Terrasse en bois : ce qu’il faut savoir

4.4/5 - (130 votes)

Un revêtement en bois rend la terrasse confortable et accueillante. Il existe toute une série de bois robustes qui résistent au vent et aux intempéries et qui sont donc optimaux pour l’extérieur. Vous trouverez ici différentes possibilités pour poser votre sol de terrasse en bois.

Si la terrasse est très utilisée en été, il est important de s’y sentir bien. Une terrasse en bois contribue, comme à l’intérieur, à créer une ambiance chaleureuse et confortable. Le bois séduit également par ses veines individuelles qui font de chaque lame et donc de chaque terrasse en bois une pièce unique. De plus, le bois parvient à créer une transition harmonieuse entre l’espace de vie et le jardin, quel que soit le style d’habitation. Un sol en bois est solide et très facile à entretenir. Le revêtement naturel diffuse une ambiance méditerranéenne et ne chauffe pas beaucoup en été, il est antidérapant grâce aux cannelures et, selon le type de bois, il est durable.

🌳 Caractéristiques du Bois💸 Coûts🛠️ Montage🧹 EntretienDurée de Vie
Ambiance : Confortable, accueillant, ambiance chaleureuseBois tropicaux : 3-4 fois plus chers, durée de vie plus longueSous-structure : Fondations nécessaires pour éviter la pourritureNettoyage : Balai, eau tiède, nettoyant spécial boisBois dur : 15-25 ans (ex : Teck, Bangkirai)
Durabilité : Résistance aux intempéries et aux parasitesBois locaux : Moins chers, écologiquesÉcart entre planches : Important pour éviter la dilatation et la contractionProtection : Huile d’entretien, 1-2 fois par anBois résineux : 10-15 ans (ex : Douglas, Mélèze)
Entretien facileAlternatives : WPC, moins d’entretien, pas d’échardesFixation : Vis en acier inoxydable ou clips invisiblesÉviter les échardes : Entretien régulierMatériaux composites : Durée de vie variable, peu d’entretien
Facilité de nettoyageDalles ou planches : Choix selon l’esthétique et l’usagePrévenir le grisonnement : Huile pigmentée

Terrasse en bois : l’extension de l’espace de vie

terrasse en bois

Si vous préférez manger à l’extérieur en été, vous devriez vous offrir une place assise devant la cuisine. Les amateurs de lecture et les gourmands ont besoin d’une terrasse devant le salon, tandis que les adeptes du barbecue construisent un deck à l’écart, dans un coin du jardin à l’abri du vent. Prévoyez une terrasse d’au moins 12 mètres carrés, sur laquelle jusqu’à huit personnes pourront s’asseoir confortablement autour d’une table de 1,50 mètre de diamètre. Si vous souhaitez ajouter un parasol, un barbecue et une boîte pour les coussins, prévoyez environ 5 mètres carrés supplémentaires.

Quel bois choisir pour une terrasse ?

quel bois choisir pour une terrasse

Vous avez décidé de construire une terrasse en bois et vous êtes maintenant à la recherche du bois approprié pour votre terrasse. Vous avez le choix entre des bois durs comme le bangkirai, le robinier ou le teck et des bois résineux comme le douglas, l’épicéa, le pin ou le mélèze. Lors de votre choix, vous devez tenir compte du fait que les bois ont des résistances et des durées de vie différentes. En outre, les bois sont également classés en fonction de leur durabilité. Les matériaux composites tels que les composites bois-plastique (WPC), composés de bois ou de flocons de papier et de plastique, sont une alternative au bois. Ils sont aussi agréables pour les pieds que le matériau naturel qu’est le bois, mais ne présentent pas d’échardes et sont antidérapants. Si vous installez ce matériau correctement, vous n’aurez besoin que de peu d’entretien.

