Isolation par insufflation : Fonctionnement et prix

4.1/5 - (148 votes)

L’isolation par insufflation ou isolation centrale consiste à placer des matériaux isolants en vrac dans des cavités, par exemple dans un plancher ou une construction de mur à double paroi. Nous présentons les avantages et les inconvénients de ce type d’isolation thermique et donnons des conseils pour la mise en œuvre, de la planification au financement.

🌼 Caractéristique🌿 Détails
🔍 DéfinitionIsolation des cavités avec des matériaux en vrac
🏠 ApplicationsMurs à double paroi, plafonds, planchers rampants
🌍 OrigineTechnique adaptée aux bâtiments anciens et neufs
💡 AvantagesEfficace, rapide, peu salissant, durable, pas de perte d’espace habitable
⚠️ InconvénientsLimité à certains types de construction, nécessité d’experts, épaisseur d’isolation limitée
🌱 Matériaux isolantsLaine de roche, laine de verre, cellulose, polystyrène expansé (PSE)
🛠 Mise en œuvreUtilisation de machines d’injection, préparation des supports nécessaires
📏 Profondeur requiseMinimum 45 mm pour éviter le blocage du tuyau
🌡️ Réglementation thermiqueRespecter une conductivité thermique maximale de 0,045 W/(m-K)
💰 CoûtsVarient selon le volume et le type de matériau utilisé, compter entre 35 € à 80 € par mètre carré

Qu’est-ce qu’une isolation par insufflation ?

qu'est ce qu'une isolation par insufflation

Les espaces vides dans les murs à double paroi ou dans les plafonds non isolés dans les bâtiments anciens réduisent l’efficacité énergétique dans le bâtiment. Cependant, il est souvent difficile d’isoler ultérieurement de telles structures. Il n’est pas facile d’installer des panneaux isolants ou des feutres de serrage dans les sous-sols tortueux ou dans les combles avec de nombreuses poutres de soutien. Là où les zones non isolées sont difficiles d’accès, l’isolation par insufflation ou l’isolation centrale est la solution idéale. Cette méthode a fait ses preuves dans la rénovation des bâtiments anciens, mais elle est également utilisée pour isoler les structures à ossature bois dans les nouvelles constructions.

Elle consiste à remplir les espaces vides dans la maçonnerie à double paroi ou dans le plafond à l’aide de matériaux isolants en vrac. Une machine d’injection introduit les matériaux isolants à l’aide d’un tuyau à travers un trou à l’intérieur des plafonds ou des murs. Les ouvertures sont ensuite généralement refermées. Dans les zones inutilisées ou inaccessibles, comme les planchers rampants inhabités, il est également possible de réaliser une isolation thermique en soufflant ouvertement les matériaux isolants en vrac. Il est important de préparer le support ou le compartiment de manière à ce que l’isolant insufflé ne puisse pas s’échapper. En outre, les conduits d’aération et les cheminées doivent être protégés contre l’infiltration de matériau.

A lire également :  Comment isoler le plafond d'un sous-sol ?

Depuis le 1er novembre 2020, les dispositions légales relatives à l’isolation thermique figurent dans la loi sur l’énergie dans le bâtiment RT2020. Elles concernent les nouvelles constructions et s’appliquent également aux rénovations de bâtiments anciens. Vous êtes tenu, en tant que propriétaire, de procéder à une isolation ultérieure si l’isolation thermique n’est pas suffisante. En général, un coefficient de transmission thermique (valeur U) de 0,24 W/(m²-K) doit être respecté.

Pour l’isolation par insufflation, l’exigence est également considérée comme remplie si l’isolant par insufflation présente une conductivité thermique maximale de 0,045 W/(m-K). Le groupe de conductivité thermique (WLG) ou le niveau de conductivité thermique (WLS) 045 doit donc figurer au maximum sur l’emballage.

Quand l’isolation par insufflation est-elle utile ?

L’isolation par insufflation ou isolation centrale est particulièrement adaptée à l’isolation thermique ultérieure et sans faille des bâtiments anciens. Dans les zones difficiles d’accès et non isolées ou dans le cas de structures de support compliquées, il est souvent impossible d’isoler avec un feutre de serrage.

