Quels sont les différents types d’escaliers ?

4.5/5 - (108 votes)

Escalier en colimaçon, escalier à limons, escalier en spirale ou plutôt escalier à palier ? En bois, en acier, en verre ou en béton ? Quel type d’escalier convient le mieux à votre logement ? Nous vous aidons à avoir une vue d’ensemble des différentes constructions d’escaliers, des sens de marche et des matériaux, et nous vous expliquons les avantages, les inconvénients et les coûts respectifs de chaque type d’escalier.

Un escalier est bien plus qu’une simple liaison entre un étage et un autre : un escalier est un élément de design, un séparateur d’espace, un espace de rangement et une plateforme décorative. Un escalier peut compléter un intérieur ou défigurer une pièce de manière abominable – simplement en construisant quelques marches et une main courante. Une fois installé, l’escalier reste, dans la plupart des maisons, l’un des éléments dont la base n’est jamais remplacée, mais seulement rénovée. Il convient donc de bien choisir le type d’escalier et son emplacement dans la maison.

🏛️ Types de ConstructionsEscalier à palier, en colimaçon, gain de place, droit
🌀 Sens de la MarcheDirect, spirale, avec ou sans changement de direction
🛠️ Matériaux UtilisésBois, acier, verre, béton, pierre
👍 AvantagesDesign élégant, fonctionnel, peut être un élément de séparation ou décoration
👎 InconvénientsCoûts, complexité de l’installation, nécessite de l’espace, entretien selon le matériau
💲 CoûtsVariés selon le matériau et le design, de modéré à très élevé
🔄 EntretienNécessite un entretien régulier, surtout pour le bois et le fer
🌍 Durabilité et ÉcologieBois et pierre naturels sont écologiques et durables
📏 PersonnalisationVaste choix de formes, couleurs et matériaux pour personnalisation
💼 UtilisationIntérieure ou extérieure, principale ou secondaire, selon les besoins et la structure du bâtiment

Comment distingue-t-on les types d’escaliers ?

comment distingue t on les types d'escaliers

Les types d’escaliers peuvent être divisés en plusieurs groupes :

  • Construction : nécessaire ou non, escalier principal, escalier secondaire.
  • Emplacement : escalier intérieur, escalier extérieur, escalier de jardin
  • Type de construction
  • Sens de la marche
  • Plan de l’escalier : droit, tournant, à une volée, à deux volées, à plusieurs volées
  • Matériau : pierre, verre, acier, béton, bois
  • But et fonction : escalier secondaire, escalier de représentation, escalier de secours
  • Utilisateurs : personnes âgées, familles, enfants, personnes à mobilité réduite.
A lire également :  Comment donner un coup de neuf à volets en bois ?

Bien entendu, un escalier n’appartient jamais à une seule catégorie et il va de soi que les catégories se recoupent. Parmi ces classifications, le type de construction, le sens de la marche et le matériau sont les trois plus évidents, ceux dont les maîtres d’ouvrage discutent le plus souvent et ceux que les profanes remarquent le plus dans une pièce – bref, ce que la plupart des gens entendent par différents types d’escaliers.

Types d’escaliers selon le sens de la marche

Escalier à palier

Plusieurs marches, un palier, plusieurs marches, c’est ainsi que l’on peut résumer brièvement la structure de l’escalier à palier. Si le sens de l’escalier change une fois, c’est-à-dire que les marches supérieures sont orientées dans une autre direction que les marches inférieures, on parle alors d’escalier à double volée avec palier ou palier intermédiaire. Si l’escalier change plusieurs fois de direction après un palier intermédiaire, il s’agit d’un escalier à volées multiples avec palier.

Escalier en colimaçon

Les marches sont fixées radialement à une colonne centrale, également appelée colonne d’escalier, c’est-à-dire qu’elles partent d’un point en formant des rayons. Le plan de l’escalier en colimaçon ou en spirale est rond, carré ou même polygonal. Ce type d’escalier n’a pas de nez de marche, car il est construit autour de la colonne ou du colimaçon, qui marque à la fois le début et la fin de la montée d’escalier. Les escaliers en colimaçon ou en spirale sont également peu encombrants, tout comme les escaliers escamotables, et peuvent être installés ultérieurement.