A lire également :  Fraises en pot : les meilleures variétés pour votre balcon

Les essences locales issues de forêts gérées durablement sont généralement peu coûteuses et sans danger pour l’environnement. Sans protection chimique du bois, il résiste plus ou moins longtemps aux intempéries et aux parasites selon l’essence.

Les bois tropicaux sont pratiquement indestructibles en extérieur. Mais l’exploitation abusive et les plantations de monocultures mettent en danger les forêts tropicales. La sylviculture durable et proche de la nature est considérée comme la seule alternative : l’écologie ressemble à la forêt primaire et les gens peuvent travailler dans des conditions sociales acceptables. La fondation environnementale indépendante Greenpeace considère que l’exploitation du bois des forêts certifiées est tolérable – elle contribue à éliminer du marché le bois abattu illégalement. Si vous optez pour un sol de terrasse en bois tropical, il est important de vérifier qu’il est certifié FSC. Dans le cas contraire, il est préférable de se tourner vers des essences locales.

Bon à savoir : Les revêtements de terrasse en bois tropical coûtent trois à quatre fois plus cher que les matériaux locaux, mais leur durée de vie est également plus longue.

Planches ou dalles : Quel est le meilleur choix ?

Dalles de bois pour le revêtement de la terrasse

Les professionnels du bois installent rapidement et de manière professionnelle des dalles en bois selon des motifs personnalisés, généralement en damier. Les petites terrasses peuvent ainsi paraître agitées, tandis que les grandes gagnent en compacité et en structure. Les dalles en bois sont généralement fabriquées sous forme de sections de bois carrées de 50 x 50 centimètres, d’une épaisseur comprise entre deux et quatre centimètres environ.

Les dalles en bois permettent de transformer des surfaces en pierre ou en béton lavé inesthétiques en un espace extérieur agréable – les caillebotis en bois pour terrasse avec pieds réglables en hauteur évitent de niveler le sol. Les caillebotis de terrasse sont faciles à démonter et à emporter avec soi, par exemple en cas de déménagement. Elles sont également pratiques pour nettoyer le sol, le déplacer ou le ranger en hiver.

Les dalles en bois s’adaptent bien au terrain dans les zones de bordures, sans aucune découpe, même dans les formes de bordures dentelées ou en escalier. Selon le type de bois et de pose, les dalles en bois conviennent pour marcher pieds nus – car il existe des systèmes qui permettent une installation sans vis ni trous. En règle générale, les carreaux de bois sont proposés avec un système d’encliquetage.

Les planchers en bois : Élégantes et pratiques

Les planches de terrasse sont disponibles dans toutes les essences de bois, en longueurs de deux à quatre mètres, d’une largeur d’environ 14 centimètres et d’une épaisseur de deux à trois centimètres. Les ossatures adaptées sont constituées de lambourdes d’environ 4 par 7 centimètres d’épaisseur et d’une longueur pouvant atteindre trois mètres. Le cas échéant, cette sous-structure doit compenser les différences de hauteur. Les surfaces striées empêchent les glissements. Les planches de terrasse ont un aspect intéressant lorsqu’on combine deux planches de largeur différente ou qu’on les pose en biais – un travail de sciage qui en vaut la peine. 

A lire également :  Comment se débarrasser définitivement des cafards de jardin ?

Si vous souhaitez élargir visuellement une terrasse, posez les planches le long du mur de la maison ; les planches perpendiculaires à la façade donnent plus de profondeur à la terrasse. La pose en diagonale fait paraître la terrasse plus grande qu’elle ne l’est en réalité, et ce dans les deux sens. Un film plastique – appelé voile de désherbage – placé sous les planches supprime les mauvaises herbes qui pourraient pousser dans les fissures.

Éléments à prendre en compte lors de l’achat

Si vous décidez d’acheter une terrasse en bois, vous souhaitez bien entendu qu’elle soit aussi durable que possible. Pour que votre terrasse ait une longue durée de vie, il y a plusieurs aspects à prendre en compte lors de l’achat. 

