Que mettre dans le compost ?

4.1/5 - (150 votes)

Un compost dans le jardin n’est pas une station d’élimination sauvage, mais permet d’obtenir le meilleur humus à partir des bons ingrédients. Vous trouverez ici un aperçu de ce que vous pouvez mettre dans le compost et de ce que vous devriez plutôt jeter dans la poubelle bio ou dans les ordures ménagères.

Que peut-on mettre dans le compost ?

🌿 À mettreDéchets de jardin, restes de fruits et légumes, coquilles d’œufs, marc de café
🍂 Compostabilité spécifiqueFruits tropicaux et bananes biologiques, taille d’arbres hachée
📦 Papier et cartonJournaux déchirés, cartons non glacés
🚫 À éviterPlastiques, métaux, déchets de bois traité, cendres de bois traité
❌ Restes alimentaires interditsAliments cuits, frits, huiles, et restes d’animaux
💩 Excréments interditsDéjections de carnivores domestiques, excréments de chiens et chats
🌱 Conditions spécialesMauvaises herbes non fleuries, plantes malades non infectées par certaines maladies
🔥 Charbon de boisUniquement si sans métaux lourds et sans allume-feu chimique
📑 Mauvaises herbes et plantesComposter sans graines, éviter les racines vivaces
🌼 Plantes toxiquesPeuvent être compostées car elles se décomposent en non toxiques

En théorie, tous les déchets organiques conviennent au compost, en théorie. En effet, certains ingrédients détériorent les propriétés du compost, tandis que d’autres causent des problèmes majeurs. De nombreux ingrédients organiques n’ont pas la bonne composition et des substances nocives peuvent survivre à la décomposition et se retrouver dans les cultures. Il est clair que tout ce qui est en plastique, en métal, en pierre ou même en argile ne peut pas être mis sur le tas de compost : il ne se décompose tout simplement pas et gêne l’épandage ou les plates-bandes. Il est également important de savoir si le compost doit être utilisé dans le jardin potager ou seulement dans le jardin d’agrément. En effet, dans ce dernier cas, il est possible d’adopter une attitude plus souple.

A lire également :  Le revêtement balthazar

Déchets de jardin herbacés

que peut on mettre dans le compost

Tous les déchets de jardin que vous produisez, tels que les feuilles mortes, le vieux terreau, les fleurs en pot mortes, la mousse et les restes de plantes, constituent des apports idéaux pour le compost. Ces matériaux sont riches en nutriments et faciles à digérer pour les micro-organismes.

Déchets de cuisine

Les restes de fruits et de légumes, les sachets de thé, les filtres à café et le marc de café – toujours les mettre dans le compost. C’est la meilleure nourriture pour le compost. Si vous avez beaucoup de restes de fruits humides, mélangez-les avec des morceaux de carton, des boîtes à œufs déchirées ou des torchons de cuisine pour éviter qu’ils ne se transforment en boue. Les pelures épaisses de pommes de terre donnent souvent naissance à de nouvelles plantes que vous pouvez même cultiver.

Les coquilles d’œufs, de fruits tropicaux et de bananes

Les coquilles d’œufs écrasées sont un ingrédient parfait et peuvent être mises au compost. Les fruits tropicaux comme les agrumes, tout comme les bananes, ne doivent être compostés que s’ils ont été cultivés biologiquement. Sinon, les pelures sont souvent pleines de produits phytosanitaires. Même les épluchures de fruits du Sud biologiques ne doivent être ajoutées au compost qu’avec modération, car elles peuvent contenir des substances qui inhibent la croissance. Broyez également les peaux de banane avant de les composter, sinon elles réapparaîtront plus tard sous forme de chiffons coriaces.

Taille des arbres

Les déchets d’élagage peuvent également être mis au compost. Les branches doivent cependant être coupées en petits morceaux ou hachées, sinon elles mettront longtemps à se décomposer complètement. Évitez les restes de roses sauvages, de lierre ou de thuyas en grande quantité. Ils repoussent ou contiennent des substances qui empêchent la croissance.

A lire également :  Terrasse en bois : ce qu'il faut savoir

Fèces de petits animaux

Les excréments de hamsters, de lapins, de cochons d’Inde et d’autres petits animaux herbivores se compostent bien en fine couche avec la litière.

