Recettes de grand-mère pour faire fuir les pigeons

4/5 - (135 votes)

En grand nombre, les pigeons peuvent devenir une nuisance dans le jardin ou sur le balcon. De plus, de nombreuses personnes craignent la transmission de maladies et souhaitent donc chasser les pigeons. Dans ce guide, vous apprendrez quelles sont les recettes de grand-mère pour faire fuir les pigeons sans leur faire de mal.

🔍 Espèces courantesPigeon ramier, tourterelle turque, pigeon colombin, pigeon des villes
🏙️ Habitat urbainPigeons des villes attirés par les restes de nourriture
🚫 Pourquoi chasser ?Fientes salissantes, nuisances, transmission potentielle de maladies
🧹 PropretéÉviter de laisser des restes de nourriture sur balcon/terrasse
🐦 Mangeoire à oiseauxChoisir des modèles avec petites entrées pour les petits oiseaux
🪶 Enlever nids et œufsRetirer les nids et remplacer les œufs par des œufs factices
🔩 Pics en plastiqueUtiliser des pics en plastique souple pour repousser sans blesser
🔄 Bords biseautésInstaller des tôles inoxydables inclinées sur les rebords
🎐 Éoliennes et rubansUtiliser des moulins à vent et rubans flottants pour effrayer
📀 Effaroucheurs DIYFabriquer des mobiles scintillants avec des CD ou du papier d’aluminium

Les différentes espèces de pigeons

différentes espèces de pigeons

La vaste famille des colombes (Columbidae) comprend environ 40 genres et plus de 300 espèces. Dans nos régions, on trouve ces espèces de pigeons à l’état sauvage :

  • Pigeon ramier (Columba palumbus)
  • Tourterelle turque (Streptopelia turtur)
  • Tourterelle turque (Streptopelia decaocto)
  • Pigeon colombin (Columba oenas)
  • Pigeon des villes ou des rues (Columba livia forma domestica)

Le pigeon des villes (Columba livia forma domestica) est le successeur culturel du pigeon biset (Columba livia) et est considéré comme un animal domestique retourné à l’état sauvage. Une grande partie des pigeons urbains proviennent de pigeons domestiques et de pigeons voyageurs qui ont été abandonnés à eux-mêmes. Le problème des pigeons dans les villes est donc, dans une certaine mesure, d’origine humaine.

En tant qu’ancien animal domestique, les oiseaux continuent à rechercher la proximité de l’homme. Comme leurs cousins sauvages, les pigeons des rochers, qui nichent dans les fissures des rochers, les pigeons des villes construisent leurs nids sur les balcons, les rebords de fenêtres et les saillies de murs.

Un couple de pigeons qui visite occasionnellement la mangeoire du jardin n’est guère dérangeant. Au contraire, l’observation de ces oiseaux peut s’avérer passionnante. Cependant, si de nombreux pigeons se disputent la nourriture des petits oiseaux chanteurs ou salissent la maison et le jardin, vous pouvez les chasser avec des moyens appropriés.

Pourquoi chasser les pigeons ?

L’offre de nourriture détermine en grande partie le nombre de pigeons qui peuvent vivre dans une ville. En cas de surabondance locale, la population augmente rapidement, ce qui fait que les animaux peuvent devenir une nuisance à certains endroits et être perçus comme une invasion de pigeons. Les pigeons sont particulièrement nombreux sur les grandes places devant les centres commerciaux ou les gares.

A lire également :  Guide pour planter et cultiver le Miscanthus

L’environnement urbain offre aux pigeons un habitat où ils se nourrissent généralement de restes de nourriture et de déchets plutôt que de graines, de baies et de fruits. Cette nourriture non adaptée à l’espèce peut entraîner un stress, une malnutrition et des maladies chez les oiseaux. Ce sont principalement les animaux affaiblis ou malades qui laissent les taches de fientes blanches et verdâtres « typiques ».

Ce sont surtout les fientes de pigeons, parfois difficiles à enlever des balcons, des terrasses ou des voitures, qui font que certaines grandes villes ont déjà pris des mesures pour réguler la population. Il s’agit notamment de l’interdiction de nourrir les pigeons dans de nombreuses villes et de la mise en place d’installations de nidification appropriées afin de réguler la population de pigeons en remplaçant les œufs par des œufs factices.

En revanche, les associations de protection des animaux sont critiques à l’égard de certaines méthodes de lutte contre les pigeons. Il s’agit notamment de la chasse par des faucons dressés et de l’abattage, qui ne permettent pas de réduire durablement la population de pigeons. En outre, les filets tendus sont censés éloigner les animaux des cours intérieures, les pointes sur les rebords de fenêtres et les saillies de murs empêchent les pigeons de s’installer sur les maisons et les gels et pâtes répulsifs font fuir les pigeons. Mais ces mesures se transforment souvent en pièges mortels, y compris pour les autres oiseaux.