Lors de l’achat de vos planches de terrasse, veillez à ce que le bois de votre terrasse soit résistant aux intempéries. Pour cela, vous pouvez vous référer à la classe de durabilité. La classe de durabilité 1 correspond à une très bonne résistance aux intempéries et aux insectes, tandis que la classe 5 correspond à une résistance médiocre. Lors du choix du bois de terrasse, la classe de durabilité doit être au maximum de classe 3 ou supérieure.

Il est également important que les planches de bois utilisées pour la construction de la terrasse ne soient pas trop fines. Les experts recommandent un rapport largeur/épaisseur de 5 pour 1 à 6 pour 1.

Un autre aspect important est la dureté. Si des couverts ou de la vaisselle tombent, la planche de bois ne doit pas se déformer. Pour éviter cela, la dureté du bois doit être supérieure à 25 N par mm2. Dans la plupart des cas, c’est le cas pour les bois durs.

Remarque : La dureté Brinell est une unité de mesure qui indique la dureté d’un matériau. Pour déterminer la dureté d’un matériau, on utilise la méthode de la dureté Brinell. Une bille de carbure de tungstène est enfoncée dans le matériau. Pour déterminer la dureté, la taille de l’empreinte obtenue est mesurée optiquement.

Pour protéger la forêt, vous devez également veiller à ce que les bois tropicaux portent le label FSC (Forest Stewardship Council) ou opter pour des bois régionaux tels que le chêne, le robinier ou le châtaignier. Dans le cas des bois régionaux, vous devez également vous assurer qu’ils proviennent de forêts gérées de manière durable.

Construction d’une terrasse en bois

construction d'une terrasse en bois

Une fois que vous avez choisi une essence de bois, il faut maintenant construire votre terrasse en bois. Pour que celle-ci reste stable et dure longtemps, vous avez besoin d’un support adapté.

  • Délimitez la surface prévue pour votre terrasse et préparez d’abord l’ossature pour les lambourdes sur lesquelles reposera le revêtement. Il existe trois possibilités :
  • couler une dalle en béton ou poser des semelles filantes ou ponctuelles
  • poser des grilles spéciales en plastique sur un sol plat et ferme
  • Creuser 20 centimètres de terre – les professionnels de l’horticulture appellent cela « décaisser ».
  • Remplir le fond du coffre de 5 centimètres d’épaisseur de gravier grossier et fin, de gravier et de sable – deux à trois pour cent d’inclinaison de la maison vers le jardin empêchent la stagnation de l’eau sur la façade et donc la pourriture due aux intempéries. Compactez chaque couche à l’aide d’un vibrateur.

Les poutres de l’ossature en bois ou en matériau dérivé du bois et le revêtement doivent toujours être fabriqués à partir de la même essence de bois ou du même matériau dérivé du bois. Sinon, les matériaux se dilateront différemment, ce qui entraînera des bosses ou des fissures.

A lire également :  La tomate : un fruit ou un légume ?
Tuto vidéo sur la construction d’une terrasse en bois

Remarque : Pour votre terrasse en bois, vous avez toujours besoin d’une sous-structure, car le bois pourrit au contact de la terre, ce que vous voulez éviter. Pour commencer, vous avez besoin d’une fondation ou au moins de points d’appui en dalles de pierre. Vous pouvez ensuite poser les poutres de l’ossature proprement dite. Si une compensation de hauteur est nécessaire lors de la construction de votre terrasse en bois, vous devez utiliser des plots ou des pieds réglables.

Pose des planches

Si vous décidez de poser vous-même vos planches de terrasse, il y a des points auxquels vous devez faire attention. En effet, même si vous pouvez poser les lames de manière artisanale, la terrasse en bois doit être planifiée avec soin. 

Ainsi, lors de la pose, vous devez veiller à la bonne distance entre les joints. L’humidité résiduelle des lames de terrasse joue un rôle déterminant à cet égard. Les planches de terrasse séchées à l’air doivent être posées avec un écart de 4 à 5 millimètres, tandis que les planches séchées en chambre doivent avoir un écart de 4,5 à 6 millimètres entre les joints. 

