux sur l’équipement.

4. Minimisation des erreurs

En choisissant d’installer vous-même votre pieuvre électrique, vous éliminez les doutes. Plus de questions sur le diamètre des gaines, le nombre de fils nécessaires ou leur longueur. Tous ces éléments sont prévus par des spécialistes en usine. De plus, ils vous fourniront un tableau électrique déjà câblé, éliminant ainsi les erreurs potentielles et oublis.

Quel est le coût d’une installation pré-câblée ?

Le tarif moyen pour une installation électrique pré-câblée est d’environ 45 € TTC/m². Ce tarif est calculé pour une installation complète, incluant les équipements et un tableau électrique déjà équipé. Néanmoins, ce coût peut varier selon les équipements choisis comme une VMC à double flux par opposition à une simple flux, un chauffe-eau, une pompe à chaleur, et autres.

Quel budget pour un kit d’installation électrique sur-mesure ?

Le coût du kit d’installation électrique variera en fonction de vos besoins. Il faudra prendre en considération la surface de votre habitation, le nombre de pièces, vos exigences en termes d’équipements (prises, interrupteurs, etc.) et vos appareils électriques (chauffage, VMC, domotique, climatisation, pompe à chaleur, et plus).

A lire également :  Construire un poulailler en palettes

Pour une maison de 120 m², la dépense est généralement estimée entre 4500 € et 6000 €, soit environ 50 €/m². En revanche, si vous faites appel à un électricien pour la même prestation, le coût avec installation pourrait s’élever à environ 9000 €.

Guide d’installation d’une pieuvre électrique

La pieuvre électrique, bien qu’elle paraisse simple à installer grâce aux schémas détaillés fournis, peut intimider les novices. Pas de panique, nous vous guidons pas à pas dans cette démarche.

Déballage de votre kit électricité 

La première étape consiste à déballer le kit électrique. Lorsque vous réceptionnez le matériel sur votre site de construction, celui-ci est livré sur une palette contenant tous les éléments requis ainsi que des plans exhaustifs à suivre. Comme tout est préparé en avance – de la conception, à la validation des normes, jusqu’au choix des équipements – un néophyte peut installer une pieuvre électrique en seulement 2 à 3 jours. Il est courant d’installer la pieuvre après la mise en place des rails du plafond, vous permettant ainsi de les fixer temporairement. Après l’installation, le plaquiste peut continuer son travail. N’oubliez pas de lui indiquer où réaliser les ouvertures pour les boîtiers.

Implantation des pieuvres électriques dans les plafonds techniques 

Une fois déballé, chaque composant est identifié par un numéro, ce qui facilite grandement son positionnement grâce au plan. Les boîtes de dérivation se placent idéalement dans les faux plafonds. La norme NFC 15-100 recommande une installation accessible pour faciliter les interventions ultérieures

Les fabricants optent souvent pour une position centrale, évitant le sol. Toutefois, des exceptions peuvent être faites en cas d’obstructions, comme la présence de poutres. Dans de tels cas, des boîtes spéciales, résistantes aux éléments, sont conseillées.

Installation des gaines à travers vos cloisons

 Après avoir fixé vos boîtes de dérivation, il est temps de se concentrer sur les gaines. Elles doivent être intégrées dans l’espace entre l’isolation et les cloisons afin de connecter vos dispositifs. Grâce à l’expertise du bureau d’études, les trajets optimisés vous sont proposés sur les plans, simplifiant cette étape. Si vous travaillez avec des matériaux spécifiques comme la pierre, des ajustements comme des saignées peuvent être nécessaires.

A lire également :  Comment changer une crémone de porte fenêtre ?

Connexion au tableau électrique (GTL) 

Avec toutes les boîtes et gaines en place, la prochaine étape concerne la connexion au tableau électrique. Cette phase dépendra de votre choix de kit : tableau pré-câblé ou à câbler.

Installation des dispositifs électriques 

Une fois que la structure est prête et que les ouvertures ont été réalisées par le plaquiste, l’étape finale concerne la mise en place des dispositifs électriques tels que les interrupteurs et les prises. Comme mentionné précédemment, grâce au guide de câblage fourni pour chaque dispositif, cette étape devient un jeu d’enfant.

Respect de la norme NF C 15-100

Le respect de la norme NF C 15-100 est primordial lors de la mise en place d’une pieuvre électrique, tout comme pour l’ensemble de votre système électrique. Cette réglementation assure une installation sécurisée et conforme, que ce soit dans une nouvelle habitation ou lors d’une rénovation. Elle précise, entre autres, le nombre et la disposition des prises, des interrupteurs et des points lumineux.

S’associer à un professionnel compétent du domaine garantit une installation respectant ces normes. L’expertise d’un pieuvriste qualifié est donc essentielle pour la sérénité de votre projet. Pour toute interrogation relative à la mise en conformité de votre système électrique vis-à-vis de cette réglementation, ces experts seront vos meilleurs alliés. Pour approfondir vos connaissances sur cette norme, nous vous proposons de découvrir notre article dédié à la norme NF C 15-100.

Est-il envisageable de monter soi-même un kit de pieuvre électrique ?

Bien que cela soit réalisable, la tâche demande une certaine maîtrise en électricité et une bonne connaissance de la norme NF C 15-100 et de ses implications techniques. Vous devrez veiller à avoir tous les éléments nécessaires, de la gaine ICTA aux boîtes DCL, sans omettre aucun détail. Les fautes d’installation ou de connexion peuvent se révéler onéreuses.

Il est crucial de rappeler qu’en cas de construction neuve, votre système sera soumis à une inspection visant à obtenir l’attestation Consuel. Ce document est impératif pour être connecté au réseau électrique.

Origine de la pieuvre électrique

La pieuvre électrique, invention révolutionnaire, voit le jour en 1944, grâce à Arthur William Marshall Hartley, en plein cœur de l’Angleterre, sous le projet nommé OCTOPUS. Elle devient rapidement un outil incontournable pour la reconstruction des édifices endommagés durant la guerre.

En 1946, la France s’approprie cette innovation en déposant le brevet d’invention N°912612, qualifié de « perfectionnement apporté aux installations de fils électriques dans les immeubles ». L’année suivante, l’entreprise française OCTOPUS commence à exploiter cette méthode. C’est en 1949 que le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) valide cette approche, propulsant la pieuvre électrique au rang d’incontournable pour les prestataires en électricité.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?