Comment poser un pare-vapeur ?

4.3/5 - (198 votes)

Un pare-vapeur protège un bâtiment de l’humidité et donc des moisissures, mais aussi des déperditions de chaleur. Si vous souhaitez installer un pare-vapeur, vous devez travailler très soigneusement pour empêcher l’humidité de s’infiltrer. Nous vous montrons donc en sept étapes comment l’installer et ce à quoi vous devez faire attention.

🎬 PréparationCollecte des matériaux : film, colle, ruban adhésif.
🛠️ InstallationPose du film pare-vapeur avec agrafage à intervalles réguliers.
🌡️ Plis de dilatationInstallation avec plis pour ajustements thermiques.
🔗 ÉtanchéitéUtilisation de ruban adhésif pour joints et recouvrement des agrafes.
🕳️ Percements et raccordsMasquage soigné des ouvertures avec du ruban ou de la colle.
🖼️ Contre-lattageInstallation pour maintenir l’air circulant entre le mur et le pare-vapeur.
🔍 Test d’étanchéitéInfiltrométrie, caméra thermique, ou générateur de fumée pour détecter les fuites.

Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ?

qu'est ce qu'un pare vapeur

Un pare-vapeur est un film qui freine la diffusion de la vapeur d’eau. Il permet donc de ralentir la pénétration de la vapeur d’eau et donc de l’humidité dans l’élément de construction concerné et de maintenir l’isolation au sec. Le film du pare-vapeur est généralement en aluminium ou en polyéthylène.

Toutefois, si le pare-vapeur est mal installé, le bâtiment et l’isolation peuvent être endommagés par l’humidité. Il est donc important de travailler avec soin.

Pare-vapeur et barrière vapeur : quelle est la différence ?

Les deux termes « pare-vapeur » et « barrière vapeur » sont souvent utilisés de manière interchangeable. Cependant, ils diffèrent en termes de résistance à la diffusion. Tous deux ont certes pour fonction d’empêcher l’humidité de pénétrer dans le bâtiment. Cependant, l’effet exact et la structure diffèrent.

A lire également :  Bois de chauffage 55 euros le stère

La résistance à la diffusion est indiquée par la valeur sd. Elle indique le niveau de résistance du pare-vapeur ou du frein-vapeur, c’est-à-dire la capacité du tissu à retenir la vapeur d’eau.

Un pare-vapeur a une valeur sd nettement plus faible qu’un pare-vapeur. La valeur sd d’un pare-vapeur est d’au moins 1 500 m. Le matériau est donc considéré comme étanche à la diffusion ou imperméable à l’eau.

En principe, un matériau avec une valeur sd élevée protège mieux le bâtiment contre l’humidité. Cependant, si le pare-vapeur n’est pas complètement étanche, il peut y avoir des moisissures, une perte de chaleur ou une diminution de la performance d’isolation.

Les raccords aux fenêtres, aux tuyaux ou aux prises électriques, en particulier, doivent être effectués avec soin, sans quoi les dommages mentionnés ci-dessus risquent de se produire.

Il est également important de ne pas installer le pare-vapeur trop tôt. Si vous l’installez alors que certains éléments de construction sont encore humides, l’eau ne peut pas s’en échapper. Dans ce cas également, il y a risque de moisissure.

Avec les pare-vapeur, ce risque est moindre, car ils laissent encore passer l’humidité. En règle générale, on pose donc un pare-vapeur plutôt qu’un pare-vapeur. Ces films ont une valeur sd de 2 à 1 500.

Pourquoi un pare-vapeur est-il nécessaire ?

De l’air humide est produit en permanence dans la maison. En cuisinant, en prenant une douche ou un bain, mais aussi en respirant. En l’absence de pare-vapeur, l’humidité s’infiltre dans l’isolation. Celle-ci peut alors être endommagée et perdre ses propriétés isolantes. Dans la structure du bâtiment, cela peut entraîner des moisissures, de la condensation ou d’autres dommages dus à l’humidité.