10 Conseils de grand-mère pour faire fuir les pigeons

faire fuir les pigeons

Les restes de nourriture attirent les pigeons. Si les oiseaux ne trouvent pas de nourriture chez vous, ils chercheront un autre endroit. La propreté est donc l’un des moyens d’éviter les pigeons dès le départ dans le jardin et autour de la maison. Gardez le balcon ou la terrasse libre de miettes, de chips, de noix et d’autres aliments ainsi que de restes de nourriture.

Astuce : si vous voulez éloigner les pigeons de la mangeoire, il est préférable de choisir une maison pour oiseaux avec une petite entrée et sans large siège pour les oiseaux. Vous pouvez également entourer la maisonnette d’un grillage afin que seuls les petits oiseaux chanteurs puissent s’y glisser.

Si un café ou un restaurant à proximité attire les pigeons, cela peut également être dû à des restes de nourriture ou à des poubelles accessibles aux oiseaux. Dans ce cas, vous pouvez discuter avec le gérant pour attirer son attention sur le problème des pigeons.

Comme la plupart des oiseaux, les pigeons sont relativement peureux, de sorte qu’ils s’enfuient souvent et s’installent ailleurs s’ils sont régulièrement dérangés par des bruits, des reflets de lumière ou autres.

Remarque : l’utilisation de poison, d’appâts ou même l’abattage des oiseaux sont interdits par la loi sur la protection des animaux. Même les chasseurs ont généralement l’interdiction de chasser dans les zones urbaines. Renoncez également aux sprays et gels qui collent au plumage.

A lire également :  Comment planter des dahlias ?

1. Enlever les nids de pigeons et les œufs factices

De nombreuses municipalités relocalisent les pigeons urbains dans des pigeonniers contrôlés. Les œufs peuvent y être remplacés par des œufs factices afin d’éviter la souffrance animale due à la surpopulation. Dans votre jardin, sur votre balcon ou votre terrasse, vous pouvez procéder de la même manière dans certaines circonstances, par exemple si les animaux nichent dans des coins dangereux, comme près d’un climatiseur, ou si le nid est à la portée des chasseurs naturels comme les chats.

Assurez-vous qu’il s’agit bien de pigeons urbains si vous découvrez un nid près de votre maison et que vous souhaitez l’enlever. Pour les pigeons sauvages, vous pouvez contacter le service local de protection de la faune.

Si le nid est encore vide ou si les oisillons ont déjà pris leur envol, vous pouvez enlever le nid pour éviter que les pigeons ne continuent ou ne recommencent à nicher à cet endroit. Portez des gants et un masque respiratoire. Il est préférable de fermer les éventuelles niches ou fissures dans la maçonnerie.

Si le nid contient des œufs qui n’ont pas été incubés pendant plus de quatre jours, vous pouvez les remplacer par des œufs en plastique et enlever le nid après deux bonnes semaines.

Ne dérangez pas les œufs incubés depuis plus longtemps ou les nids contenant des oisillons.

Remarque : comme toutes les espèces d’oiseaux européennes, les pigeons sont soumis à la protection générale de la directive européenne sur les oiseaux et à la loi sur la protection des animaux en vigueur dans le pays. Cependant, comme pour les chats de gouttière, il est permis d’effectuer une régulation de la reproduction dans le respect du bien-être animal.

2. Repousser les pigeons avec des pics en plastique

Les pics pour repousser les pigeons sont autorisés, mais ne sont pas sans danger pour les animaux. Les pics métalliques sont destinés à dissuader les pigeons de se poser sur les rebords de fenêtres, les balustrades ou les toits. Mais les oiseaux peuvent se blesser avec les pointes dures. Si vous ne voulez pas renoncer à ce type de répulsif, il vaut mieux utiliser des pointes en plastique souple pour éloigner les pigeons.

3. Prévenir les pigeons avec des bords biseautés

Les pigeons ont du mal à s’accrocher sur les surfaces lisses et inclinées. C’est pourquoi ils s’abstiennent généralement de nicher dans de tels endroits. Vous pouvez prévenir les pigeons en plaçant des tôles inoxydables sur les rebords de fenêtres et les avancées de toit, à un angle de 45 degrés ou plus.

4. Les éoliennes font fuir les pigeons

Quel plaisir lorsque les décorations de jardin et de balcon s’avèrent également utiles pour éloigner les pigeons ! Les moulinets et les rubans flottants, qui se déplacent soudainement avec un courant d’air, permettent d’éloigner les pigeons en douceur. Les animaux n’aiment pas les mouvements imprévisibles ou les bruits dérangeants et évitent donc les endroits où se trouvent des carillons et autres décorations similaires.

5. Effaroucheur de pigeons fait maison

Il est possible de fabriquer un excellent effaroucheur de pigeons à partir de matériaux recyclés. Pour ce faire, attachez de vieux CD ou DVD en un mobile scintillant. Accrochez-le ensuite à une branche d’arbre, par exemple. Veillez à ce que les CD puissent tourner.

