Pompe à chaleur air-air : fonctionnement, avantages et inconvénients

4.1/5 - (175 votes)

Les pompes à chaleur air-air récupèrent la chaleur de l’air ambiant ou de l’air évacué d’un bâtiment. Elles conviennent aux maisons passives ou aux bâtiments similaires ayant des besoins énergétiques très faibles. Découvrez le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air, ses avantages et ses inconvénients, ainsi que les coûts qu’elle engendre. 

🔄 FonctionnementUtilise l’air extérieur ou l’air évacué pour chauffer via un système de ventilation
💸 CoûtEntre 12.000 et 20.000 euros, incluant pompe, système de ventilation et installation
👍 AvantagesMoins cher, peu encombrant, chauffe et refroidit, faibles émissions CO2, idéal pour maisons passives
👎 InconvénientsFaible efficacité, coûts élevés en hiver, bruit, entretien intensif, moins adapté comme unique chauffage dans l’ancien
🔌 Consommation électriqueGourmande, surtout en hiver, mais peut être réduite avec photovoltaïque
🏠 ConditionsMeilleure performance dans bâtiments bien isolés, nécessite système de distribution d’air
🌡️ EfficacitéCOP moyen de 2.5 à 3, peut être amélioré avec échangeur de chaleur géothermique
🔧 MaintenanceEnviron 200 euros/an, moins que chauffage au fioul ou gaz
🔄 Chauffage vs RefroidissementFonction réversible permettant de chauffer et refroidir l’air ambiant
🤔 Air-air vs Air-eauAir-air directement dans l’air, air-eau dans l’eau de chauffage; choix dépend des conditions du bâtiment

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ?

qu'est ce qu'une pompe à chaleur air air

Une pompe à chaleur air-air utilise l’air extérieur ou l’air évacué d’un bâtiment pour produire de la chaleur. La chaleur ainsi obtenue est transférée à l’air frais de la maison via un système de ventilation. Contrairement à une pompe à chaleur air-eau, elle ne transfère pas son énergie dans l’eau de chauffage, mais la transmet directement au système de ventilation ou à l’air. Le bâtiment n’a pas besoin de radiateurs ou de surfaces chauffantes pour être chauffé. C’est pourquoi la pompe à chaleur air-air est également appelée système de chauffage par ventilation.

Généralement, une pompe à chaleur air-air est ajoutée à un système de ventilation existant. Elle peut également être installée en tant qu’unité compacte sous la forme d’un climatiseur split. Les pompes à chaleur air-air conviennent davantage aux bâtiments à très faible consommation d’énergie, comme les maisons passives. Grâce à leur bonne isolation, celles-ci se passent complètement de chaudière, de tuyaux de chauffage et de radiateurs. Seul le système de ventilation suffit à la distribution de chaleur. 

A lire également :  Eteindre ou non ses radiateurs électriques au printemps ?

Si les conditions sont réunies, une pompe à chaleur air-air vous permet de réduire vos coûts de chauffage (ou plus précisément d’électricité) tout en préservant le climat. En été, elle vous permet en outre de refroidir l’air ambiant.

Types de pompes à chaleur air-air

Il existe deux types de pompes à chaleur air-air. Elles sont soit installées en tant qu’unité compacte sous la forme d’un climatiseur split, soit intégrées à un chauffage à air existant.

Les deux types de construction se distinguent par le fait que les climatiseurs split extraient l’énergie de l’air ambiant et que les chauffages à air extraient l’énergie de l’air vicié du bâtiment. L’énergie ainsi obtenue est utilisée dans chaque cas pour chauffer l’air qui est ensuite introduit dans le bâtiment.

Les pompes à chaleur air-air peuvent généralement chauffer et refroidir. Toutefois, les systèmes de chauffage à air ont l’avantage, en hiver, d’utiliser l’air évacué plus chaud. Ils ont ainsi besoin de moins d’électricité pour augmenter la température. Cependant, ils sont plus coûteux à l’achat qu’un climatiseur split, qui peut être installé sans trop de difficultés.

Conditions requises pour une pompe à chaleur air-air

La condition déterminante pour l’utilisation d’une pompe à chaleur air-air est la demande de chaleur de la maison. L’efficacité énergétique du bâtiment joue ici un rôle important : le bâtiment doit généralement être bien isolé, avoir des vitrages isolants et être étanche à l’air. C’est pourquoi les pompes à chaleur air-air conviennent le mieux aux maisons passives ou à basse consommation d’énergie.