Escalier gain de place

L’escalier à marches alternées est également appelé escalier gain de place, car il prend très peu de place grâce aux marches décalées et aux girons semi-encastrés. Il est généralement fabriqué en bois. Il existe des kits de ce type d’escalier à monter soi-même ou à installer soi-même à partir d’environ 200 euros.

Escalier en colimaçon / Escalier demi-tour

Le plan en arc de cercle ou ovale est caractéristique de l’escalier en colimaçon, qui est l’un des types d’escaliers les plus représentatifs. Les marches ont toujours les mêmes girons et l’escalier s’enroule comme une hélice autour de l’œil central de l’escalier. Utiliser un escalier en colimaçon, c’est donc tourner en rond. Si la courbe de l’escalier ne décrit pas un cercle complet, on parle également d’escalier semi-retourné.

Escalier polygonal

Une version carrée de l’escalier hélicoïdal est un escalier polygonal. On ne le monte ou ne le descend pas en cercle, mais en forme de figure carrée. 

A lire également :  Votre famille en sécurité avec nos systèmes d'alarme maison

Escalier droit

Son nom est tout un programme : un escalier qui passe d’un niveau à l’autre sans changement de direction est appelé escalier droit. C’est le type d’escalier le plus simple et il peut être réalisé dans n’importe quel matériau. On le trouve souvent sous la forme d’un escalier à limons et il est doté d’une main courante des deux côtés.

Types d’escaliers par type de construction

types d'escaliers par type de construction

Escalier à limons : Pour la plupart des gens, l’escalier à limons est la forme d’escalier classique : entre deux longs limons qui délimitent l’escalier vers la gauche et vers la droite, on insère des marches qui sont reliées entre elles entre le giron et la contremarche, ou non. Vous pouvez alors regarder entre les marches. Équipé d’un soubassement, ce type d’escalier offre beaucoup d’espace de rangement qui resterait sinon inutilisé.

Escalier semi-monté

Ce type d’escalier est un escalier à limons dont les marches ne sont pas reliées entre elles, mais uniquement aux limons. De ce fait, l’escalier n’a pas de contremarches, mais des espaces libres entre les marches, ce qui permet un allongement visuel et plus de lumière dans la pièce.

Escalier entièrement contrebuté

La base de l’escalier entièrement contrebuté est également un escalier à limons. Cependant, les contremarches sont entièrement recouvertes. Cela signifie qu’il n’y a pas d’espace libre entre les marches. L’escalier entièrement mortaisé se prête à un jeu de couleurs, car les marches peuvent être d’une couleur différente de celle des limons. Les escaliers entièrement moulurés sont également parfaits pour construire les marches elles-mêmes sous forme de caissons coulissants, ce qui permet d’augmenter l’espace de rangement.

Escalier autoportant

Un escalier autoportant se soutient lui-même et n’a pas besoin d’une base ou d’une structure suspendue pour son maintien et sa stabilité. L’exemple le plus connu de ce type d’escalier est l’escalier en colimaçon. Il s’agit d’un type d’escalier qui ressemble à un morceau de papier déplié. Les contremarches et les marches se fondent les unes dans les autres, comme dans un papier plié très soigneusement puis ouvert. L’escalier en colimaçon semble donc très léger et flottant. Surtout s’il comporte des éléments en verre ou si une paroi latérale en verre met en scène la forme de l’escalier du côté de l’espace de vie.

Escalier à colonnes ou à colonnes porteuses

Lorsque les marches de l’escalier sont reliées entre elles par des colonnes, on parle d’escalier à colonnes ou à colonnes porteuses. Les escaliers en porte-à-faux conviennent bien à ce type d’escalier, car les boulons ont alors pour fonction de stabiliser l’escalier. Dans un escalier en porte-à-faux, les marches sont reliées entre elles et au mur par des boulons. 

