Tailler les arbustes : Ce qu’il faut retenir

Tailler les arbustes : Ce qu’il faut retenir

Le moment optimal pour la taille des arbustes est controversé, même parmi les experts. En principe, les arbustes peuvent être taillés tout au long de l’année. L’argument en faveur de la taille hivernale est que les plantes ne perdent pas autant de substance lors de la taille, car elles n’ont pas de feuilles en hiver. De plus, ils sont alors plus faciles à surveiller. La taille d’été présente l’avantage d’accélérer la cicatrisation des plaies du bois. Certes, les arbustes à fleurs poussent naturellement sans être taillés. Mais dans le jardin, ils doivent aussi porter beaucoup de fleurs et former une belle couronne. Pour certains arbustes à floraison printanière et presque tous les arbustes à floraison estivale, il est possible d’influencer positivement cet aspect en les taillant correctement.

Tailler les arbustes : L’essentiel à connaitre

Le printemps est une bonne période pour tailler les arbustes à fleurs dans le jardin. La taille donne aux arbustes d’ornement une belle forme et les incite à fleurir abondamment. Taillez les arbustes à floraison estivale comme l’hortensia barbu, l’hortensia paniculé ou la guimauve de jardin le plus tôt possible dans l’année afin qu’ils aient suffisamment de temps pour faire éclore de nouveaux boutons floraux. Les plantes à floraison printanière comme le deutzia, ou le lilas ne sont taillées qu’après la floraison. La taille d’éclaircissement permet de donner une forme aux plantes. Une taille de rajeunissement permet de reconstituer l’arbuste. On utilise différentes techniques de taille en fonction de l’âge de l’arbuste et de sa croissance :

Taille d’élagage


La taille d’éclaircissement ou d’entretien permet aux plantes à floraison printanière et au début de l’été de rester en bonne santé dans le jardin. Tous les deux ou trois ans, il faut supprimer les pousses les plus anciennes directement au sol après la floraison. Ainsi, les arbustes restent longtemps beaux et fleurissent assidûment. Si une jeune pousse longue et vigoureuse est apparue sur une vieille branche de la plante, vous pouvez également couper la branche au-dessus de cette jeune pousse. Toute la force ira alors à la nouvelle branche et elle se développera particulièrement bien au cours de l’année. Pour les longues pousses non ramifiées, il est en outre recommandé de les tailler d’un à deux tiers de leur longueur. Elles se ramifieront alors au cours de la saison, la couronne sera plus dense et portera davantage de pousses à fleurs. Les arbustes à baies constituent une exception : pour préserver les fruits, on les éclaircit dès le début du printemps. Cela n’augmente pas la quantité de fruits, mais les nouvelles pousses sont d’autant plus vigoureuses.

A lire également:  Marché de la motoculture

Taille de rajeunissement


Si vos arbustes n’ont pas été taillés du tout ou ont été mal taillés pendant des années, vous pouvez les remettre en état en pratiquant une taille de rajeunissement. Cette opération consiste à supprimer toute la couronne jusqu’à 30 à 50 centimètres du sol et à la reconstituer à partir des pousses les plus vigoureuses qui repoussent.

Tailler tôt les plantes à floraison estivale
Les arbustes d’ornement à floraison estivale sont au mieux de leur forme lorsqu’ils sont taillés chaque année au début du printemps. Fixez la date de taille le plus tôt possible – par temps doux, la fin janvier est déjà un bon moment. La raison : plus tôt vous taillez un arbuste, plus vite la plante s’adapte à son nouvel état. Sur les tiges restantes, elle pousse rapidement de nouveaux bourgeons. Ceux-ci donneront ensuite naissance aux pousses à fleurs pour la nouvelle saison. La taille crée un déséquilibre entre le système racinaire et la couronne – l’arbuste pousse avec une nouvelle énergie. Ainsi, les nouvelles pousses sont particulièrement longues et vigoureuses et les fleurs sont également grandes et nombreuses.

Avec ses fleurs bleues, le barbu compte parmi les plus belles plantes à floraison estivale. Pour que la plante conserve longtemps sa vitalité et fleurisse abondamment, il convient de la tailler régulièrement. Dans cette vidéo, nous vous montrons comment réussir la taille.