Il est bon de savoir : Lorsque les lames de terrasse en bois sont mouillées ou humides, elles se dilatent. Il est donc important de ne pas descendre en dessous de ces distances.

Lors de la pose, vous pouvez soit visser les lames de terrasse de manière visible, soit les fixer de manière invisible à l’aide de clips. Pour être sûr que les lames de terrasse sont posées en toute sécurité, un vissage ou une fixation par clip doit être effectué à chaque point d’intersection entre la lame et la sous-structure.

Protection et entretien d’une terrasse en bois

Les bois se rétractent et gonflent, ils « travaillent » – à des degrés divers selon les essences. Les professionnels du bois construisent une terrasse à partir de planches ou de caillebotis d’une même essence, en vissant par exemple un revêtement en épicéa sur une sous-construction en madriers d’épicéa et des planches de bangkirai sur des lambourdes en bangkirai. Vous éviterez ainsi les dommages causés par des fissures qui pourraient être inutilement pénétrées par l’humidité.

Le bois local doit être protégé  mais une imprégnation ne sert à rien si l’eau de pluie ou de fonte de neige ne peut pas s’écouler. La terrasse doit être construite avec une légère pente et les bords de coupe horizontaux doivent être recouverts ou biseautés. Peindre superficiellement avec un produit de protection du bois ne sert pas à grand-chose : le frottement des pieds et la marche usent la surface. Une imprégnation sous pression en scierie est plus efficace et plus respectueuse de l’environnement.

Ce procédé protège contre les insectes, les champignons et la pourriture, même en cas de contact permanent avec la terre ou l’eau. Aujourd’hui, on utilise aussi volontiers du bois thermo-traité : soumis à une chaleur contrôlée, il modifie la structure de ses cellules, devient dur et résistant, absorbe peu d’humidité et conserve sa forme. La durée de vie d’une terrasse en bois ne dépend pas uniquement de la qualité du matériau – avec un peu de soin et de temps, vous pourrez garder votre terrasse fraîche plus longtemps.

Nettoyer le sol en bois

Étape 1 : Préparation de la terrasse

  1. Assurez-vous que votre terrasse est bien sèche.
  2. Balayez les grosses saletés avec un balai à poils durs et souples pour atteindre les rainures les plus profondes.

Étape 2 : Nettoyage des taches

  1. Appliquez un nettoyant pour bois sur les taches tenaces.
  2. Brossez soigneusement les taches pour les enlever. Ce nettoyant aide également à lutter contre le grisonnement du bois.

Étape 3 : Application de l’huile pour bois

  1. Étalez l’huile pour bois uniformément sur la surface de la terrasse.
  2. Utilisez un pad doux ou un pinceau, en procédant par bandes régulières.
  3. Retirez l’excédent d’huile.
    • Quantité recommandée : Trois litres d’huile pour 30 à 35 mètres carrés.
    • Teintes disponibles : Marron, rouge et naturel.

Étape 4 : Séchage

  1. Laissez sécher la terrasse pendant une journée avant de la réutiliser.

Étape 5 (Optionnelle) : Utilisation d’un pad sur manche

  1. Si vous préférez ne pas vous mettre à genoux, utilisez un pad sur un manche.
  2. Placez le flacon d’huile d’entretien dans un support et étalez l’huile en restant debout pour ménager votre dos.

Étape 6 : Entretien des bois durs non traités

  1. Entretenez les bois durs non traités au début et à la fin de la saison de jardinage avec une huile spéciale pour bois.

Étape 7 : Élimination de la mousse

  1. Si de la mousse se forme sur le revêtement en bois, brossez-la rapidement pour éviter tout risque de glissade.

En suivant ces étapes, vous maintiendrez votre terrasse en bois propre et en bon état tout au long de l’année.

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?