Quelles aides a la renovation energetique en 2022 ?

Quelles aides a la renovation energetique en 2022 ?

Les enjeux écologiques sont maintenant une réalité, et de nombreux dispositifs se mettent en place pour pouvoir faire face à cette urgence climatique. L’un des leviers sur lesquels intervenir est l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments.

Celle-ci passe par la réalisation de travaux de rénovation énergétique pour améliorer l’isolation ou le système de chauffage et climatisation des foyers. Afin de permettre à un maximum de ménages de réaliser ces améliorations chez eux, il existe différentes aides financières comme des primes. Découvrons-en quelques-unes plus en détail.

Les primes énergies

Le dispositif des primes énergies permet à certaines enseignes de proposer une aide financière à celles et ceux faisant des travaux de rénovation énergétique. La Prime énergie E leclerc est par exemple disponible auprès du grand distributeur du même nom, et est reversée sous forme de cartes cadeaux. Ces cartes peuvent alors être utilisées pour vos achats du quotidien (courses alimentaires, équipement, loisirs, etc.)

Sont éligibles les travaux d’isolation (murs, planchers, fenêtres, combles), ceux pour le chauffage (ex : chaudière à haute performance énergétique) et ceux pour les énergies renouvelables (comme l’installation d’une pompe à chaleur).

Ce dispositif peut vous aider à financer plus du tiers des travaux et a pour autre avantage d’être accessible à chaque ménage sans conditions de revenus.

De plus, il est cumulable avec d’autres types de primes comme MaPrimRenov que nous allons voir ci-dessous.

Le dispositif de MaPrimRenov

Cette autre aide financière est sûrement la plus connue en la matière. Elle concerne l’ensemble des travaux énergétiques comme bien sûr l’isolation ou le chauffage mais aussi l’installation de panneaux photovoltaïques par exemple.

A lire également:  Peut-on construire une cheminée soi-même ?

Cette prime cumulable avec la prime énergie peut atteindre 20 000 euros, mais le montant octroyé à chaque ménage va varier selon le revenu fiscal de référence de celui-ci.

Un ménage sera considéré « modeste » ou « très modeste » selon son revenu fiscal, mais aussi s’il réside ou non en région Ile-de-France, en raison du coût plus élevé de la vie près de la capitale.

Les dispositifs coup de pouce

Ceux-ci se déclinent selon le type de travaux concernés. On trouve ainsi le coup de pouce chauffage pour financer des équipements performants en la matière comme une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse par exemple.

Le coup de pouce thermostat avec régulation performante prévoit une aide complémentaire fixe pour l’installation d’un thermostat programmable sur un système de chauffage individuel.

Autre exemple, le coup de pouce isolation pour les travaux d’isolation des combles ou planchers bas.

Ces dispositifs sont, eux aussi, fonction des revenus de référence du ménage demandeur.

 Les différentes aides à la rénovation énergétique ont pour premier point commun de rendre plus accessibles les travaux visant à améliorer la performance énergétique d’un logement. Quelle que soit l’aide souhaitée ou à laquelle vous serez éligible, il existe une autre condition sine qua non : faire appel, pour les travaux financés, à des artisans RGE (disposant du label Reconnus Garants de l’Environnement).

A lire également:  Avantages des clotures en aluminium