Certes, une isolation moins performante peut être compensée par un flux d’air plus important. Mais pour déplacer plus d’air, il faut des conduits plus grands et une pompe et des ventilateurs puissants. Cela rend le fonctionnement de la pompe à chaleur air-air beaucoup plus coûteux et n’est pas rentable par rapport à d’autres types de chauffage.

De plus, le bâtiment doit disposer d’un système de distribution d’air adéquat.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ?

Les pompes à chaleur air-air utilisent l’air extérieur ou l’air évacué d’un système de ventilation comme source de chaleur. Comme les autres types de pompes à chaleur, les pompes à chaleur air-air fonctionnent à l’aide d’un fluide frigorigène.

En résumé, le processus se déroule comme suit :

  1. Des ventilateurs aspirent l’air extérieur ou l’air vicié.
  2. L’air est transféré vers un échangeur de chaleur.
  3. L’air réchauffe le réfrigérant dans l’échangeur de chaleur (évaporateur).
  4. Le réfrigérant se transforme en vapeur.
  5. La vapeur s’écoule vers un compresseur alimenté par l’électricité.
  6. Le compresseur augmente la pression et donc la température de la vapeur.
  7. La vapeur de réfrigérant passe dans un autre échangeur de chaleur (condenseur).
  8. L’énergie thermique obtenue à l’aide du circuit de réfrigérant est transférée à l’air ambiant ou à l’air frais aspiré par un système de ventilation.
  9. La vapeur se refroidit, se liquéfie et peut à nouveau absorber la chaleur de l’environnement.
A lire également :  Quel est le coût d'un chauffe-eau instantané ?

Efficacité d’une pompe à chaleur air-air

efficacité d'une pompe à chaleur air air

D’après une étude, les pompes à chaleur air-air sont les moins efficaces. Leur coefficient de performance annuel (COP) moyen est de 2,5 à 3, mais de nombreux experts estiment aujourd’hui que le COP est de 4 à 6. Vous ne pouvez déterminer le coefficient de performance annuel de votre pompe à chaleur que de manière individuelle !

Selon l’association des consommateurs, les pompes à chaleur sont efficaces à partir d’un COP de 3. Cela signifie que la pompe à chaleur produit trois kilowattheures de chaleur à partir d’un kilowattheure d’électricité. L’idéal pour les pompes à chaleur à eau est un COP de 4 à 5. Pour qu’une pompe à chaleur air-air soit rentable, certaines conditions doivent donc absolument être remplies.

L’efficacité d’une pompe à chaleur air-air peut être augmentée à l’aide d’un échangeur de chaleur géothermique (également appelé puits d’air). Avant d’arriver à la pompe à chaleur, l’air extérieur aspiré est dirigé vers un tuyau en plastique enterré. L’énergie géothermique est ainsi utilisée pour réchauffer l’air. Le bilan énergétique de la pompe à chaleur air-air s’en trouve amélioré. Elle a besoin de moins d’électricité pour atteindre la température souhaitée. De plus, le puits d’air peut être utilisé en été pour refroidir l’air extérieur avant qu’il ne pénètre dans le bâtiment.

Quel est le coût d’une pompe à chaleur air-air ?

Une pompe à chaleur air-air coûte au total entre 12 000 et 20 000 euros. Le coût total se compose des postes suivants :

  • La pompe à chaleur elle-même coûte entre 5 000 et 10 000 euros.
  • Le système de ventilation dont vous avez besoin en plus coûte environ 3 000 à 6 000 euros.
  • Le coût de l’installation se situe entre 3 000 et 6 000 euros.

Les pompes à chaleur air-air sont moins chères à l’achat que les autres types de pompes à chaleur. En raison de leur moindre efficacité, les coûts de fonctionnement peuvent être plus élevés selon le bâtiment. Toutefois, si les bonnes conditions sont réunies, comme dans les maisons passives ou à basse énergie, les pompes à chaleur air-air ne nécessitent que peu d’électricité. Vous pouvez alors économiser environ 1 000 euros par an par rapport à un système de chauffage classique. De plus, l’entretien d’une pompe à chaleur air-air est moins cher que celui d’un chauffage au fioul ou au gaz et coûte environ 200 euros par an.

A lire également :  Que peut-on alimenter avec un panneau solaire 3000w ?

Les coûts varient

En raison de la variabilité des coûts de fabrication, de livraison et d’installation des pompes à chaleur, toutes les données sont principalement fournies à titre indicatif. Les coûts exacts vous seront communiqués par votre entreprise spécialisée sous la forme d’un devis.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur air-air ?