A lire également :  Tout savoir sur le logiciel Kozikaza : présentation et avis

Escalier en porte-à-faux

Un escalier qui ressemble à une pieuvre, c’est ainsi que l’on peut se représenter les escaliers en porte-à-faux. Ce type d’escalier est appelé ainsi parce que chaque marche dépasse du mur comme s’il s’agissait des bras d’une pieuvre. L’escalier en porte-à-faux est très pur, il nécessite des exigences statiques particulières et des murs très solides.

Escalier à volée

Il existe deux types d’escaliers à volée, les escaliers à limon central et les escaliers à double limon. Dans les escaliers à double volée, les marches sont soutenues par deux volées, c’est-à-dire des barres en bois, en métal ou en béton. Elles sont situées à gauche et à droite, dans le tiers extérieur de la marche. L’escalier à limon central, quant à lui, est composé de marches soutenues par un seul limon en leur centre. Les deux versions ne nécessitent pas de fixer l’escalier ou les marches au mur.

Escalier en harpe

les marches sont maintenues vers l’extérieur, c’est-à-dire vers la pièce, par une structure de tubes d’acier qui ressemblent à une harpe. Les tubes eux-mêmes sont fixés au plafond. Ce type d’escalier est rapide à monter.

Types d’escaliers par matériau

Verre

Les escaliers en verre sont fabriqués en verre minéral, en polycarbonate ou en acrylique. Ce type d’escalier désigne aussi bien des escaliers avec des marches en verre que des marches d’un autre matériau, mais avec néanmoins une volée d’escalier en verre.

Bois

Le matériau de construction le plus ancien pour les escaliers est le bois. Le frêne, en particulier, convient très bien à la construction d’escaliers en bois. Ce type d’escalier marque des points grâce à sa flexibilité, car en fonction de sa finition, de son design et de sa combinaison avec d’autres matériaux, il s’adapte à tous les styles d’intérieur : du traditionnel-rural à l’industriel. Un escalier en bois peut être droit ou en colimaçon.

Acier

L’acier est un matériau qui se combine parfaitement avec le verre et le bois dans la construction d’escaliers. Les escaliers en acier pur sont souvent installés dans des penthouses très modernes ou des bâtiments industriels. Sinon, l’acier peut être utilisé pour tous les types d’escaliers. À tort, on appelle souvent simplement tous les escaliers métalliques des escaliers en acier, y compris les escaliers de secours en aluminium.

Béton

L’escalier en béton est un vrai classique. Les escaliers en béton sont fabriqués directement sur place ou dans une usine de béton. Ce type d’escalier est le plus facile à réaliser en tant qu’escalier droit. Si vous le souhaitez, les marches de l’escalier en béton peuvent être recouvertes d’un autre matériau. En ce qui concerne l’insonorisation, la construction d’un escalier en béton doit être découplée afin de répondre aux exigences des normes d’insonorisation.

Pierre

Qu’il s’agisse de marbre ou de pierre naturelle, les escaliers en pierre sont un type d’escalier très apprécié, tant dans les bâtiments publics que dans les maisons privées. Certes, les pierres ont une capacité de résistance différente, elles ne sont donc pas toutes adaptées comme matériau pour les marches et certaines d’entre elles sont sensibles aux produits de nettoyage acides, mais l’atmosphère de ce type d’escalier est convaincante.

Avantages, inconvénients et coûts des différents types d’escaliers

Dans le tableau suivant, nous avons répertorié les principaux avantages et inconvénients de chaque type d’escalier, ainsi qu’une estimation des coûts pour les escaliers intérieurs, y compris l’installation par des professionnels. N’oubliez pas que les coûts varient d’un type d’escalier à l’autre et dépendent non seulement du matériau, mais aussi de la longueur et de la largeur de l’escalier, de la main courante et de la fixation.

