Schéma installation fosse septique toutes eaux

4.1/5 - (104 votes)

Dans cet article, nous vous présentons les étapes clés pour réussir l’installation de votre fosse septique toutes eaux, un schéma d’installation ainsi que les éléments à prendre en compte pour vous assurer du bon fonctionnement et de la pérennité de votre système d’assainissement individuel.

Pourquoi opter pour une fosse septique toutes eaux ?

fosse septique toutes eaux
fosse septique toutes eaux

La fosse septique toutes eaux est un dispositif qui permet de traiter aussi bien les eaux vannes (issues des toilettes) que les eaux grises (provenant des éviers, lavabos, douches…). Cette solution présente plusieurs avantages :

  • Elle simplifie l’installation en ne nécessitant qu’un seul équipement de traitement;
  • Les matières solides sont réduites par digestion anaérobie, ce qui limite les risques d’obstruction et facilite l’entretien;
  • Les eaux prétraitées sont plus faciles à épurer dans le dispositif de traitement final (filtre compact, lit filtrant, épandage…).

Cependant, une fosse septique toutes eaux requiert une installation conforme aux normes en vigueur et un suivi régulier pour garantir son efficacité.

Les étapes d’installation d’une fosse septique toutes eaux

1. Connaître la réglementation locale

Avant de commencer les travaux, renseignez-vous auprès de votre mairie ou du service public d’assainissement non collectif (SPANC) pour connaître les contraintes imposées par le règlement sanitaire départemental concernant :

  • Le type de fosse septique autorisé;
  • Les exigences en matière de capacité et de performance;
  • Les contraintes liées à l’emplacement et aux conditions de pose.
A lire également :  Tout savoir sur le béton fibré : types, avantages et utilisations

2. Choisir la capacité adaptée à vos besoins

La capacité de votre fosse septique toutes eaux doit être calculée en fonction du nombre de pièces principales de votre habitation, comme suit :

  • Pour 1 à 3 pièces principales : 3000 litres;
  • Pour 4 pièces principales : 4000 litres;
  • Pour 5 à 6 pièces principales : 5000 litres;
  • Au-delà, ajouter 1000 litres par pièce principale supplémentaire.

3. Sélectionner le bon emplacement

Pour garantir un fonctionnement optimal de votre fosse septique toutes eaux, respectez les distances minimales suivantes :

  • 3 mètres entre la fosse septique et le mur de la construction;
  • 3 à 5 mètres entre la fosse septique et une limite de propriété;
  • 35 mètres entre la fosse septique et un puits ou forage utilisé pour l’alimentation en eau potable;
  • 5 mètres entre la fosse et un arbre ou arbuste.

4. Installer la fosse septique toutes eaux

Pour assurer une installation de qualité, suivez ces étapes :

  1. Creusez une tranchée pour le raccordement des canalisations : elle doit avoir une pente régulière de 2 % vers la fosse;
  2. Préparez le fond de fouille en veillant à ce qu’il soit stable, plat et légèrement incliné vers le regard d’évacuation;
  3. Posez un lit de sable de 15 cm d’épaisseur sur le fond de fouille;
  4. Installez la fosse septique toutes eaux sur le lit de sable, avec les entrées et sorties bien alignées;
  5. Raccordez les canalisations d’entrée et de sortie;
  6. Remblayez progressivement autour de la fosse avec du sable stabilisé, sans dépasser la hauteur des regards;
  7. Terminez l’installation en posant les regards d’accès et en raccordant la ventilation primaire.

Le schéma d’une installation de fosse septique toutes eaux

schéma d'une installation de fosse septique toutes eaux

Voici un exemple de schéma d’installation pour une fosse septique toutes eaux :

  • Zone A : Habitation équipée d’une fosse septique toutes eaux;
  • Zone B : Tuyau d’évacuation reliant la fosse septique au dispositif de traitement final (filtre compact, lit filtrant, épandage…);
  • Zone C : Dispositif de traitement final assurant l’épuration des eaux prétraitées;
  • Zone D : Canalisations d’évacuation vers le milieu naturel (fossé, cours d’eau) ou réseau d’assainissement collectif.
A lire également :  Excellence en isolation thermique : Les stratégies optimales

Bonnes pratiques pour la maintenance et le suivi de votre fosse septique toutes eaux

Enfin, afin de garantir la longévité de votre installation, respectez ces conseils :

  • Effectuez un contrôle périodique de la ventilation de la fosse septique, notamment en nettoyant les filtres et en vérifiant l’absence d’obstruction;
  • Laissez un espace autour de votre fosse septique pour faciliter les interventions d’entretien et évitez de circuler ou de stationner avec un véhicule près de celle-ci;
  • Faites réaliser une vidange par un prestataire agréé dès que la hauteur des boues atteint 50 % de la capacité de la fosse;
  • Évitez l’utilisation excessive de produits chimiques et de détergents qui peuvent perturber le bon fonctionnement de votre fosse septique;
  • Pour limiter les risques de problème d’odeurs, assurez-vous que les tuyaux de ventilation soient installés selon les règles de l’art;
  • Respectez les visites de contrôle réalisées par le SPANC et suivez leurs recommandations pour améliorer votre installation si nécessaire.

En suivant ce guide, vous êtes désormais prêt à réaliser l’installation de votre fosse septique toutes eaux et à en assurer un bon suivi pour garantir une utilisation sécurisée, durable et respectueuse de l’environnement.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?