Arbustes à floraison estivale


Il est préférable de tailler les arbustes à fleurs plus hautes comme le lilas avec un sécateur bien aiguisé ou alors un sécateur électrique. Veillez à ce qu’il ne reste de chaque pousse de l’année précédente qu’un court moignon avec deux bourgeons au maximum. Si l’arbuste devient trop dense au fil des ans, supprimez complètement certaines pousses, de préférence les plus petites. C’est également de cette manière que vous taillerez le caryoptéris (Caryopteris clandonensis), le céanothus (Ceanothus x delilianus), l’hortensia paniculé (Hydrangea paniculata), l’hortensia arborescent (Hydrangea arborescens), la mauve arbustive (Lavatera thuringiaca) et la guimauve de jardin (Hibiscus syriacus).

A lire également:  Outils pour femme : la nouvelle mode du jardinage

Arbustes nains

Les arbustes à floraison estivale basse, comme les arbustes nains, ont également besoin d’une taille sévère au début du printemps s’ils veulent produire une floraison abondante en été. Les arbustes nains ont des pousses très fines et la distance entre les bourgeons est très petite. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de procéder à une taille précise. Vous pouvez simplement utiliser un taille-haie manuel bien aiguisé pour couper les plantes. Plus vous raccourcissez les vieilles pousses, plus les arbustes fleuriront joliment à la nouvelle saison. À titre indicatif, on peut recommander de tailler les plantes jusqu’à environ une largeur de main au-dessus du sol. La taille décrite est également valable pour la bruyère d’été (Calluna vulgaris), la potentille fruitière (Potentilla fruticosa) et la lavande (Lavandula angustifolia).

Tailler la lavande

La lavande est taillée au début du printemps. On évite ainsi que la plante ne se lignifie.

Plantes à floraison printanière : taille après la floraison

Toutes les plantes à floraison printanière forment leurs boutons floraux dès l’année précédente et fleurissent sur les pousses annuelles ou pluriannuelles. On les taille environ tous les trois ans après la floraison afin de ne pas réduire inutilement leur splendeur. L’objectif est d’éliminer les parties de branches et de rameaux les plus anciennes, qui entre-temps ont perdu leur floraison, afin de faire de la place aux jeunes pousses vitales. Cela se fait soit en supprimant des pousses entières, soit en dérivant des zones plus anciennes sur des branches plus jeunes de la même branche. Tous les arbustes qui ont besoin d’une taille printanière ont une chose en commun : ils forment toujours de longues jeunes pousses non ramifiées près du sol ou à partir du centre de l’arbuste. Il faut laisser les plus vigoureuses de ces pousses. Il faut les raccourcir à différentes hauteurs afin de favoriser la ramification.

A lire également:  Comment trouver rapidement un jardinier compétent ?

Les arbustes suivants font partie de ce groupe : Calycanthus, Deutzia, Forsythia, Kerrie, Kolkwitzie, Lonicera, Philadelphus, Rhodotypos, Ribes, Sureau (Sambucus), spirée (Spiraea, floraison printanière uniquement), viorne (Symphoricarpos), lilas (Syringa), viorne obier (Viburnum opulus ‘Roseum’) et saule.

Ces arbustes n’ont pas besoin d’être taillés


La taille des arbustes peut faire des miracles. Ne taillez toutefois que les espèces pour lesquelles la taille est vraiment bénéfique. Tous les arbustes, loin s’en faut, n’ont pas besoin d’une taille régulière. Toutes les espèces de grande valeur ont une belle floraison même sans cette mesure d’entretien. On reconnaît ces arbustes au fait qu’ils portent des fleurs sur le bois annuel ou pluriannuel et qu’ils continuent à pousser exclusivement sur les bourgeons terminaux des branches. Tous les types d’arbustes à feuilles persistantes se passent également de taille. Ils la supportent certes assez bien, mais ne fleurissent pas plus intensément avec une taille. Les espèces apparentées aux arbustes fruitiers, comme les pommiers d’ornement, doivent être éclaircies lorsque leur couronne devient très dense.

Les arbustes suivants ne sont pas taillés régulièrement : L’érable d’ornement (Acer), l’amélanchier (Amelanchier), le cornouiller (Cornus, sauf C. alba), le noisetier (Corylopsis), le daphné (Daphne), le fusain (Euonymus), le plumeau (Fothergilla), le muguet (Halesia), l’hamamélis (Hamamelis), le laburnum (Laburnum), le magnolia, le faux hêtre (Nothofagus), le néflier (Photinia), le storax (Styrax) et la viorne (toutes sauf Viburnum opulus).