Dans les maisons à toit en pente, en croupe ou à la Mansart, on trouve souvent sous les pentes de toit des murs de refend ou des murs de refend à mi-hauteur non isolés ou insuffisamment isolés. Il en va de même pour les plafonds à poutres en bois, les plafonds des planchers rampants et des greniers, ainsi que les poutres de noue.

En outre, l’isolation par insufflation ou par noyau permet également d’améliorer l’isolation thermique de certains murs extérieurs. Jusque dans les années 1990, de nombreuses maisons individuelles étaient construites avec une double paroi. La façade, généralement en briques, se compose d’une paroi extérieure d’environ 11,5 cm d’épaisseur et d’une paroi intérieure de même épaisseur. La structure du mur à double paroi est maintenue en place à l’aide d’ancrages métalliques. Il y a de l’air entre les deux.

Si les espaces vides dans la maçonnerie à double paroi ou dans le plafond sont suffisamment profonds, une isolation par insufflation est possible. L’espace doit être d’au moins 45 mm de profondeur pour que le tuyau ne se bouche pas lors de l’insufflation.

A lire également :  Isolation en fibre de bois : avantages, inconvénients et coût

Limites de l’isolation par insufflation

L’isolation par insufflation marque des points avec relativement peu de matériel et de coûts. De plus, l’insufflation est relativement rapide et propre, souvent même sans échafaudage, ce qui limite le bruit et la saleté des travaux. Il est important que l’espace entre les murs soit suffisamment grand, par exemple dans une maçonnerie à double paroi. En effet, l’efficacité de l’isolation centrale ne peut être que proportionnelle à la taille des espaces vides.

Astuce : il est parfois intéressant de remplir même les petits espaces vides avec des matériaux isolants à insuffler. Cette procédure est utile, par exemple, si une couche d’isolation supplémentaire doit être ajoutée par la suite. L’isolation soufflée précédente empêche alors l’air de passer derrière la couche supérieure d’isolation et améliore ainsi l’isolation thermique globale.

En principe, l’exécution des travaux d’isolation doit être confiée à des mains expertes. Les spécialistes sont les mieux placés pour évaluer des facteurs tels que la densité brute, c’est-à-dire le type et la quantité d’isolant à injecter. Dans le cas contraire, il peut y avoir des trous dans l’isolation. Les zones sans isolant risquent de provoquer des pertes de chaleur ou de créer des ponts thermiques.

Un matériau d’isolation inapproprié peut entraîner des dégâts dus à l’humidité et, finalement, la formation de moisissures. C’est pourquoi seuls les isolants hydrofuges (hydrophobes) sont autorisés pour l’isolation des murs extérieurs à double paroi. Un pare-vapeur est parfois nécessaire, mais il faut alors démonter une partie du mur. Dans ce cas, une autre méthode d’isolation peut être préférable.

Avantages et des inconvénients de l’isolation par insufflation

AvantagesInconvénients
➕ Isolation efficace des zones difficiles d’accès➖ Adaptée uniquement à certains types de construction
➕ Pas de perte d’espace habitable➖ Profondeur minimale des cavités requise
➕ Peu d’impact sur la structure du bâtiment grâce à la légèreté de l’isolant➖ Épaisseur limitée de la couche d’isolation
➕ Pas de chutes de découpe➖ Nécessité de faire appel à des experts
➕ Mise en œuvre rapide➖ Choix limité de matériaux d’isolation possibles
➕ Faible niveau de saleté et de bruit
➕ Durable grâce à l’utilisation de matériaux souvent recyclés
Tableau comparatif des avantages et inconvénients de l’isolation par insufflation

Matériaux isolants pour l’isolation par insufflation

Des matériaux tels que la laine de roche, la laine de verre, la cellulose et le polystyrène expansé (PSE) sous forme de fibres, de flocons ou de granulés peuvent être utilisés pour l’isolation par insufflation. Dans des cas exceptionnels, le polyuréthane liquide sous forme de mousse coulée ou pulvérisée est également une solution appropriée. Une couche d’isolation uniforme et sans faille maintient alors le bâtiment au chaud en hiver et au frais en été.

