Comment bien choisir un isolant souple ?

Comment bien choisir un isolant souple ?

Pour une isolation conventionnelle, quoi de mieux qu’un isolant souple ? Son épaisseur permet de gagner beaucoup d’espace. D’ailleurs, les isolants souples sont LA solution miracle pour assurer une bonne isolation à son logement.

Beaucoup de personnes se questionnent sur cette solution miracle. Est-elle vraiment au rendez-vous sur le long terme ? Découvrons ensemble comment bien choisir un isolant souple pour chez soi, quels sont ses avantages et quels sont ses inconvénients.

Les critères de choix d’un isolant souple

Parmi tous les isolants souples qu’on trouve sur le marché, il est difficile de faire le bon choix. Voici ce qu’il faut prendre en compte pour bien en choisir un :

  • La nature et la qualité des matériaux utilisés ;
  • Le nombre de couches intermédiaires ;
  • La qualité de pose de l’isolant souple.

L’isolant souple est composé de plusieurs couches isolantes qui peuvent être en plusieurs matières : en fibre de bis, synthétique, en polyéthylène ou végétale. La qualité de ces couches est primordiale. Veillez à choisir un isolant souple qui va, par conduction, limiter au maximum les pertes de chaleur.

Entre 2 feuilles d’aluminium, ces couches isolantes sont collées les unes sur les autres, elles peuvent également être soudées ou cousues. Pour que votre isolant ait une bonne performance thermique, prenez-en compte le nombre de lames d’air.

N’oubliez pas de vérifier que votre isolant est infusible, et qu’il dispose d’anti vapeur si votre laine de verre n’en dispose pas.

A lire également:  Avantages et inconvenients du bois en construction

Comment poser un isolant souple de la bonne manière ?

Savoir poser son isolant souple est une autre paire de manches. La qualité de votre isolant souple dépend de la qualité de la pose de celui-ci. Voici nos meilleurs conseils pour assurer une bonne pose, surtout si vous avez décidé de le poser par vous-même :

  • Découpez-le au millimètre près ;
  • Tendez-le au maximum au moment de le poser ;
  • Fixez-le proprement à l’aide de tasseaux ou d’agrafes ;
  • Placez les lames d’air aux 2 côtés de votre isolant ;
  • Placez-le du côté inférieur ;
  • N’oubliez pas la ventilation et l’aération.

Tendre votre isolant souple au maximum vous permettra d’éviter les ponts thermiques, et le placer du côté inférieur vous évitera les risques de condensation qui pourront attaquer votre charpente.

Suivez nos conseils, et vous n’aurez pas de mal à le poser, même si vous ne l’avez pas fait avant.

Vous pouvez même trouver des vidéos détaillées sur le net, vous montrant comment le poser sans difficulté.

Quels sont les avantages d’un isolant souple ?

Les isolants souples présentent une faible conductivité, c’est d’ailleurs ce qui prouve leur efficacité, ainsi, il est recommandé de les poseravec d’autres isolants pour vous satisfaire à une bonne réglementation thermique.

Voici les avantages que présentent les isolants souples :

  • Ce sont des compléments performants ;
  • Ils ne prennent pas d’espace : un gain de place ;
  • Ils résistent bien à l’humidité et aux rongeurs ;
  • Ils n’ont aucune émission de poussière ;
  • Ils sont simples et faciles à poser ;
  • Ils sont efficaces en période estivale ;
  • Ils résistent au feu, et sont infusibles ;
  • Ils améliorent le confort thermique de votre logement ou habitation.
A lire également:  Avis sur la ponceuse roto-excentrique RO 90 DX

De plus, ils ne sont pas irritants, ni toxiques d’ailleurs, ce qui fait qu’ils ne sont pas nocifs pour la santé. Ils sont très pratiques pour les surfaces que vous n’arrivez pas à isoler, telles que les portes ou les combles.

Quels sont les inconvénients d’un isolant souple ?

Avant de vous lancer dans les travaux de pose d’isolant souple, il vaut mieux que vous sachiez les inconvénients qu’il présente :

  • Il est plus cher qu’un isolant basique ;
  • Il est impossible à utiliser seul ;
  • Il faut avoir de bonnes techniques pour bien le poser ;
  • Il n’a pas une très bonne résistance thermique ;
  • Il n’a pas une bonne isolation sonore.

Sans le combiner avec d’autres types d’isolants, l’isolant souple ne va, sans doute, pas vous satisfaire. Il est beaucoup moins efficace qu’un isolant normal. En période de froid, en hiver par exemple, il est très peu efficace, voire pas du tout.

Il faut avoir les bons gestes et les bonnes techniques pour bien en profiter. Cependant, il est préférable de faire appel à un professionnel pour le poser.