A lire également :  Économiser l'eau et réduire les factures grâce à une citerne souple

Un pare-vapeur est particulièrement important pour les toits aménagés, les maisons en bois ou les maisons préfabriquées. Les maisons massives et les murs en béton n’ont généralement pas besoin de pare-vapeur ou seulement d’un pare-vapeur à faible valeur sd.

Installer un pare-vapeur en 6 étapes

installer un pare vapeur en 6 étapes

Voici ce dont vous avez besoin si vous voulez installer votre pare-vapeur :

  • Film pare-vapeur
  • Colle pare-vapeur
  • Ruban adhésif pare-vapeur
  • Utilisez des produits de qualité pour vous assurer que tout est bien en place.

Pose

En un coup d’œil :

  • Posez le film à l’intérieur à l’aide d’une agrafeuse.
  • Agrafez à une distance de 10 cm à 12 cm et à une profondeur de 8 cm.

Placez toujours le pare-vapeur au-dessus des chevrons, face à l’intérieur. Fixez le film à l’aide d’une agrafeuse. Agrafez-le sur les chevrons à des intervalles de 10 à 12 cm et à une profondeur d’environ 8 cm. Les différentes sections de film doivent se chevaucher sur environ 10 cm.

Plis de dilatation

Si vous installez le pare-vapeur de manière à ce qu’il soit relié à plusieurs éléments, ceux-ci peuvent se dilater différemment en fonction des variations de température. Quelques millimètres de différence peuvent suffire à faire craquer votre pare-vapeur.

Prévoyez donc des plis de dilatation. Pour ce faire, ne tendez pas complètement le film. Il doit pendre sans tension. Vous pouvez également rapprocher légèrement les films pour former de petits plis.

Dépassement

Conservez un débord d’environ 15 cm au niveau du raccord au mur, sinon de l’humidité risque de se former dans l’espace.

Étanchéité

Une fois que vous avez fixé les films sur les chevrons en les faisant se chevaucher, vous les collez de manière étanche à la vapeur. Utilisez pour cela le ruban adhésif pare-vapeur. Placez-le sur le chevron et collez-le ensuite sur le bord du deuxième film pare-vapeur. Idéalement, vous devez également recouvrir les agrafes. C’est important pour que tout soit complètement étanche.

A lire également :  Isolant XPS : fonctionnement, avantages, inconvénients et coûts

Remarque : Collez les joints du film et les pièces de raccordement avec le plus grand soin. Le collage du pare-vapeur ne fonctionne que sur des fonds solides, sinon vous ne pourrez pas appuyer suffisamment fort sur le ruban adhésif.

Percements et raccords

En un coup d’œil :

  • Masquage des ouvertures et des raccords
  • Laisser le niveau d’installation entre le film et le revêtement intérieur

Au niveau des ouvertures et des raccords, utilisez le ruban adhésif pour pare-vapeur ou la colle pour pare-vapeur. Pensez à laisser un plan d’installation entre le film pare-vapeur et le revêtement intérieur. Ainsi, le film ne sera pas percé et l’humidité ne pourra pas s’infiltrer.

Contre-lattage

Terminez votre pare-vapeur avec un contre-lattage. Il s’agit d’une entretoise entre le mur intérieur de la pièce et le pare-vapeur. L’air peut ainsi circuler.

Vous pouvez ensuite poser le mur intérieur sur le contre-lattage.

Tester l’étanchéité du pare-vapeur

Une fois votre pare-vapeur installé, vous devez tester son étanchéité. Pour cela, vous pouvez utiliser le « test d’infiltrométrie ».

Pour cela, un technicien de mesure se rend chez vous. Il installe un ventilateur dans la porte d’entrée et la recouvre ensuite d’un film. Le ventilateur crée une dépression et aspire l’air hors de la maison. L’air aspiré par le ventilateur est mesuré. Si la quantité semble trop importante, cela signifie qu’il y a des fuites dans la maison.

Des images infrarouges prises avec une caméra thermique peuvent également révéler des fuites ou des dommages.

Enfin, un générateur de fumée est également un bon moyen de détecter les fuites. Le brouillard se déplace davantage à proximité des fuites. Vous pouvez ainsi détecter assez facilement les défauts et les réparer.

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?