5 astuces pour stocker son bois de chauffage jusqu’à l’hiver prochain

4.8/5 - (158 votes)

Le bois de chauffage constitue un combustible écologique et économique pour se chauffer durant la saison froide. Pour profiter pleinement des avantages du chauffage au bois, il est primordial d’en assurer un bon stockage et une conservation optimale. Découvrez dans cet article 5 astuces pour bien stocker votre bois de chauffage et le garder sec jusqu’à l’hiver prochain.

1. Choisir un emplacement adapté pour entreposer son bois de chauffage

choisir un emplacement adapté pour entreposer son bois de chauffage

L’emplacement est un élément clé pour assurer la qualité de votre bois de chauffage. En effet, un emplacement adapté permettra à votre combustible de sécher correctement et de conserver ses qualités calorifiques.

Les critères à prendre en compte pour sélectionner un emplacement

Voici quelques critères à considérer pour choisir l’endroit idéal où entreposer votre bois de chauffage :

  • La ventilation : Privilégiez un endroit bien aéré afin de favoriser l’évaporation de l’humidité et prévenir les moisissures.
  • L’exposition : Optez pour un emplacement ensoleillé, qui permettra d’accélérer le processus de séchage du bois.
  • L’espace disponible : Assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour stocker la quantité de bois nécessaire à toute la saison de chauffe.
  • La praticité : Choisissez un emplacement facilement accessible, qui vous permettra de manipuler vos bûches sans difficulté et d’approvisionner aisément votre foyer ou poêle à bois.
A lire également :  Maison écologique Kerterre : avantages et inconvénients

2. Privilégier le stockage à l’extérieur

Le stockage du bois de chauffage en extérieur présente plusieurs avantages. Tout d’abord, cela permet une meilleure aération et ventilation naturelle, essentielles pour assurer un séchage optimal des bûches. De plus, cela évite les risques d’invasion par des insectes nuisibles ou de moisissures et minimise les risques d’incendie liés au stockage du bois à l’intérieur de la maison.

Les solutions pour protéger son bois de chauffage à l’extérieur

Pour garantir une bonne protection de votre bois contre les intempéries et l’humidité, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Un abri à bois : Disposant d’une toiture et souvent de parois latérales, il protège efficacement votre stock de bois contre les intempéries tout en assurant une excelente ventilation.
  • Une bâche : Bien qu’elle offre moins de protection qu’un abri, une bâche peut constituer une solution économique et rapide pour couvrir partiellement votre tas de bois et le protéger de la pluie. Veillez cependant à ce que la bâche ne recouvre pas entièrement le tas de bois, afin de permettre à l’air de circuler et au bois de respirer.
  • Un mur ou une haie : Positionner votre bois de chauffage contre un mur ou une haie peut également aider à le protéger des intempéries et du vent, tout en favorisant la circulation de l’air.

3. Empiler correctement ses bûches de bois

Pour optimiser l’espace disponible et faciliter le processus de séchage, il est important d’empiler soigneusement vos bûches de bois. Voici quelques conseils pour bien organiser votre stock de bois :

  • Maintenir un espace d’au moins 10 cm entre le sol et les premières bûches, en utilisant par exemple des palettes, pour favoriser la ventilation et réduire les risques de moisissures et de pourriture.
  • Alterner les bûches en les plaçant dans des directions opposées, pour créer des espaces d’air entre elles et améliorer la circulation de l’air autour du bois.
  • Conserver une distance adéquate entre votre tas de bois et votre habitation, pour minimiser les risques d’invasion d’insectes ou de propagation d’incendie.
  • Disposer les bûches les plus anciennes et sèches à proximité de l’entrée de l’abri ou de la maison, pour faciliter leur utilisation lors de la saison de chauffe.
A lire également :  Quel est le prix d'un stère de bois de 50 cm ?

4. Veiller à la qualité du bois de chauffage

La qualité du bois est également un élément essentiel pour assurer son bon stockage. Pour vous assurer d’avoir un bois de chauffage à haut rendement calorifique, veillez à :

  • Acheter du bois coupé depuis au moins 18 mois, voire 24 mois pour les essences plus denses comme le chêne ou le charme.
  • Opter pour des essences de bois adaptées à votre usage (chauffage principal, appoint, etc.) et compatibles avec votre appareil de chauffage (foyer fermé, poêle, insert, etc.).
  • Vérifier le taux d’humidité du bois avant l’achat, idéalement inférieur à 20% pour une combustion optimale et un minimum de polluants émis.

5. Contrôler régulièrement l’état de son bois de chauffage

Afin de préserver ses qualités énergétiques et éviter tout problème durant la saison froide, il est conseillé de contrôler régulièrement l’état de son bois de chauffage. Voici quelques points de vigilance :

  • Inspecter vos bûches pour détecter d’éventuels signes de pourriture, de moisissures ou de présence d’insectes.
  • Vérifier que l’emplacement choisi assure toujours une bonne ventilation et un séchage adéquat du bois.
  • Contrôler périodiquement le taux d’humidité du bois à l’aide d’un humidimètre, pour s’assurer qu’il demeure dans la fourchette idéale.
  • Adapter vos mesures de protection en fonction des changements climatiques (vents forts, pluies abondantes, etc.) pour garantir la bonne conservation de votre combustible.

En appliquant ces 5 astuces, vous optimiserez le stockage et la conservation de votre bois de chauffage, pour profiter pleinement de ses qualités énergétiques lors des longues soirées d’hiver. Pensez également à l’impact environnemental que peut avoir le choix de votre bois : privilégiez les essences locales et issues de forêts gérées durablement afin de minimiser le bilan carbone lié à son transport et sa production.

A lire également :  Pompes à chaleur air-air vs air-eau : quelle option choisir ?

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?