Comment poser une terrasse en composite ?

4.7/5 - (102 votes)

Si vous souhaitez réaliser vous-même votre rêve d’une nouvelle terrasse en composite, vous êtes au bon endroit. Nous vous montrons à quel point il est facile d’installer des planches composites !

Cet article vous accompagne pas à pas, de la planification à la terrasse finie. Vous apprendrez comment planifier votre terrasse, ce à quoi vous devez faire attention lors de la pose de lames composites et vous obtiendrez une check-list d’outils pratique. Vous trouverez également des réponses aux questions les plus importantes concernant la construction de terrasses en composite.

📏 PlanificationDélimiter la surface, prévoir une pente de 2%
🚧 Type de supportSous-structure nécessaire, recommandation : aluminium
🛠️ Installation en 12 étapesDélimitation, creusage, compactage, couches de base, pose de l’intissé, installation de bordures, pose de profilés, fixation de la sous-structure, montage des lames
🌿 Avantages du compositeAspect bois naturel, entretien facile, résistant aux intempéries
🧽 EntretienNettoyage avec eau tiède et brosse, nettoyeurs spéciaux disponibles
📜 AutorisationGénéralement pas nécessaire pour terrasses, vérifier pour cas spécifiques
💰 Coûts40 € à 70 € par m², plus sous-structure et outils
🛠️ Support du compositeBase solide, perméable à l’eau, avec sous-structure
DurabilitéJusqu’à 30 ans pour lames massives, environ 10 ans pour planches à alvéoles
🔨 InstallationOssature avec rails, montage des lames, fixation de profilés de finition
🎥 Film sous le compositeVoile de désherbage pour prévenir la croissance des mauvaises herbes

📏Comment poser soi-même une terrasse en composite ?

comment poser soi même une terrasse en composite

Nos instructions vous montrent comment poser vous-même une terrasse en composite facile à entretenir. Pour cela, vous utilisez une sous-construction en gravillons. Vous y posez vos lames de terrasse en composite, un matériau composite bois-plastique. Ce type de construction convient si la terrasse doit être construite sur un sol plat et naturel, comme une pelouse. Vous pouvez également utiliser le lit de gravillons si vous souhaitez installer des dalles de terrasse. Vous trouverez ici des informations sur les points à prendre en compte lors de l’installation.

Remarque : des différences dans les étapes de travail sont possibles. Consultez toujours les instructions du fabricant sur l’emballage de vos planches de terrasse pour connaître la procédure exacte.

🚧Quel type de support convient aux planches composites ?

La nature du support détermine la manière dont vous pouvez construire votre terrasse. Pour une terrasse en composite, vous avez toujours besoin d’une sous-structure, car les lames ne sont pas directement vissées au support. Au lieu de cela, vous vissez une structure sur la fondation. Vous y installez les rails pour les lames de terrasse et posez les lames composite.

Cette ossature est soit en bois, en composite, en aluminium ou en acier. Alors que les profilés en bois et en plastique sont faciles à travailler, une ossature en métal présente l’avantage d’être plus résistante aux intempéries et de durer généralement plus longtemps. C’est pourquoi nous recommandons d’utiliser des profilés d’ossature en aluminium pour le montage des lames de terrasse.

🛠️Poser une terrasse en composite en 12 étapes

poser une terrasse en composite en 12 étapes

Délimiter la surface de la terrasse en composite

En un coup d’œil : 

  • Délimiter la terrasse avec un cordeau
  • Prévoir une pente
A lire également :  Comment réaliser une consignation électrique en cinq étapes ?

Commencez par délimiter la zone de la terrasse. Pour ce faire, utilisez un cordeau à tracer que vous enroulez autour de piquets de bois préalablement ancrés dans le sol à l’aide d’un nœud « mât piqué ». Le cordeau indique le bord supérieur du revêtement composite et sert de repère.

Remarque : respectez toujours une pente de 2 % lors des travaux et de la pose ultérieure des lames de terrasse. La pente de la surface s’éloigne ainsi des bâtiments et des constructions. Une pente de 2 % signifie que la surface est inclinée d’environ 2 cm sur 1 mètre.