Tontes de gazon

Les tontes de gazon fraîches sont humides et riches en nutriments. S’il y en a beaucoup, le compost peut devenir boueux et, par temps chaud, malodorant. Mélangez donc les coupes de gazon avec des copeaux de bois secs, des morceaux de carton ou des feuilles mortes. Cette opération est certes fastidieuse, mais elle en vaut la peine. Vous pouvez contourner le problème en utilisant une tondeuse mulching.

Plantes toxiques

Les plantes toxiques peuvent-elles être mises au compost ? Oui, elles le sont. En effet, la digitale, l’aconit et d’autres plantes parfois très toxiques se décomposent en éléments totalement non toxiques lors du compostage et peuvent être compostées normalement.

Papier journal et carton

Le carton et les journaux déchirés ne posent aucun problème pour le compost. Ils se prêtent bien au mélange avec des substances humides. Le compost ne remplace évidemment pas la poubelle de papier usagé. Les brochures et les magazines sur papier glacé contiennent souvent des encres d’imprimerie contenant des substances nocives et doivent être jetés avec les vieux papiers.

Qu’est-ce qui peut être mis dans le compost, sous réserve ?

Mauvaises herbes

Les mauvaises herbes à graines ne peuvent être mises au compost que si elles ne sont pas en fleurs et n’ont pas encore formé de graines. Celles-ci survivent à la décomposition dans le jardin. Les mauvaises herbes racinaires comme la bourdaine et le chiendent vont directement dans la poubelle à déchets organiques, elles continuent à pousser dans le compost.  

A lire également :  Préserver la splendeur de son salon de jardin en bois : nos astuces

Plantes malades

La possibilité de mettre des plantes malades dans le compost dépend de ce qui les affecte. Les champignons foliaires ne posent pas de problème, car ils ne forment pas de formes durables et robustes, comme le mildiou, la rouille du poirier, l’oïdium, la maladie de la pointe, la rouille, la gale ou la maladie des frisottis. Les parasites animaux ne posent pas non plus de problème, tant qu’il ne s’agit pas de galles des racines, de mouches des légumes ou de mineuses. Ne les mettez pas sur le compost. Les restes de hernie du chou, de fusariose, de sclérotinia ou de verticillum ne doivent pas non plus être compostés.

Cendres de bois

Les cendres sont un concentré des arbres. Tout ce qu’ils ont stocké au cours de leur vie s’accumule dans les cendres – malheureusement aussi des polluants ou des métaux lourds. Ne compostez que des cendres de bois d’origine connue ou de bois non traité et en petites quantités. Les matériaux de base vernis ou lasurés sont à proscrire. Les cendres contiennent du calcaire, augmentent le pH et peuvent entraîner un apport excessif de phosphore et de potassium dans le sol du jardin.

Ce qu’il ne faut pas composter

Charbon de barbecue

De petites quantités de charbon de bois pour barbecue ne peuvent être mises au compost que sous certaines conditions : si l’emballage indique « sans métaux lourds », si vous n’avez pas utilisé d’alcool à brûler ou d’autres allume-feu chimiques et si aucune graisse ou huile n’a coulé dans le charbon.

Restes de nourriture

Le compostage est clairement contre-indiqué pour les aliments cuits, frits et les restes d’animaux en général – même si la viande est certifiée bio et qu’elle se décompose rapidement lorsqu’elle est coupée en petits morceaux. Les rats, que l’on attire ainsi très rapidement, s’en moquent. Et une fois installés, il est difficile de s’en débarrasser. Le pain sec en petite quantité ne pose pas de problème, mais les graisses et l’huile ne doivent pas être mises au compost. Il ne faut donc pas non plus composter de salade si elle est marinée.

Déjections des animaux domestiques

Les excréments de chiens, de chats et d’oiseaux doivent être jetés à la poubelle, même si la litière est compostable. Les chiens devraient de toute façon se soulager lorsqu’ils se promènent et ne pas avoir besoin d’aller dans le jardin. Le contenu des bacs à litière est imprégné de litière, qui contient souvent des substances odorantes.

Les excréments de carnivores ne sont pas nécessairement contaminés, mais peuvent contenir des vers, des parasites ou des résidus de médicaments qui survivent au processus de décomposition, tout comme les bactéries, et se retrouvent ensuite dans le parterre. Si une seule saucisse se retrouve dans le compost, c’est acceptable, mais pas en grande quantité. Le fumier de cheval et d’autres herbivores peut être mis sur le compost, il devient chaud lors de la décomposition et les germes meurent. Les fientes de carnivores restent froides.

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?