A lire également :  Fenêtres en bois : avantages, inconvénients et coûts

En cas de gonflement ouvert, les combles doivent être protégés d’une trop forte exposition au vent. Les spécialistes évaluent d’abord les mouvements d’air attendus et déterminent ensuite si et comment l’isolant doit être fixé. La plupart du temps, il suffit de fixer la couche supérieure à l’aide d’un adhésif. Les combles peuvent ensuite être remplis de flocons de laine de roche ou de billes de polystyrène, par exemple.

Selon GEG, une conductivité thermique maximale de 0,045 W/(m-K) est autorisée. Plus la valeur WLG ou WLS est faible, plus le matériau est isolant. Les isolants synthétiques tels que les billes d’EPS peuvent marquer des points dans ce domaine. D’autres facteurs tels que la protection contre l’incendie, la résistance à l’humidité et l’impact écologique déterminent le choix du bon isolant à insuffler. Enfin, le coût joue également un rôle. Les flocons de laine minérale de verre ou de roche sont également un choix populaire en raison de leur résistance au feu et de leur absorption acoustique.

Quel est le prix d’une isolation par insufflation ?

prix d’une isolation par insufflation

Le coût de l’isolation par insufflation dépend en premier lieu du volume à isoler. Plus il y a de cavités à remplir, plus la quantité de matériau isolant nécessaire est importante. Le type d’élément à isoler joue un rôle. En raison des travaux préparatoires nécessaires, le coût de l’isolation des combles ou du toit est généralement plus élevé que celui de l’isolation de la façade. Le choix du matériau d’isolation a également un impact sur les coûts. Par exemple, les flocons de cellulose sont moins chers que les flocons de laine minérale.

Type d’isolantPrix hors pose  
Ouate de celluloseDe 1 à 1,5 euros le kg
Liège en floconsDe 10 à 30 euros du m²
Laine de rocheDe 2 à 2,50 euros le kg
Laine de verreDe 2 à 5 euros le kg
Billes de polystyrène112 euros pour 1 000 L (soit 1 m³)
PolyuréthaneDe 10 à 22 euros du m²

FAQ – Questions et réponses sur l’isolation par insufflation

Quel matériau isolant convient à l’isolation par insufflation ?

Différents matériaux peuvent être utilisés pour l’isolation par insufflation, comme la laine de roche, la laine de verre, la cellulose et le polystyrène expansé (PSE) sous forme de fibres, de flocons ou de granulés. La loi sur l’énergie dans le bâtiment (BEG) impose une conductivité thermique maximale de 0,045 W/(m-K).

Le choix dépend également des propriétés du matériau isolant en matière de protection contre l’incendie et de résistance à l’humidité, ainsi que de vos souhaits en matière de respect de l’environnement, d’isolation acoustique et de coût.

Quel est le coût d’une isolation par insufflation ?

Le coût de l’isolation par insufflation varie en fonction du matériau isolant choisi et de la zone à isoler. Un grenier est plus difficile à isoler qu’un mur à double paroi, car il faut d’abord étanchéifier soigneusement le support ou les compartiments.

Le coût moyen est de 35 € à 80 € par mètre carré. Renseignez-vous au préalable sur les subventions possibles et comparez plusieurs offres afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

L’isolation par insufflation est-elle éligible aux subventions ?

Si vous respectez les exigences légales en matière d’isolation thermique, si vous faites appel à une entreprise spécialisée et si vous profitez au préalable de l’offre d’un conseil professionnel en énergie, vous pouvez réduire le coût de l’isolation par insufflation à l’aide de subventions (MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ, TVA à 5,5%).

Quand l’isolation par insufflation n’est-elle pas possible ?

L’isolation par insufflation n’est possible que dans les espaces vides, tels que les combles ou les murs à double paroi.

Quelle est la durée de vie d’une isolation par insufflation ?

Une isolation par insufflation peut avoir une très longue durée de vie, l’expérience montre qu’elle peut durer plus de 40 ans et plus, à condition d’être correctement installée et régulièrement entretenue.

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?