Creuser le sol pour l’ossature

En un coup d’œil :

  • Enlever le gazon
  • Creuser le sous-sol
  • Respecter la pente

Si vous en avez une, commencez par enlever le gazon autour de la terrasse prévue. Ensuite, vous creuserez la terre en fonction des conditions locales du sol. Vous pouvez utiliser un motoculteur pour remuer le sol. Utilisez le cordeau pour déterminer la profondeur d’excavation. Vous mesurez à partir du cordeau vers le bas. La profondeur exacte de l’excavation dépend des planches choisies et de la hauteur des autres couches de fondation. Pour créer une bordure plus tard, creusez la surface de tous les côtés sur une largeur d’environ 50 cm.

Remarque : respectez déjà la pente d’au moins 2 % pour le drainage de la terrasse.

Compacter le sol pour le revêtement de la terrasse

En un coup d’œil :

  • Ratissage de la surface
  • Compacter la sous-couche

Pour que le support des lames de terrasse soit constitué d’une surface plane et finement émiettée, commencez par aplanir la zone avec un râteau et ramassez les pierres, les morceaux de bois et de plantes.

Compactez ensuite la surface en passant au moins deux fois sur la zone avec une plaque vibrante. Compactez la zone dans le sens de la longueur et de la largeur. Veillez à respecter une pente d’au moins 2 %.

Étendre et compacter la couche de base

En un coup d’œil :

  • Mettre en place la couche de base en gravier
  • Compacter chaque couche individuellement
  • Respecter la pente

Ensuite, placez la couche de base en gravier dans la fosse en plusieurs couches de 5 cm à 10 cm d’épaisseur. Compactez chaque couche individuellement en passant plusieurs fois la plaque vibrante sur le revêtement. Une fois que le sol est complètement rempli et compacté, la couche de gravier doit se trouver à environ 15 cm en dessous du niveau de la ligne ou de la bordure.

Remarque : respectez la pente à cette étape également.

Étendre la couche d’égalisation sur la couche de base

En un coup d’œil :

  • Verser les gravillons
  • Niveler la surface de manière uniforme

Remplissez maintenant la base d’une couche d’égalisation de gravillons d’environ 4 cm d’épaisseur. Pour la hauteur de remplissage, reportez-vous au cordeau et mesurez environ 11 cm à partir du cordeau vers le bas. Ensuite, tirez uniformément sur la surface pour le revêtement de la terrasse. Un lit de gravillons convient d’ailleurs également pour la pose de dalles de terrasse.

Remarque : continuez à respecter une pente d’au moins 2 %.

Pose d’un voile de désherbage

En un coup d’œil :

  • Poser l’intissé
  • Répartir les lés en les faisant se chevaucher

Pour éviter les mauvaises herbes, posez un non-tissé sur la zone où vous poserez ensuite les planches. Posez l’intissé de manière à ce que les lés se chevauchent d’au moins 10 cm.

Poser des bordures pour la sous-structure

En un coup d’œil : 

  • Poser les bordures en rangées
  • Taper avec un maillet en caoutchouc
  • Poser un caniveau de drainage si nécessaire.

Des bordures ou des dalles de béton peuvent servir de support solide à la sous-structure. Posez-les en rangées le long du cordeau sur le support. Pour connaître la distance entre les rangées, consultez les instructions du fabricant des bordures ou des dalles en béton. Les indications se réfèrent à la distance de centre à centre des pierres.

A lire également :  Groupes électrogènes : tout ce que le bricoleur doit savoir

Frappez légèrement les dalles de béton avec un maillet en caoutchouc. Posez toutes les autres pierres de cette manière. Pour les planches de terrasse devant une maison d’habitation ou une cabane de jardin, si le revêtement composite se termine à peu près au niveau du seuil de la porte, installez un caniveau de drainage le long de la façade. Vous éviterez ainsi que l’eau ne pénètre dans les pièces, même en cas de fortes pluies.

Poser et marquer les profilés de l’ossature

En un coup d’œil :

  • Poser les rails avec un joint de dilatation si nécessaire.
  • Fixer un morceau de rail supplémentaire à côté, le cas échéant.
  • Marquer la position des rails sur la pierre de bordure
  • Poser les patins d’appui sur les pierres

Posez les rails à 2 cm de la maison. Si la terrasse est plus longue qu’un rail, sciez un deuxième rail. Il doit y avoir un joint de dilatation de 3 cm entre les deux. Une pièce supplémentaire de l’ossature à la hauteur du joint de dilatation permet de fixer l’attache si elle tombe à l’endroit du joint de dilatation. Utilisez un niveau pour vérifier que les rails sont bien droits. Dessinez la position du rail sur les briques et placez des tampons d’appui entre le rail et les briques de bordure.

