Choisir son receveur de douche : comment s’y prendre ?

4/5 - (15 votes)

Que ce soit pour un logement neuf ou lors d’une rénovation, la douche représente une pièce capitale de votre logement. Hormis la paroi et la bonde de douche ainsi que la robinetterie qui doivent être sélectionnées avec soin, il importe également de trouver un bon receveur de douche. En plus de recevoir et d’éliminer l’eau, cet élément clé de votre salle de bain supporte les portes du dispositif. Aujourd’hui, il existe différents modèles de receveur de douche sur le marché. Il n’est donc pas aussi aisé d’opérer un choix idéal. Comment s’y prendre ? Voici quelques critères utiles pour un meilleur choix de votre équipement.

Tenir compte du type de receveur

Avant l’achat de votre dispositif, il importe de considérer les différents types de receveurs disponibles sur le marché. Cela permet d’installer votre receveur en fonction des exigences relatives à l’évacuation. Vous pouvez choisir entre différents modèles de receveur. Il s’agit entre autres du receveur de douche à carreler, du receveur de douche à encastrer, du receveur de douche surélevé, du receveur de douche à poser.

Les modèles à carreler

Ce type de receveur représente une option idéale pour la mise en place d’une douche à l’italienne. En d’autres termes, il permet aux occupants d’une résidence de disposer d’une sortie d’eau pour la douche de plain-pied. En outre, le bac de douche à carreler est très facile à installer. De même, il offre un ajustement aux usagers.

A lire également :  Comment peindre une baignoire ?

En effet, vous pouvez facilement recouper ce type de bac afin de respecter les exigences de la douche. Si vous possédez ce type de salle de bain, n’hésitez donc pas à recourir au receveur de douche à carreler « Wedi » pour profiter de ses avantages. Très en vogue depuis quelques années, la douche à l’italienne est très prisée dans les résidences neuves.

Elle est recommandée aux personnes à mobilité réduite ainsi qu’aux personnes âgées. Il convient de souligner que les modèles à carreler sont assortis avec le carrelage de la salle de bain. Ceux-ci ne laissent paraître que la barrière du caniveau de douche ou la grille de la bonde utile pour l’éjection de l’eau.

Les receveurs de douche à poser

La pose de ces modèles de receveur de douche est très simple et peut être réalisée en un temps record.

Pour cette opération, vous devez disposer d’une salle de bain équipée d’une évacuation à sortie verticale et d’une surface plane (polystyrène, parpaing…).

Le dispositif est directement posé sur le sol. Avant cela, il faut créer une tranchée de taille réduite pouvant servir à l’évacuation et à la bonde.

Les modèles à encastrer

Si vous projetez de bâtir une douche de plain-pied, vous pouvez aussi miser sur ce type de receveur. Pour ce dernier, les travaux à réaliser sont considérables. En effet, il faut libérer le sol sur une hauteur de près de 15 cm.

Dans un premier temps, il faut implanter un siphon d’évacuation verticale. En réalité, le siphon est emboité au receveur et à la bonde d’évacuation. Par ailleurs, les modèles à encastrer sont recommandés lors de la rénovation complète de votre salle de bain et pour un logement neuf.

A lire également :  Comment installer un abattant WC ?

Les receveurs de douche surélevés

Ces types de receveurs sont installés avec un siphon à évacuation horizontale. Au besoin, vous pouvez faire usage des pieds de rehausse ou de tout autre socle (parpaing, brique, béton cellulaire) bâti. Le dispositif est généralement situé à une hauteur de 15 cm du sol.

Choisir en fonction des matériaux de fabrication

Les receveurs de douche disponibles dans le commerce sont confectionnés à l’aide de nombreux matériaux. Il s’agit entre autres de la céramique, de l’acrylique, de la résine, etc. Il faudra donc s’appuyer sur ce paramètre pour une meilleure sélection de votre équipement. Très facile à entretenir, le receveur en céramique est très employé dans les habitations.

Ceci en raison de ses différents coloris et de son coût très abordable. Il résiste également aux tâches, aux chocs et à l’usure durant une période importante. Toutefois, ce matériau dispose d’un poids élevé qui n’est pas adapté à tous les types de sols. En revanche, le receveur en acrylique possède un faible poids et une surface antidérapante. Ainsi, il peut servir, quel que soit le type de sol. Sa tarification est de plus en plus proche de celle d’un receveur en céramique.

Outre sa sensibilité, le receveur en acrylique peut se rayer aisément. Néanmoins, les modèles en résine sont très récents sur le marché. Ils offrent un entretien facile, disposent d’une meilleure durabilité et se déclinent en de nombreux coloris. Cependant, vous devez réserver un budget important pour l’acquisition de ce receveur de douche.

Considérer la forme de votre équipement

Pour bien choisir votre bac de douche, un autre critère qu’il faut considérer est sa configuration. En effet, les dimensions de votre dispositif doivent être conformes avec la taille de votre pièce. Cela permet d’allier optimisation de l’espace et confort. Il existe des receveurs de douche ayant une configuration rectangulaire, carrée et en quart-de-cercle.

A lire également :  Quels sont les différents types de revêtement mural ?

Les modèles qui présentent une forme carrée sont les plus répandus. Ils possèdent des dimensions diverses allant de 70 x 70 cm à 120 x 120 cm. Qu’il s’agisse d’une petite ou une grande surface, vous trouverez le modèle qui vous convient. Par contre, les personnes qui disposent d’une salle de bain ayant une surface importante doivent miser sur un receveur de douche de forme rectangulaire.

Vous pouvez accéder à des tailles variées allant de 70 x 90 cm à 180 x 90 cm. Par ailleurs, les équipements en quart-de-cercle sont parfaits pour les petits espaces. Les côtés de l’angle ont une dimension comprise entre 80 à 110 cm.

Vu sur

JDN
Batimat

Nous contacter ?