A lire également :  La tomate : un fruit ou un légume ?

Le papier d’aluminium convient également pour ce type de pigeonnier. Découpez-le en bandes et attachez-les ensemble. Les reflets et les bruits de ces carillons DIY font fuir les pigeons.

6. Donner de l’exercice aux animaux domestiques

Si vous avez des chiens ou des chats, ils peuvent devenir les gardiens de votre jardin ou de votre balcon. Si vous les laissez se promener à l’extérieur, cela dissuadera les oiseaux. Si nécessaire, sécurisez le balcon avec un dispositif de protection approprié.

Les pigeons évitent les chats et les oiseaux n’aiment pas non plus les aboiements des chiens. Ils préfèrent éviter le territoire des chasseurs potentiels.

7. Les poils d’animaux contre les pigeons

Pour éloigner les pigeons, il n’est pas nécessaire que les animaux domestiques surveillent constamment l’extérieur ou même qu’ils agissent activement contre les oiseaux. Les poils de chiens ou de chats ont déjà un effet dissuasif. Pour cela, dispersez les poils d’animaux sur le balcon ou la terrasse.

Cependant, les oiseaux s’habituent rapidement aux odeurs. Variez donc les plaisirs en utilisant par exemple les poils de différents animaux domestiques.

8. Un corbeau en plastique comme épouvantail

Les corbeaux, les hiboux, les éperviers ou les buses sont les ennemis naturels du pigeon. C’est pourquoi un épouvantail factice peut être utilisé pour éloigner les pigeons. Plus le prédateur est réaliste, plus il est efficace. Il existe des modèles qui montrent des corbeaux en vol ou qui émettent des croassements à l’aide d’un capteur de mouvement dès qu’un oiseau se pose à côté du leurre. Vous pouvez également faire scintiller l’effaroucheur d’oiseaux avec du papier aluminium.

Veillez à ce qu’il soit bien fixé. Si un animal en plastique tombe et heurte une personne sur le trottoir en dessous du balcon, vous en serez responsable.

Conseil : Il est préférable de changer régulièrement l’emplacement des oiseaux en plastique. Les pigeons sont assez intelligents pour remarquer quand un ennemi présumé ne bouge pas.

9. Protéger le balcon avec un filet anti-pigeons

Une méthode simple pour empêcher les pigeons d’entrer sur votre balcon est d’utiliser un filet anti oiseaux. Même s’il n’est pas très décoratif, le filet est très utile, surtout si vous avez affaire à de grandes nuées de pigeons. Choisissez un filet à mailles aussi serrées que possible pour éviter que les pigeons et les oiseaux chanteurs ne s’y emmêlent.

Vous pouvez également utiliser des fils de tension fins pour empêcher les pigeons de se poser. Ils ne peuvent pas s’accrocher aux fils de tension et continuent à voler.

10. Chasser les pigeons avec l’aide d’un professionnel

Si aucun des conseils précédents n’a permis de lutter contre l’invasion des pigeons, vous pouvez également vous adresser à la municipalité. Demandez également à vos voisins de soutenir votre demande. Ensemble, vous pouvez inciter la ville à mettre en place un plan anti-pigeons approprié.

L’association locale d’aide aux animaux sauvages ou le service de protection des animaux sont également de bons interlocuteurs pour les pigeons.

Les pigeons sont-ils porteurs de maladies ?

En règle générale, les pigeons ne sont pas plus dangereux que les autres animaux domestiques et sauvages. Mais le contact avec des animaux malades et leurs fientes peut aussi rendre les gens malades. C’est ainsi que les pigeons ont acquis leur mauvaise réputation de « rats des airs ».

Dans la nature, les animaux se nourrissent plutôt de graines ou de semences. Une nourriture non adaptée à l’espèce, comme les restes de repas et les déchets, favorise les maladies et les fientes de pigeon peu épaisses, qui sont généralement difficiles à enlever. En revanche, les animaux en bonne santé rejettent des fientes solides.

Remarque : pour des raisons de sécurité, vous devriez toujours porter un masque respiratoire et des gants lorsque vous enlevez des fientes de pigeons. L’enlèvement des fientes soulève de la poussière qui peut provoquer des réactions allergiques et, le cas échéant, transmettre des agents pathogènes. Une entreprise spécialisée dans la lutte contre les nuisibles peut vous aider à vous en débarrasser de manière professionnelle.

Les pigeons malades se reconnaissent par exemple à leur apathie dans les endroits fréquentés, souvent avec un plumage gonflé et sale. Ne ramenez pas les pigeons malades ou blessés chez vous pour les soigner vous-même. Vous pouvez les signaler au service local de la faune, au service forestier ou au service de protection des animaux.

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?