Visser la sous-construction

En un coup d’œil : 

  • Percer des trous ou, si nécessaire, percer d’abord dans les pierres puis à travers les plots.
  • Visser les profilés
  • Percer des trous au milieu des rails

Si le rail est correctement positionné, percez des trous dans les pierres à travers le centre du rail et des plots de support, insérez une cheville et fixez le tout avec une vis. Vous pouvez également commencer par pré-percer les trous avec une perceuse à béton, puis percer les patins d’appui. Procédez de la même manière avec les autres briques. N’oubliez pas de percer également un trou au milieu du rail entre les pierres pour que l’eau de pluie puisse s’écouler.

Pose des premières lames de terrasse

En un coup d’œil : 

  • Monter les baguettes de finition latérales
  • Poser la première lame
  • Remplir le profilé en mousse
  • Fixer les clips de montage

Commencez par monter les baguettes de finition latérales pour éviter que la lame composite extérieure ne glisse. Pré-percez les trous et enfoncez les vis dans les rails.

Fixez ensuite la première lame composite au niveau de la baguette de finition. Veillez à ce que la pose se fasse dans le bon sens afin que l’eau de pluie s’écoule de manière uniforme. Vous devez laisser un espace de 2 cm de tous les côtés. Au début, le joint est rempli d’un profilé en mousse. Des clips de montage sont fixés entre les lames. Ils peuvent être facilement déplacés d’un côté à l’autre. Fixez-les dans la rainure de la lame.

Poser le reste des lames composite

En un coup d’œil :

  • Fixer les lames avec des clips
  • Poser les autres lames

Poussez la lame de terrasse suivante jusqu’à la butée sur le clip fixé précédemment. Fixez ensuite à nouveau un clip sur la sous-construction. Posez toutes les autres lames de terrasse composite selon le même principe. Utilisez un rapporteur pour vérifier que tout est bien en place.

Fixer la lame de finition

En un coup d’œil :

  • Fixer la moulure de finition ou le bloc de fixation
  • Embellir la terrasse et y placer des meubles de jardin

La dernière chose à faire est de fixer le profilé de finition. Faites-le de la même manière que précédemment : pré-percez le trou, fraisez le trou et vissez le profil. Lorsque tout est bien fixé, vous pouvez poser la dernière lame. Pour améliorer l’aspect visuel, placez des baguettes de finition en aluminium et sciez-les en onglet à l’endroit où elles se rejoignent. Laissez ici aussi un joint de dilatation et frappez le tout avec un maillet en caoutchouc.

A lire également :  Pose de vis bardage : tout ce que vous devez savoir !

Vous pouvez également fixer le bloc de fixation à l’ossature et fixer la plinthe de finition à l’ossature de cette manière. Placez ensuite des capuchons de finition sur les côtés. Quelle que soit la variante que vous choisissez : Une fois la finition terminée, vous pouvez embellir votre terrasse avec différents matériaux, comme par exemple du paillis d’écorce. Vous pouvez maintenant placer vos meubles de jardin sur la terrasse.

Tutoriel vidéo sur comment poser une terrasse en composite

🌿Quels sont les avantages du composite ?

Le composite est un mélange de bois et de plastique. Les proportions du mélange peuvent varier en fonction du fabricant. Le composite donne à la terrasse un aspect bois naturel, mais il est plus facile à entretenir qu’une terrasse en bois pur. De plus, les planches de terrasse en composite sont disponibles dans de nombreuses couleurs et formes différentes.

Autre avantage d’une terrasse en composite, contrairement aux planches en bois, les planches composite ne se décolorent pas rapidement. Un léger éclaircissement est toutefois normal. Vous n’avez cependant pas besoin d’huiler les planches : elles sont naturellement résistantes aux intempéries et robustes.