Type de EscalierAvantagesInconvénientsCoût
Escalier à palierMontée et descente confortables, possibilité de main courante des deux côtés, espace de rangement sous l’escalier possible.Nécessite beaucoup d’espace, peut paraître encombrant, risque accru de chute si le palier n’est pas visuellement distinct des marches.Entre 4 500 et 8 200 euros
Escalier en colimaçonNe prend pas beaucoup de place, peut être utilisé comme un escalier gain de place.Surface et espace très limités sur l’escalier.Environ 1 500 – 5 000 euros
Escalier gain de placeTrès peu encombrant, très économique.Les utilisateurs doivent être très prudents, l’escalier est étroit et raide.Environ 200 – 3 750 euros
Escalier en spiraleÉlégant et impressionnant, nécessite peu de place.Les marches qui se rétrécissent en triangle peuvent provoquer des accidents.Entre 3 500 et 12 000 €
Escalier polygonalAgréable à utiliser car il offre de larges marches, la main courante est généralement fixée au mur.Nécessite beaucoup d’espace, souvent inadapté aux maisons unifamiliales.Environ 9 000 – 15 000 euros
Escalier droitAdaptable à tous les styles, facile à monter sans forte inclinaison.Prend relativement beaucoup de place, ne fournit aucune protection visuelle vers l’étage supérieur.Environ 750 – 3 200 euros
Escalier à limonBeaucoup d’espace de rangement sous l’escalier grâce à un sous-bassement et des marches rétractables, très stable et robuste.Environ 3 500 – 6 100 euros
Escalier demi-crémaillèreCrée une impression d’espace plus grand pour l’entrée et plus de lumière et de motifs d’ombre.Certaines personnes se sentent mal à l’aise avec les interstices ouverts entre les marches.Environ 3 500 – 5 100 euros
Escalier crémaillère completOffre beaucoup d’espace de rangement grâce à un sous-bassement et des marches rétractables.Environ 4 100 – 6 100 euros
Escalier suspenduLéger et flottant, visuellement très attrayant, espace de rangement possible mais au détriment de l’esthétique, fonctionne mieux sans main courante ni garde-corps, ce qui présente des risques de sécurité.À partir de 6 500 euros
Escalier à boulonsLéger et aéré, peut être bien combiné avec d’autres types d’escaliers.Risque accru de trébuchement.2 600 – 3 900 euros
Escalier à consoleConvient aux conceptions futuristes et minimalistes, nécessite une statique spéciale et des murs très stables.Environ 1 500 – 9 500 euros
Escalier à limon centralDe nombreux matériaux peuvent être combinés, offre une excellente isolation acoustique.La protection contre l’incendie n’est satisfaisante qu’avec une marche de compensation.Environ 3 500 – 6 300 euros
Escalier en harpeÉlément de design et escalier en un, les poutres en acier sont parfaites pour accrocher des décorations ou servir de support à des plantes grimpantes.Très étroit, peu d’espace sur l’escalier car les hautes poutres peuvent gêner lors du transport d’objets.2 000 – 4 000 euros
Escalier en verreLaisse passer la lumière dans les zones sombres, légèreté et élégance.Les marches sont glissantes, elles doivent être rendues antidérapantes par gravure, sablage ou impression.À partir de 5 000 euros
Escalier en boisDesign variable et bonnes possibilités de combinaison, durable, facile à rénover.Non résistant au feu, nécessite beaucoup d’entretien, le grincement des marches peut être un problème.À partir de 6 000 euros
Escalier en acierAbsorbe très bien le bruit de pas, convient uniquement aux maisons modernes et peut paraître froid rapidement.À partir de 2 000 euros
Escalier en bétonTrès polyvalent car les marches peuvent être recouvertes d’autres matériaux, résistant au feu.Les escaliers spiralés sont difficiles à fabriquer, coûteux en raison du nombre élevé d’étapes de travail.À partir de 1 500 euros
Escalier en pierreSurface dure, aspect naturel, résistant au feu.Sensible aux acides, donc difficile à nettoyer.À partir de 2 500 euros

Laisser un commentaire

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?