Les pompes à chaleur air-air présentent des avantages et des inconvénients caractéristiques par rapport aux autres types de chauffage et de pompes à chaleur. L’un des principaux avantages est qu’elles sont relativement bon marché et faciles à acheter. De plus, elles sont peu encombrantes, peuvent fonctionner de manière écologique en utilisant par exemple de l’électricité verte et sont spécialement adaptées aux personnes allergiques grâce à l’utilisation de filtres. Si les conditions sont réunies, vous pouvez chauffer et refroidir à moindre coût.

Le principal inconvénient des pompes à chaleur air-air est leur faible efficacité. C’est pourquoi elles sont principalement utilisées dans les maisons passives et à faible consommation d’énergie et sont moins adaptées comme seul générateur de chaleur dans les bâtiments anciens. En outre, les pompes à chaleur air-air nécessitent plus d’entretien que les autres types de pompes à chaleur, car les filtres et les conduits des systèmes de ventilation doivent être nettoyés régulièrement. Par ailleurs, les pompes à chaleur air-air qui utilisent l’air extérieur (climatiseurs split) peuvent engendrer des coûts de fonctionnement plus élevés pendant les mois les plus froids.

Avantages Inconvénients
moins cher que les autres pompes à chaleur faible efficacité
source d’énergie gratuite (air)coûts de fonctionnement plus élevés en hiver
peu encombrantbruit des ventilateurs
faibles émissions de CO2moins adapté comme seul générateur de chaleur dans les bâtiments anciens
chauffe et refroiditproduction d’eau chaude impossible
tarifs d’électricité avantageux pour les pompes à chaleurentretien intensif en raison du système de ventilation
convient aux personnes allergiques grâce au filtre à airsource de chaleur instable
facile à combiner avec le photovoltaïque
Tableau récapitulatif des avantages et inconvénients une pompe à chaleur air-air

Questions fréquentes sur les pompes à chaleur air-air

Vous vous demandez quelle est l’efficacité d’une pompe à chaleur air-air, quels sont ses inconvénients ou si une pompe à chaleur air-eau est plus adaptée à votre bâtiment ? Nous répondons aux questions les plus fréquemment posées sur les pompes à chaleur air-air.

Quelle est l’efficacité d’une pompe à chaleur air-air ?

Les pompes à chaleur air-air ont l’efficacité la plus faible de toutes les pompes à chaleur. Leur coefficient de performance annuel (COP) moyen est de 2,5 à 3. Pour qu’une pompe à chaleur air-air soit rentable, il faut donc que les conditions soient réunies. L’efficacité d’une pompe à chaleur air-air peut également être augmentée à l’aide d’un échangeur de chaleur géothermique (également appelé puits d’air).

Qu’est-ce qui est mieux : une pompe à chaleur air-air ou air-eau ?

La principale différence entre la pompe à chaleur air-air et la pompe à chaleur air-eau réside dans l’utilisation de l’énergie thermique. La seconde transfère la chaleur à l’eau de chauffage et à l’eau chaude, tandis que la première la transfère à l’air ambiant. Les pompes à chaleur air-eau sont un peu plus efficaces que les pompes à chaleur air-air.

Le choix de la pompe à chaleur la mieux adaptée à vos besoins dépend des conditions de construction de votre bâtiment. Les pompes à chaleur air-air nécessitent un système de ventilation, tandis que les pompes à chaleur air-eau peuvent être raccordées à un système de chauffage classique. Faites le test gratuit de la pompe à chaleur et découvrez quelle est la pompe à chaleur la mieux adaptée à vos besoins.

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur aérothermique ?

Le principal inconvénient des pompes à chaleur aérothermiques est leur faible efficacité. Leur coefficient de performance annuel (COP) n’est que de 2,5 à 3. Vous ne pouvez espérer obtenir des valeurs plus élevées que dans des bâtiments parfaitement isolés. L’efficacité des pompes à chaleur air-air peut être augmentée à l’aide d’un échangeur de chaleur géothermique.

Les pompes à chaleur air-air sont-elles gourmandes en électricité ?

La consommation d’électricité des pompes à chaleur air-air dépend fortement de l’état énergétique du bâtiment. En principe, elles consomment toutefois plus d’électricité que les pompes à chaleur géothermiques ou hydrauliques, par exemple. En raison de leur efficacité moindre, vous devez vous attendre à des coûts d’électricité plus élevés pour les pompes à chaleur aérothermiques, surtout en hiver.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?