🧽Entretien et maintenance de la terrasse en composite

Si vous souhaitez nettoyer votre terrasse en composite, commencez par enlever les grosses saletés telles que les feuilles, les branches et les brindilles. Le mieux est d’utiliser un balai. Continuez ensuite avec de l’eau tiède et une brosse. Il existe également des nettoyants spéciaux pour les planches composite que vous pouvez ajouter à l’eau. N’oubliez pas de rincer la terrasse à l’eau claire pour terminer. Vous pouvez également utiliser un nettoyeur haute pression, mais ce n’est pas recommandé dans la plupart des cas. Si vous souhaitez tout de même utiliser un nettoyeur haute pression, maintenez une distance minimale de 30 cm et choisissez un réglage de pression faible.

En principe, il est possible d’imprégner une terrasse en composite avec des nettoyants spéciaux. Pour savoir si cela est possible et avec quels produits vous pouvez travailler, le mieux est de consulter les instructions du fabricant des planches ou de vous renseigner auprès de votre magasin spécialisé OBI.

📜Autorisation pour la construction

La question de savoir si vous avez besoin d’un permis pour les planches composites en tant que revêtement de sol dépend de l’utilisation que vous en faites. Si vous utilisez les planches comme revêtement de terrasse, vous n’avez généralement pas besoin d’autorisation. Cependant, cela dépend de la taille et de l’emplacement. Si vous n’êtes pas sûr, il est préférable de vous renseigner auprès du service d’urbanisme compétent. Les règles peuvent varier d’une municipalité à l’autre. Pour les balcons, l’utilisation de planches composites doit généralement être approuvée et seuls des produits de construction normalisés peuvent être utilisés. Là encore, vous devriez vous renseigner auprès du service de la construction. Si vous construisez une terrasse avec des planches composites sans autorisation alors que vous en avez besoin, cela peut avoir des conséquences juridiques.

FAQ sur les terrasses en composite

Combien coûte une terrasse en composite ?

Le prix d’une terrasse en composite dépend entre autres de la taille de la terrasse et du matériau utilisé. Une lame de terrasse coûte entre 40 € et 70 € par m². Le type de sous-structure joue également un rôle dans le prix. Si vous avez besoin de machines ou d’autres accessoires pour l’excavation, vous devez également les prendre en compte. Si vous réussissez, vous pouvez également économiser de l’argent en réalisant le projet vous-même. Suivez nos instructions pour construire une terrasse en composite vous-même.

Quel doit être le support du composite ?

Pour que la terrasse en composite soit solide et stable, elle a besoin d’une base solide et d’une sous-structure qui soit perméable à l’eau. La première chose à faire est d’enlever le gazon et de creuser le sol. Compactez ensuite le sol en veillant à respecter une pente de 2 %. Répartissez la couche de base en gravier, compactez les couches et répartissez une couche d’égalisation en gravillons dans la fosse. Posez ensuite un voile de protection contre les mauvaises herbes avant de poser la sous-structure pour les lames de terrasse.

Quelle est la durée de vie du composite à l’extérieur ?

La durée de vie d’une lame de terrasse en composite à l’extérieur dépend du type de matériau. Les lames massives sont généralement plus robustes et peuvent durer jusqu’à 30 ans si elles sont bien entretenues. Les planches à alvéoles durent environ 10 ans. Si la terrasse est couverte, alors la durabilité augmente. Étant donné que, contrairement au bois, le matériau n’est pas aussi sensible aux parasites et à la pourriture, il dure en conséquence plus longtemps que les planches en bois pur.

Comment installer une terrasse en composite ?

Si vous souhaitez une terrasse en composite, vous avez d’abord besoin d’une ossature avec des rails sur lesquels vous faites glisser les lames. Veillez à ce que les lames soient toutes posées dans le même sens, afin que l’eau de pluie puisse s’écouler et que l’ensemble soit cohérent. Laissez un espace d’environ 20 cm de chaque côté. Posez la première lame sur le rail. Fixez des clips de montage sur les rails et insérez-les dans la rainure de la première lame. Prenez ensuite la lame suivante et fixez-la au clip. Procédez de la même manière avec les autres lames. Enfin, placez un profilé de finition.

Quel film sous le composite ?

Pour éviter que les mauvaises herbes ne se propagent sous votre terrasse, il est important de poser un film sous la construction. Le meilleur moyen de le faire est d’utiliser un voile de désherbage.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?